Le Père Noël arrive chez Series-Stores.fr



Series-Store.fr, boutique en ligne spécialiste des la vente de produits dérivés de séries TV et films vous propose une collection de 5 mugs Marvel mettant à l'honneur vos héros préférés.

Hulk, Captain America, Iron Man, Deadpool et les Avengers vous attendent dans ce concours ! Tentez dès maintenant de remportez l'un d'eux en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Hydra - Marvel-World.com

Encylopédie - Hydra

Membres actifs :
(dirigeants) Gorgone (Tomi Shishido), la Reine Hydra, Ophelia Sarkissian (Mme Hydra/la Vipère)
(agents) Kalee Batrei, les Dreadnoughts, Horst Eisele, Erik Saltz, les Super-Agents (Bowman, Hammer, le Militant), Tactital Force, d’autres anonymes
Anciens membres :
(dirigeants) le Caïd (Wilson Fisk), Elsie Carson, Crâne rouge (Johann Schmidt), le Deltite, le Fantôme de l’espace, Richard Fisk, Griffe jaune, Hardball, le Moissonneur (Eric Williams), l’Impérial Hydra (Arnold Brown), Kraken (Jake Fury), Kraken (Daniel Whitehall), Edgar Lascombe, Madame Hydra (Valentina Allegro de Fontaine), la Mère des Perles, Numéro 72, Gerald Richter, la Ruche, le Sensationnel Hydra, Silvermane, Otto Vermis, Elspeth von Strucker, Werner von Strucker, le Baron Wolfgang von Strucker, Zach Wood, le député Woodman
(agents) l’Agent H (Laura Brown), l’Agent U (Robert Rickard), l’Amazone, l’Assassin, Charles Atkins, Sergent Batrel, Batroc le Sauteur, Blackwing (Joseph Manfredi), Bob, Dennis Bowden, Bravo, Bull’s-Eye, le Caméléon, Catalyseur, le Commandant Kraken, Mr Connely, Cool Million, Corrosion, Crippler, Crossbones, Crown, Dakini, William Darwin, Deadmaker, Dismember, DOA (Gregory Belial, Innards, Malpractice, Pyre, Rotwrap), Kitty Drake, Fenris (Andréa & Andréas von Strucker), William Fiels, George Fistal, le Fixer, Vincente Fortunato, la Fouine, Jacob Fury, le Lieutenant Garotte (Tyrannus Cordin), Guillotine, Lance Halstan, High-Zero, l’Homme-Absorbant, Jackhammer, el Jaguar, Andrea Janson, Elliot Kohl, Vladimir Korda, Rudolf Kranz, Karl Kraus, Jared Kurtz, Madame Hydra-6, Mammoth, Mentallo, Mindstorm, Antwoin Molare, Simon Mycroft, Numéro-16, Dmitri Petrovitch, le Renard, la Réponse (Aaron Nicholson), Cassandra Romulus, Ralph Sanzetti, Sathan, Mac Scodel, Scorpin (Carmilla Black), Scylla, Silver-Fox, Spider-Woman (Jessica Drew), Molly Stiles, les Super-Agents du SHIELD (Knockabout, Psi-Borg, Violence), Système Crash (Bitmap, Informoph, Killobyte, Steel-Collar, Technospike, Wirehead), Ron Takimoto, Ivan Trefkov, Anton Trojak (Annil-Agent 47), Simon Valk, Véranke (comme Jessica Drew), Warlord, Whale, James Winderfield, Nancy Winderfield, Wolfen, Arthur Woodman
Autres membres (contrôlés) : Elektra, Poison, Shock, Slyde, la Tâche, Véga, Vibro, Wolverine, de nombreux surhumains kidnappés et conditionnés avec l’aide de la Main
Base d’opérations : d’innombrables bases à travers le monde, principalement concentrées en Amérique du nord, en Europe et au Japon, parmi lesquelles : la Géhenne (Nouvelle-Zélande), la Tarentule (Australie), Ravenous II (Seattle, Washington, Etats-Unis), Ravenous I (Colombie britannique, Canada), la base de la Ruche (Océan indien), les docks de Némésis (Indonésie), Hell’s Heaven (Chine), la base de Crown (Kyoto, Japon), la base d’Ichor (Océan Pacifique), l’île d’Hydra (Océan Pacifique).

Première apparition : VO : Strange Tales (vol.1) # 135 (août 1965, par Stan Lee & Jack Kirby) – VF : Marvel (Lug) n°13 (avril 1971, avec Fantastic Four Annual # 3 ; Strange Tales # 13 a été publié dans Vengeur (Pocket) n°7 du 4ème trimestre 1973)

Histoire : Hydra est une organisation terroriste subversive internationale consacrée au renversement de tous les gouvernements de la Terre afin d’installer un nouvel ordre mondial, sur lequel l’organisation régnerait au sein d’un système fasciste. Au faîte de sa puissance, Hydra était l’organisation subversive la plus étendue, la plus puissante et la plus dangereuse de l’histoire. L’organisation est composée presque exclusivement d’hommes mêmes s’il existe des exceptions notables, comme Laura Brown, les Madames Hydra ou encore Cassandra Romulus. Traditionnellement, les agents d’Hydra portent un uniforme principalement vert, avec des bandes jaunes ; celui-ci dissimule presque totalement leur visage, à l’exception de la bouche et du menton ; certains des officiers et dirigeants de l’organisation ne portent aucun masque. L’organisation se targue d’être invincible et de revenir encore plus puissante après chaque défaite et il est exact que l’organisation perdure maintenant depuis quelques six décennies.

Hydra naquit durant la Seconde Guerre Mondiale, après que le Baron Wolfgang von Strucker, l’un des meilleurs agents nazis du Troisième Reich, avait échouer dans sa mission de destruction de la ville française de Cherbeaux. Le conflit récurrent entre Strucker et le commando américain Nick Fury avait interféré avec ses ordres et Adolf Hitler, furieux, ordonna la mort de Strucker. Cependant, le propre bras droit du Führer, Crâne rouge, qui cherchait à s’émanciper de son maître, aida le baron à fuir l’Allemagne et l’envoya au Japon, lui confiant une nouvelle mission : y établir une nouvelle base pour y asseoir sa propre autorité, afin de pallier l’éventuelle défaite de l’Allemagne. Sur place, Strucker entra en contact avec une société secrète de la pègre japonaise, qui comprenait des membres de la secte ninja de la Main ; ces derniers lui virent en aide lors d’une opération à Madripoor et, après cela, le Baron rejoignit leurs rangs, leur trouvant le nom d’Hydra pour désigner la nouvelle organisation, s’inspirant du légendaire serpent à plusieurs têtes de la mythologie grecque, dont chaque tête tranchée donnait naissance à deux nouvelles. Le premier chef d’Hydra, un Japonais, se déclara lui-même « Suprême Hydra », équipant ses hommes d’uniformes verts et instaura un serment qui, avec des variations mineures au fil des années : « Hail Hydra ! Immortel Hydra ! Nous ne pourrons jamais être détruit ! Coupez en un membre et deux autres repousseront ! Nous ne servons personne sauf le maître – car le monde nous servira bientôt ! Hail Hydra ! », largement inspiré par Strucker et les rituels du parti nazi allemand.

Strucker dirigea plusieurs missions de l’Hydra, comme numéro deux de l’organisation, avant de se confronter au Suprême Hydra, exigeant qu’il lui livra le contrôle d’Hydra. Evidemment, le Suprême Hydra rejeta l’ultimatum de Strucker et ouvrit le feu sur celui-ci ; mais l’Allemand avait anticipé la réaction de son rival et, protégé des tirs par un gilet pare-balles, assassina le Suprême Hydra en le transperçant de son épée. Puis, il purgea l’organisation de tout rival potentiel, à commencer par les hommes de la Main, affirmant que son organisation n’avait nul besoin du culte rendu au démon appelé la Bête, et il triompha de leur jonin en duel singulier, montrant ainsi sa supériorité. Vainqueur, et sa position raffermie, Strucker intégra pleinement les hommes de la Main au sein d’Hydra et, rapidement, les diverses branches de l’organisation fusionnèrent pour former un groupe unique. Strucker quitta le Japon et déplaça les forces d’Hydra sur une île du Pacifique, bientôt connue sous le seul nom de l’Ile d’Hydra, dans les mers au nord de l’Australie. Les activités d’Hydra devinrent apparentes aux yeux du monde extérieur pour la première fois lorsque Strucker dépêcha un sous-marin « fantôme » pour harceler navires japonais et alliés, afin de renforcer le conflit entre les deux camps. Les marines américains envoyèrent le capitaine Simon Savage et son commando d’élite, les Cols de Cuir, afin d’enquêter sur l’augmentation des attaques alors que la marine impériale nippone confiait la même tâche à l’Escouade des Samouraïs, l’équivalent du commando Savage. Malgré leurs différences, les deux équipes unirent leurs forces en arrivant sur l’Ile d’Hydra chacune de leur côté, convergeant vers la base d’Hydra. Plutôt que d’être pris, le Baron Strucker ordonna la destruction de l’île, afin de couvrir ses traces et protéger les secrets de son organisation.

Revenu dans les bonnes grâces d’Hitler, grâce au financement apporté à l’Allemagne par l’intermédiaire d’Hydra, Strucker regagna son pays, cachant qu’il détournait une partie des fonds et des ressources de l’organisation pour lui-même, désormais convaincu de l’inéluctabilité de la chute du Troisième Reich et prenant des mesures pour ne pas sombrer avec lui. Crâne Rouge continua à soutenir Strucker et Hydra, établissant des factions d’Hydra à Las Vegas, au Nevada, la dirigeant à distance et lui ordonnant de demeurer secrète jusqu’à ce qu’il vienne en personne en prendre la tête. Pendant ce temps, Strucker dirigeait le reste d’Hydra pour une autre importante mission, influant sur le cours de la guerre, capturant un énorme prototype de sous-marin japonais, le Dragon de la Mort, faisant de celui-ci la nouvelle base d’Hydra. Strucker essaya de créer une bombe atomique pour Hydra avant les Etats-Unis mais ses plans furent déjoués par les Envahisseurs, un groupe de héros surhumains de la Seconde Guerre Mondiale.

Quand Crâne Rouge disparut dans les derniers jours de la guerre, suivi bientôt du suicide d’Hitler, Strucker supposa son principal allié mort dans la bataille de Berlin et renforça son emprise sur l’ensemble d’Hydra, désormais libre d’agir. Exploitant la technologie extra-terrestre des Gnobiens qu’il avait découvert quelques mois plus tôt, il fit développer de nouvelles technologies de pointe, accroissant considérablement les capacités militaires de son organisation. La guerre terminée, il recruta nombre d’anciens officiers nazis ou sympathisants de la cause, choisissant les meilleurs de la sinistre Schutz-Staffel (S.S.) ; Daniel Whitehall fut l’une de ces recrues et devait devenir le Kraken, l’un des premiers commandants de l’organisation, proche de Strucker. Ne sentant pas Hydra encore assez solide pour des opérations publiques, il maintint son organisation secrète, développant de nouvelles branches, spécialisées, comme l’A.I.M. (Advanced Idea Mechanics) spécialisé dans les recherches scientifiques et technologiques, ou le Secret Empire, installé aux Etats-Unis et avec des motivations politiques plus prononcés. En 1961, Leonard de Vinci contacta plusieurs des principaux responsables de l’espionnage mondial, parmi lesquels Strucker et Whitehall, les envoyant dans une quête pour déterrer et lui rapporter plusieurs objets particulièrement puissants. Hydra ne récupéra aucun des objets, mais se fit un redoutable ennemi de l’agence secrète soviétique du Léviathan, dirigée par Magadan (Vasili Dasaiev) et Orion (Viktor Uvarov). Afin de gérer l’ensemble de ces organisations, Strucker constitua une sorte de conseil d’administration général, THEM, se faisant bientôt uniquement appeler le Grand Impérator afin de préserver le secret de son identité. Coupé de ses anciens financiers, Strucker eut besoin de reconstituer les finances d’Hydra et décida alors de retrouver une ancienne cache d’or du Troisième Reich ; au cours de son opération, Hydra et Strucker se heurtèrent aux mutants Charles Xavier et Magnus (qui allaient devenir, quelques années plus tard, respectivement le Professeur X des X-Men et Magnéto, maître du magnétisme). Magnus mit finalement lui-même la main sur l’or, finançant son propre combat pour la protection des mutants. En parallèle, Hydra recrutait des agents spéciaux, comme Silver Fox, ancien agent du Projet Arme X, ou le Fixer, génie en technologies de pointe. Toujours soucieux de préserver son rôle dans les activités d’Hydra et échaudé après sa rencontre presque fatale avec Xavier et Magnus, Strucker prit encore plus de distance en confiant la direction immédiate de l’organisation à l’Impérial Hydra, de son vrai nom Arnold Brown, un homme d’affaires américain, Strucker se contentant de demeurer le Grand Impérator de THEM. En tant que tel, il fit rebâtir une base sur l’Ile d’Hydra, enterrée sous les ruines de la première base de l’organisation. De son côté, l’Impérial Hydra construisit sa propre base, sous le siège de sa propre société, Impérial Industries Inc., multipliant les divisions spécialisées au sein d’Hydra, identifiées chacune par un animal symbolique : le castor pour les ingénieurs, le chameau pour les approvisionneurs, le faucon pour les agents aériens, le renard pour les diplomates, le léopard pour les agents de reconnaissance, la taupe pour les administratifs, le hibou pour l’équipe de la stratégie, le rhinocéros pour les troupes lourdes, le dragon de mer pour la flotte d’Hydra et enfin le tigre pour les assassins. Vers cette époque, Hydra étaient présente à travers le monde, disposant d’agents dans toutes les principales nations de la planète ; ce développement intensif ne put cependant demeurer longtemps cachés des différents services secrets internes et externes de ces mêmes pays.

Pour combattre cette nouvelle menace sur la paix mondiale, plusieurs responsables politiques des nations occidentales et de nombreux hommes d’affaire de ces mêmes pays décidèrent d’unir leurs forces pour créer une organisation internationale d’espionnage et de sécurité, chargée principalement de contrer les activités d’Hydra. Baptisée le SHIELD (Supreme Headquarters, International Espionage, Law-enforcement Division), l’agence fut cependant rapidement infiltrée par des hommes d’Hydra envoyés par Strucker, afin de, sinon court-circuiter les efforts de l’agence, au moins de profiter de celle-ci et d’orienter ses opérations. Cependant, le SHIELD avait déjà anticipé l’infiltration et mit en œuvre rapidement des contre-mesures. Grâce à Tony Stark, à la fois l’un des financiers et fournisseurs de technologie du SHIELD, l’organisation développa un nouveau type d’androïde : les LMD (Life Model Decoy / Simulacre de Vie Modélisé), parachevé grâce à l’ancienne quête menée sous la conduite de Leonard de Vinci. Les LMD étaient conçus pour imiter aussi bien physiquement que mentalement des individus précis, permettant tout à la fois de protéger la véritable personne et induire les adversaires du SHIELD en erreur. C’est ainsi que Hydra crut recruter plusieurs agents ou associés du SHIELD alors que seuls des LMDs avaient été compromis. Ainsi, l’un des premiers LMDs infiltrés fut à l’image de Jacob Fury, le propre frère cadet du vieux rival de Strucker durant la guerre ; le LMD fut chargé de saboter le premier héliporteur du SHIELD, le futur quartier général aéroporté de l’agence internationale. Plus tard, ce LMD devait perdre la raison et devenir le Scorpion du syndicat criminel appelé le Zodiaque, permettant au véritable Jake Fury de mener ses propres opérations dans le plus grand secret. Le Baron implanta aussi un androïde de type LMD (Life Model Decoy / Simulacre de Vie Modélisé) dont le cerveau était basé sur le sien, avec la mission de prendre progressivement le contrôle direct du directoire du SHIELD si jamais Strucker venait à disparaître. Ce LMD allait, plusieurs années plus tard, devenir connu sous le nom du Deltite et presque réaliser les plans de Strucker, remplaçant un grand nombre d’agents du SHIELD par d’autres LMD. Après la destruction de l’héliporteur, Hydra fit assassiner le premier directeur du SHIELD, le colonel Rick Stoner ; immédiatement, Nick Fury, devenu colonel au sein de la CIA, fut pressenti pour lui succéder, peut-être grâce à Strucker lui-même qui espérait vraisemblablement pouvoir prendre sa revanche sur son ennemi de la guerre. Quoi qu’il en soit, Fury fut à son tour victime d’une tentative d’assassinat mais Fury déjoua l’attaque, gagnant le respect du directoire et obtint ainsi le poste de directeur du SHIELD. Continuant son infiltration, Hydra recruta apparemment le scientifique Thomas Davidson, qui avait conçu les systèmes informatiques de l’agence de contre-espionnage, croyant ainsi pouvoir contrôler le SHIELD de l’intérieur, tout en donnant l’impression de s’opposer à l’organisation. Toutefois, ce LMD, comme celui de Jake Fury, souffrait d’instabilité mentale, et donna au SHIELD un accès complet aux systèmes d’Hydra.

Avec désormais un rival à sa hauteur et son existence connue des autorités, Hydra cessa d’agir en secret et l’Impérial Hydra lança une opération de chantage à l’encontre du monde entier, avec une puissante bombe Bétatron mais celle-ci fut désamorcée par Tony Stark, l’un des financiers de l’agence internationale, tandis que Fury ripostait en prenant la tête d’un commando du SHIELD qui s’attaqua à la base de Brown. Les agents d’Hydra furent dispersés et, alors qu’ils prenaient la fuite, deux agents d’Hydra paniqués ouvrirent le feu sur leur propre chef vêtu de ses habits civils, incapables de le reconnaître sans son uniforme d’Impérial Hydra. Mais la constitution de branches au sein d’Hydra permit à l’organisation de survivre à ce coup dur, exactement comme Strucker l’avait espéré et THEM poursuivit ses activités, envoyant le Fixer, et son nouvel associé, lé télépathe Mentallo, attaquer directement le quartier général du SHIELD au nom d’Hydra, puis planifiant des opérations conduites par l’AIM et le Secret Empire, afin de permettre à Hydra de se réorganiser pendant que ses ennemis étaient occupés ailleurs. De son côté, Gabe Jones, vieil ami de Fury et désormais également agent du SHIELD, découvrit les liens unissant Hydra, l’AIM et le Secret Empire, alors même que Strucker assumait de nouveau le rôle de officiel de Suprême Hydra afin de combler le vide laissé par Brown. Comme tel, il engagea Hydra dans l’un de ses plans les plus ambitieux depuis sa création, d’abord en tentant de déclencher l’explosion de toutes les bombes nucléaires de la planète grâce à la Corne de Mort, puis de faire chanter les nations de la Terre avec la menace d’une attaque bactériologique par le biais d’un virus de spores mortelles. Mais, entre temps, Fury avait démasqué la véritable identité du Suprême Hydra et, se rendant sur l’Ile d’Hydra, où était stocké le virus, affronta directement son ennemi et détruisit la bombe à l’intérieur du dôme recouvrant la base. Le virus ne pouvant s’échapper, il extermina tous les agents d’Hydra, ainsi que Strucker, alors que Fury avait porté un terrible coup à l’organisation terroriste.

La disparition de Strucker se révéla presque fatal pour Hydra, une perte dont elle mit des années à se remettre. Rapidement, les différentes branches se dissocièrent les unes des autres, l’unité globale demeurant un simple souvenir. Un groupe d’agents, adoptant le nom de la Secte de la Perle, en vint même à s’enterrer sous terre, avant d’émerger des années plus tard. L’AIM et le Secret Empire rompirent également leurs liens avec Hydra, finissant même par devenir des organisations rivales, alors que THEM disparaissait totalement en même temps que Strucker. Chaque chef de branche revendiqua le nom de Suprême Hydra même si aucun d’eux ne put jamais égaler les ambitions et l’influence de Strucker sur l’ensemble de l’organisation. Parmi les responsables les plus notables d’Hydra vers cette époque furent la première Madame Hydra, aujourd’hui connue sous le nom de la Vipère, qui tenta d’assassiner Captain América (Steve Rogers) puis de contrôler mentalement Hulk en lui faisant subir un lavage de cerveau, ou encore l’agent simplement connu comme le Numéro 72 qui envoya l’assassin Bull’s-Eye contre Fury. Le tueur sembla initialement réussir sa mission mais il fut bientôt découvert qu’il s’agissait d’une ruse de Fury afin de mieux infiltrer une autre organisation criminelle, le Zodiaque et que seul un LMD à son image avait été « tué ».

Réveillé d’un long sommeil artificiel par l’AIM, Crâne Rouge renoua avec la faction de Las Vegas d’Hydra, les amenant à sortir de l’ombre et manipulant le gangster Wilson Fisk, alias le Caïd, afin de lui faire croire qu’il était le véritable chef de ce groupe, tandis qu’il menait les opérations en secret. Le Caïd, souhaitant également dissimuler son rôle, plaça son propre fils, Richard Fisk, à la tête de cette branche, sous le nom du Suprême Hydra. Quand les Fisk apprirent que Crâne Rouge les avait trompés, ils décidèrent d’aider Captain América, qui combattait cette branche d’Hydra avec le SHIELD, contre Crâne Rouge. Un autre criminel, issu de la Maggia cette fois, le Moissonneur (Eric Williams) prit aussi brièvement le contrôle de la faction d’Hydra autrefois dirigée par Mme Hydra, aidé en cela par son allié, l’un des Fantômes de l’Espace, qui avait chassé cette dernière de son poste. Mais les deux alliés furent bientôt vaincus par les Vengeurs et Captain Marvel (Mar-Vell). Une autre faction d’Hydra, également implantée sur la côte est des Etats-Unis, entra en contact avec Silvio Manfredi, alias Silvermane, l’un des chefs de la Maggia, afin qu’il prenne les rênes du groupe. Silvermane adopta à son tour le titre de Suprême Hydra et renoua avec l’idée des divisions spécialisées, recrutant ou formant plusieurs agents surhumains, parmi lesquels son propre fils, Blackwing, le Commandant Kraken, un robot Dreadnought, le Renard, le Fixer, Jackhammer, El Jaguar, l’Amazone et Mentallo, qu’il plaça à la tête des divisions. Silvermane tenta de faire assassiner des candidats pressentis pour rejoindre le directoire du SHIELD, parmi lesquels Foggy Nelson. Cette tentative attira non seulement l’attention du SHIELD et de Fury mais aussi des héros Daredevil et de la Veuve noire. Ces derniers unirent alors leurs efforts pour combattre Hydra et réussirent à investir la base de Silvermane, l’obligeant à prendre la fuite avec son fils et à abandonner son rôle au sein d’Hydra.

En Europe, la branche d’Hydra finit par se retrouver entre les mains du comte Otto Vermis, qui recruta la jeune Jessica Drew, faisant d’elle son agent Arachné ; conditionnée pour croire que Fury était un meurtrier, il envoya la crédule jeune femme assassiner le directeur du SHIELD mais Fury fut briser le conditionnement d’Arachné qui aida alors le SHIELD à détruire la faction de Vermis, qui trouva lui-même la mort lors de cette bataille. Dans le Mid-West américain, une autre faction d’Hydra se développa pour devenir une véritable société privée, utilisant les techniques du capitalisme pour obtenir la dévotion de ses membres ; après avoir mené des recherches génétiques pour créer des agents surhumains, ce groupe fut combattu par Team América (plus tard appelé les Thunderiders), un groupe de mutants pilotant des motos, et le résultat de leurs propres expériences. Finalement, avec la disparition de Strucker, le Deltite lança ses propres opérations, réussissant à prendre le contrôle du SHIELD et corrompant l’organisation de l’intérieur ; mais, jaloux de son indépendance, il manipula rapidement Hydra et l’AIM comme le SHIELD, se faisant passer pour un nouveau Suprême Hydra afin d’obtenir la loyauté de l’organisation. Mais, démasqué par Fury et une nouvelle Madame Hydra, il échoua à s’emparer de la Formule d’Infinité, responsable de la prolongation de la vie du directeur du SHIELD. Cependant, Fury découvrit la supercherie et, bien que traqué par le SHIELD désormais aux ordres du Deltite, il put démanteler le réseau de ce dernier, qui trouva finalement la mort. Toutefois, la corruption du SHIELD était désormais telle que Fury préféra fermer l’agence internationale. Les différentes factions continuèrent à nouer des alliances, avec les Commandos Têtes-de-Mort, des Gnobiens corrompus par la malfaisance de Strucker, le terroriste Léviathan ou encore le criminel chinois Griffe jaune qui décida de faire de la nouvelle Madame Hydra son héritière présomptive. Cependant, après avoir affronté les Gnobiens, Fury reforma le SHIELD et put s’opposer à ses diverses tentatives, Madame Hydra semblant trouver la mort lors de l’une de ces batailles. Une autre faction d’Hydra s’allia même avec l’AIM, son éternelle rivale, pour contrer les efforts de la Maggia, durant une véritable guerre du crime.

C’est alors que Crâne rouge, qui finançait déjà à l’époque de nombreuses organisations subversives aux Etats-Unis comme dans le monde – les Résistants, les Chiens de guerre, les Fléaux de la pègre, ULTIMATUM – décida de rendre sa prééminence à Hydra, définitivement devenue un pâle reflet de ce que Strucker avait construit. Le Crâne organisa une expédition de trois agents de l’organisation sur l’Ile d’Hydra pour y retrouver le corps de Strucker. Ceux-ci sacrifièrent finalement leurs propres vies pour ramener le Baron Strucker à la vie, dont le corps abritait désormais les mortelles spores. En découvrant la situation d’Hydra, Strucker fut consterné de voir ce que son organisation était devenue depuis sa disparition ; immédiatement, il entreprit non seulement de réunifier les différentes factions mais aussi de les purger de tous les éléments qu’il jugeait néfaste au développement et à la grandeur d’Hydra. Il dota ses fidèles d’uniformes rouges et bruns, afin de les différencier de l’uniforme traditionnel, permettant ainsi rapidement d’identifier ses partisans des autres. Durant cette purge, l’une des factions s’organisa pour résister au retour de Strucker, abandonnant le nom d’Hydra pour devenir la Coalition Génésis.

Afin de montrer au monde que Hydra avait retrouvé sa puissance passée, Strucker lança une attaque contre l’île de Boca Caliente, la nouvelle base de l’AIM. Il profita de sa victoire éclatante pour récupérer la technologie conçue par l’organisation rivale, renouvelant l’armement obsolète depuis des années d’Hydra. Puis, il mena une attaque contre le nouveau SHIELD, mettant temporairement hors de combat l’héliporteur, tandis qu’un LMD se faisait exploser à l’intérieur du quartier général du SHIELD, tuant instantanément les quelques 1500 cadets de l’organisation internationale, qui avaient été réunis pour recevoir leurs diplômes d’agents du SHIELD. Strucker dépêcha ses troupes dans les ruines, afin de s’assurer de l’absence de rescapés et pour exécuter les survivants ; laissant sur place un message holographique – dissimulant sa voix et son apparence pour continuer à garder le secret sur son retour – pour lancer un avertissement aux nations du monde entier, affirmant que « contre Hydra, elles ne disposaient plus de bouclier ». En remerciement de son aida pour sa résurrection et par reconnaissance envers son aide durant la guerre, le Baron Strucker renoua son alliance avec Crâne rouge, permettant à ses hommes de servir les différents lieutenants du Crâne comme le Power Broker, les Résistants, les Sœurs du Péché, le Taskmaster, les Chiens de garde, les Fléaux de la pègre ou le généticien Arnim Zola.

Pour renforcer ses troupes, Strucker ordonna une série d’expériences génétiques sur plusieurs de ses hommes : Cassandra Romulus, Guillotine et Sathan, avant de faciliter leur évasion pour tester leurs capacités. Puis, il envoya sur leurs traces les chasseurs de primes Dakini, Crippler et Ron Takimoto, manipulant les six agents pour impliquer Fury, le SHIELD et plusieurs héros afin d’étudier leurs pouvoirs en vue de prochaines confrontations. Il s'intéressa ensuite à un réseau de télévisions, WFET, une entreprise appartenant au Caïd que celui-ci utilisait comme paravent officiel pour dissimuler ses activités criminelles. Le SHIELD eut alors l’idée de pousser les deux groupes à s’affronter, afin de les affaiblir tous les deux. L’organisation laissa filtrer l’intérêt de Strucker pour WFET aux hommes du Caïd, qui pensa alors pouvoir passer un accord avec Hydra, considérant celle-ci comme une simple organisation criminelle et ignorant, lui aussi, le retour de Strucker et de ses ambitions mondiales. Mais Hydra refusa tout accord, préférant une attitude plus offensive, en piratant les fonds secrets de Fisk pour le priver de financement et attaquant directement son quartier général. Cet assaut eut pour conséquence de dévoiler au grand jour les activités criminelles de Wilson Fisk, qui perdit bientôt sa place de Caïd du crime grâce aux agissements de Fury et de Daredevil. Incité par l’un de ses lieutenants, Gregory Belial, Strucker poussa Hydra à s’intéresser au surnaturel en créant un département de l’occultisme et des armements (DOA) ; mais, demeurant méfiant envers le surnaturel, Strucker mit un terme aux activités de cette branche quand Belial fut tué par sa propre création, le vampire Bloodstorm.

Un lieutenant ambitieux d’Hydra, nommé MacScodell, infiltra trois de ses hommes au sein du nouveau programme de Super-Agents du SHIELD, mais son audace ne fut guère récompensée car Strucker le fit tuer pour avoir organisé cette opération sans lui en référer préalablement. Alors que le territoire du Caïd était partagé enter diverses organisations lors d’une réunion entre celles-ci à Las Vegas, Werner von Strucker représenta Hydra au nom de son père, tandis que celui-ci se faisait passer pour son garde du corps, Snakeskin. Au cours des discussions, voyant en son fils un rival potentiel, le Baron assassina son propre fils. Mais, sans que l’Allemand ne le sache, le tueur et mercenaire mystique appelé Terror s’empara de l’œil du mort et, grâce à ses pouvoirs, découvrit que Strucker était en vie. Terror communiqua l’information au SHIELD alors même que Strucker lançait une nouvelle attaque, cette fois contre l’immeuble des Nations Unies à New York. Fury put riposter et traqua son ennemi jusqu’en Islande où les forces du SHIELD décimèrent les troupes d’Hydra, même si le Baron Strucker réussit malgré tout à prendre la fuite.

Sa résurrection désormais connue de ses ennemis, Strucker poursuivit à conduire Hydra, sans prendre la peine de dissimuler son influence. Il monta une attaque contre New York, cherchant à y détruire tous les réseaux informatiques avec son équipe Système Crash, puis s’allia au chef de la pègre Vincente Fortunato. Mais son projet le plus ambitieux fut une tentative de contrôler l’humanité par le biais de nanites, dont il testa l’efficacité sur Henry Peter Gyrich ainsi que Jack Monroe, autrefois le vigilant appelé le Nomade. Mais son projet fut mis en échec par les Thunderbolts d’Œil-de-Faucon puis le V-Battalion et Citizen-V (John Watkins III). Une faction d’Hydra demeurée indépendante tomba sous le contrôle d’un Skrull revendiquant le nom de « Sensationnel Hydra » mais son groupe et lui-même furent vite vaincus par Captain América. Strucker aida quelques temps après Abner Jenkins, alias Mach-3, à reformer les Thunderbolts, espérant pouvoir manipuler ceux-ci quand il en aurait besoin ; mais, quand Hydra et Strucker attaquèrent de nouveau New York, Jenkins refusa d’obéir à Strucker, le trahissant pour protéger les Thunderbolts. Affaibli par cette défaite, le Baron fut incapable d’empêcher son épouse, Elspeth von Strucker, et le mutant japonais Gorgone, chef de sa propre secte terroriste, l’Aube de la Lumière blanche, de manipuler un de ses sosies afin de prendre le contrôle d’Hydra, en organisant l’exécution publique du faux Strucker après que Wolverine, qui avait été conditionné mentalement pour servir Hydra, avait été capturé par le SHIELD et son conditionnement effacé. Tandis que le vrai Strucker restait dans l’ombre, Gorgone et Elspeth von Strucker firent face aux assauts du SHIELD, de Wolverine et d’Elektra ; les deux criminels furent finalement tués l’un après l’autre, laissant de nouveau le champ libre pour Wolfgang von Strucker.

Cependant, Hydra fut bientôt infiltré par des Skrulls, dans le cadre de l’invasion programmée de la Terre. Pendant qu’un groupe tentait de lancer une attaque biologique contre les réserves aquifères de New York, opération qui fut déjouée par les Vengeurs, les Skrulls étendirent leurs opérations. La reine Véranke, comme Jessica Drew, infiltra à la fois Hydra et le SHIELD, que Fury quitta peu après. Quand éclata la Guerre civile, Drew (Véranke) fut capturée par le SHIELD avant d’être libérée par une autre faction d’Hydra qui souhaitait la placer à leur tête, à la place de la Vipère. Refusant leur offre, la fausse Spider-Woman détruisit leur base et rejoignit les Vengeurs secrets de Captain América, poursuivant sa mission d’espionnage. Vers la même époque, une autre faction d’Hydra, menée par un dénommé Xao, forma une alliance avec Serpent d’acier (Davos), un exilé de K’Un-L’Un ; ensembles, ils mirent au point un plan pour briser la barrière mystique séparant la Cité céleste de la dimension terrestre, dans le but de piller la première. Mais, alerté par Orson Randal, le précédent Iron-Fist, Daniel Rand (l’Iron-Fist contemporain) fit échouer leurs plans avec l’aide de Luke Cage, des Filles du Dragon et des Armes immortelles des Sept Cités célestes au cours d’une bataille au cours de laquelle Xao trouva la mort. Au lendemain de la Guerre civile, une autre faction d’Hydra, dirigée par le Sénateur Arthur Woodman, profita de la confusion pour infiltrer l’un des leurs, le jeune Hardball, parmi les cadets de la nouvelle Initiative. Hardball réussit à s’emparer de la technologie SPIN de Tony Stark, qui était capable de neutraliser toute capacité surhumaine après une seule injection. Woodman demanda ensuite à Hardball de mettre la main sur la formule du Dr Curt Connors qui avait permis la transformation de Melati Kusuma en Komodo, une autre cadet de l’Initiative.

Quelques temps après, les Skrulls lancèrent leur offensive mais furent finalement repoussés par la coalition des surhumains ; la révélation de l’infiltration des Skrulls au sein de différentes factions d’Hydra déstabilisa encore un peu plus l’organisation mais les cellules autonomes poursuivirent leurs opérations. Ainsi, Hardball livra le sérum de Connors à Woodman, qui l’utilisa pour se transformer en un gigantesque reptile humanoïde ; horrifié et partagé entre sa loyauté envers Hydra et ses nouveaux amis de l’Initiative, Hardball finit par tuer Woodman et prit le contrôle de sa faction d’Hydra, qu’il réinstalla sur l’île de Madripoor, la faisant fusionner avec la cellule locale avec l’aide du Scorpion (Carmilla Black), qui convoitait de s’emparer de la technologie SPIN pour ses propres mystérieux employeurs. Mais l’Initiative de l’ombre, envoyée sur Madripoor, réussit à démanteler cette cellule d’Hydra, recevant l’aide du Scorpion et aussi de Hardball, qui décida de se ranger du côté de l’Initiative, avant d’être arrêté et emprisonné.

De son côté, Strucker, une nouvelle fois, réorganisait Hydra après la purge des éléments skrulls infiltrés, détruisant la base Ichor d’Hydra, tuant des milliers d’agents de l’organisation mais se débarrassant ainsi de tous les extra-terrestres. Puis, Strucker recruta des alliés pour l’aider à reconstruire Hydra : la nihiliste appelée la Vipère (Ophelia Sarkissian), une nouvelle Madame Hydra (en réalité la Comtesse Valentina Allegro de Fontaine, autrefois la maîtresse de Nick Fury et, depuis toujours, un agent infiltré du Léviathan), l’étrange forme parasitique appelée la Ruche et son vieil ami le Kraken. Il fit aussi ressusciter son ancien rival Gorgone par des mystiques de la Main. Bien que ne dirigeant plus le SHIELD, Fury se révéla rapidement une épine dans le flanc de Strucker ; avec ses Secret Warriors, une nouvelle équipe de jeunes surhumains constituée par Fury en prévision de l’invasion des Skrulls, Fury réunit plusieurs anciens camarades du SHIELD, formant avec eux les nouveaux Howling Commandos sous la forme de milice privée. Il organisa alors plusieurs assauts contre les bases d’Hydra. Pendant ce temps, le véritable Jake Fury se rendit à la villa de Whitehall et, après l’avoir tué, prit sa place en tant que Kraken au sein du conseil dirigeant d’Hydra, permettant à Fury de bénéficier d’informations de première main. Toutefois, désormais réinstallée dans la base de la Géhenne, en Nouvelle-Zélande, Hydra remporta plusieurs batailles importantes, mettant la main sur une puissante cellule énergétique de conception brood et capturer un groupe d’agents-psi de l’ancien SHIELD. Quand les Warriors s’emparèrent des fonds d’Hydra déposés sur une banque suisse, l’un d’entre eux, Hellfire (JT James), garda pour lui une partie de l’argent. Hydra saisit cette occasion pour remonter sa piste, le faisant chanter afin de le recruter à son tour comme agent infiltré dans l’organisation de Fury. Ce fut alors que Mme Hydra trahit Strucker, révélant ses véritables liens avec le Léviathan, tuant apparemment la Vipère après s’être emparé de la cellule énergétique des Broods, qu’elle employa pour réveiller Orion et son armée cachée depuis des années. La Ruche réussit à ranimer la Vipère, lui donnant quelques temps une apparence plus monstrueuse et Sarkissian reprit son identité initiale de Madame Hydra, abandonnée des années plus tôt. A peine éveillé, le Léviathan lança une offensive contre Hydra, détruisant le centre financier de l’organisation à Kyoto, et déclenchant ainsi une guerre ouverte entre les deux organisations terroristes.

Profitant des circonstances, les Howling Commandos et l’une des équipes de Secret Warriors de Fury attaquèrent et détruisirent la base chinoise d’Hydra, Hell’s Heaven, mais Hydra contre-attaqua immédiatement, tuant la plupart des Howling Commandos, y compris les vétérans Gabe Jones et Eric Koenig. Pendant ce temps, la guerre entre le Léviathan et Hydra se poursuivait à travers la planète ; Hydra perdit de nombreuses bases, y compris leurs docks de Némésis. Hydra sollicita une trêve mais Fury la sabota en assassinant Madagan en impliquant Hydra dans l’attaque. Espérant détruire Hydra une fois pour toute, Fury attaqua la Géhenne avec ses Secret Warriors, mais Hellfire alerta Strucker de l’imminence de l’assaut. L’embuscade prévue coûta à Fury deux membres de son équipe (dont Hellfire lui-même), mais la Géhenne fut laissée en ruines. Gorgone et Madame Hydra abandonnèrent alors Strucker pour mener leurs propres plans, emmenant avec eux quatre légions d’agents d’Hydra, pendant que le Kraken remplaçait Strucker comme commandant suprême de l’autre faction d’Hydra. Fury continua à harceler les deux factions d’Hydra ; une équipe de Secret Warriors conduite par Mikel Fury, le fils de Nick Fury, détruisit leur dernière base et tua la Ruche mais lui-même et son équipe trouvèrent la , mort dans l’assaut. Puis, le Kraken captura Strucker, lui révélant sa véritable identité ; il le livra à Fury qui exécuta alors son vieil ennemi.

Gorgone et Mme Hydra décidèrent quelques temps après de former une alliance avec l’AIM de Monica Rappaccini et le nouveau HAMMER d’un Norman Osborn qui venait de s’évader. Adoptant l’identité costumée de Wolverine, Gorgone rejoignit même les Vengeurs noirs d’Osborn, affrontant les Nouveaux Vengeurs de Luke Cage, tandis que Mme Hydra préférait se tenir à l’écart de la lutte, attendant de voir la résolution de ces combats avant de décider de la conduite à tenir. A la même époque, une autre faction d’Hydra fit son apparition, dirigée par la Reine Hydra, alliée au Baron Helmut Zemo. Ce groupe s’attaqua à Captain América, avec un ancien héros appelé Bravo, qui voulait se venger du héros après avoir été abandonné par celui-ci durant la Seconde Guerre Mondiale. Bravo fut vaincu mais la Reine Hydra et ses hommes purent s’échapper.


Iron Sim 34439

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 24
    Membre : 0