Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Héliporteur du SHIELD (l') - Marvel-World.com

Encylopédie - Héliporteur du SHIELD (l')

Type : Base d’opérations mobile
Utilisateur : le SHIELD
Concepteurs : Forge, Red Richards, Tony Stark
Première apparition :
- (premier modèle) : VO : Fury # 1 (mai 1994, par Barry Dutter & M. C. Wyman) – VF : Strange Origines n°312 (août 1996)
- (second modèle) : VO : Strange Tales (vol.1) # 135 (août 1965, par Stan Lee & Jack Kirby) – VF : Vengeur (Comics Pocket) n°7 (4ème trimestre 1973)
- (troisième) : VO : Captain America (vol.1) # 145 (janvier 1972, par Mike Friedrich, Gil Kane & John Romita) – VF : Spécial Strange n°9 (août 1977, avec Marvel Team-up (vol.1) # 13 ; Captain America # 145 a été publié dans Captain América (Arédit) n°9 du 1er trimestre 1980)
- (quatrième) : VO : Nick Fury, Agent of SHIELD (vol.2) # 13 (juillet 1990, par Bob Harras & Keith Pollard) – VF : Nick Fury n°4 (juin 1991)
- (cinquième) : VO : Sabretooth and Mystique # 1 (décembre 1996, par Jorge Gonzales & Ariel Olivetti) – VF : Marvel Select n°18 (août 1999, avec Thunderbolts # 15 ; Sabretooth and Mystique # 1 est inédit en France)
- (sixième) : VO : Secret War # 1 (avril 2004, par Brian Michael Bendis & Gabriele Dell’Otto) – VF : Marvel Méga n°19 (février 2005)
- (septième) : VO : Marvel Team-up (vol.3) # 20 (juillet 2006, par Robert Kirkman & Paco Medina) – VF : Spider-Man (vol.2) n°86 (mars 2007)
- (huitième) : VO : Cable & Deadpool # 33 (décembre 2006, par Fabian Nicieza & Reilly Brown) – VF : Marvel Icons n°26 (juin 2007, avec Captain America (vol.5) # 22)
- (le Samuel Sawyer) : VO : Iron Man : Hypervelocity # 3 (mai 2007, par Adam Warren & Brian Denham) – VF : Aucune apparition en France
- (l’héliporteur des LMD) : VO : Livewires # 4 (juillet 2005, par Adam Warren & Ricardo Mays) – VF : Aucune apparition en France.
- (mini-porteurs) : VO : Ms Marvel (vol.2) # 13 (mai 2007, par Brian Reed & Aaron Lopresti) – VF : Marvel Heroes (vol.2) n°6 (avril 2008,avec Incredible Hulk (vol.3) # 107 ; Ms Marvel # 13 est inédit en France)
- (l’héliporteur de Stark) : VO : Mighty Avengers # 1 (mai 2007, par Brian Michael Bendis & Frank Cho) – VF : Marvel Heroes (vol.2) n°1 (novembre 2007)

L’héliporteur est un vaisseau aérien spécifiquement conçu afin de disposer d’une source d’énergie indépendante et d’une capacité de vol illimitée, en plus des fonctions conventionnelles de tout appareil aérien. Les différents modèles sont la propriété de l’organisation d’espionnage et contre-espionnage internationale appelée le SHIELD.

Histoire : Quand fut créée l’agence du SHIELD, les signataires du traité furent tous réservés quant à l’accueil sur leur sol du quartier général de l’organisation, craignant ainsi de devenir une cible pour les différents Etats et organisations terroristes que le SHIELD (principalement Hydra, raison de la création du SHIELD) allait affronter au cours des années à venir. Dans cette situation, le premier héliporteur fut proposé par Stark Industries comme compromis, permettant au SHIELD d’avoir son quartier général indépendant sans mettre en danger aucun pays, une forme de territoire neutre mouvant. Stark s’associa à Red Richards (Mr Fantastic) et l’inventeur mutant Forge pour construire le tout premier héliporteur, dans l’usine de Long Island de Stark Industries. Bien que la construction de l’appareil fut classée « secret défense », l’un des propres employés de Stark, Jacob Fury, était un espion d’Hydra et il sabota le vol inaugural de l’appareil, provoquant la destruction de celui-ci. La construction d’un second héliporteur fut cependant immédiatement lancée et il fut achevé juste à temps pour que le colonel Nick Fury – ironiquement le frère du saboteur – soit nommé publiquement directeur du SHIELD à bord de l’appareil. L’appareil faillit être envahi par les Chiens de guerre – des agents de la société qui allait devenir la Roxxon Oil Company – mais ils furent chassés par Iron-Man (Tony Stark).

Cliquez ici pour voir le schéma de l'héliporteur en grand
Depuis lors, le SHIELD a rarement été privé d’un héliporteur ; au contraire, les dernières années ont vu la multiplication des appareils, avec l’apparition de modèles spécialisés. Le second héliporteur fit d’abord face à une mutinerie organisée par l’Agent 9, avant que le criminel appelé la Gargouille ne réussisse à s’en emparer, tentant de l’utiliser afin de piller une usine du SHIELD et s’y emparer de l’Elément X. Nick Fury put organiser l’évacuation de l’appareil avant que celui-ci ne soit pris pour cible par les canons de la base du SHIELD afin de se défendre. L’appareil fut alors détruit, sans aucune perte humaine. Le troisième héliporteur fut alors mis en service, toujours sous le commandement de Nick Fury ; il fut pris d’assaut, successivement, par la terroriste appelée la Vipère, la Bi-Bête, Crâne rouge (Johann Schmidt) et Buck Richlen, un agent renégat de l’organisation. Il finit néanmoins par succomber à une colonie de cancrelats intelligents qui provoquèrent le crash du vaisseau. L’essentiel de l’équipage eut le temps de s’enfuir et le noyau nucléaire fut même récupéré par Hydra et utilisé dans la conspiration du Deltite. Durant l’utilisation du troisième appareil, un quatrième, d’un modèle assez différent, était également inauguré. Baptisé le Béhémoth, il avait été conçu spécifiquement pour traquer l’antique créature appelée Godzilla et fut placée sous le commandement de « Dum Dum » Dugan. Cet appareil a continué à être utilisé par le SHIELD, même après la fin de l’affaire Godzilla ; il a récemment été détruit lors d’un combat entre Arès, Hercule et le jeune Amadeus Cho, quelques semaines après la fin de la Guerre de Hulk. Peu de temps après la destruction du troisième héliporteur, le SHIELD lui-même fut victime de la conspiration des Deltites et l’organisation fut, provisoirement, dissoute.

Quelques mois plus tard, quand Nick Fury réussit à obtenir la recréation de l’organisation internationale, il ordonna la création du quatrième héliporteur standard, dans le cadre de l’Opération : Renaissance. L’appareil fut utilisé pour combattre les forces de Madame Hydra dans les mers du sud et il nécessita un recrutement massif après la dissolution du premier SHIELD et la perte de plusieurs agents de l’organisation. Il fut successivement commandé par Nick Fury, puis par « Dum Dum » Dugan et G.W. Bridge après l’apparente mort du premier directeur du SHIELD. Cependant, l’appareil ne devait pas survivre à l’affaire Onslaught et fut abattu, alors qu’il était sous le commandement de G.W. Bridge, par un contingent de Sentinelles dont Onslaught s’était emparé ; ses restes furent auto-détruits afin d’éviter qu’ils ne tombent dans de mauvaises mains, une leçon tirée de la conspiration des Deltites. Un sixième héliporteur fut alors construit et baptisé le Black Hawk, appartenant à la classe Hermes (par opposition à la classe Luxor – bien que les différences exactes entre les deux types d’héliporteur demeurent relativement obscures). Initialement placé sous le commandement de Bridge, il se retrouva bientôt sous celui de Nick Fury quand ce dernier réapparut et reprit les rênes du SHIELD. Bien qu’il résista à une invasion conduite par Arès, il fut finalement conquis par Crâne rouge qui installa sa propre organisation, SKULL, à bord de l’appareil, y accueillant des individus tels que le Penseur ou le Maître de la haine. Cependant, Nick Fury, utilisant une version plus petite de l’héliporteur, le Minute Max, conduisit un commando pour récupérer l’appareil et Crâne rouge dut prendre la fuite. Il fut cependant finalement abattu par l’armée de surhumains contrôlés mentalement par l’alliance des trois organisations Hydra, la Main et l’Aube de Lumière Blanche, et conduite par Wolverine lui-même.

Cliquez ici pour voir le schéma de l'héliporteur en grand
Le sixième héliporteur, baptisé le Périclès, fut également commandé par Nick Fury jusqu’à ce qu’il soit relevé de son commandement du SHIELD après l’affaire de la Guerre Secrète et remplacé par Maria Hill à la tête de l’organisation. Ce fut elle qui hérita du commandement de l’appareil. Celui-ci fut utilisé pour détenir des prisonniers tels que Iron-Maniac, un LMD à l’image de Diamondback (Rachel Leighton) ou encore le Skrull Titannus. Cependant, profitant de l’absence de Hill, l’appareil fut envahi par des vampires de l’Ordre de Tyrana et Blade (Eric Brooks), ayant découvert l’infiltration, provoqua le crash de l’appareil afin d’éliminer toute trace d’infection vampirique. Le septième héliporteur (probablement baptisé le Périclès II) fut commandé uniquement par Maria Hill ; il connut cependant une très brève existence, étant rapidement attaqué par des troupes d’Hydra, profitant du chaos de la Guerre Civile, et abattu par des armes électromagnétiques qui provoquèrent le court-circuit de tous ses systèmes électriques et informatiques. Lui succéda le Péricles III, huitième héliporteur du SHIELD, commandé d’abord par Maria Hill avant de passer sous les ordres de Tony Stark quand celui-ci fut nommé directeur du SHIELD à sa place, au lendemain de la Guerre Civile. Dans le cadre du Projet Achille, lancé par Stark, plusieurs surhumains y furent incarcérés pour y être étudiés, parmi lesquels l’Abomination, le Glob, des Tribbitites, les U-Foes, le Wendigo et Zzzax. Lors de l’invasion de la Terre par les Skrulls, il fut envahi, après avoir totalement rendu non opérationnel par un virus informatique, par un groupe de Skrulls, conduits par l’un d’eux qui se faisait pour Edwin Jarvis depuis plusieurs semaines ; face au danger, Maria Hill – commandant à bord en l’absence de Stark – décida la destruction de l’appareil plutôt que de le livrer aux envahisseurs extra-terrestres. Quand le SHIELD fut transformé en HAMMER par Norman Osborn, nouveau responsable de l’organisation après la défaite des Skrulls, les héliporteurs furent abandonnés sur ordre de ce dernier, trois d’entre étant stockés dans une base aérienne. Profitant de l’opportunité, Nick Fury, avec ses Secret Warriors et ses nouveaux Howling Commandos, organisa une opération afin de s’emparer d’anciens héliporteurs pour ses propres besoins. Les forces du HAMMER furent rapidement maîtrisées et l’intervention du Baron Strucker et d’Hydra ne put empêcher Fury et ses hommes de réussir leur projet, emmenant avec eux les trois héliporteurs.

Outre les héliporteurs « classiques » qui servent de quartier général au SHIELD, l’organisation dispose d’autres héliporteurs en service (souvent surnommés des « sous-porteurs »). Outre le Béhémoth précédemment évoqué, il est possible de citer le « Samuel Sawyer » (nommé en honneur de l’officier commandant de Nick Fury durant la Seconde Guerre Mondiale) ; héliporteur d’assaut, il est doté de deux ponts de décollage (ce qui lui permet de disposer d’une escadrille particulièrement conséquente) et transporte 75 pilotes de type LMD (de type Red Eyes) à son bord, 38 drones lourds d’assaut dotés d’armements anti-tanks. Son armement est également spécialement conçu pour faire face aux surhumains et, enfin, un missile « d’urgence oméga ». L’ensemble de ces capacités font de lui un appareil dédié au combat ; il est placé sous les ordres du Major Tom Aramaki et fut aperçu pour la première fois quand il fut déployé contre le renégat appelé Iron-Man 2.0. L’organisation dispose aussi d’une flotte de près de deux douzaines de mini-porteurs. Celui immatriculé n°13 sert, d’ailleurs, de quartier général à l’Opération Foudre dirigée par Miss Marvel (Carol Danvers). Gabe Jones a également commandé plusieurs mini-porteurs.

Cliquez ici pour voir le schéma de l'héliporteur en grand
Les débris des quatre premiers héliporteurs tombèrent entre les mains d’une colonie renégate de LMD qui avait acquis sa propre conscience collective et qui construisit à partir de ses restes leur propre appareil comme base d’opérations. Mais les agents LMD du Projet : Livewire détruisirent cet appareil. Les Russes possédèrent autrefois leur propre héliporteur, à partir duquel étaient dirigés leurs propres services secrets ; cependant, il fut perdu en combattant l’incroyable Hulk. Enfin, il convient d’évoquer également l’héliporteur personnel du nouveau directeur Tony Stark, aux couleurs rouges et or, évocatrices de l’armure d’Iron-Man, et qui fut rapidement surnommé « le Gold » par Maria Hill (même s’il n’est pas établi que ce soit son nom officiel).

Caractéristiques : Les héliporteurs sont des appareils d’environ 300 mètres de long, possédant une piste d’envol et d’atterrissage, capable d’accueillir jusqu’à trois douzaines d’appareils. Les capacités de vol des héliporteurs sont assurés par trois ensembles de machines qui génèrent chacun un puissant vortex, un puissant rayon tracteur qui utilise les principes VTOL (Vertical Take Off and Landing / Décollage et Atterrissage Verticaux) pour soulever le vaisseau de la surface et le maintenir en vol. Ce rayon peut également être utilisé pour chargé les personnes et le matériel à bord de l’appareil. L’héliporteur est alimenté par un réacteur thermonucléaire et ses systèmes de survie peuvent permettre à son équipage de supporter des altitudes orbitales. La vitesse maximale de l’appareil est de 55 kilomètres par heure. L’héliporteur peut également s’immerger dans de vastes étendues d’eau, exactement comme un porte-avion classique. En revanche, il a besoin de certains aménagements aux pistes d’atterrissage s’il souhaite se poser sur la terre ferme. Les véhicules transportés à bord des héliporteurs incluent des voitures volantes (des automobiles dotées en fait de leur propre rayon tracteur), des mini-héliporteurs, des véhicules amphibies, des avions de chasse et des hélicoptères d’attaque. L’intérieur de chaque héliporteur comprend des salles de réunions et une salle de combat, les quartiers de l’équipage, des gymnases, des cafétérias et même des arboretums pour la détente du personnel, des salles de contrôle de pilotage, de l’armement, des docks d’accès, divers laboratoires pour les analyses biologiques, des centres médicaux, un système de transport individuel qui permet le transport d’un petit nombre d’agents par téléportation sur des distances relativement courtes, des cellules pour d’éventuels prisonniers, des salles de stockage d’armes, de stockage de LMD (Life Model Decoy / Simulacre de Vie Modélisée, des sortes d’androïdes) et des salles d’entraînement de tir.

Le vaisseau est manié par un équipage minimal de 450 agents du SHIELD, mais possède des capacités d’accueil pour un millier d’entre eux. La coque extérieure possède un triple niveau de protection et est dotée de capsule d’évacuation pour les situations d’urgence. Depuis que Tony Stark est devenu le directeur du SHIELD, son bureau contient son armure d’Iron-Man. Selon Sidney Levine, chaque héliporteur coûte environ neuf milliard de dollars.

Armes & Equipement : L’héliporteur lui-même est équipé de plusieurs armements, qui comprennent une diversité de canons anti-aériens avec des charges allant de projectiles de 40 mm à un arsenal nucléaire. Il est aussi doté d’armements plus exotiques, dont des systèmes de défense anti-missiles, des missiles à tête chercheuse de radiations ou à infrarouge, des générateurs de singularité quantique, la Corne du Diable – capable de briser tous les matériaux, y compris de l’adamantium secondaire) et un arsenal anti-radiations. L’héliporteur peut projeter un champ de force autour de ses systèmes vitaux afin de se protéger des tirs.

Commentaires : Une parodie de l’héliporteur, l’Aéromarine de la HAINE apparaît dans Nextwave. Il s’agit simplement de quatre sous-marins attachés les uns aux autres avec des fusées montées sur le dos de chaque vaisseau.

ThierryM 17362

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aider à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 12
    Membre : 0