Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Osborn, Harry - Marvel-World.com

Encylopédie - Osborn, Harry

osborn-harry_0.jpg

  • Véritable nom : Harold « Harry » Theopolis Osborn
  • Profession : Propriétaire du Coffee Bean, ancien propriétaire et président d’Osborn Industries, riche héritier
  • Statut légal : Citoyen des Etats-Unis, sans casier judiciaire (autrefois, légalement décédé)
  • Identité : Connue au jour de son décès, secrète auparavant, actuellement inconnue
  • Autre identité : The Green Goblin (VO) ; American Son, le Bouffon vert, le Nouveau Bouffon, le Bouffon Jr
  • Lieu de naissance : New-York (New-York, Etats-Unis)
  • Situation de famille : Divorcé
  • Parents connus : Norman Osborn (Iron-Patriot/le Bouffon vert, père), Emily Osborn (mère, décédée), Elizabeth « Liz » Allan Osborn (ex-épouse), Norman Osborn Jr (fils), Stanley Osborn (fils), Mark Raxton (l’Homme de Métal, ex-beau-frère), Sarah Stacy (demi-sœur), Gabriel Stacy (American Son/le Bouffon gris, demi-frère), Amberson Osborn (grand-père, décédé), Alton Osborn Jr (arrière-grand-père, décédé), Alton Osborn Sr (arrière-arrière-grand-père, décédé)
  • Appartenance à un groupe : Aucun
  • Base d'opérations : New-York (New-York, Etats-Unis)
  • Première apparition : VO : (Harry Osborn) Amazing Spider-Man (vol.1) # 31 (décembre 1965, par Stan Lee & Steve Ditko), (le Bouffon vert) Amazing Spider-Man (vol.1) # 136 (septembre 1974, par Gerry Conway & Ross Andru) – VF : (Harry Osborn) Strange n°29 (mai 1972), (Bouffon vert) Strange n°110 (février 1979)
  • Taille : 1m77
  • Poids : 77 kg
  • Yeux : Bleus
  • Cheveux : Bruns roux

Histoire

Fils de l’industriel Norman Osborn (le premier Bouffon vert) et de son épouse Emily, les conditions de sa naissance affaiblirent grandement cette dernière et, après plusieurs années d’alternance entre une santé chancelante et la maladie, elle finit par décéder. Profondément amoureux, Norman Osborn en eut le cœur brisé et, Emily Osborn ayant eut un rôle apaisant sur son époux, devint un père froid et distant, n’exprimant plus ses sentiments, soit ignorant totalement son fils, soit piquant de redoutables colères envers lui, allant même jusqu’à le frapper à l’occasion, s’excusant ensuite de son comportement irascible. Ces premières années devaient imprégner durablement Harry, qui passa le reste de son existence à tenter désespérément de gagner le respect et l’approbation de son père.

Après être sorti du lycée, au sein duquel Harry se lia d’amitié avec Gwen Stacy, le jeune homme retrouva celle-ci à l’Empire State University de New-York. Figurant parmi les étudiants les plus riches de l’université, Harry devint bientôt l’un des élèves les plus populaires de l’établissement, malgré ses manières peu amènes. Il forma bientôt un petit groupe avec son amie Gwen Stacy et Flash Thompson, ancienne star du football du lycée de Midtown High. Mais, rapidement, Stacy fut intriguée par un autre étudiant, renfermé, studieux, du nom de Peter Parker, un autre ancien élève de Midtown High où il avait été le souffre-douleur de Thompson. Harry, qui avait de tout temps été attiré par Stacy, prit rapidement en grippe Parker, soutenu en cela par Thompson, à cause de l’attention que la jeune fille lui accordait. Il en vint à penser que la timidité du jeune homme n’était autre que du snobisme et de la fierté, une impression qui était renforcée par les disparitions ou comportements étranges de Parker ; en fait, celui-ci n’était autre que le héros costumé Spider-Man et ses disparitions étaient liées à ses activités de justicier masqué. Le Bouffon vert (en réalité le père de Harry) finit par découvrir la véritable identité de Spider-Man et, après avoir capturé le héros, se démasqua à son tour. Horrifié que son pire ennemi fut également le père d’une de ses relations de l’université, la loyauté de Parker envers Harry l’empêcha de révéler au grand public l’identité du Bouffon vert, une fois que celui-ci fut vaincu et perdit provisoirement la mémoire au terme de leur combat. Au contraire, Spider-Man détruisit même toute preuve des liens entre Osborn et le Bouffon, assistant peu après à la réconciliation de Harry et de son père. Lui-même présent à l’hôpital, Harry fut touché de la présence de Parker et, découvrit que Parker était timide à l’extrême, et se tourmentait de son côté pour l’état de santé défaillant de sa tante. Ils devinrent alors progressivement amis et Parker s’intégra à la petite bande de Harry, se réconciliant même avec Thompson.

osborn-harry_1.jpg Quand Parker se mit à chercher un appartement en ville pour se rapprocher de l’université, Harry lui proposa de venir s’installer avec lui et les deux amis partagèrent alors pendant quelques mois un luxueux appartement. Bien sûr, Harry continuait d’ignorer la double identité de Parker, alors même que celui-ci, sous son identité costumée, continuait à affronter à plusieurs reprises le Bouffon vert. C’est par l’intermédiaire de Parker que Harry rencontra Mary-Jane Watson qui devint bientôt sa petite amie, même si, au fond d’elle-même, Watson était plus attirée par Parker que par Harry. Luttant pour conserver Mary-Jane, luttant pour satisfaire son père, la pression finit par se révéler insupportable et Harry, après avoir touché à la drogue durant son adolescence, se tourna vers des substances plus puissantes pour faire face à ses difficultés et tenter d’oublier ses problèmes. Cette attitude déclencha chez lui une instabilité mentale et ses relations avec Parker et ses autres amis se tendirent progressivement. Ainsi, sa descente dans la drogue provoqua sa rupture avec Mary-Jane Watson qui, après avoir tenté en vain de l’aider, refusa d’assister plus longtemps à son autodestruction. Cette situation eut néanmoins l’avantage ironique de permettre à Spider-Man de vaincre une nouvelle fois le Bouffon vert en faisant réaliser à Osborn le désespoir dans lequel se trouvait son fils, qui venait de faire une overdose de cocaïne.

Cependant, Harry, effondré depuis sa rupture avec Watson, se réfugia de nouveau dans la drogue et fit cette fois une overdose de LSD. Il survécut encore une fois mais cette tragédie, combinée avec une menace de faillite de sa propre entreprise, poussa une nouvelle fois Osborn à se réfugier dans son identité du Bouffon vert, plus dément que jamais. Il enleva Gwen Stacy pour attirer Spider-Man puis la jeta du haut du Pont George Washington de New-York. Quand le tisseur rattrapa la jeune femme avec sa toile, celle-ci était déjà morte du choc. Poursuivant Osborn jusqu’à sa maison, un rude combat éclata alors entre les deux hommes, Parker se retenant difficilement de tuer son ennemi de ses mains nues mais, quand le Bouffon tenta d’empaler son ennemi avec son aile volante, le héros esquiva et le Bouffon vert fut lui-même empalé par son appareil, apparemment tué sur le coup. Parker se sentit coupable mais se réconforta à l’idée que la menace du Bouffon vert était finalement terminée. Sans qu’aucun des combattants ne le sache, Harry avait secrètement assisté à la bataille. Souhaitant protéger l’honneur et la réputation de son père, Harry lui retira le costume du Bouffon vert et le cacha. Mentalement instable à cause de la drogue, et reprochant à Spider-Man le « meurtre » de son père, Harry perdit totalement la raison et jura de venger l’honneur des Osborn. Ayant hérité de la compagnie de son père, il réussit à redresser la situation financière d’Osborn Industries, tout en planifiant sa vengeance. Un jour, horrifié, il découvrit un uniforme de Spider-Man dans l’appartement de Parker et réalisa que son meilleur ami était également l’homme responsable à ses yeux de la mort de Norman Osborn. Utilisant l’ancien équipement de son père, Harry adopta à son tour l’identité du Bouffon vert et affronta Spider-Man, piégeant même son appartement et commotionnant Mary-Jane Watson lors de l’explosion. Comme Bouffon vert, il enleva Mary-Jane Watson, May Parker et Flash Thompson, menaçant de les tuer ; Spider-Man put les sauver et, sans la formule du Bouffon responsable des capacités surhumaines de son père, Harry ne fut pas une menace pour Spider-Man qui refusait de blesser son meilleur ami ; finalement, Harry fut assommé et arrêté par la police, désormais atteint de profonds troubles psychotiques, et clamant haut et fort être le véritable Bouffon vert et que Peter Parker était Spider-Man ; cependant, compte tenu de son âge et de son état, ses « révélations » furent considérées comme de simples affabulations et il fut bientôt placé sous les soins du psychiatre pour criminel le Dr Barton Hamilton.

osborn-harry_2.jpg Hamilton, lors des séances, apprit de Harry les secrets du Bouffon vert grâce à des séances d’hypnose ; il dissimula profondément ces éléments dans le subconscient du jeune homme. Progressivement, Harry put sortir et reprendre ses études, renouant avec ses anciens amis dont Parker ; ainsi, invité lors du mariage de Betty Brant et Ned Leeds, il y rencontra Liz Allan, une ancienne amie du lycée de Parker et Thompson. Bientôt, ils commencèrent à sortir ensembles. Cependant, Hamilton n’agissait pas par altruisme ; fasciné par les révélations de son patient sur le Bouffon vert, il s’introduisit dans l’un des repaires du Bouffon vert et devint alors le troisième Bouffon vert, espérant devenir un nouveau chef de la pègre. Mais, également dépourvu de capacités surhumaines, il ne fut guère une menace pour Spider-Man. Harry, qui avait été capturé par Hamilton pendant que celui-ci agissait comme Bouffon vert, réussit à se libérer et, ayant retrouvé sa santé mentale, revêtit à son tour l’uniforme du Bouffon vert, mais pour combattre Hamilton lui-même. Finalement, celui-ci trouva la mort dans l’explosion d’une bombe qu’il destinait à Spider-Man. Harry, après avoir déchiré son uniforme du Bouffon vert pendant sa confrontation avec Hamilton, subit une légère commotion à cause du souffle de l’explosion et perdit alors tout souvenir de la double identité de Spider-Man. Ainsi, une fois remis de ses blessures, Harry, considéré guéri aussi bien physiquement que mentalement, et Parker renouèrent leur amitié.

Pendant un temps, la vie de Harry se remit sur les rails ; sa compagnie commença à nouveau à être bénéficiaire et sa liaison avec Liz Allan se développa, malgré l’intervention du demi-frère d’Allan, Mark Raxton (alias l’Homme de Métal). Perdant de vue leurs autres amis, Harry et Allan se marièrent ; ils eurent peu après un fils, que Harry baptisa Norman Jr en mémoire de son père officiellement défunt. Lorsque l’Homme de Métal revint harceler Liz Osborn, Harry renoua alors avec Parker et ses autres amis ; cependant, la proximité de Parker sembla ramener Harry vers ses anciens problèmes quand le Super-Bouffon le prit pour cible dans son projet de chantage, menaçant de révéler au grand jour le fait que Norman Osborn avait été le premier Bouffon vert. Le Super-Bouffon, mis en échec par Spider-Man, kidnappa peu après Liz, alors enceinte de Norman Jr, et Mary-Jane Watson ; le choc de cet enlèvement, dont les deux femmes furent libérées à nouveau grâce à l’intervention de Spider-Man, provoqua la naissance prématurée de Norman Jr ; les Osborn demandèrent à Parker et Watson d’être les parrains de l’enfant. osborn-harry_3.jpg Les choses s’apaisèrent quelque peu avec la disparition du premier Super-Bouffon et le couple Osborn assista ainsi au mariage de Peter Parker et Mary-Jane Watson quelques temps plus tard. Cependant, le second Super-Bouffon (Jason Macendale) tenta de retrouver la formule du Bouffon pour obtenir des capacités surhumaines et, comme son prédécesseur, harcela Harry pour obtenir des informations à ce sujet. Pour se défendre, Harry revêtit à nouveau l’uniforme du Bouffon vert. Au cours de leur lutte, Harry fut capable de triompher de son agresseur, vidant son arsenal entier de bombes citrouilles sur son ennemi pour l’obliger à prendre la fuite. Harry s’interrogea alors sur la possibilité d’utiliser son identité de Bouffon vert comme justicier mais Parker le convainquit de renoncer à ce projet, à la fois compte tenu du passif du Bouffon vert et aussi de ses responsabilités comme père. Harry oublia alors son idée et se consacra à ses affaires et à sa famille.

Cette quiétude fut bouleversée lors des événements appelés Inferno, qui affaiblirent grandement la barrière entre le conscient et le subconscient de Harry. Attaqué de nouveau par le Super-Bouffon (Macendale) au cours des événements d’Inferno, Harry redevint le Bouffon vert, essayant de devenir un héros, aux côtés de Spider-Man et de l’Homme de Métal, lui aussi amendé et réconcilié avec Liz Osborn, et il se heurta au criminel appelé Tombstone. Cependant, il renonça bientôt à son projet et reprit sa vie d’industriel et de père de famille. Il proposa ainsi à Parker et Mary-Jane, désormais l’épouse du héros, de s’installer avec eux à Soho quand ils furent expulsés de leur précédent appartement. Peu à peu, les souvenirs de Harry concernant le Bouffon vert réapparurent ; il commença par se rappeler la véritable identité de Spider-Man, puis commença à voir le fantôme de son père, le harcelant pour qu’il reprenne la lutte contre le justicier. Malgré ses efforts pour ignorer ces visions, Harry craqua de nouveau et sa haine de Spider-Man réapparut, persuadé que le héros était jaloux de la stabilité et de la famille des Osborn. Sa santé mentale de nouveau précaire, il se promit que leur prochaine rencontre serait la dernière et qu’un seul d’entre eux survivrait à cet affrontement. Afin de mettre toutes les chances de son côté, il rechercha les notes de recherches de son père, espérant recréer la formule originelle du Bouffon pour acquérir une force surhumaine lui permettant d’affronter physiquement Spider-Man. Harry modifia la formule, tentant de l’améliorer, et quand il l’ingéra, elle se révéla encore meilleure que ce qu’il avait escompté. La nouvelle formule le rendit plus fort que Spider-Man ou que son père avant lui et, désormais de taille à combattre son ennemi, il commença à planifier sa vengeance finale.

osborn-harry_4.jpg Le Bouffon vert commença par harceler Parker à bord de son planeur, ironisant sur le fait qu’aucune loi ne l’empêchait de se promener ainsi dans son costume, et provoquant Parker en lui annonçant qu’il finirait par le détruire, le maintenant en permanence sous pression. Après plusieurs semaines de ce jeu, Parker perdit son sang-froid et frappa Harry, avant d’être projeté à son tour quand le Bouffon vert riposta, démontrant ainsi sa nouvelle force physique, avant de s’en aller, soulignant l’incapacité de Spider-Man à l’arrêter et le battre. Peu après, Harry organisa un somptueux dîner dans sa maison, invitant plusieurs des anciens associés de son père, leur tendant un piège en ayant installé plusieurs bombes dans la maison dans le but de détruire tous ceux qui avaient, à un moment ou un autre, fait du tort aux Osborn. Spider-Man, s’inquiétant des plans de Harry, vint enquêter et fit face au Bouffon vert. Les deux anciens amis s’affrontèrent dans un rude combat, qui se termina quand le Bouffon injecta une drogue à Spider-Man, qui le laissa paralysé mais conscient. Mais, alors qu’il fêtait sa victoire, Harry réalisa que Mary-Jane Parker et son fils Norman étaient également présent dans la maison, alors que les bombes allaient exploser dans une trentaine de secondes. Bien que Harry se défendait d’être un héros, Parker put le convaincre d’utiliser son planeur endommagé pour emmener les deux innocents en sécurité. Une fois ceux-ci à l’abri, Harry retrouva quelques instants sa santé mentale et réalisa qu’il avait laissé Parker mourir dans la maison. Il se précipita à l’intérieur, lui permettant d’échapper à l’explosion. Mais, alors que ses amis le remerciaient, Harry s’effondra brusquement. La nouvelle formule du Bouffon, si elle avait accru sa force, l’avait également empoisonné lentement ; les secours médicaux intervinrent mais Harry mourut sur le chemin de l’hôpital. Dans ses dernières paroles, il s’excusa auprès de Parker, lui disant que, malgré tout ce qui leur était arrivé, ils demeureraient des amis pour toujours.

Toutefois, peu de temps avant sa mort, Harry avait créé un puissant ordinateur dans lequel il avait enregistré des programmes imitant son esprit et celui de Norman Osborn. Après le décès de Harry, l’ordinateur s’activa et, utilisant des robots ressemblant à des versions féminines du Bouffon vert, enleva Norman Jr dans le but de lui injecter le sérum du Bouffon afin de faire de lui le nouveau Bouffon vert et poursuivre la guerre contre Spider-Man. Celui-ci, après avoir été alerté par Liz Osborn, vint en aide au jeune Norman, de même que Mark Raxton et l’enfant put être ramené auprès de sa mère alors que l’ordinateur et les robots furent détruits au cours de la confrontation. Mais ce projet n’était que l’un des deux mis au point par Harry avant sa mort. Ayant pris contact avec le Caméléon, il lui fournit deux robots, bien plus évolués et construits sur le modèle des LMD (Life Model Decoy) du SHIELD, ayant l’apparence des parents de Peter Parker, dans le but de tourmenter le héros avec la réapparition soudaine des parents qu’il n’avait presque jamais connus. Après plusieurs semaines de doutes de la part de Parker, celui-ci accepta finalement le retour de ses parents et c’est le moment que le Caméléon choisit pour révéler la supercherie, brisant moralement le héros. Après avoir presque tué le Caméléon, Spider-Man partit à la recherche du manipulateur derrière l’ancien espion et découvrit alors un enregistrement vidéo du Bouffon vert, réalisé peu avant sa mort dans l’hypothèse de celle-ci, se moquant de Parker et ironisant sur le fait qu’étant déjà mort, le héros ne pouvait plus l’atteindre. Le choc plongea Spider-Man dans une profonde dépression, manquant de peu de perdre la raison et montrant que Harry s’était finalement révélé aussi dangereux et cruel que son père avant lui.

osborn-harry_5.jpg Récemment, après de nouvelles épreuves, Parker et son épouse Mary-Jane pactisèrent avec le démon Méphisto, acceptant l’effacement de leur mariage de l’histoire (et tout souvenir lié à celui-ci) afin de sauver la vie de May Parker et de restaurer l’identité secrète du héros, après que ce dernier eut révélé son secret au grand jour au cours de la Guerre Civile de la communauté héroïque. Cette modification de la réalité entraîna certaines autres altérations, à un degré non encore établi. En tout état de cause, Harry réapparut bien vivant, de nouveau en bons termes avec Parker – dont il avait oublié l’identité secrète – après avoir séjourné quelques temps en Europe. Divorcé de Liz Osborn et marié deux fois de plus par la suite, dans des circonstances inconnues, Harry fréquentait désormais Lily Hollister, la fille du procureur général de New-York et candidat à la mairie, dont il soutenait financièrement la campagne. Cependant, peu après le pacte faustien, un nouveau criminel costumé apparut à New York : Menace, dont le costume et les pouvoirs rappelaient sans équivoque le Bouffon vert. Parker se mit rapidement à suspecter Harry, après avoir affronté à plusieurs reprises Menace. Quand Norman Osborn revêtit de nouveau l’uniforme du Bouffon vert, Harry fut horrifié en découvrant la vérité et se résolut à arrêter son père, d’autant que celui-ci avait repris son ambition de faire de Harry son héritier au titre de Bouffon. Ce fut Spider-Man qui vint en aide à Harry alors que son père s’apprêtait à le frapper mais, reprochant au tisseur, les avanies de son existence, Harry repoussa le héros dès qu’il fut en sécurité. Pendant ce temps, Harry avait réussi à concevoir un composé chimique appelé le « Prometheus X-90 » destiné à soigner son ex-beau-frère, Mark Raxton. Se rendant chez Liz Allan avec Parker, Harry réussit à administrer le remède à l’Homme de métal, alors en pleine crise de fureur ; quand son demi-frère eut retrouvé sa forme humaine, Allan remercia Harry, lui pardonnant et lui restituant sa bague, qu’elle prétendait avoir perdue.

Après la tentative de conquête de la Terre par les Skrulls, Norman Osborn fut nommé à la tête de l’Initiative et ne tarda pas à fonder l’agence du HAMMER pour remplacer le SHIELD et à constituer sa propre équipe de Vengeurs. De son côté, Harry loua Liberty Island afin de demander Hollister en mariage au sommet de la Statue de la Liberté ; mais la jeune femme rejeta sa demande, prétextant ne pas encore être assez sûre d’elle. Peu après, se rendant chez elle afin de discuter de leur situation, Harry fut stupéfait de découvrir chez Hollister les vêtements de Menace, avant de voir le criminel se transformer et devenir son amie. Celle-ci ironisa sur la faiblesse de Harry, son sempiternel côté larmoyant, avant de finalement accepter sa demande en mariage et repartir, sous l’apparence de Menace, libérer son amie Carlie Cooper, injustement arrêtée par la police. Décidant de l’arrêter, Harry récupéra l’équipement de son père dérobé par Hollister et partit sur ses traces ; alors que Menace et Spider-Man s’affrontaient, Harry l’attaqua, lui tirant une fléchette qui se révéla être un antidote au sérum du Bouffon et rendit instantanément sa forme humaine à Hollister. Celle-ci fut incarcérée mais réussit à s’échapper, aidée par Norman Osborn. Quelques temps après, ce dernier entra en contact avec Harry, lui proposant une place au sein de son organisation ; Harry refusa mais, après avoir reçu une visite de Hollister qui lui révéla être enceinte, il changea d’avis et se rendit à la Tour des Vengeurs, acceptant de participer au projet « American Son » de son père. Cependant, Harry n’avait aucun intention de travailler avec son père et souhaitait retrouver Hollister pour la protéger, elle et leur fils ; retrouvant sa trace, il l’emmena avec lui mais, quand elle lui révéla que sa grossesse était une ruse pour convaincre Harry de devenir l’American Son avant d’être sacrifié par son père pour accroître sa propre popularité et que le véritable père de l’enfant n’était autre que Norman Osborn lui-même. Furieux, Harry revêtit l’armure conçue à son attention et alla aider Spider-Man, qui s’était lui-même infiltré dans la Tour pour protéger Harry ; ensembles, ils affrontèrent Osborn – revêtu de l’armure d’Iron-Patriot – après avoir maîtrisé plusieurs de ses Vengeurs. Norman Osborn renia Harry, affirmant avoir désormais un meilleur héritier pour le remplacer, mais Harry réussit à vaincre son père mais fut convaincu par le tisseur de ne pas le tuer, pour ne pas devenir comme lui. Harry cessa alors le combat, s’éloignant de son père pour mener une vie sans contact avec lui.

osborn-harry_6.jpg Privé des ressources de son père, Harry dut quitter son penthouse, s’installant quelques temps dans l’ancienne chambre de Peter Parker, chez sa tante May. Il y croisa l’une des cousins de Peter, Amy Reilly, avec laquelle il commença à sortir. Mais, quand May Parker rentra de voyage et fut corrompu temporairement par Mr Negative, elle l’expulsa de chez elle, l’obligeant du coup à s’installer chez Mary-Jane Watson. Peu de temps après, son père devait être arrêté après les événements du siège d’Asgard et l’armure d’American Son fut alors volée ; Harry fut immédiatement soupçonné par les autorités mais, sans preuve, ne purent que souligner le fait que le costume nécessitait un parent de Norman Osborn pour être activé. Harry reçut alors la visite de Gabriel Stacy, son demi-frère, qui lui tira dessus en lui reprochant d’avoir toujours bénéficié des faveurs de leur père ; Harry fut sauvé par American Son, ce qui eut le mérite de lever tout doute sur l’innoncence de Harry. Peu après, grâce à une enquête menée par Harry et une journaliste du Frontline, Norah Winters, Stacy fut démasqué comme étant American Son, souffrant de troubles de la personnalité comme Norman Osborn, suite à son absorption du sérum du bouffon. Harry, après avoir tenté de raisonner Gabriel Stacy, put maîtriser celui-ci en désactivant l’armure, permettant la capture de son demi-frère. Reprenant sa vie, Harry retrouva ses amis, Mary-Jane, Peter et Carlie Cooper dans son café ; le quatuor fut brutalement interrompu par l’arrivée de Lily Hollister, fracassant la fenêtre et poursuivie par plusieurs criminels surhumains. Sur le point d’accoucher, elle eut juste le temps d’expliquer que son bébé était convoité par le Dr Octopus, qui espérait trouver ainsi un remède à sa propre maladie. Parker, revêtant son uniforme de Spider-Man, assura la protection de ses amis et décida d’emmener le bébé qui venait de naître avec lui, pour le protéger des criminels. Tandis que Harry et Watson emmenait Hollister en sécurité – Cooper, trop en colère contre son ancienne amie, refusant de les suivre – le tisseur emmena avec lui le bébé ; échappant à plusieurs criminels, il eut le temps de tester l’ADN du nouveau-né, confirmant ainsi la paternité de Harry, auquel il ramena l’enfant après avoir défait Doc Ock. Encouragé par Spider-Man, Harry décida de recommencer sa vie, en quittant New York pour élever son fils, qu’il baptisa Stanley, loin de son passé. Lors d’une réception d’adieu, Harry eut une rencontre houleuse avec Vin Gonzales, ancien officier de police qui admirait Norman ; quand Gonzales menaça Harry, celui-ci sortit un taser et l’électrocuta, avant de partir en emmenant son fils.

Pouvoirs

Pendant l’essentiel de sa vie, Harry Osborn ne posséda aucune capacité surhumaine. Peu de temps avant sa mort, et grâce au sérum mis au point par son père, Harry Osborn possède des caractéristiques physiques surhumaines, désormais doté d’une force supérieure à celle de Spider-Man, ainsi qu’une intelligence supérieure à la moyenne. Les étendues exactes de ces augmentations demeurent inconnues. Par ailleurs, depuis sa réapparition, le fait de savoir s’il a conservé ses capacités reste à confirmer.

Armes

En tant que Bouffon vert, Harry a hérité des nombreux équipements mis au point par son père, avant de constituer son propre arsenal, comme les « bombes citrouilles », les lames tranchantes en forme de chauve-souris. Ses gants étaient capables de projeter des décharges électriques d’une puissance maximale de 10 000 volts. Il transporte son armement dans une sacoche, à laquelle il se réfère sous le nom de « sac à malice ».

Equipement

Comme Bouffon vert, Harry utilisait le planeur monoplace mis au point par son père. Il le modifia et l’améliora, le rendant plus rapide et plus maniable que le modèle utilisé par le premier Bouffon vert. Son planeur était capable de voler à la vitesse maximale de 150 kilomètres par heure et de supporter un poids de 180 kg.

Commentaires

Dans la trilogie des films Spider-Man, Harry Osborn est incarné à l’écran par James Franco.


ThierryM 14934

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 12
    Membre : 0