Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Crâne rouge (Malik) - Marvel-World.com

Encylopédie - Crâne rouge (Malik)

Véritable nom : Albert Malik
Profession : Criminel professionnel, autrefois agent secret soviétique
Statut légal : Citoyen soviétique, légalement décédé , avec un casier judiciaire en Algérie
Identité : Secrète
Autre identité : The Red Skull (VO) ; Joseph McRooter
Lieu de naissance : Léningrad (aujourd’hui St-Petersbourg), Union soviétique (aujourd’hui Russie)
Situation de famille : Célibataire
Parents connus : Aucun
Appartenance à un groupe : Chef de son propre réseau criminel, ancien membre du parti communiste soviétique (PCUS)
Base d'opérations : Actuellement aucune, autrefois Alger (Algérie)
Première apparition : VO : (historique) Young Men # 24 (décembre 1953) ou Captain America Comics # 61 (mars 1947), (moderne) Amazing Spider-Man Annual # 5 (novembre 1968, par Stan Lee & John Romita Jr) – VF : Strange n°129 (septembre 1980) [voir Commentaires]
Taille : 1m70
Poids : 74,8 kg
Yeux : Marrons
Cheveux : Blancs


Histoire : Après la disparition du premier Crâne rouge – Johann Schmidt – en 1945, la réputation du criminel de guerre demeura suffisamment formidable à travers le monde pour se révéler utile au cours des années cinquante. Ainsi, à la mort de Joseph Staline en 1953, Gueorgui Maximilianovitch Malenkov devint le numéro un du gouvernement de l’Union soviétique et attribua à l’un des espions du régime, Albert Malik, l’identité de Crâne rouge, espérant capitaliser sur la réputation de l’original, en dépit de l’hostilité historique entre le Nazi et le communisme. Sa première mission fut de localiser une boîte métallique abandonnée par Adolf Hitler dans les derniers jours de la guerre et qui, censément, avaient été cachés au lendemain du conflit dans le bâtiment des Nations Unies à New York. Cette boîte avait la réputation de contenir les objets les plus précieux du dictateur allemand. Aussi, vers la fin de 1953, Albert, dissimulé sous le masque de Crâne rouge et revendiquant être le Crâne rouge originel, investit le bâtiment, prenant en otage plusieurs des ambassadeurs sur place ; mais il se retrouva bientôt face à face à la version de l’époque de Captain América. Ironiquement, ce dernier revendiquait lui aussi être le héros des origines et avait même repris son identité civile de Steve Rogers. Captain América et le nouveau Bucky (Jack Monroe, qui allait devenir le Nomade à l’époque moderne) purent vaincre Albert qui dut prendre la fuite et modifier ses plans.

Albert recruta alors un agent surhumain soviétique du nom d’lectro (sans lien avec Max Dillon, l’ennemi de Spider-Man, excepté ses pouvoirs électriques), lui-même un ancien ennemi de ce Captain América. Ensembles, ils firent une nouvelle tentative pour mettre la main sur la boîte d’Hitler ; alors qu’Albert cherchait celle-ci, Electro affronta de nouveau les deux héros. Si ce dernier fut vaincu par Captain América et Bucky, Crâne rouge put toutefois mettre la main sur l’objet convoité. Cependant, quand il put l’examiner au calme, il découvrit pour sa plus grande stupéfaction que la boîte ne contenait qu’une simple plaque indiquant l’emplacement de la véritable boîte. Après de nouvelles recherches, Albert réussit finalement à s’emparer de la vraie boîte mais son contenu se révéla sans aucun intérêt au contraire de « l’arme secrète » qu’il avait espéré découvrir : pêle-mêle se trouvaient les anciennes médailles d’Hitler, ses manuscrits et quelques dessins.

Par la suite, Albert tenta de s’emparer des plans des missiles atomiques des Etats-Unis pour le compte de l’Union soviétique. Il commença par se faire passer pour un scientifique puis assassina le sénateur Joseph McRooter. Prenant la place de ce dernier en se déguisant, il recruta des criminels de guerre qui répandirent de fausses accusations de sympathies communistes afin d’accroître la paranoïa déclenchée par le maccarthysme. Mais, une nouvelle fois, Captain América et Bucky s’opposèrent à lui et le démasquèrent, mettant un terme à ses opérations. Crâne rouge et Captain América continuèrent leurs batailles jusqu’à ce que ce dernier, et son coéquipier, soient placés en animation suspendue par les autorités américaines suite aux effets négatifs du traitement dont ils avaient bénéficié. De son côté, au cours des années soixante, Albert coupa ses liens avec l’Union soviétique dans des circonstances inconnues et s’installa à Alger. Là, il devint le cerveau criminel d’un vaste réseau d’espionnage international. Les années s’écoulèrent et les Etats-Unis finirent par découvrir l’existence de l’organisation d’Albert ; ils envoyèrent alors deux de leurs agents, Richard et Mary Parker, infiltrer le réseau afin de rassembler des preuves pour pouvoir extrader ou faire condamner sur place l’ancien espion devenu criminel. Mais les Parker furent démasqués avant d’avoir pu rassembler suffisamment d’éléments et Crâne rouge les fit exécuter lors d’un vol en avion. De plus, afin de pallier tout risque d’utilisation des informations, il organisa leur diffamation, les faisant passer pour des traîtres aux yeux des autorités de leur pays. Les activités de Crâne rouge au cours des années qui suivirent demeurent peu connues.

A l’époque moderne, le fils des Parker, Peter, découvrit les accusations dont ses parents avaient été victimes et qui lui avaient été dissimulés par son oncle et sa tante, qui avaient élevé le jeune homme depuis la mort de Richard et Mary Parker. Convaincu que ses parents ne pouvaient pas être coupables, le jeune homme, qui depuis quelques temps était devenu le justicier costumé Spider-Man, se rendit en Algérie avec l’intention de faire la lumière sur la mort des Parker. Le héros confronta Albert qui réagit en envoyant son maître assassin, le Finisseur, éliminer le tisseur ; mais le Finisseur fut vaincu et Spider-Man obligea ce dernier à confesser son rôle dans la mort des Parker. Retournant à la base de Crâne rouge, il affronta ce dernier et son garde du corps Sandor ; triomphant de ses ennemis, il réussit à découvrir les preuves qu’il recherchait pour innocenter sa famille. Cependant, Albert put s’échapper, même s’il dut quitter l’Algérie après cette confrontation.

Plusieurs mois après, Albert, toujours à la tête d’un réseau criminel, réussit à s’emparer d’armes nucléaires. Mais la mercenaire symkarienne Silver Sable recruta l’Homme-Sable, le Faucon pèlerin et Œil-de-Faucon (Clint Barton) pour récupérer les armes et livrer Albert à la justice. Crâne rouge activa sa bombe mais l’Homme-Sable fut capable d’empêcher l’explosion alors que les deux autres héros arrêtaient le criminel. Albert fut alors livré aux autorités et condamnés à la prison en Algérie. Quelques mois après, des agents d’Albert réussirent à le faire évader de sa prison même si la plupart d’entre eux fut tuée par les gardiens. Albert monta à bord de l’hélicoptère qui devait l’emmener en sécurité. A bord de l’appareil, il revêtit son masque de Crâne rouge et commença à imaginer de nouveaux projets mais le pilote de l’hélicoptère se révéla alors être un membre renégat des Fléaux de la pègre qui avait été recruté par le Crâne rouge original, réapparu depuis des années. Le Fléau tira sur Albert en pleine poitrine, avant de jeter son corps par-dessus bord. Puis, le Fléau contacta son employeur, lui annonçant la mort de l’imposteur.

Pouvoirs : Aucun.

Aptitudes : Albert Malik était un génie criminel ainsi qu’un espion extrêmement talentueux. Il avait un sens naturel de l’organisation des réseaux criminels et d’espionnage.

Commentaires : Si Lee et Romita Jr sont les auteurs d’Amazing Spider-Man Annual # 5 dans lequel Albert Malik est réintroduit dans l’univers Marvel moderne, le fait qu’il ne soit pas le Crâne rouge des origines est totalement ignoré par les deux auteurs. Ce n’est qu’avec Steve Englehart, dans la série Captain America, qui dissociera clairement le Crâne rouge nazi (Schmidt) de celui communiste (Malik) et il peut donc être considéré, d’un certain point de vue, comme un autre créateur du personnage à l’époque moderne. De plus, c’est lui qui définit clairement la première mission de ce Crâne rouge comme l’attaque sur les Nations Unies, publiées dans Young Men # 24 (qui devient donc la première apparition historique du personnage, même si, à l’époque, le Crâne rouge de l’histoire est clairement censé être celui de la Seconde Guerre Mondiale) ; cependant, dans Captain America Comics # 61, 6 ans plus tôt, un Crâne rouge apparaît, au service de Charon, un autre adversaire de Captain América. A ce jour, l’identité exacte de ce Crâne rouge n’est pas établie ; il peut être Schmidt, Malik ou même Maxon (le premier Crâne rouge historique qui sera révélé, par un retcon moderne, comme un simple agent du Crâne rouge nazi).

ThierryM 9763

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aider à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 25
    Membre : 0