Les futurs fans Marvel sont chez Popnbaby.com !



Popnbaby.com, la référence des vêtements rock pour bébé et Marvel World vous proposent une collection de 10 grenouillères Marvel.

Transformez votre bambin adoré en Deadpool, Wolverine ou Thor avec ces grenouillères. Tentez dès maintenant de remportez l'une d'elles en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Roller-Skater (le) - Marvel-World.com

Encylopédie - Roller-Skater (le)

Véritable nom : Robert Farrell
Profession : Mercenaire, ancien étudiant, inventeur, justicier, agent free-lance de Silver Sable, criminel professionnel, technicien de l’US Air Force
Statut légal : Citoyen des Etats-Unis, avec un casier judiciaire
Identité : Connue des autorités
Autre identité : The Rocket Racer (VO) ; Robert Johnson
Lieu de naissance : Brooklyn (New York, Etats-Unis)
Situation de famille : Célibataire>br> Parents connus : Emma Johnson Farrell (mère), un père non identifié, trois jeunes frères et trois jeunes sœurs, tous non identifiés
Appartenance à un groupe : Membre des recrues de l’Initiative, ancien membre du gang de Tombstone, des Hors-la-Loi
Base d'opérations : New York (New York, Etats-Unis)
Première apparition : VO : Amazing Spider Man (vol.1) # 172 (septembre 1977, par Len Wein & Ross Andru) – VF : Strange n°128 (août 1980)
Taille : 1m77
Poids : 72,5 kg
Yeux : Marrons
Cheveux : Noirs


Histoire : Aîné de sept enfants que leur père avait abandonnés, Robert Farrell ressentit très tôt la pression d’être le soutien financier de sa famille. Génie scientifique au Lycée de Brooklyn, Robert travailla dès qu’il eut reçut son diplôme, puis intégra l’armée de l’air américaine afin de poursuivre ses études. Cependant, la mère de Robert, Emma Johnson Farrell, eut une attaque cardiaque peu après la démobilisation de Robert. Incapable de payer les factures médicales et d’entretenir ses frères et sœurs, accablé en plus d’une piètre idée de lui-même, pensant qu’il serait incapable de faire mieux que son père disparu, Robert se tourna vers le crime. Rassemblant ensembles des pièces récupérées dans une décharge pour former un équipement de propulsion motorisé, Robert conçut un skateboard à grande vitesse, avant de passer plusieurs mois à perfectionner son talent de skateur. Une fois satisfait de sa maîtrise, il se confectionna un costume et adopta l’identité du Roller-Skater, volant l’attaché-case d’un courtier de Wall Street ; cependant, Spider-Man fit échec au vol, prenant au piège le skateboard avec sa toile pour stopper le voleur et Robert s’encastra dans un camion.

Libéré de prison, Robert engagea le Bricoleur, en échange de vingt-cinq pour-cent de ses larcins, afin de compléter son équipement de micro-missiles, de revoir la conception du gyroscope de son skateboard et reconstruire l’équipement en entier à partir des schémas de Robert. Quand Emma Farrell eut une nouvelle attaque, elle fut hospitalisée et se retrouva dans la même chambre que May Parker, la tante de Peter Parker (la véritable identité de Spider-Man). Robert, de son côté, fut engagé par un homme d’affaires corrompu, Jackson Weele, pour voler des preuves susceptibles de l’incriminer devant la justice. Cependant, une fois les preuves en sa possession, Robert fit chanter Weele, qu’il surnomma, par dérision, « Big Wheel », lui réclamant dix mille dollars pour lui rendre les documents. Cependant, après avoir reçu la rançon, Robert conserva les preuves, le Document Minerve, réclamant à nouveau dix mille dollars. En réaction, Weele alla à son tour trouver le Bricoleur qui s’inspira du surnom moqueur donné par Robert pour créer une roue mécanique géante pilotée par Weele et celui-ci devint alors Big Wheel. En rendant visite à sa mère, Robert fut surpris par Spider-Man, qui se rendait lui-même dans la chambre de sa tante. Prenant la fuite, Robert réussit à assommer le tisseur mais fut alors pris en chasse par Big Wheel. Le Roller-Skater prit une nouvelle fois la fuite, se dirigeant vers les quais, où il fut alors capturé par Spider-Man, qui avait repris conscience, l’écartant du chemin de Big Wheel, toujours sur les traces de Robert. Incapable alors de s’arrêter, Big Wheel coula dans la rivière Hudson. Spider-Man plongea à sa suite mais fut incapable de trouver la trace de Weele ; et, quand il émergea de l’eau, il constata que le Roller-Skater s’était lui aussi échappé.

Peu après, la police arrêta Robert en démagnétisant ses bottes, une faille de son équipement qu’il réussit à corriger par la suite. Emma Farrell et ses voisins hypothéquèrent leurs biens auprès d’un usurier véreux afin de payer la caution de Robert. Augmentant leurs taux d’intérêt, l’usurier menaça de s’emparer de tous leurs biens si le Roller-Skater redevenait un criminel pour payer leurs dettes. Robert finit par accepter mais pas avant que l’usurier n’engage le Chasseur de primes pour tuer Robert afin de faire un exemple vis à vis de tous ses autres clients. Quand Spider-Man intervint, le Chasseur de primes lui tira dessus avec des cartouches paralysantes mais le Roller-Skater sauva alors la vie du héros. Récupérant, ce dernier sauva à son tour la vie de Robert, qui accepta alors de se livrer aux autorités. Quand le juge apprit les pressions que l’usurier avait exercées, il décida de ne donner qu’une légère peine à Robert en limitant la sanction à des travaux d’intérêts publics. Avec sa famille déménageant de Brooklyn à Harlem, Robert abandonna sa vie criminelle et, même s’il avait déjà été diplômé, effectua un test d’équivalence de diplôme dans un lycée ; il reçut la note maximale au test et obtint ainsi une bourse spéciale lui permettant de s’inscrire à l’Empire State University (ESU).

Quand Spider-Man fut accusé d’avoir volé le millionnaire Winston Walker, divers associés du tisseur, parmi lesquels le Roller-Skater le Rôdeur (Hobie Brown), le Puma et Feu follet, enquêtèrent , s’affrontant les uns les autres, avant de se heurter à l’Homme-Sable, Spider-Man et Silver Sable, qui mit un terme à la bataille en révélant que le héros travaillait pour elle, et avait cambriolé Walker afin d’obtenir des preuves de ses liens avec la Maggia. Sable proposa alors à tous les héros réunis de les engager et Robert accepta son offre.

Lors de son premier jour à l’ESU, un groupe de suprémistes blancs conduit par « Eddie la Croix » (Edward Cross) attaqua Robert, alors que Emma Farrell et l’une des sœurs, terrifiée, de Robert assistaient à la scène. Sauvé par d’autres étudiants, Robert revint peu après sous son identité du Roller-Skater et attaqua Cross mais Spider-Man convainquit le jeune homme de laisser la police s’occuper des suprémistes. Plus tard, Eddie la Croix fit exploser une bombe dans le bâtiment des études afro-américaines, avant de prendre la fuite dans le laboratoire de Parker à l’ESU. Là, il s’empara d’une flasque contenant une version expérimentale, et corrosive, de la toile du héros. Quand Robert brisa la flasque avec l’un de ses micro-missiles, le fluide s’attaqua à la peau de Cross, la dissolvant et le transformant en le gélatineux Skinhead, le Rédempteur blanc. Doté de pouvoirs corrosifs, Skinhead absorba, en les dissolvant, ses partisans afin d’apaiser sa nouvelle faim. Robert utilisa un ordinateur de l’ESU pour découvrir que Eddie la Croix était en fait d’origine juive, ayant adopté ses positions racistes en réaction aux idéaux de son père, un rabbin. Quand le Roller-Skater rendit visite à Mr Cross, Skinhead l’attaqua, étourdissant Robert. Spider-Man put vaincre Skinhead en plongeant au cœur de son corps vaseux et en frappant directement son squelette, demeuré intact.

de ses vacances d’été, Robert travailla pour Silver Sable en tant qu’agent spécial, capturant des criminels et restituant les biens volés à leurs propriétaires. Pour le compte d’Ernie « Sluggo » Sluganski, le Roller-Skater captura le Rat Pack (Bert et Hubie Packer), les empêchant de s’emparer de la technologie abandonnée sur place après le massacre de criminels par le Fléau de la pègre au Bar Sans Nom de l’Ohio. Lors de sa seconde mission, il fut incapable de tendre un piège à Speed-Demon, qui avait volé une inestimable statuette à l’un es clients de Sable. Le provoquant, Speed-Demon contacta Sluggo et demanda que le Roller-Skater apporte lui-même la rançon de la statuette. Robert apporta une valise piégée qui emprisonna Speed-Demon dans un filet que Robert put accrocher à un camion alors que le criminel prenait la fuite, l’arrêtant net et provoquant son hospitalisation ; cependant, le criminel à grande vitesse poursuivit Robert pour agression volontaire et déclenchement volontaire de souffrances émotionnelles.

Lors Peu après, Miss Hulk des Vengeurs trompa apparemment Spider-Man afin qu’il ouvre une crypte scellée, dissimulée dans la cave d’un bâtiment appartenant au Caïd, libérant du coup une nuée noire constituée d’insectes carnivores microscopiques, vieux d’environ un siècle. Le tisseur recruta le Rôdeur, le Puma, le Roller-Skater et l’Homme-Sable pour l’aider à faire face aux Vengeurs. Cependant, le Fantôme de l’espace, utilisé par Calculus des Jeunes Dieux, qui craignait que le Caïd n’utilise ces insectes mais ne souhaitait pas intervenir directement dans les affaires humaines, s’était fait passer pour Miss Hulk. Le plan sans finesse de Calculus fonctionna quand Spider-Man et ses alliés s’associèrent aux Vengeurs pour arrêter la nuée.

Travaillant de nouveau pour Sluggo, Robert captura CITY (Computer Initiated Transit Yardbird), un robot chargé du nettoyage du métro qui avait échappé à tout contrôle. Quand Sluggo reprocha à Robert d’avoir détruit le robot, celui-ci répara la machine dans les bureaux de son employeur où CITY échappa de nouveau à tout contrôle. Avec le rejet de sa plainte devant les tribunaux, Speed-Demon attaque Robert et Sluggo mais fut vaincu au Radio City Music Hall par un coup de poing de Robert, dont la puissance avait été augmentée par ses propulseurs. Silver Sable proposa ensuite à Robert de rejoindre son nouveau groupe, les Hors-la-loi, où il retrouva Feu follet et le Rôdeur ; ils furent envoyés sauver Michelle LeBon, la fille d’un membre du Parlement canadien, Edward LeBon, qui avait été kidnappé par un groupe indépendantiste radical. L’Homme-Sable avait cependant été engagé par les terroristes, tout en travaillant secrètement lui-même pour la libération de Michelle LeBon. Quand il réussit sa mission, Silver Sable l’invita à rejoindre également les Hors-la-Loi. Tous les quatre affrontèrent alors, peu de temps après, le groupe de héros britannique Excalibur au Centre de Recherches de Darkmoor, à Londres, afin d’y récupérer un simulateur bionucléaire volé dans le pays de Sable, la Symkarie, par le directeur de Darkmoor, le professeur Walshe ; cependant, au cours des combats, celui-ci s’avéra être une forme de vie artificielle qui menait des expériences de clonage. Walshe se sacrifia finalement pour empêcher les dysfonctionnements du simulateur de mettre celui-ci en surcharge et de le faire ainsi exploser.

De nouveau seul, Robert se mit à fréquenter le Bar Sans Nom de Manhattan, y attendant une bagarre afin de procéder à la capture de plusieurs criminels recherchés et ainsi récupérer les primes mises sur eux ; cependant, il fut lui-même assommé lors de la bagarre quand celle-ci éclata. Il se mit aussi à patrouiller les rues, arrêtant les petits cambrioleurs, y compris John King, le cousin de Parker Robbins, qui allait plus tard devenir Hood. Ayant besoin de plus d’argent, Robert demanda à Hobie Brown de l’accompagner pour participer au Grand Jeu, des combats orchestrés entre des criminels mais El Toro Negro, un autre participant du Grand Jeu, les attaqua. En protégeant Robert, le Rôdeur encaissa l’essentiel d’une chute, qui le laissa dans le coma. Se reprochant l’état de Brown et ayant toujours besoin d’argent, Robert reprit sa vie de criminel. S’associant stupidement avec les criminels de seconde zone Candy-Man et le Trou noir pour voler un bureau de change suisse de la Cinquième Avenue, le Roller-Skater fut rapidement vaincu par Spider-Man, la vidéo de la bataille, réalisée par un spectateur, finissant même dans un concours des vidéos les plus drôles. S’évadant, Robert abandonna son skateboard et se fit discret.

Un homme répondant simplement au nom de « Troy » se lia d’amitié avec Robert pendant plusieurs mois, avec en fait l’intention de lui voler son équipement du Roller-Skater, pour accomplir une mission qui lui avait été confiée par un mystérieux employeur. Abandonnant Robert ligoté, « Troy » renonça à sa mission et poursuivit Spider-Man, pour finir dans une porte ouverte par un cuistot du nom de Harry Sloan afin de jeter les déchets quotidiens. Robert put appeler le 911 sur son téléphone portable avec sa langue, amenant la police sur son lieu de détention, mais fut du coup ramené en prison ; toutefois, il s’évada apparemment une nouvelle fois grâce au chaos né de l’évasion menée par le Rhino. Il regagna le Bar Sans Nom mais fut arrêté encore une fois. Il fut, cette fois, incarcéré à la Cage, où son esprit fut rendu confus soit par des drogues soit, peut-être, par le champ de nullification cernant la prison, devenant presque un simple d’esprit, désirant devenir un tueur et s’exprimant comme un jeune élevé dans la rue et fumant désormais le cigare. Rejoignant alors le « gang » de Tombstone, de même que l’Hypno-Hustler et Big Ben Donovan, Robert participa à un projet raté, visant à assassiner un autre prisonnier, le Kangourou (Brian Hibbs). Ayant survécu, Hibbs répliqua et battit sévèrement Robert, l’envoyant à l’hôpital. Le manager hollywoodien Gary Wisen s’arrangea pour qu’il soit libéré afin qu’il soit son candidat au sein des combats de surhumains filmés de Donald Hart, qui étaient retransmises dans des salles de jeux privées de la Maggia. Incapable d’obtenir un travail d’ingénieur à cause de son casier judiciaire, Robert accepta de porter un nouvel uniforme et d’attaquer Spider-Man pour de l’argent. Cependant, le tisseur expédia le combat avec Robert, frustrant les parieurs. Robert laissa l’adresse de Donald Hart à Spider-Man avant de prendre la fuite. Son esprit se remit lentement de ces dernières avanies, et il finit par revenir vers sa famille, renonçant de nouveau au crime.

Dans l’optique de suivre le droit chemin, Robert s’enregistra auprès des autorités en vertu du Superhuman Registration Act (SRA) et se rendit au Camp Hammond afin d’y être entraîné. Cependant, sa mère était tombée dans le coma et Robert avait besoin d’argent afin d’éviter que ses frères et sœurs ne soient expulsés de leur maison ; il fut contacté par MODOK pour accomplir une mission : récupérer une arme de haute technologie appelée l’Hypernova. Comme plusieurs autres criminels, Robert accepta l’offre mais, en réalité, contacta le SHIELD pour les informer de la situation et accepta de travailler en réalité pour eux, en échange de leur soutien financier pour sa famille, infiltrant ainsi le groupe constitué par MODOK. Au cours de l’opération, Robert sembla être particulièrement hésitant, hésitant apparemment à l’idée de reprendre une vie de criminelle, jouant uniquement la confusion afin d’éviter d’être démasqué par ses coéquipiers. Le Roller-Skater fut toutefois incapable de mettre la main sur l’Hypernova, convoité non seulement par MODOK mais aussi par sa rivale de l’AIM, Monica Rappaccini, et le criminel chinois Temugin, alias le nouveau Mandarin. Le sort de sa mère et de sa famille après cet échec demeure à découvrir.

Pouvoirs : Aucun.

Aptitudes : Robert Farrell est un véritable génie de l’ingénierie et un programmateur informatique autodidacte hors pair. C’est ainsi qu’il fut capable de concevoir et créer son équipement à partir de pièces récupérées dans une décharge. Il est également un excellent skateur, capable d’effectuer des sauts et des acrobaties complexes, et pouvant atterrir sur son skateboard après ces manœuvres.

Armes : Le Roller-Skater peut tirer des micro-missiles explosifs à partir de ses gants ; ceux-ci ont une puissance suffisante pour percer un trou dans une plaque d’acier de 75 mm d’épaisseur. D’autres mini-missiles, également installés dans ses gants, lui permettent de délivrer des coups de poings avec une puissance supplémentaire égale à l’équivalent d’une vitesse de 30 kilomètres par heure. Il ne dispose toutefois que de six missiles de ce genre, après quoi le Roller-Skater doit recharger ses gants.

Equipement : Son skateboard est propulsé par des micro-fusées, des petites turbines à air alimentées par un oxyde nitreux d’hydrazine. La planche peut atteindre une vitesse de 95 kilomètres par heure sur une portée de 120 kilomètres afin d’épuiser intégralement son carburant. Des gyroscopes spéciaux sont installés dans les roues, les bottes et son uniforme lui permettant de monter sur les murs tout en restant attaché à son skateboard. Son casque et des lunettes contrôlées par ondes radios comportent un système cybernétique qui lui permet de contrôler sa planche, ses armes et d’autres mécanismes, en convertissant ses ondes cérébrales directement en énergie électrique. Ce lien permet au Roller-Skater de garder la maîtrise de sa planche tant que ses bottes à verrouillage électromagnétique restent en contact avec celle-ci. Le Roller-Skater doit donc être en contact avec le skate pour le contrôler. Le casque comporte également un signal d’alerte quand son carburant commence à diminuer dangereusement. Il dispose d’un réservoir d’urgence sur la planche qu’il peut activer sur commande.

Commentaires : Robert Farrell ne doit naturellement pas être confondu avec Troy, le second, et éphémère, Roller-Skater apparu dans Amazing Spider-Man (vol.2) # 13.

Informations sur la fiche


Rédacteur(s) : ThierryM
Nombre de lecture : 5038

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 16
    Membre : 0