M’enregistrer  |  Connexion

Recrutement. Aidez-nous !


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Anti-araignées (les) - Marvel-World.com

Encylopédie - Anti-araignées (les)

News » Marvel » Encyclopédie (8412 lectures)

Les Anti-araignées sont des robots conçus à l’origine par Spencer Smythe afin de capturer et détruire le héros Spider-Man (Peter Parker). Smythe avait lu les nombreux éditoriaux de J. Jonah Jameson contre le justicier, et offrit ses services à l’éditeur. Jameson rejeta rapidement la proposition jusqu’à ce que Parker, photographe au Daily Bugle de JJJ, pensant que le robot présenté par Smythe n’était qu’un moyen facile et drôle de prendre de nouvelles photographies de lui-même en action, ne fasse appel à l’ego de Jameson, le convainquant d’utiliser le robot. L’avenir allait faire regretter son choix à Parker et sa sous-estimation de la menace des Anti-araignées dont l’héritage allait être poursuivi par le fils de Spencer Smythe, Alistair, et même la future épouse de Jameson le Dr Marla Madison.
Autres noms : The Spider Slayers (VO), the She-Hulk Slayer (VO) ; l’Anti-Miss HulkCommentaires : La numérotation des modèles n’est pas absolue ; s’il y a un consensus jusqu’au modèle IV, la situation se complique avec ce modèle. Pour certains, le modèle utilisé dans Amazing Spider Man # 106 puis # 150 sont deux modèles distincts (le IV et le V), entraînant un décalage dès ce modèle. La série d’Anti-araignées d’Alistair Smythe qui apparaissent dans l’histoire « Invasion of the Spider Slayers » dans Amazing Spider Man (vol.1) # 368-373 vient s’ajouter à cela : Smythe y devient l’Anti-araignée utlime mais n’est pas systématiquement considéré comme un modèle ; de plus, les mini-Anti-araignées sont parfois exclus de la numérotation de même que les Cyber-Anti-araignées. Ainsi, la numérotation proposée n’est qu’une parmi les nombreuses possibles.


L’Anti-araignée modèle I
Le tout premier modèle, que Spider-Man devait trouver visuellement ridicule lorsque Smythe le présenta à Jameson, était un robot bipède, doté de jambes extensibles, qui fut inventé par Smythe et financé, après coup, par Jameson. Le robot comportait une batterie électrique presque inépuisable et un revêtement huileux empêchant la toile du tisseur d’y adhérer. Il était contrôlé à distance par un système de télécommande, et comprenait aussi une alimentation vidéo à double sens. Un écran et un haut-parleur étaient montés sur le robot, permettant au visage et à la voix de Jameson d’apparaître et d’être entendu par Spider-Man. Le robot suivit la trace de Spider-Man avec un « système de traçage Geiger hyper-sensible » et libéra des câbles d’acier sensitifs pour attraper le tisseur. Spider-Man fut incapable de se libérer de ses liens métalliques alors que Jameson, derrière la télécommande, se moquait de lui. Cependant, Spider-Man réussit à vaincre son adversaire en retirant sa plaque ventrale grâce au pouvoir d’adhésion de ses doigts et manipula alors les systèmes électroniques à l’intérieur du robot pour se libérer. Quand Jameson et Smythe arrivèrent sur place, ils ne purent que constater leur échec et le premier Anti-araignée fut récupéré par Smythe qui le ramena à son laboratoire où Parker devait le croiser quelques semaines plus tard, pris au piège une nouvelle fois mais réussissant à préserver son identité secrète en exhibant une véritable araignée dans un globe. Quand l’Homme de métal (Mark Raxton) ravagea le laboratoire de Smythe, assommant le chercheur, l’Anti-araignée se déclencha, attaquant de nouveau Parker mais celui-ci put, cette fois, couper son alimentation grâce à sa toile, avant le réveil de Smythe. Des années plus tard, le Réanimateur récupéra le robot abîmé ; il l’activa, ainsi que d’autres machines, quand Wolverine remonta sa piste. Cette première version fut aisément détruite par les griffes d’adamantium de l’X-Man. Alistair Smythe reconstruisit ce modèle par la suite lorsqu’il créa son armée d’Anti-araignées. Jameson récupéra probablement ce modèle et le conserva dans son grenier. Plus tard, ce modèle fut de nouveau utilisé par Jameson pour attaquer Miss Hulk (le rebaptisant brièvement l’Anti-Miss Hulk) quand il apprit que celle-ci avait épousé son fils, John Jameson mais il fut détruit par l’héroïne. Spider-Girl (May Parker, de la Terre-982) fit également face à cette version de l’Anti-araignée quand elle remonta le temps depuis son futur alternatif jusqu’à l’époque où son père affronta le robot. Elle put échapper à celui-ci, permettant à Spider-Man de vaincre le robot comme il l’avait effectivement fait.
Première apparition : VO : Amazing Spider Man (vol.1) # 25 (juin 1965, par Stan Lee & Steve Ditko) – VF : Strange n°24 (décembre 1971)

L’Anti-araignée modèle II
Le prétendu « invincible Anti-araignée » avait une forme plus humanoïde que le premier. Plus grand et plus puissant que son prédécesseur, son système de contrôle était beaucoup plus sensible et il était construit pour pister tout être vivant ayant une odeur d’araignée. Comme la première version, il comportait également un écran en lieu et place du visage, permettant à Jameson d’y apparaître. Capable de monter aux murs et doté d’un « rayon destructeur », le deuxième modèle était cependant lent – mais apparemment rien ne pouvait l’arrêter. Mais, alors que Jameson ne souhaitait que capturer Spider-Man, Smythe désirait tuer le justicier pour se venger d’avoir été humilié lors de la défaite du premier modèle, et quand il réalisa que JJJ n’exécuterait pas le tisseur, il s’empara lui-même des commandes. Spider-Man, toutefois, put une nouvelle fois vaincre le robot en perturbant ses systèmes avec une pléthore de véritables araignées. Ignorant que son robot se retrouvait au milieu d’autant d’arachnides, Smythe augmenta la puissance de sa machine jusqu’à provoquer un court-circuit qui provoqua l’explosion de la seconde version de l’Anti-araignée. Alistair Smythe reconstruisit ce modèle pour l’intégrer à son armée d’Anti-araignées.
Première apparition : VO : Amazing Spider Man (vol.1) # 58 (mars 1968, par Stan Lee & John Romita Sr) – VF : Strange n°55 (juillet 1974)

L’Anti-araignée modèle III
Araignée d’acier géante, le troisième modèle fut le dernier de Spencer Smythe à être financé par Jameson. Capable de projeter une toile en acier, de monter sur les murs et frapper à une étonnante vitesse, ce robot était plus vif, plus fort, et plus mortel que Spider-Man lui-même, pouvant trancher sa toile avec une lame incorporée. Il contenait également un neutralisateur capable de bloquer le sens d’araignée du héros. Ce prototype possédait la force suffisante pour vaincre le tisseur mais Smythe avait d’autres plans pour lui. Comme conseiller scientifique de la ville de New York, il convainquit le maire d’établir un réseau de caméras à travers Manhattan. Jameson pensait que l’Anti-araignée qu’il dirigeait pour capturer Spider-Man avait des problèmes de fonctionnement mais Smythe avait en réalité pris les contrôles du robot et la dirigea, après avoir assommé Spider-Man, vers le laboratoire qui abritait l’unité centrale du réseau de caméras. Quand le robot s’empara de la machine et la ramena à Smythe, Spider-Man fut alors accusé du vol. Comme les autres, ce modèle fut reconstruit plus tard par Alistair Smythe et fit partie de son armée d’Anti-araignées.
Première apparition : VO : Amazing Spider Man (vol.1) # 105 (février 1972, par Roy Thomas & Gil Kane) – VF : Strange n°96 (décembre 1977)

L’Anti-araignée modèle IV
Immédiatement après utilisé le troisième modèle, Smythe, bénéficiant désormais d’un accès illimité aux caméras vidéos éparpillées sur Manhattan, se retrouva en position de commettre n’importe quel crime sans risquer d’être arrêté par la police. Smythe réunit alors quatre chefs de gangs de la ville et leur suggéra un usage criminel pour le réseau de vidéosurveillance. Quand Spider-Man prétendit être démasqué devant les caméras, tournant Smythe en dérision, les gangsters exigèrent qu’il se débarrasse d’abord du monte-en-l’air avant de conclure le moindre accord. Smythe fit alors appel à son quatrième Anti-araignée – une version encore plus grande de la version précédente. Ce robot était si grand que son inventeur pouvant s’installer directement à ses commandes et fut ainsi le premier Anti-araignée à être piloté de l’intérieur. Equipé d’un jet d’éthyl-chloride capable d’affaiblir le tisseur, l’Anti-araignée captura celui-ci. Alors que les gangsters se lançaient alors à l’assaut d’une banque, aidés du réseau de caméras, Spider-Man tira partie de la distraction de Smythe et se libéra des câbles du robot que Smythe avait quitté et placé en autopilotage. Spider-Man sabota alors l’Anti-araignée avec sa propre toile et, en modifiant son système de contrôle, avant de capturer les gangsters. Smythe arriva alors sur place, à nouveau aux commandes de son robot, mais il se retrouva piégé à l’intérieur de celle-ci quand la machine hors de contrôle se prit elle-même au piège de sa toile. Spencer Smythe réutilisa ce modèle quelques temps plus tard, attaquant Spider-Man alors que celui-ci était encore sous le choc de sa confrontation finale avec le Chacal (Miles Warren) et faisant précéder son assaut par l’attaque de trois robots conçus à l’image du Caïd, de l’Homme-Sable et du Vautour (Adrian Toomes) , ces robots étaient conçus pour déstabiliser le héros, explosant dès qu’il était vaincu alors que des capsules d’acide désintégrait toute trace d’eux. Hésitant encore à savoir s’il était le vrai héros ou un clone, Spider-Man fut encore plus troublé, se demandant s’il n’était sujet à des hallucinations ; il fut alors capturé par Smythe mais, tandis qu’il luttait pour se libérer, il pensa instinctivement à Mary-Jane Watson alors que le clone aurait du songer à Gwen Stacy et, convaincu de ne pas être un clone, réussit à trouver la force de se libérer et arracha le cockpit de l’Anti-araignée, avant d’assommer Smythe. Une nouvelle fois, il fut reconstruit par le fils de Spencer Smythe et utilisé de nouveau contre Spider-Man dans le cadre de son armée d’Anti-araignées.
Première apparition : VO : Amazing Spider Man (vol.1) # 106 (mars 1972, par Stan Lee & John Romita Jr) – VF : Strange n°97 (janvier 1978)

L’Anti-araignée modèle V
Avec Spencer Smythe un criminel reconnu, J. Jonah Jameson recruta une scientifique de l’Empire State University (ESU) de New York, l’électro-biologiste Marla Madison, pour concevoir une nouvelle version de l’Anti-araignée. Ce cinquième modèle était inspiré directement du deuxième mais dans une version plus massive. Un casque psycho-cybernétique, au lieu de commandes manuelles, permettait de diriger le robot à distance, garantissant ainsi un meilleur temps de réaction. Celui-ci comprenait aussi un rayon à impulsions, un projecteur de fluide semblable à une toile, un grappin et des objets tranchants, tous montés dans sa cage thoracique. Cet Anti-araignée attaqua Spider-Man alors que ce dernier combattait Feu follet ; bien que puissant et versatile, ce modèle fut battu par le tisseur quand celui-ci put le prendre au piège en renversant une lourde statue de Prométhée sur le robot lors de leur face à face au Rockfeller Center. Par la suite, Marla Madison devait sortir avec Jameson et, finalement, devenir sa seconde épouse, sans jamais participer à la recréation d’un Anti-araignée. Le Réanimateur réussit à acquérir également ce modèle et l’utilisa contre Wolverine ; il ne connut pas plus de succès contre le mutant que le premier modèle. Même s’il ne fut l’œuvre d’aucun Smythe, Alistair Smythe fabriqua une copie de ce modèle quand il conçut son armée d’Anti-araignées.
Première apparition : VO : Amazing Spider Man (vol.1) # 167 (avril 1977, par Len Wein & Ross Andru) – VF : Strange n°126 (juin 1980)

L’Anti-araignée modèle VI
La version finale de Spencer Smythe fut le sixième Anti-araignée ; à nouveau, il avait la forme d’une araignée, extrêmement semblable à la troisième version. A cette époque, Smythe se mourrait d’empoisonnement à la radioactivité, contracté durant la fabrication des précédents robots. Contrôlé mentalement par le scientifique, afin de se venger à la fois de Spider-Man et de Jameson, cet Anti-araignée put capturer le tisseur en sautant d’un toit et prendre Spider-Man dans ses câbles, se révélant ainsi le modèle le plus redoutable conçu par Spencer Smythe. Spider-Man fut assommé et livré à Smythe mais l’Anti-araignée fut toutefois détruit dans la chute. Smythe attacha alors Spider-Man et Jameson ensembles à une bombe à retardement avant de finalement mourir dans son laboratoire. Les deux prisonniers purent s’échapper et réussirent à se débarrasser de la bombe avant qu’elle n’explosa. Quand Alistair Smythe le reconstruisit pour son armée d’Anti-araignées, le modèle ne se révéla qu’une pâle copie dont Spider-Man put aisément se débarrasser.
Première apparition : VO : Amazing Spider Man (vol.1) # 191 (avril 1979, par Marv Wolfman & Keith Pollard) – VF : Strange n°144 (décembre 1981)

L’Anti-araignée modèle VII
Le fils de Spencer Smythe, Alistair, reprit son rôle d’ingénieur des Anti-araignées, déterminé à venger la mort de son père. Engagé par le Caïd comme inventeur, le premier Anti-araignée d’Alistair Smythe fut donc la septième version du robot, une soucoupe volante dotée de huit pattes qui était équipée d’une surface anti-adhérence, de rayons lasers et de bras métalliques jouant le rôle de fouets. Ainsi, ce modèle ressemblait plus à un vaisseau de guerre qu’à un véritable robot, comme ses prédécesseurs. Prenant par erreur Mary-Jane Watson pour Spider-Man, il enleva celle-ci et sa tante, Anna Watson. Mary-Jane gagna du temps avec Smythe, confirmant être le justicier et lui « révélant » utiliser un exosquelette construit par des extra-terrestres, alors que l’Anti-araignée la transportait à travers Manhattan. Spider-Man put sauver Mary-Jane et attira le robot vers des câbles électriques d’une ligne de chemin de fer, provoquant un court-circuit dans le robot, et rendant paraplégique Alistair Smythe. Quand il reconstruisit ce modèle pour son armée d’Anti-araignées, Alistair Smythe remplaça son pilotage manuel par un système de commandes intégrées.
Première apparition : VO : Amazing Spider Man Annual # 19 (1985, par Louise Simonson & Mary Wilshire) – VF : Aucune apparition en France.

L’Anti-araignée modèle VIII
Alistair Smythe chercha par la suite à se venger avec un Anti-araignée bipède géant, doté d’une surface anti-adhérence, d’un gaz d’éthyl-chloride avec un additif chimique pour permettre le pistage à distance, de membres extensibles, d’un cou flexible, de bottes à succion et d’un générateur de champ magnétique. Le robot transportait Alistair Smythe dans sa cage thoracique. La première bataille entre cet Anti-araignée et Spider-Man connut un terme rapide grâce à l’intervention d’un courageux conducteur de bulldozer qui utilisa sa machine pour percuter le robot, l’endommageant et obligeant Smythe à prendre la fuite pour réparer sa machine. Parker abandonna la recherche de l’Anti-araignée après avoir reçu un appel de Mary-Jane Watson, le suppliant de venir immédiatement à Pittsburgh. Mais Alistair Smythe suivit le tisseur, grâce au traceur chimique dont il avait aspergé son adversaire lors de leur première bataille. Cette fois, il faillit noyer le tisseur après l’avoir rudement battu mais quand l’Anti-araignée menaça une nouvelle fois Mary-Jane Watson, Spider-Man, fou de colère, utilisa sa force pour déchirer la plaque thoracique du robot à mains nues et en sortit Alistair, terrifié. Alistair reconstruisit ce modèle, entièrement automatisé, pour son armée d’Anti-araignées.
Première apparition : VO : Amazing Spider Man (vol.1) # 291 (août 1987, par David Michelinie & John Romita Jr) – VF : Strange n°224 (août 1988)

L’Anti-araignée modèle IX
Après s’être échappé de l’asile, Alistair Smythe fabriqua plusieurs Anti-araignées pour attaquer Spider-Man. Afin d’être informé des agissements du héros, il mit au point une mini-Anti-araignée (le modèle IX) qu’il envoya espionner le tisseur, envoyant successivement ses autres modèles. Spider-Man finit par capturer l’un de ces mini-Anti-araignées et l’utilisa pour remonter jusqu’au repaire d’Alistair Smythe. Individuellement, chaque modèle IX est faible mais, en nombre, ils peuvent devenir une gêne sérieuse. C’est ainsi que lorsque Alistair Smythe engagea le Scorpion (McDonald Gargan), il envoya une centaine de mini-Anti-araignées suivre son homme de main au Daily Bugle pour l’aider à assassiner l’éditeur. Alors que Spider-Man et Miss Hulk, ces modèles IX combinèrent ensembles pour former une entité sans forme que les deux héros détruisirent alors. Ces mini-Anti-araignées sont capables de repérer la localisation de Spider-Man et d’adhérer aux surfaces ; ils peuvent aussi se lier les uns aux autres pour former un robot plus puissant. Quand Alistair Smythe créa son armée d’Anti-araignées, il améliora ce modèle en le rendant capable de lire les pensées du tisseur en se collant à son visage, transmettant instantanément ces données aux autres Anti-araignées, qui prirent alors pour cible les proches de Spider-Man.
Première apparition : VO : Amazing Spider Man (vol.1) # 371 (décembre 1992, par David Michelinie & Mark Bagley) – VF : Strange n°295 (juillet 1994)

L’Anti-araignée modèle X
Alors que les mini-Anti-araignées surveillaient le tisseur, Alistair Smythe envoya un Anti-araignée monstrueux à six bras (le modèle X), extrêmement agile et vif, était doté de griffes et pointes réparties sur tout son corps, y compris sa queue, et dont l’apparence rappelait celle d’un extra-terrestre. Il fut le premier envoyé et faillit éviscérer le tisseur alors que celui-ci se déplaçait à travers Manhattan ; mais le combat les amena sur un chantier où un ouvrier utilisa un marteau-pilon pour pulvériser la tête du robot. Une nouvelle version fut construite par Smythe pour faire partir de son armée d’Anti-araignées.
Première apparition : VO : Amazing Spider Man (vol.1) # 368 (novembre 1992, par David Michelinie & Mark Bagley) – VF : Strange n°292 (avril 1994)

L’Anti-araignée modèle XI
Au modèle X succéda un Anti-araignée volant à l’apparence d’oiseau (le modèle XI) qui attaqua le tisseur à Central Park, alors qu’il déjeunait avec ses parents. Cet Anti-araignée projetait des décharges électriques à partir de son « bec » et était doté de tentacules tranchants attachés à son dos et son revêtement l’immunisait à la toile de Spider-Man ; il fut néanmoins rapidement détruit par le héros. Smythe reconstruisit ce modèle pour l’intégrer à son armée d’Anti-araignées mais fut une nouvelle détruit par le héros.
Première apparition : VO : Amazing Spider Man (vol.1) # 368 (novembre 1992, par David Michelinie & Mark Bagley) – VF : Strange n°292 (avril 1994)

L’Anti-araignée modèle XII
Le modèle XII était un humanoïde lourdement armé, capable de voler et doté d’une force surhumaine ; il pouvait projeter des lasers à partir de sa tête et de ses bras. Il s’attaqua à Spider-Man alors que celui-ci combattait Electro ; l’enrobant de toile, et utilisant deux cartouches entières pour cela, le tisseur piégea le robot dans un immeuble qui devait être démoli et qui s’effondra avant que ce modèle ne puisse s’en extraire. Alistair Smythe recréa ce modèle au sein de son armée d’Anti-araignées mais il n’eut pas plus de succès que lors de sa première tentative.
Première apparition : VO : Amazing Spider Man (vol.1) # 369 (novembre 1992, par David Michelinie & Mark Bagley) – VF : Strange n°293 (mai 1994)

L’Anti-araignée modèle XIII
De son côté, Max Young, un ancien assistant de Mendel Stromm recruté par Alistair Smythe, envoya un Anti-araignée à la forme d’amibe (le modèle XIII), ressemblant à l’un de ceux autrefois utilisé par Stromm ; il pouvait étirer son corps extrêmement malléable et former des tentacules pour capturer ses adversaires. Il intervint lors d’une bataille entre Spider-Man et la Chatte noire avec le Scorpion. Ce robot put enserrer le tisseur dans ses tentacules, commençant à l’étouffer mais le Scorpion empala accidentellement la machine avec sa queue dotée d’un projecteur d’électricité qui court-circuita alors le robot. Le choc en retour étourdit également le criminel.
Première apparition : VO : Amazing Spider Man (vol.1) # 370 (décembre 1992, par David Michelinie & Mark Bagley) – VF : Strange n°294 (juin 1994)

L’Anti-araignée modèle XIV
L’attaque du modèle III fut suivie d’un second Anti-araignée imaginé par Young mais construit par Smythe, le modèle XIV ; il était dote d’une intelligence artificielle et de trois personnalités distinctes (inspirées des propres aspects de Young), pouvait voler grâce à un propulseur dorsal et projeter des rayons d’énergies à partir de ses doigts ; il était aussi doté d’une force surhumaine. Il attaqua Spider-Man et la Chatte noire près d’une prison et sembla remporter le combat jusqu’à ce que le tisseur réussisse à provoquer une dispute entre les personnalités et l’une d’elles détruisit alors la tête du robot, le mettant hors service. Comme les autres, il fut reconstruit par Smythe – mais dépourvu cette fois de son intelligence artificielle et, donc, de ses personnalités – pour intégrer l’armée d’Anti-araignées.
Première apparition : VO : Amazing Spider Man (vol.1) # 371 (décembre 1992, par David Michelinie & Mark Bagley) – VF : Strange n°295 (juillet 1994)

Les Anti-araignées modèles XV à XVIII
Alors que Spider-Man et la Chatte noire se tenaient sur un toit, l’Anti-araignée modèle XV, à la forme de veuve noire, les attaqua mais fut vite vaincu par la Chatte quand elle coupa le câble auquel il était accroché, provoquant sa chute de l’immeuble. Ses pattes étaient tranchantes comme des rasoirs et lui permettaient d’adhérer aux surfaces ; il pouvait aussi tisser une forme de toile. Immédiatement, les modèles XVI et XVII attaquèrent les deux héros ; tous les deux projetés du haut de l’immeuble, ils s’associèrent alors au modèle XV, qui avait survécu à sa chute, pour former un Tri-Anti-araignée (ou modèle XVIII). Celui-ci fut électrocuté par Spider-Man après que la Chatte noire avait utilisé ses griffes pour déchirer le revêtement d’isolation. Le modèle XVI avait l’apparence d’une tarentule géante et pouvait effectuer des bonds extraordinaires et projeter de la toile ; bizarrement, il était équipé de pinces. Le modèle XVII ressemblait à un scorpion géant et tirait des lasers à partir de sa « queue » ; ses pinces étaient extrêmement puissantes. Alistair Smythe reconstruisit ces trois modèles pour constituer son armée d’Anti-araignées mais ils furent de nouveau détruits par le monte-en-l’air.
Première apparition : VO : Amazing Spider Man (vol.1) # 372 (janvier 1993, par David Michelinie & Mark Bagley) – VF : Strange n°296 (août 1994)

L’Anti-araignée modèle XIX
Interné après la destruction du modèle VIII, Alistair Smythe s’échappa de l’asile pour criminels déments où il avait été enfermé, obligeant plusieurs autres prisonniers géniaux à le suivre, y compris le jeune Max Young. Alistair Smythe obligea ses scientifiques à encarapaçonner son corps dans une coquille métallique, augmentant ainsi sa force et lui rendant l’usage de ses jambes puis il se dota de divers équipements, se baptisant l’Anti-araignée ultime (modèle XIX). Après avoir vaincu le modèle XVIII, Spider-Man réussit à trouver le repaire de son ennemi en examinant une mini-Anti-Araignée. Spider-Man affronta le cyborg qu’était devenu Smythe et réussit à le vaincre. Par la suite, Alistair Smythe devait retrouver une apparence plus humaine et abandonner le concept de l’Anti-araignée cyborg.
Première apparition : (Alistair Smythe) Amazing Spider Man Annual # 19 (1985, par Louise Simonson & Mary Wilshire), (modèle XIX) Amazing Spider Man (vol.1) # 373 (janvier 1993, par David Michelinie & Mark Bagley) – VF : (Alistair Smythe) Strange n°224 (août 1988, avec Amazing Spider Man # 291 ; Amazing Spider Man annual # 19 est inédit en France), (modèle XIX) Strange n°297 (septembre 1994)

L’Anti-araignée modèle XX
Ces modèles étaient des Anti-araignées cybernétiques utilisés par Smythe contre Scarlet-Spider (Ben Reilly) et Lady Octopus. Ils furent désactivés quand le système permettant leur contrôle fut détruit lors d’un combat entre Smythe, Scarlet-Spider et Lady Octopus. Les cyber-Anti-araignées étaient néanmoins très puissants, capables de projeter des lasers et possédant plusieurs pointes aiguisées réparties sur leurs corps.
Première apparition : VO : Web of Scarlet Spider # 2 (décembre 1995, par Tom DeFalco, Todd DeZago & Tom Morgan) – VF : Spider Man (vol.1) (Panini) n°5 (juin 1997)




L’Anti-araignée modèle XXI
Plus tard, Alistair attaqua de nouveau Spider-Man avec une véritable armée de robots, consistant en une réplique de tous les Anti-araignées construits jusque là. Mais ceci n’était qu’un échauffement pour préparer l’attaque du modèle XX, un Anti-araignée à l’aspect d’un humanoïde massif, extrêmement puissant physiquement et doté de six bras ; il pouvait adhérer aux surface et projeter des rayons énergétiques à partir de sa tête et de ses mains. Il fut d’abord envoyé contre J. Jonah Jameson. En même temps, des mini-Anti-araignées (le modèle IX), dotés de capacités empathiques, furent envoyés et, après avoir lu les ondes mentales de Spider-Man, prirent pour cible les personnes auxquelles tenait le héros. Mais, une nouvelle fois, menacer les proches de Spider-Man se révéla contre-productif : le tisseur se mit en colère quand May Parker fut menacée et déchira à mains nues le modèle XX, après l’avoir pris au piège avec sa toile, coupant instantanément l’alimentation de tous les autres modèles, qui étaient directement reliés au robot humanoïde.
Première apparition : VO : Amazing Spider Man (vol.2) # 20 (août 2000, par Howard Mackie & Erik Larsen) – VF : Spider-Man (vol.1) (Panini) n°20 (septembre 2001)

L’Anti-araignée modèle XXII
Un nouvel Anti-araignée fit son apparition durant la Guerre secrète, attaquant Spider-Man et les autres héros. Son origine est inconnue mais il fut probablement mis au point par le Bricoleur ou Lucia von Bardas. Il accompagna de nombreux autres criminels lors de leur attaque contre les héros et son sort ultérieur est inconnu. Ses capacités réelles sont également inconnues ; il est certain néanmoins qu’il pouvait projeter des lasers et cracher de l’acide.
Première apparition : VO : Secret War # 3 (octobre 2004, par Brian M. Bendis & Gabriele Dell’Otto) – VF : Marvel Méga n°21 (juin 2005)


Par ThierryM

Site Web Adaptif

  • Marvel World est désormais adaptif pour un maximum de confort de lecture sur n'importe quel type de terminal !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 11
    Membre : 0