Partagez nous


Encyclopédie - Cyttorak - Marvel-World.com

Encylopédie - Cyttorak

News » Marvel » Encyclopédie (4304 lectures)


Véritable nom : Cyttorak
Profession : Objet de culte, souverain de sa dimension, prétendu conquérant
Statut légal : Inconnu
Identité : Pas de double identité ; l’existence de Cyttorak est inconnue du grand public de la Terre
Autre identité : Cyttorak le Destructeur, le Maître des orages, le Seigneur du néant
Lieu de naissance : Inconnu
Situation de famille : Inconnue
Parents connus : Aucun
Appartenance à un groupe : Membre de l’Octessence ; ses liens avec les autres Principats sont incertains
Base d'opérations : le Cosmos écarlate
Première apparition : VO : (mentionné) Strange Tales (vol.1) # 124 (septembre 1964, par Stan Lee & Steve Ditko), (statue à son image) X-Men vol.1 # 12 (juillet 1965, par Stan Lee, Jack Kirby & Alex Toth), (aperçu) Doctor Strange Sorcerer Supreme # 44 (août 1992, par Roy Thomas & Geof Isherwood) – VF : (mentionné) Eclipso n°24 (novembre 1972, avec Strange Tales (vol.1) # 125 ; Strange Tales # 124 est inédit en France), (statue à son image) Strange n°12 (décembre 1970), (aperçu) Marvel Méga n°4 (janvier 1998, avec X-Men Unlimited (vol.1) # 12 ; Doctor Strange, Sorcerer Supreme # 44 est inédit en France)
Taille : Variable
Poids : Variable
Yeux : Variable
Cheveux : Variable

Histoire : Cyttorak est l’un des Principats mystiques, des entités dotés de vastes pouvoirs magiques et d’origines diverses (souvent extradimensionnelles) qui semblent partager certains caractères à la fois des dieux et des démons. Cyttorak fut vénéré comme tel sur la Terre dans un lointain passé. Cyttorak fut banni de la Terre et devint le souverain du Cosmos écarlate, un domaine où le temps ne s’écoule pas. Il créa un laquais démoniaque Xorak afin d’être le gardien de son temple dans le pays qui allait devenir la Corée. Pendant un temps indéfini, Xorak jugea tous ceux qui entraient dans le temple indignes de cela et les détruisait pour les empêcher d’accéder au pouvoir de Cyttorak. Avec le temps, celui-ci créa une race d’êtres assez semblables à des elfes dans le Cosmos écarlate afin de lé vénérer, et, à un moment donné, le Culte de Chejo-Do commença à vénérer Cyttorak. Il y a environ un millier d’années, Cyttorak participa au Pari de l’Octessence, une compétition entre huit puissantes entités magiques – Balthakk, Farallah, Krakkan, Ikonn, Raggadorr, Valtorr et Watoomb – afin de déterminer lequel d’entre eux était le plus puissant. Chaque Principat utilisa un artefact capable de transformer le premier humain qui entrerait en contact avec lui en un Avatar, une personnification vivante de la puissance du Principat. Une fois qu’un Avatar serait créé, un sortilège attirerait d’autres personnes vers les artefacts restants. Les huit Avatars devraient alors conquérir l’humanité puis s’affronter entre eux jusqu’à la mort, le dernier survivant remportant la Terre pour son Principat. Cyttorak créa le Rubis écarlate comme artefact, puis manipula les événements afin de le doter de pouvoirs.

Par la suite, un groupe de moines renégats tenta de conjurer Cyttorak mais, au lieu de cela, amena son « aspect le plus destructeur » en Corée. L’entité détruisit les moines puis tous les villages qu’il rencontra sur sa route. Deux jeunes mystiques rivaux, Gomurr l’Impétueux et Tar, collaborèrent et emprisonnèrent cet aspect de Cyttorak à l’intérieur du Rubis écarlate, gardé dans le temple du Principat. Bien que Xorak continuait à garder le temple et le Rubis, Cyttorak transporta ce dernier à l’occasion dans le monde extérieur, transformant un sujet acceptable en le Fléau, hôte de la puissance des aspects violents de Cyttorak. Peut-être à cause des manipulations du Rubis par Gomurr et Tar, ou à peut-être à cause de la propre décision de Cyttorak, le sortilège des Avatars ne fut pas déclenché. Désirant un avatar dont le comportement destructeur augmenterait son propre pouvoir, l’aspect maléfique de Cyttorak s’arrangea pour organiser le remplacement du Fléau par un autre individu plus désirable, le successeur tuant en général son prédécesseur afin de prouver sa valeur.

Quelques temps après 1450, un jeune mystique (Yao, plus tard connu sous le nom de l’Ancien) se rendit au temple de Cyttorak pour étudier le Rubis écarlate. Xorak attaqua le mystique mais, après avoir aisément vaincu pendant plusieurs millénaires, il était devenu imprudent. Le mystique bannit Xorak dans le Cosmos écarlate par l’intermédiaire du Rubis. Piégé dans le Cosmos écarlate, Xorak finit par maîtriser les énergies de sa nouvelle demeure, y devenant la puissance suprême (et unique) et se surnommant lui-même l’Exilé. Le flou subsiste pour savoir si Cyttorak était ailleurs à l’époque, ou s’il laissa Xorak croire qu’il était seul et le souverain de cette dimension, ou s’il les propriétés du Cosmos écarlate, semblables aux Limbes, permirent à Xorak d’arriver dans ce royaume bien avant Cyttorak, ou encore si Xorak demeurait en réalité dans une poche dimensionnelle associée au Cosmos écarlate mais distincte de celui-ci.

Au cours du siècle précédent, Jin Taiko devint le Fléau, probablement en tuant son prédécesseur, et servit Cyttorak correctement pendant plusieurs décennies. Quand le village de Taiko commença à vénérer un être distinct de Cyttorak, celui-ci exigea de Taiko qu’il rase son village et en massacre tous les habitants ; mais Taiko refusa. A la recherche d’un successeur pour Taiko, Cyttorak jeta son dévolu sur un soldat américain et puissant télépathe : Charles Xavier, alors présent en Corée pour une opération de police internationale. Alors que Xavier reconnut le temple légendaire quand lui et son frère par adoption, Cain Marko, s’en approchèrent, ce fut ce dernier qui lut l’inscription du Rubis, qui promettait une immense puissance à celui qui le toucherait, et Marko s’empara de la pierre. Des bombardements ennemis provoquèrent l’effondrement de la caverne autour du temple et, si Xavier put s’échapper, Marko fut enseveli. Survivant grâce à ses nouveaux pouvoirs, Marko réussit à se creuser un chemin jusqu’à la surface, tua Taiko, puis massacra le village de celui-ci pour servir Cyttorak. Devenu le nouveau Fléau, Marko accomplit les désirs violents de Cyttorak. Quand Marko usurpa brièvement la télépathie de Xavier (devenu entre temps le chef des X-Men appelé le Professeur X), ce dernier envoya ses étudiants Cyclope (Scott Summers) et Marvel-Girl (Jean Grey) solliciter l’aide du Dr Stephen Strange (le disciple de l’Ancien) afin de pénétrer dans le Cosmos écarlate, dans l’espoir de neutraliser la puissance de Marko. Xorak les attaqua mais la simple montre de Grey perturba la nature non temporelle du Cosmos et Xorak tomba en poussière. A l’intérieur du Cosmos, les X-Men purent acquérir un équivalent du Rubis écarlate, qui absorba temporairement les pouvoirs du Fléau pour les renvoyer dans le Rubis. Marko devait finalement retrouver ses pouvoirs mais fut plus tard piégé lui-même dans le Cosmos écarlate et obtint brièvement des pouvoirs magiques de conjurations de sortilèges, avant d’être renvoyé sur Terre avec ses capacités standards de Fléau.

Des années plus tard, Marko retrouva le Rubis écarlate pour l’offrir à son meilleur ami, « Black » Tom Cassidy, afin qu’il devienne un second Fléau ; mais la puissance du Rubis fut partagée entre eux deux. Récupérant la totalité de sa puissance après avoir combattu une nouvelle fois les X-Men, le Fléau projeta le Rubis en orbite afin que personne ne puisse s’emparer de sa puissance. Mais le Rubis fut accidentellement renvoyé à la surface de la Terre par Nova (Frankie Raye), alors héraut de Galactus, et il s’écrasa sur la planète. Il fut retrouvé par le jeune Stevie Wojciehowicz, qui ne reçut cependant pas les pouvoirs du Fléau mais, à la place, la faculté de manipuler différentes énergies qu’il utilisa pour maîtriser – avec l’aide de l’incroyable Hulk (Bruce Banner) – Marko. Par la suite, Wojciehowicz triompha des Avengers des Grands Lacs, et affronta la Torche humaine (Jim Hammond) et Captain América (Steve Rogers) afin de s’emparer du bouclier de ce dernier ; mais Captain trompa le jeune homme en lui permettant de s’emparer d’une réplique en cire. Récupérant finalement le Rubis, Marko l’absorba dans son propre corps afin de mieux le protéger.

Quand le Dr Strange accompagna Galactus, Nova et le Surfeur d’argent à travers un corridor de dimensions afin de localiser le Magus (l’aspect maléfique d’Adam Warlock qui avait acquis sa propre autonomie), ils traversèrent une région proche du Cosmos écarlate. Sentant leur présence, Cyttorak (sous son aspect plus divin et moins purement maléfique) lança des tentacules écarlates à partir de son domaine pour piéger les voyageurs, réussissant à ramener Strange et Nova dans son domaine. Ignorant apparemment tout ce qui s’était passé sur Terre depuis son départ, Cyttorak tenta de les obliger tous les deux à devenir respectivement son grand prêtre et sa grande prêtresse afin de répandre son culte. Le Dr Strange conjura le Fléau dans le Cosmos écarlate pour obtenir de l’aide, mais Marko – ne réalisant pas que Cyttorak était la source de son pouvoir plutôt que simplement contrôlant l’accès à celui-ci – attaqua Cyttorak, arrachant une contrepartie du Rubis écarlate de la tête de Cyttorak et, apparemment, le rendant impuissant. Mais, sa source de puissance tarie, le Fléau s’affaiblit rapidement et Cyttorak récupéra alors le Rubis et lia le Fléau avec les Bandes écarlates. Décidant finalement que les conjurations de son nom par Strange pour alimenter ses sorts, la démonstration de puissance du Fléau en son nom, et le récit de Nova de leur rencontre allait accroître sa propre réputation et son culte, Cyttorak les renvoya tous d’où ils venaient. Peu après, cependant, Cyttorak fut l’un des nombreux Principats mystiques qui chercha à recruter le Dr Strange comme serviteur dans la Guerre des Sept Sphères qui déchira les dimensions magiques. Mais, apprenant que la guerre durerait environ 7000 ans, Strange refusa de participer, invoquant au contraire l’Incantation de l’émancipation, qui le libéra du service des Principats, tout en le privant de la possibilité de faire appel aux Principats pour créer ses sortilèges, limitant considérablement ses pouvoirs. Strange finit toutefois par participer à la Guerre, retrouvant ensuite le soutien des Principats et revint mystiquement sur Terre seulement quelques instants après son départ, n’ayant presque pas vieilli.

Le Fléau fut finalement privé de la puissance du Rubis écarlate par l’entité psychique Onslaught et, peu après, envoyé dans le Cosmos écarlate existant à l’intérieur ou accessible par le Rubis. L’aspect maléfique de Cyttorak offrit à la démone Spite, également prisonnière du Cosmos, une chance de fuir avec lui si elle réussissait à lui permettre de s’échapper. Spite trompa alors Marko afin qu’il approche Cyttorak afin que celui-ci puisse prendre possession du corps du Fléau, qui lui, était capable de quitter le Cosmos. Remerciant Spite de son aide en l’absorbant entièrement, Cyttorak battit sauvagement Marko afin de le contraindre à se soumettre ; mais, les sorciers Gomurr et Tar transférèrent le pouvoir du sort retenant Cyttorak prisonnier en Marko, restaurant ses pouvoirs du Fléau. Avant que Cyttorak ne puisse s’échapper seul du Cosmos par ses propres moyens, le Fléau l’attaqua pour se venger, profitant de la faiblesse momentanée de l’aspect maléfique de Cyttorak, le réduisant en morceaux. Le Fléau retourna alors sur Terre, plus puissant que jamais pendant un certain temps.

Néanmoins, peu de temps après, une assemblée d’essences maléfiques – bannis du sein de l’extradimensionnel Trion dans le but de se purifier eux-mêmes – rechercha l’aspect destructeur de Cyttorak afin de les aider à détruire le Trion. Apparemment incapable de repérer Cyttorak lui-même, ils furent au contraire attirés par le Fléau. Enfermés eux-mêmes dans une fausse « seconde gemme de Cyttorak », les êtres maléfiques manipulèrent le Culte de Chejo-Do afin qu’il utilise cette gemme pour siphonner la puissance du Fléau. Quand celui-ci chercha à récupérer ses pouvoirs, les êtres maléfiques se lièrent à lui et le possédèrent, l’amenant dans la dimension du Trion, et tentèrent de détruire celui-ci. Amené dans ce domaine par Ejulp, un membre de l’Oktid qui vénérait le Trion, Xavier aida Marko à chasser la présence maléfique de son corps ; le Trion emprisonna de nouveau les essences malfaisantes et Marko regagna la Terre.

Quand la terroriste irlandaise Bridget Malone entra en contact avec la Clé de Crécerelle de Krakkan, elle devint l’Avatar Conquête et le sortilège de l’Octessence fut enfin activé. Alors que six autres humains étaient rapidement conjurés pour devenir les Avatars manquants, Cyttorak accrut la puissance du Fléau avant de prendre le contrôle de la volonté de Marko, tout en l’humiliant et le provoquant mentalement. Le Fléau contrôlé par Cyttorak rejoignit les autres Avatars, qui triomphèrent et capturèrent Thor Odinson, Iron-Man (Tony Stark), Spider-Man (Peter Parker) et Xavier, tout en préparant la Machine divine pour conquérir l’humanité. Xavier aida télépathiquement Marko à rejeter l’influence de Cyttorak et le Fléau libéra les héros, avant de détruire la Machine divine, dispersant temporairement les Avatars. Mais, pour se venger de sa résistance envers lui, Cyttorak réduisit peu à peu la puissance du Fléau.

Quelques temps après, Cyttorak accorda la forme et la puissance du Fléau au jeune sadique Ed Starkweather. Plus puissant que Marko, ce nouveau Fléau attaqua brutalement Marko jusqu’à ce que – sur l’avis de Miss Hulk (en réalité la Jennifer Walters dotée des pouvoirs de Miss Hulk et originaire de la Terre-721/Terre-A) – il arrache le casque du Starkweather, redonnant sa forme normale au jeune homme. Alors que Marko cherchait à s’amender en devenant un véritable héros, s’alliant pour cela aux X-Men et à l’équipe britannique d’Excalibur, un Cyttorak dégoûté continua à l’affaiblir pour guider un Marko de plus en plus frustré vers le temple de Cyttorak. Sur place, Cyttorak transféra son pouvoir à Hongdo Park, un paysan malchanceux et prêt à tout pour changer de vie, faisant de lui un nouveau Fléau. Marko maîtrisa les gardiens du temple mais Cyttorak forma une barrière mystique autour du Rubis pour empêcher Marko de le toucher et, ainsi, de retrouver toute sa puissance. Cyttorak lança alors son nouveau Fléau contre Marko, lui demandant de prouver sa valeur ou de mourir et laisser sa place à son successeur, tout en humiliant Marko en lui révélant que son demi-frère Xavier avait été le récipiendaire souhaité par Cyttorak à l’origine. Constatant que la colère et la haine de Marko l’avaient aidé à être un parfait agent de destruction, Cyttorak défia Marko de vaincre le nouveau Fléau, ce qu’il finit par réaliser. Finalement, Cyttorak laissa Marko partir avec le Rubis écarlate, même s’il continuait à refuser de restaurer la puissance totale du Fléau. Frustré de ses faiblesses, Marko finit par accepter l’offre de Cyttorak, retrouvant tout son pouvoir en, échange de l’abandon de sa carrière héroïque, répandant à nouveau dévastations et destructions. L’aspect destructeur de Cyttorak fut libérer de son emprisonnement, en même temps que de nombreuses autres créature démoniaques et/ou maléfiques quand l’agent du MI-13 Peter Wisdom ouvrit un caveau mystique pour libérer le sorcier Merlyn.

Durant la Guerre du Serpent, le Fléau hérita de l’un des marteaux des Dignes, les hérauts de Cul, le dieu de la peur asgardien, et fut ainsi transformé en Kuurth, Briseur de Pierre. S’évadant du Raft où il était alors détenu, il marcha vers San Francisco afin d’affronter, et vraisemblablement tuer, les X-Men et leurs alliés. Ceux-ci tentèrent de s’opposer à lui mais, face à la puissance conjuguée de Cyttorak et du Serpent, toutes leurs attaques se soldèrent par un échec complet. Cyclope imagina alors de réduire la puissance du Fléau en envoyant Colossus, Magie et Shadowcat dans la dimension pourpre de Cyttorak afin que celui-ci renonce à Marko comme avatar terrestre, en soulignant qu’il obéissait désormais à Cul ; Cyttorak accéda à la demande mais fit de Colossus son nouveau Fléau, qui fut alors capable de repousser Marko, dont la puissance se limitait à présent à celle de Kuurth. Peu après, Cul appela l’ensemble de ses Dignes auprès de lui, mettant un terme à la menace sur les X-Men. De son côté, Cyttorak rencontrait plusieurs autres entités mystiques ou démoniaques, comme Méphisto, Blackheart, Shuma-Gorath, Dormammu ou Marduk Kurios, afin de discuter de la conduite à tenir face à Cul. Colossus ne demeura que brièvement l’avatar de Cyttorak, du moins en rapport à Cain Marko ; ainsi, après la guerre entre les Avengers et les X-Men, Magie utilisa son Epée de l’âme pour purger son frère de l’influence de Cyttorak, rompant le lien entre les deux. Il reste à découvrir si Cyttorak fera de nouveau de Cain Marko son avatar terrestre en lui restituant la puissance du Fléau ou s’il choisira un nouvel avatar.

Pouvoirs : Un être magique immensément puissant, Cyttorak est virtuellement immortel, vieux de plusieurs milliers, si ce n’est millions ou milliards, d’années. Cyttorak apparaît habituellement sous deux aspects : un être quasi divin qui accorde une puissance magique pour conjurer des sorts, ou une forme plus violente, plus démoniaque qui accorde des pouvoirs physiques. Son aspect divin donne généralement des énergies magiques à d’autres individus qui invoquent son nom d’une manière convenable, habituellement par des sorts, même s’il lui est arrivé de participer directement au combat à l’occasion ; l’emploi d’une puissance dérivant des Principats est appelé de la « magie exocentrique ». L’aspect divin de Cyttorak, tout en cherchant à être vénéré, semble plus distant, même indifférent, aux affaires du plan des mortels. Cyttorak accroît sa puissance mystique directement des croyances de ses adorateurs. De plus, le fait d’être conjuré donne aussi de la puissance à Cyttorak, souvent en lien direct avec l’énergie spirituelle ou le potentiel mystique de celui qui l’invoque. Cyttorak a été conjuré par une grande diversité de sorciers, bienfaisants ou malfaisants, parmi lesquels l’Ancien, Crimson, Azraël (Julian Phyffe), le Baron Karl Mordo, le Démon/Démonicus, le Dr Fatalis (Victor von Fatalis), le Dr Strrange, Kaecilius, la Fée Morgane, Augustyne Phyffe et Jacob Roark, et même à l’occasion par d’autres puissantes entités mystiques telles Dormammu, Umar ou Zom.

Ceux qui conjurent Cyttorak font le plus souvent appel à ses Bandes écarlates qui : encerclent et piègent une cible, neutralisent ou contiennent les pouvoirs de la cible et l’empêche de libérer son corps astral ; bloquent l’influence des talismans mystiques sur quelqu’un qui a été ensorcelé par celui-ci ; bannissent leur contenu dans une autre dimension ; et/ou entourent et protègent l’invocateur ou une autre personne choisie par celui-ci contre toute forme d’attaque. Une combinaison de sept bandes, semblables à des cordes et non écarlates, peut aussi être utilisée et ceux piégés par elles sont détruits si les bandes entrent en contact l’une avec l’autre. La septième bande peut être utilisée pour provoquer un fouet enflammé composé d’énergie mystique. La force des bandes est parfois affectée par la puissance et le talent de leur utilisateur ; de plus, si l’utilisateur tente de protéger une cible contre des blessures mystiques, la force de la résistance de la cible peut se refléter sur l’utilisateur. Hulk et Namor ont tous les deux réussi à briser les Bandes écarlates dans de telles circonstances. La démone Méphista conjura en une occasion des flammes vertes qui brûlèrent rapidement les Bandes écarlates conjurées par le Dr Strange (mais celui-ci souhaitait être vaincu par la démone à cette occasion et il peut les avoir rendu faussement faibles). Le soldat chien Hotamitanio (des Manidoog, les dieux amérindiens) s’est révélé insensible aux Bandes écarlates.

D’autres manifestations de la puissance de Cyttorak comprennent le Cercle de Cyttorak – qui encercle les sorciers ennemis avant de s’étendre pour former une sphère transparente qui les piège (Umar brisa une fois ce sortilège avant que la sphère ne l’ait complètement enfermée), la similaire Sphère de Cyttorak, qui emprisonne un adversaire dans une sphère transparente, peut-être avec l’intention de protéger le(s) prisonnier(s) contre les blessures, les Cristaux écarlates, qui ont été utilisés pour emprisonner et réduire la taille des attaques mystiques, comme les Vipères de Valtorr, la Sphère écarlate, utilisé pour congeler et contenir les formes spirituelles (comme lorsque le Dr Strange matérialisa l’un des esprits des Immortels qui avait pris possession de Wolverine – James Howlett), et l’Ecran écarlate, utilité pour entourer complètement et protéger une cible contre les attaques mystiques et physiques. Cyttorak a aussi accordé des pouvoirs à d’autres personnes par une énergie d’émeraude et sa puissance peut aussi être utilisée pour renforcer les sortilèges invoquant d’autres Principats, créer une force destructrice, bannir des personnes dans d’autres dimensions, contrecarrer les attaques mystiques d’autres personnes, activer des talismans mystiques, réparer des talismans endommagés, conjurer des talismans cachés ou simplement éloignés et produire du vent, du feu ou de la pluie.

L’aspect violent de Cyttorak donne à son avatar, le Fléau, par l’intermédiaire du Rubis écarlate (également appelé Cristal ou Gemme écarlate) de Cyttorak, une puissance qui lui confère une force et une résistance virtuellement illimitées, faisant de lui un être quasiment impossible à arrêter. Des « non avatars » ont occasionnellement employé le Rubis pour projeter des décharges d’énergie, surveiller les événements à distance, transmettre des messages, renvoyer les attaques énergétiques sur l’attaquant, rendre des cibles intangibles et animer des objets inertes et leur donner divers pouvoirs. Le Rubis est suffisamment solide pour résister à la chaleur d’une chute atmosphérique et porte la phrase : « Quiconque touche cette gemme possèdera la puissance des Bandes écarlates de Cyttorak ! Dès lors, vous qui lisez ces mots, deviendrez à jamais un fléau humain ! » Cyttorak (ou du moins cet aspect de lui-même) accroît sa propre puissance de la destruction et de la violence répandues par le Fléau.

Commentaires : La Skrull Jazinda obtint le pouvoir de revenir à la vie en absorbant la « gemme de Sy-Torrak ». Un éclat de la gemme de « Seetorak » fut donné par une sage indienne de Tombouctou à Manfred Haller, l’Homme-Eléphant, faisant de lui le bien plus puissant Béhémoth. Il reste à établir si l’une de ces gemmes, ou les deux, ont reçu leur nom d’un Cyttorak mal orthographié et/ou si un être différent s’est fait passer pour Cyttorak ou a été confondu avec lui.

Par ThierryM

Fiches Relatives