Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Mandroïdes (les) - Marvel-World.com

Encylopédie - Mandroïdes (les)

Créateurs : Tony Stark
Utilisateurs connus : le SHIELD, le gouvernement des Etats-Unis (Ministère de la Défense), Moses Magnum, William Stryker, Glenn Talbot
Autres noms : The Mandroids (VO)
Première apparition : VO : Avengers (vol.1) # 94 (décembre 1971, par Roy Thomas, Neal Adams & Sal Buscema) – VF : Thor (Pocket) n°23 (janvier 1983)


Histoire : Les armures des Mandroïdes sont des armes qui furent conçues à l’origine par Tony Stark et réalisées par Stark International pour le compte de l’organisation internationale du SHIELD ; le concept était de fournir à leurs utilisateurs un panel d’options offensives afin de pouvoir contrer un certain nombre de menaces surhumaines auxquelles l’agence pouvait être confrontée dans le cadre de ses activités. C’est néanmoins contre les Vengeurs que les Mandroïdes firent leur première apparition, au cours des événements de la première Guerre Kree/Skrull. Un Skrull infiltré sur Terre, sous l’apparence du politicien H. Warren Craddock, dénonça la complicité supposée des héros avec une invasion extra-terrestre, mettant en avant leurs liens avec le héros kree Captain Marvel. Il put convaincre les autorités d’envoyer les Mandroïdes arrêter les héros ; mais, si ceux-ci purent maîtriser des héros tels que Goliath (Clint Barton) et Captain América, ils furent aisément maîtriser par Iron-Man, en réalité Tony Stark dans le monde civil qui put exploiter les faiblesses des armures qu’il avait lui-même conçues. Les Mandroïdes furent ainsi neutralisés, sans que les hommes à l’intérieur des armures ne soient le moins du monde blessés.

Par la suite, dans des circonstances inconnues, l’armure des Mandroïdes fut réutilisée par le criminel appelé Moses Magnum, lorsqu’il tenta de faire chanter l’archipel japonais, avant d’être vaincu par les X-Men. Les mutants réussirent à vaincre les hommes de mains de Magnum revêtus de ces armures, que le criminel ne réutilisa plus par la suite. Pendant ce temps, l’armée américaine récupéra les schémas des Mandroïdes et l’adapta afin de pouvoir l’utiliser contre l’incroyable Hulk. Cette armure, baptisée le Super-Mandroïde, fut finalement utilisée par le Major Glenn Talbot lors d’un combat contre le titan vert mais se révéla insuffisamment puissante face à la colère du monstre et fut réduite en pièces. Quand Obadiah Stane s’empara de Stark International, transformant la société en Stane International, il récupéra les schémas des Mandroïdes et livra une nouvelle génération d’armures au SHIELD et aux gouvernement américain, plus spécifiquement conçus pour faire face aux menaces surhumaines.

Peu après, lors de la Guerre des Armures, Stark découvrit que certains des éléments secrets de sa propre armure avaient été piratés par le Spymaster et vendus, par l’intermédiaire de Justin Hammer, à divers criminels et gouvernements. Découvrant que les Mandroïdes faisaient partis des bénéficiaires, il entreprit, sous son identité d’Iron-Man, de neutraliser ces armures, afin d’éviter que cette technologie ne puisse être répandue, et bénéficier à des criminels. Au cours du combat, il fixa ainsi un dispositif court-circuitant sa technologie et réduisit alors les Mandroïdes à l’impuissance. Le modèle fut néanmoins réutilisé et, quand Stark récupéra Stane International, il redevint le fournisseur officiel des autorités pour les Mandroïdes.

Quelques années après, des armures de Mandroïdes se retrouvèrent entre les mains du militant anti-mutant, le révérend William Stryker ; celui-ci utilisa Kitty Pryde, après lui avoir fait subir un lavage de cerveau, à l’intérieur d’une armure de Mandroïde, qui décupla ses pouvoirs de mutants, afin qu’elle puisse perturber les fonctions biologiques des êtres vivants comme elle était naturellement capable de le faire avec toute forme de technologie. Pryde fut finalement libérée par ses coéquipiers et l’armure détruite.

A ce jour, même si elles ne sont pas aussi puissantes et polyvalentes que l’armure d’Iron-Man, les armures des Mandroïdes demeurent de redoutables armes offensives utilisées par le SHIELD et les Etats-Unis ; traditionnellement, l’agence internationale dispose de cinq armures en état de marche à tout instant. Récemment, le SHIELD développa un nouveau prototype de Mandroïdes, baptisé Mandroïde X, dont l’existence n’est connue que des plus hauts dirigeants de l’organisation. La conception fut entièrement revue, abandonnant l’essentiel des concepts de Stark (afin d’éviter une répétition de la Guerre des Armures). De son côté, une fois devenu le maire de New York, J. Jonah Jameson racheta une série d’armures de Mandroïdes qu’il fit modifier pour leur adapter la technologie des robots de type « Anti-Araignées », afin de constituer son escouade contre Spider-Man.

Capacités : L’armure des Mandroïdes a une hauteur de 2m17, et mesure 1m20 sur sa plus grande largeur et 75 centimètres sur la plus petite. Son poids global est d’environ 150 kg. Elle est forgée à partir d’un alliage d’acier qui offre ainsi une degré appréciable de protection contre les attaques physiques et énergétiques ; quatre couches constituent cette protection : la première consiste en une couche d’acier de type omnium ; la deuxième est un mélange d’alliage d’acier avec des filaments internes qui renforcent la résistance de l’ensemble aux mouvements de l’individu qui porte l’armure ; la troisième couche contient les supports mécaniques et environnementaux ; la quatrième et dernière couche est un matériau antifriction afin de protéger la peau de l’homme portant l’armure. L’armure dispose aussi d’une réserve d’air interne et de divers systèmes de supports vitaux.

L’armure est dotée de divers détecteurs parmi lesquels des scanners aux infrarouges, un sonar et un radar ; elle comporte aussi un micro extérieur et un système de réception des ondes radios (d’une portée de 45 kilomètres, sans intégrer les éventuels relais, tels que des antennes ou des satellites). L’armure accroît la force et la résistance de celui qui la porte, sans atteindre toutefois des niveaux surhumains (en moyenne, la force physique d’un individu est amplifiée une vingtaine de fois). Les armures des Mandroïdes possèdent un vaste choix d’armes offensives dont des rayons électrostatiques, des lasers (d’une puissance de 250 watts et d’une portée légèrement inférieur à 5 km), un « pulseur » de force magnétique (d’une portée de 5 mètres), des « neuro-étourdisseurs » (par émissions de hautes fréquences agissant sur le cerveau) et des rayons tracteurs ou répulseurs installés dans leurs gants, avec une portée de 55 mètres (le rayon tracteur possède une limite maximale de 450 kg). L’armure est alimentée par un générateur électrique incorporé à l’armure, à énergie thermo-électrique, d’une puissance d’environ 50 000 watts ; une seconde alimentation (par batterie) peut fournir une puissance de 15 000 watts. L’armure est animée par un système de détecteurs de mouvements qui analysent les gestes de l’homme portant l’armure pour les reproduire sur l’armure ; un système de commandes vocales, bien que limité, équipe également ces armures.

Les armures des Mandroïdes peuvent supporter l’altitude (jusqu’à 21 000 mètres) et les profondeurs maritimes (jusqu’à 250 mètres). La réserve d’air correspond à une durée d’utilisation de 1,2 heure. L’armure fournit en permanence une pression normale d’une atmosphère à l’homme la revêtant, quelle que soit la pression effective à l’extérieur de l’armure. Les armures des Mandroïdes sont conçues pour résister à des températures allant jusqu’à 850 °C, tout en maintenant une température de 22 °C à l’intérieur de l’armure. La protection de l’armure permet d’encaisser de courtes périodes de hautes radiations sans dommages pour l’homme la portant. La vitesse maximale (à pied) de ces armures est de 70 kilomètres par heure, pendant une durée continue de 14 minutes.

Au lieu d’acier, l’armure des Mandroïdes X utilise du titane qui lui permet de résister aux projectiles des armes conventionnelles, y compris obus de chars d’assaut. Un système de camouflage a été rajouté, permettant à ces armures de « disparaître » de tout système de repérage (humain et technique) pendant une durée de 6 minutes. La réserve d’air a été portée à 24 heures. Parmi les nouvelles armes figurent des lasers oculaires, et des projecteurs de chaleur et de glace dans les poignets. Les bottes ont été dotées de mini-réacteurs sur le modèle de ceux des fusées.

ThierryM 6921

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aider à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?