Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Leeds, Ned - Marvel-World.com

Encylopédie - Leeds, Ned

leeds-ned_0.jpg

  • Véritable nom : Edward « Ned » Leeds
  • Profession : Journaliste, pion de Roderick Kingsley (le Super-Bouffon)
  • Statut légal : Citoyen des Etats-Unis, sans casier judiciaire, légalement décédé
  • Identité : Secrète lors de son décès, rendue publique par Jason Macendale lors de son propre procès
  • Autres identités : The Hobgoblin (VO) ; le Super-Bouffon
  • Lieu de naissance : Brooklyn (New York, New York, Etats-Unis)
  • Situation de famille : Marié
  • Parents connus : Betty Brant Leeds (épouse), Bennett Brant (le Maître du crime, beau-frère)
  • Appartenance à un groupe : Allié de Richard Fisk (la Rose), agent du Super-Bouffon (Roderick Kingsley), ancien membre du personnel du Daily Bugle
  • Base d’opérations : Actuellement aucune, autrefois New York (New York, Etats-Unis), l’Europe pendant quelques mois
  • Première apparition : VO : Amazing Spider-Man (vol.1) # 18 (novembre 1964, par Stan Lee & Steve Ditko) – VF : Marvel (Lug) n°13 (avril 1971)
  • Taille : 1m75
  • Poids : 70 kg
  • Yeux : Bleus
  • Cheveux : Bruns

Histoire

leeds-ned_1.jpgNed Leeds était un jeune journaliste au Daily Bugle lorsqu’il tomba amoureux de Betty Brant, la jeune secrétaire de son irascible patron, J. Jonah Jameson. Toutefois, celle-ci était à l’époque plus attirée par le photographe Peter Parker ; mais, les activités secrètes de ce dernier comme Spider-Man finirent par lasser Brant et la jeune femme accepta finalement la demande en mariage de Ned quand Parker sembla se désintéresser d’elle. Ned et Brant demeurèrent fiancés pendant de longs mois, au cours desquels Ned fut promu responsable des nouvelles locales. Ned seconda Parker quand apparut le clone de Gwen Stacy, créé par le Chacal (Miles Warren). Il eut l’intuition d’une utilisation d’échantillons de cellules prélevées lors d’expériences universitaires mais ses efforts l’amenèrent à être enlevé par le Chacal. Il fut alors utilisé comme otage par ce dernier, afin d’obliger Spider-Man à combattre son propre clone (qui allait devenir Ben Reilly). Finalement, le clone de Gwen put convaincre le Chacal (ou plutôt un clone de celui-ci) d’abandonner ses projets et libérer Ned. Quelques instants après, la bombe installée par le Chacal explosait, tuant le clone de ce dernier, mais Ned survécut à la déflagration. C’est peut-être cet incident qui poussa Ned à régulariser sa situation avec Brant et ils organisèrent finalement leur mariage peu de temps après. Celui-ci fut cependant interrompu par le criminel costumé appelé le Mirage (Desmond Charne). Mais, Parker, invité au mariage comme ami, se changea en Spider-Man et mit un terme au braquage organisé par le Mirage. La cérémonie finalement achevée, les jeunes époux partirent pour l’Europe où Jameson venait d’affecter son journaliste, autant pour des raisons professionnelles que pour offrir, sans le dire, un long voyage de noces à ses deux employés.

leeds-ned_2.jpgA l’étranger, Betty Leeds se sentit rapidement abandonnée par son mari, celui-ci passant presque tout son temps sur ses reportages alors que la jeune mariée, éloignée de tous ses amis, se retrouvait totalement seule, développant un sentiment d’abandon. De son côté, Ned effectuait une série d’articles sur la pègre et ses ramifications internationales, une enquête qui le mit en contact avec Richard Fisk, le fils du tristement célèbre Caïd (Wilson Fisk), le chef absolu de la pègre new-yorkaise. Les deux hommes sympathisèrent et Fisk laissa entendre à Ned qu’il espérait trouver un jour un moyen de provoquer la déchéance de son père et de détruire son empire criminel. Pendant ce temps, en désespoir de cause, Betty rentra seule aux Etats-Unis, et tenta de renouer avec Parker, qui venait lui-même de se séparer de Mary-Jane Watson après que cette dernière eut refusé sa demande en mariage. Parker fut brièvement tenté par les avances de Betty Leeds mais Ned, revenu d’Europe pour retrouver sa femme, les interrompit, frappant violemment Parker, l’insultant, avant d’emmener sa femme avec lui. Peu après, ils se retrouvèrent de nouveau tous les trois, Betty Leeds, à moitié désespérée, hésitant entre Parker et son mari, alors que Ned agressait verbalement Parker. Ne voyant pas d’autre solution pour réconcilier le couple, Parker humilia Betty, la rejetant, dans l’espoir que celle-ci trouverait du réconfort avec son mari, et qu’ils réussiraient à reconstruire leur couple. Bien que brutale dans sa stratégie, le plan de Parker se révéla efficace et, avec l’aide d’un conseiller conjugal, les Leeds se réconcilièrent, s’éloignant quelques temps de New York pour faire le point.

Quand il revint à New York, Ned reprit sa carrière de journaliste, cherchant à rivaliser avec la star du Daily Bugle, Ben Urich. C’est ainsi qu’il se retrouva sur l’enquêter concernant les agissements de la Brand Corporation. Mais, malgré ce succès, Ned ne réussissait pas à percer ; c’est alors que, quelques semaines plus tard, Ned fut chargé par son patron, Jameson, d’enquêter sur le Super-Bouffon, qui tentait de le faire chanter, lui et la riche société new-yorkaise. Peu après, Ned aperçut Spider-Man en train d’affronter le Super-Bouffon. Alors que ce dernier disparaissait dans l’Hudson, Ned resta sur la rive et put apercevoir le criminel en train d’émerger, et de se démasquer pour regagner son repaire. Ned réussit à suivre le criminel afin de découvrir sa véritable identité et put pénétrer dans la cachette du Bouffon, où il put enfin apercevoir clairement son visage, celui du styliste Roderick Kingsley. Cependant, ce dernier réalisa que Ned s’était infiltré dans son repaire et put le capturer. Il lui fit alors subir un lavage de cerveau, décidant de faire de lui son pion, qui se ferait passer à l’occasion pour le Super-Bouffon, afin de mieux préserver son identité et servir, le cas échéant, de bouc émissaire. Kingsley escomptait aussi utiliser Ned pour les batailles les plus risquées, une idée venue après sa presque défaite face à Spider-Man. Interrogeant Ned, Kingsley découvrit probablement les liens existant entre le journaliste et Fisk, et leur envie mutuelle de détruire l’empire criminel du Caïd. Kingsley récupéra le plan à son avantage, et sous l’identité du Super-Bouffon et poussé par Kingsley, Ned reprit alors contact avec Fisk ; lui révélant être le Super-Bouffon (et renforçant ainsi la sécurité de la double identité de Kingsley), il lui proposa de s’associer pour renverser le Caïd (Kingsley espérait ainsi les manœuvrer afin d’évincer le Caïd afin de prendre sa place comme chef de la pègre new-yorkaise). Fisk accepta, devenant le mystérieux chef de gang appelé la Rose, secondé par le Super-Bouffon afin d’imposer son autorité. Cependant, les lavages de cerveau réguliers imposés par Kingsley à son pion, afin de le maintenir sous son contrôle, ébranlèrent peu à peu la santé mentale du journaliste. De plus en plus tendu et violent, sa relation avec son épouse se dégrada et elle chercha alors du réconfort auprès de Flash Thompson. Quand il découvrit cette liaison, Ned perdit un peu plus la raison ; confrontant son épouse et Thompson et se démasquant devant elle – un fait que, sous le choc, elle effaça provisoirement de sa mémoire – Ned utilisa son identité de Super-Bouffon pour faire accuser à tort Thompson d’être le criminel, conduisant à l’incarcération de celui-ci, un projet très probablement soutenu, voire commandité par Kingsley, qui souhaitait également se venger de Thompson pour ses insultes à l’encontre du Super-Bouffon.

leeds-ned_3.jpgFinalement, quand une guerre des gangs éclata à New York suite à la mystérieuse disparition du Caïd (parti en fait en Europe pour assurer la sécurité de son épouse, Vanessa Fisk), Ned craqua totalement. Il se retourna contre la Rose, ralliant finalement le camp du Caïd afin d’obtenir de nouvelles informations dans sa poursuite de la célébrité journalistique. Kingsley, réalisant alors que son pion devenait totalement incontrôlable, décida de se débarrasser de lui ; par ailleurs, n’ayant lui-même plus besoin de l’identité du Super-Bouffon, il laissa filtrer dans les milieux criminels que Ned était le véritable Super-Bouffon, ce qui conduisit l’un des rivaux du criminel, le mercenaire Jason Macendale, à l’époque connu sous l’identité de Jack O’Lantern, d’engager le tueur nommé l’Etranger pour éliminer Ned. Ainsi, lors d’une mission à Berlin pour le Daily Bugle, en compagnie de Parker, Ned fut attaqué par les hommes de l’Etranger et étranglé, sans que son identité criminelle ne soit dévoilée. Peu après le rapatriement de son cadavre aux Etats-Unis, Parker fut informé par le Caïd que Ned n’était autre que le Super-Bouffon, exactement comme Kingsley l’avait prévu. Refusant de faire souffrir encore plus son amie, Parker ne révéla pas la vérité à Betty Leeds.

Ce n’est que plusieurs années après que Ned fut officiellement accusé d’être le Super-Bouffon, par Macendale lui-même ; Betty et Spider-Man devaient alors enquêter et découvrir la supercherie montée par Kingsley quand ce dernier fut finalement capturé sous son costume du Super-Bouffon. Plusieurs mois après, un clone de Ned fut créé par Ben Reilly – qui avait repris l’identité du Chacal – mais se désintégra quand l’ensemble des clones de New-U se désagrégèrent.

Pouvoirs

Aucun.

Aptitudes

Ned Leeds était un excellent journaliste, comme le montre le fait qu’il fut capable de découvrir le repaire du premier Super-Bouffon, et son identité, autant de faits qui échappèrent pendant de nombreuses années à Spider-Man.

Armes & Equipement

Sous l’influence de Kingsley et l’identité du Super-Bouffon, Ned utilisait les armes et les équipements mis au point par le vrai Super-Bouffon (planeur monoplace, citrouilles explosives, gants à décharges électriques, etc.).

Caractéristiques particulières

Progressivement, à cause des lavages de cerveau réguliers dont il fut victime, la santé mentale de Ned se détériora et il devint obsédé par le fait de réussir sa carrière de journaliste, le poussant à battre sa femme, trahir Fisk et finalement pactiser avec le Caïd.

Commentaires

Ned Leeds fut suspecté d’être plusieurs autres ennemis de Spider-Man. D’abord, il fut l’un des suspects pour le premier Bouffon vert, avant que celui-ci ne soit révélé être Norman Osborn. Pour l’essentiel, il fut écarté par Stan Lee parce que celui-ci pensait qu’il ne serait pas réaliste d’avoir un autre employé du Daily Bugle devenir un surhumain. Par la suite, quand apparut le Chacal, Ned fut un temps soupçonné d’être le criminel, qui se révéla finalement être Miles Warren. Enfin, il fut donc l’un des principaux suspects pour l’identité du premier Super-Bouffon et, pendant plusieurs années après sa mort, c’est bien ainsi qu’il fut considéré jusqu’à ce que la supercherie de Kingsley ne soit révélée, et Ned reconnu comme un simple pion malheureux du criminel.


ThierryM 6450

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 26
    Membre : 0