Encyclopédie - Mandroïdes (les) - Marvel-World.com

Encylopédie - Mandroïdes (les)

mandroides-les_0.jpg

  • Créateurs : Anthony Stark
  • Utilisateurs connus : le SHIELD, le gouvernement des Etats-Unis (Ministère de la Défense), Moses Magnum et la Deterrence Research Corporation, Justin Hammer, Lady Deathstrike, le département de police de New York, la Roxxon Oil Corporation, Stane International, Starhammer, les Faucons de guerre
  • Autres noms : The Mandroids (VO)
  • Première apparition : VO : Avengers (vol.1) # 94 (décembre 1971, par Roy Thomas, Neal Adams & Sal Buscema) – VF : Thor (Pocket) n°23 (janvier 1983)

Sommaire

Histoire

mandroides-les_7.jpgLes armures des Mandroïdes sont des armures de combat qui furent conçues à l’origine par Anthony « Tony » Stark et réalisées par Stark International pour le compte de l’organisation internationale du SHIELD ; le concept était de fournir à leurs utilisateurs un panel d’options offensives afin de pouvoir contrer un certain nombre de menaces surhumaines auxquelles l’agence pouvait être confrontée dans le cadre de ses activités. Les premières armures de Mandroïdes n’étaient rien de plus que des exosquelettes augmentant la force physique de leurs utilisateurs mais les concepts développés pour le terrain étaient suffisamment puissants pour faire face à des adversaires surhumaines. Les Mandroïdes Mark-I étaient fait d’un alliage d’acier extrêmement résistant ; ce modèle mesurait environ 2m25 et pesait 150 kg sans son utilisateur. L’armure augmente la force de ce dernier d’un facteur 20 et permet de courir à une vitesse de 70 kilomètres par heure. L’armement comprenait des canons étourdissants à haute fréquence neutronique dans chaque gant, un générateur de champ répulsif/attractif électro-gravitique installé dans les hanches de l’armure et qui permet de soulever 430 kg, ainsi qu’une torche laser de 250 watt. Les systèmes vitaux de l’armure peuvent permettre la circulation de l’air pendant deux mois et protègent l’utilisateur jusqu’à une profondeur de 250m sous l’eau ou une altitude de 21000m. Bien que toutes les armures des Mandroïdes nécessitent un utilisateur pour une efficience maximale, le Mark-I peut être contrôlé à distance par une transmission laser. Initialement, le SHIELD conservait seulement trois uniformes de Mandroïdes actifs au même moment.

mandroides-les_1.jpgUn Skrull se faisant passer pour H. Warren Craddock de la Commission aux Activités extra-terrestres du gouvernement américain envoya trois Mandroïdes Mark-I contre les Avengers sur le prétexte qu’ils dissimulaient des preuves aux autorités et refusaient de témoigner devant la Commission. Bien que les Mandroïdes se révélèrent initialement capables de tenir tête aux Avengers, Iron-Man (Tony Stark) utilisa sa connaissance intime de l’armure pour surcharger électriquement leurs systèmes, étourdissant les pilotes du SHIELD. « Craddock » activa le contrôle à distance des armures pour poursuivre le combat mais Iron-Man coupa leur alimentation énergétique. Peu après, « Craddock » fut démasqué comme Skrull et tué par une foule en colère.

Peu après, Stark International mit au point les Mandroïdes Mark-II. Ces unités disposaient du même système d’augmentation de force physique et système d’armement mais étaient composées d’un alliage d’acier et de vibranium, les rendant plus résistants que la première version. Le modèle Mark-II mesurait 2m20 et pesait 150 kg, sans le pilote. Le Mark-II contenait des systèmes de communication sophistiqués et des contrôles manuels pour éjecter le pilote en cas d’urgence. Le système de contrôle à distance ne fut pas conservé sur le Mark-II. L’amélioration la plus significative de ce modèle fut l’ajout de propulseurs à réaction dans les bottes de l’armure qui permettent aux Mandroïdes d’atteindre une vitesse subsonique. Bien que le Mark-II devint le modèle standard des Mandroïdes, des modèles Mark-I continuèrent à être utilisés.

mandroides-les_2.jpgL’augmentation de la production de Mandroïdes augmenta également les mauvais usages des armures par différents groupes. Moses Magnum déroba trois Mandroïdes Mark-I encore actifs et deux armures Mark-II, dotant cinq de ses hommes de ces armures, tout en faisant chanter le Japon avec ses capacités de déclenchements de séismes. Les Mark-I combattirent Sunfire (Shiro Yoshida) et les X-Men mais furent rapidement détruits ; les Mark-II défendirent la base de Magnum dans les îles Kouriles mais ils furent tous les deux défaits par Colossus (Piotr Raspoutine). Les plans des Mark-II furent volés par des agents de la Deterrence Research Corporation. Celle-ci équipa plusieurs de ses agents d’armures de Mandroïdes afin de combattre leur ennemie Spider-Woman (Jessica Drew) mais ils furent vaincus à chaque face à face.

mandroides-les_9.jpgLe colonel Glenn Talbot de l’armée de l’air américaine put obtenir l’armure du Super-Mandroïde développé par le SHIELD, une version avancée du Mark-I, capable de projeter des câbles électrifiés et une lame suffisante résistante pour percer la peau de l’incroyable Hulk (Bruce Banner) montée dans les gants. Talbot revêtit l’armure pour attaquer et tuer Hulk mais l’armure se révéla ne pas être à la hauteur de la tâche. Le SHIELD déploya ses Mandroïdes lors de différentes rencontres avec des surhumains recherchés pour être interrogés, capturés ou étudiés, y compris le jeune adolescent destructeur et projecteur d’énergie appelé Ashcan (Alexander Woolcott) et Miss Hulk (Jennifer Walters). Les Mandroïdes furent aussi employés sans succès pour améliorer les chances des Hulkbusters de capturer Hulk.

mandroides-les_8.jpgAprès avoir décidé de faire disparaître tous les composants de la technologie de son armure d’Iron-Man dans toutes les autres formes d’armures de combat qui n’étaient pas sous son contrôle, Tony Stark dénonça son alter ego Iron-Man comme étant un fugitif. Quand le SHIELD sollicita l’aide de Stark pour capturer Iron-Man, l’industriel accepta parce qu’il souhaitait neutraliser les Mandroïdes de l’armurerie du SHIELD. Convainquant le SHIELD de déployer les trois Mandroïdes Mark-II, Stark leur fit face en tant qu’Iron-Man et triompha aisément d’eux, utilisant son annulateur pour mettre les armures hors de combat. Après que le SHIELD avait été brièvement démantelé par le directeur Nick Fury, il mit au rebut de nombreux armements de l’agence conservés dans le quartier général du SHIELD. Avec l’aide de Captain América (Steve Rogers), il utilisa des prototypes des armures de Mandroïdes pour se débarrasser des reliquats.

mandroides-les_10.jpgLe rival de Tony Stark, Justin Hammer, prit par la suite le contrôle de Stane International, l’ancienne compagnie de Stark, et découvrit les plans des Mandroïdes Mark-II. Stane International relança la production en masse des Mandroïdes afin de servir d’agents de sécurité, employant au moins sept d’entre eux pour surveiller le site de lancement des îles Babyun, aux Philippines, d’où la société lançait des fusées contenant des déchets non recyclables dans l’espace. Quand le Star-Thief (Ditmil Pirvat) et les New Warriors interférèrent avec un lancement, déclenchant un incendie, les New Warriors aidèrent les Mandroïdes à éteindre les flammes ; en échange, les pilotes des Mandroïdes obligèrent le responsable du projet, Robert Hanklin, à laisser les héros repartir sans encombre. Hammer modifia également le modèle pour créer trois unités de Mandroïdes Mark-IV, chargés de surveiller les résidences de l’industriel corrompu. War-Machine (Jim Rhodes) se débarrassa aisément de ces trois Mandroïdes.

mandroides-les_3.jpgUne fois réactivé, le SHIELD développa les Mandroïdes Mark-III. Mesurant 3m de haut et pesant 385 kg, le Mark-III était plus résistant mais disposait d’un arsenal plus limité, se reposant principalement sur des mitrailleuses et des émetteurs de rayons à particules. Dans le cadre de leur alliance avec le dictateur du Trans-Sabal, Farnoq Sawalha Dahn, le SHIELD fournit aux forces de ce dernier des douzaines d’armures Mark-III. Cependant, l’armée de Dahn fut combattue par l’incroyable Hulk et le Panthéon, qui détruisirent plusieurs des armures. L’allié de Hulk, Rick Jones, utilisa l’une de ces armures pour assassiner Dahn lui-même. Plus d’une douzaine d’armures de Mandroïdes restèrent au Trans-Sabal sous le règne de la junte militaire du général Halladah mais plusieurs de ces modèles furent détruits par les New Warriors et la Force de la nature quand ils vinrent au Trans-Sabal pour renverser Halladah. Les modèles Mark-III ne furent jamais utilisés de manière générique par le SHIELD, le Mark-II demeurant le modèle préféré de l’agence.

mandroides-les_11.jpgDe plus en plus, le SHIELD déploya les Mandroîdes contre les héros costumés, notamment Deathlok (Michael Collins), Thunderstrike (Eric Masterson), Spider-Man (Peter Parker), Stellaris, War-Machine (James Rhodes), le Punisher (Frank Castle) et Havok (Alex Summers). Trois terroristes volèrent des armures de Mandroïdes Mark-II qu’ils utilisèrent dans une tentative d’attentat à la bombe mais ils furent arrêtés par Archangel (Warren Worthington III). Le SHIELD modifia le Mark-I pour développer le Mark-V, utilisé pour surveiller les Avengers de la Côte Ouest lors de la guerre civile génoshéenne. Henry Peter Gyrich envoya en une occasion seize agents du SHIELD avec des Mandroïdes Mark-I pour arrêter les Avengers après qu’un combat entre les Avengers et un Iron-Man alors contrôlé mentalement par Immortus (Nathaniel Richards) avait ravagé Manhattan mais les Avengers triomphèrent aisément des Mandroïdes. L’agent du SHIELD Alex DePaul était un pilote régulier d’armure de Mandroïde ; DePaul trahit cependant le SHIELD en concluant une alliance avec le dieu de la guerre olympien Arès et son groupe terroriste des Faucons de guerre. DePaul donna à Arès deux Mandroïdes Mark-I pour être utilisés par les Faucons de guerre, qui se rebaptisèrent les « Chiens de guerre » mais ils furent vaincus par le demi-frère d’Arès, l’Avenger Hercule (Héraklès).

Après que les Avengers avaient pris le contrôle de la base utilisée par la Légion lunatique dans la Zone bleue de la lune, et où était installé l’Intelligence suprême des Krees, le SHIELD dépêcha une équipe pour étudier la région, déployant deux Mandroïdes Mark-II pour assurer la sécurité. Toutefois, ces Mandroïdes furent incapables de résister aux Ruul quand ces derniers arrivèrent pour libérer l’Intelligence suprême. Le commandant du SHIELD G.W. Bridge engagea deux Mandroïdes Mark-I pour arrêter les héros en fuite des Thunderbolts à Denver, au Colorado ; mais les Mandroïdes furent maîtrisés. Plusieurs armures de Mandroïdes Mark-II furent mises hors service quand le vibranium devint instable à cause du « cancer du vibranium. » bien que Captain América put aider à mettre un terme à la disparition mondiale du vibranium, il n’est pas certain que le SHIELD ait put renouveler la totalité de son stock pour leurs Mandroïdes Mark-II.

mandroides-les_6.jpgLorsque le Conseil intergalactique exila de nombreux criminels extra-terrestres sur Terre, le D’Bari criminel appelé Starhammer réunit un groupe d’agents utilisant des armures de Mandroïdes Mark-I qu’il avait lui-même volées, afin d’attaquer les X-Men, espérant ainsi se venger de Phénix (Jean Grey) à laquelle il reprochait la destruction de sa planète natale (en fait, un acte accompli par la Force Phénix elle-même, sous l’apparence de Grey). Cependant, Starhammer et ses Mandroïdes furent vaincus. Lady Deathstrike (Yuriko Oyama) ordonna à sa société, Oyama Heavy Industries, de construire leur propre version de l’armure de Mandroïde, un uniforme à même la peau doté de moins de puissance de feu que les modèles de Stark et de Stane, mais utilisa une nanotechnologie qui lui permettait de se rouler dans son collier, permettant ainsi de le dissimuler aisément. L’armure pouvait recouvrir son utilisateur en l’espace de quelques secondes. Deathstrike prêta l’armure à son allié temporaire William Stryker, qui l’utilisa pour explorer la ville contrôlée par le robot conscient appelé Paul.

mandroides-les_4.jpgDeux agents de la Latvérienne Lucia von Bardas purent obtenir deux uniformes de Mandroïdes Mark-II et attaquèrent Wolverine (Logan/James Howlett) au même moment que von Bardas préparait une attaque terroriste sur Manhattan ; mais aussi bien les Mandroïdes que von Bardas elle-même échouèrent. La Roxxon Oil fit aussi l’acquisition de trois armures de Mandroïdes Mark-II que la société déploya pour revendiquer des ressources naturelles au Pays sauvage, mais les trois armures furent détruites par Ka-Zar (Kevin Plunder) et ses alliés, qui chassèrent les envahisseurs du Pays sauvage.

mandroides-les_5.jpgLe nouveau maire de New York, J. Jonah Jameson, fit acheter au moins armures de Mandroïdes Mark-II déclassées pour le département de police de la ville. Les unités, intégralement repeintes, furent utilisées par l’Escouade Anti-Spider-Man organisée par JJJ pour arrêter le tisseur. Après leur défaite lors de leur première tentative, Jameson fit modifier les uniformes pour y incorporer la technologie des Anti-Araignées des Smythe, dont des câbles d’acier extensibles, un « détecteur d’araignée » qui peut repérer la présence de Spider-Man et des écrans d’observation qui permettent à Jameson de surveiller personnellement leurs activités depuis son bureau.


ThierryM 9239

Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aidé, il est temps de nous rendre la pareille !

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !