Les Funko Pop des Gardiens de la Galaxie sont chez Deriv'Store !



Deriv'Store, les spécialistes en figurines et produits dérivés geek vous propose une collection de 5 figurines Gardiens de la Galaxie Vol.2 Funko Pop.

De Star-Lord à Gamora en passant par Mantis et Ego sans oublier Rocket sur son jet-pack. Tentez dès maintenant de remportez l'une d'elles en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Collins, Millie - Marvel-World.com

Encylopédie - Collins, Millie

Véritable nom : Millicent « Millie » Collins
Profession : PDG de Millie’s Models, ancienne actrice, danseuse, mannequin
Statut légal : Citoyenne des Etats-Unis, sans casier judiciaire
Identité : Publiquement connue
Autre identité : Millie the Model (VO) ; le Fantôme blond, Millie la Merveilleuse, la Bombe blonde
Lieu de naissance : Sleepy Gap (Kansas, Etats-Unis)
Situation de famille : Célibataire
Parents connus : George Collins (père), Nancy Collins (mère), Spencer Michael Collins (frère), Misty (nièce), Evelyn (tante), Lily (cousine), Dee-Dee (cousin)
Appartenance à un groupe : Actuellement aucun, autrefois les Sherry’s Showgirls
Base d'opérations : Actuellement Los Angeles (la Californie, Etats-Unis), autrefois New York (New York, Etats-Unis)
Première apparition : VO : Millie the Model # 1 (hiver 1945, par Ruth Atkinson, peut-être avec Stan Lee) – VF : Marvel (Lug) n°13 (avec Fantastic Four annual # 3 ; Mille the Model # 1 est inédit en France)
Taille : 1m70
Poids : 62 kg
Yeux : Bleus
Cheveux : Blonds, puis blancs

Histoire : Née dans une petite ville du Kansas, Millicent « Millie » Collins vint à New York pour y faire fortune et y trouver la célébrité ; sur place, elle rencontra le photographe Clicher Holbrook, qui la présente à Howard « Harry » Hanover, le directeur de la Hanover Modeling Agency. Celui-ci engagea immédiatement à la fois Holbrook, qui allait devenir son petit ami, et Millie, dont le premier travail se fit pour la société de Van Wheel, Grumper et Gotrocks. La beauté de Millie lui valut un rapide succès et, au fil des années, sa vie sembla ressembler à une succession d’incidents amusants et divertissants, loin de tout souci.

Cependant, Millie possédait un caractère bien trempé et elle se révéla bien parée pour faire face aux défis qui l’attendaient, n’hésitant pas à enquêter sur des maisons réputées hantées voire à dissuader une force d’invasion extra-terrestre de venir sur Terre ; elle s’essaya également comme danseuse et actrice, devenant une célébrité internationale après avoir participé à un spectacle donné aux Nations Unies. A l’occasion, Millie et son cercle d’amis se retrouvèrent mêlés aux missions de l’espion Burt Chesney, le fiancé de Toni Turner, mannequin et également une amie de Millie. A la même époque, Millie devint également l’amie de Chili Storm, qui devait néanmoins demeurer sa rivale amicale pendant de nombreuses années. Au début de sa carrière, Millie utilisa même l’identité masquée du Fantôme blond dans le cadre d’une campagne de publicité pour General Cosmestic, une expérience qui lui donna pendant un temps l’envie de devenir une héroïne costumée ; toutefois, ce fut son amie Chili Storm qui obtint brièvement des capacités surhumaines quand elle devint invisible après avoir été exposée à la technologie du Dr Blastoff. Quand la jeune Jane Storm – peut-être une cousine éloignée de Chili Storm – débuta une carrière cinématographique, Millie fit sa connaissance et les deux femmes devinrent amies. Peu de temps après, Jane Storm suivait son fiancé Red Richards et devenait ainsi l’Invisible puis la Femme-Invisible des Quatre Fantastiques, abandonnant ses ambitions d’actrice. Cependant, Millie et elle restèrent en contact et Jane Storm invita le mannequin lors de son mariage à Richards, lui-même devenu Mr Fantastic.

Avec l’âge, Millie abandonna sa carrière de mannequin et fonda sa propre agence de mannequins, dont elle devient la directrice, Glamour Girls, Inc. C’est comme telle que Millie proposa à une autre de ses anciennes amies, Patricia « Patsy » Walker – dont Millie avait conseillé dans sa jeunesse – un emploi dans son agence ; mais, Walker, désormais l’aventurière costumée Hellcat, déclina la proposition. Quelques années plus tard, alors que Glamour Girls, Inc. avait été rebaptisée Millie’s Models, l’ancien mannequin engagea brièvement la chanteuse Alison Blaire, alias la mutante Dazzler ; cette dernière réussit, à cette occasion, à libérer plusieurs mannequins de l’agence qui avaient été kidnappés par un rival de Millie, Tom Divin. Blaire quitta l’agence peu après pour reprendre sa carrière de chanteuse mais Millie recruta alors Chili Storm, mettant définitivement de côté leurs différents passés.

Après avoir cherché pendant des années à maintenir son apparence de la jeunesse, Millie finit par accepter d’assumer son âge et devint même la conseillère de sa nièce Misty, qui admirait sa tante et cherchait à marcher dans ses pas. Espérant peut-être lancer une nouvelle tendance avec des mannequins issus de la communauté héroïque, Millie chercha de faire de Miss Hulk sa cliente mais l’idée ne fut manifestement pas couronnée de succès. De son côté, Chili Storm connut un second succès comme actrice dans la série « Secret Hospital » ; elle aussi semble avoir sa propre protégée, Chili Seven, qui croisa la route de l’extra-terrestre Goom et de la déesse Vénus alors qu’elle travaillait dans une agence de rencontres. De nouveau avec une apparence plus jeune – probablement grâce aux progrès de la chirurgie esthétique, Millie retrouva ses amis pour l’ouverture d’un musée dédié à la mode au cœur de New York. Mais, après la première séance de photographies, Millie fut accusée du meurtre de Todd Speers ; tandis que la police continuait à la soupçonner, Millie et ses amies – Jill Jerold, Chili Storm, Toni Turner et Patsy Walker – enquêtèrent de leur côté, finissant par démasquer la complice de Speers, Sachet Nelson, qui avait assassiné le photographe pour s’accaparer ses biens. Innocentée, Millie put reprendre sa carrière et s’assurer de l’ouverture du nouveau musée.

Pouvoirs : Aucun

Aptitudes : Millie Collins est un mannequin, une actrice et une femme d’affaires talentueuse ; elle a fait la preuve de capacités à se défendre raisonnables en certaines occasions. Dans sa jeunesse, sa beauté était capable de perturber la plupart des hommes.

Commentaires : Millie Collins est le personnage féminin de Marvel qui a eu le titre mensuel le plus durable, commençant avec le prédécesseur de Marvel, Timely Comics, avant de poursuivre sa carrière durant les années cinquante avec Atlas Comics puis avec Marvel au cours des années soixante et soixante-dix (c’est d’ailleurs sur la couverture d’un épisode de Millie the Model que le logo « Marvel Comics » fut utilisé pour la première fois). Elle eut ainsi 207 numéros, achevant sa carrière en décembre 1973 après 28 ans de publication, étant à l’époque le plus ancien titre de Marvel encore édité ; ainsi, le succès de Millie lui permit de survivre à deux reprises aux séries dédiés à Captain América, Namor ou la Torche humaine, d’abord vers la fin des années quarante et, plus tard, à la fin des années cinquante. La série se caractérise ainsi par l’un des premiers annuels de Marvel (en 1962) et un incroyable nombre de spin-offs parmi lesquels « A Date with Millie », « Life with Millie », « Mad about Millie » et « Modelling with Millie » ; Millie apparut également dans des titres anthologiques, tels Comedy Comics de 1948 à 1950 ; en 1968, à la New York Art Convention, la série remporta un Alley Award comme « meilleure série romantique ». A l’origine un titre humoristique visant un public féminin et très jeune, sur un mannequin vivant à New York, le titre évolua vers une comédie de mœurs visant un public plus large, après avoir été pendant un temps une série d’aventures romantiques, mettant en scène les mêmes personnages (de mars 1963 à août 1967, #113 à #153), avant de redevenir finalement un titre humoristique. Ironiquement, et malgré son indéniable succès de plusieurs décennies, Millie ne put jamais véritablement s’intégrer dans l’univers Marvel, contrairement, par exemple, à Patsy Walker qui se glissa avec aise dans cet univers, malgré plusieurs tentatives dont la première fut Fantastic Four annual # 3.

Informations sur la fiche


Rédacteur(s) : ThierryM
Nombre de lecture : 4414

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 21
    Membre : 0