M'enregistrer  |  Connexion
Encyclopédie - Darkhold (le) - Marvel-World.com

Encylopédie - Darkhold (le)

News » Marvel » Encyclopédie (13491 lectures)

Véritable nom : le Darkhold
Autres noms : The Darkhold (VO), the Shiatra Book of the Damned (VO), the Book of Sins (VO), the Chthon Scrolls (VO) ; le Livre Shiatra des Damnés, le Livre des Péchés, les Parchemins chthoniens
Première apparition : VO : (première mention) Marvel Spotlight (vol.1) # 3 (mai 1972, par Gerry Conway & Michael Ploog), (première apparition) Marvel Spotlight (vol.1) # 4 (juin 1972, par les mêmes) – VF : (première mention) Dracula (Arédit, Pocket) n°3 (4ème trimestre 974), (première apparition) Dracula (Arédit Pocket) n°4 (2ème trimestre 1975)

Histoire : Le Livre du Darkhold est un ensemble de parchemins écrits il y a des millions d’années par l’Ancien Dieu malfaisant Chthon et contenant l’ensemble des connaissances occultes et maléfiques que celui-ci avait amassé au cours de milliers d’années passés à étudier, maîtriser et comprendre les forces mystiques noires de l’univers. Chthon était l’un des principaux Anciens Dieux conçus par le Démiurge comme première forme de vie sur la Terre. Lorsque la guerre entre les Anciens Dieux commença à menacer l’évolution de la vie organique sur Terre, l’Ancienne Déesse Gaea donne naissance au premier des nouveaux dieux, Atûm. Sous sa forme du Démogorge, Atûm détruisit la plupart des Anciens Dieux, qui avaient dégénérés en démons. Pour se protéger, Chthon décida de fuir le plan de la Terre. Avant de le faire, il écrivit plusieurs parchemins, bientôt connus sous le nom de Parchemins chthoniens ; ce n’est qu’après avoir été reliés que les parchemins vinrent à être connus sous le nom collectif du Darkhold, ou aussi du Livre Shiatra des Damnés ou du Livre des Péchés, et devait inspirer d’autres œuvres, comme le Nécronomicon. Son œuvre allait lui permettre de rester en contact avec la dimension terrestre. Chaque parchemin d’origine est enchanté, de manière à être totalement indestructible et peut être lu par n’importe qui dans une langue qu’il maîtrise (ainsi durant l’ère hyborienne, le sorcier Zula fut capable de décrypter les incantations du Darkhold qui lui apparaissaient écrites en stygien) ; en revanche, plusieurs copies du Darkhold, partielles ou complètes, furent réalisées au fil du temps et ne bénéficient pas de cette protection. Son œuvre achevée, Chthon réussit à s’enfuir dans une dimension inférieure avant d’être éliminé par le Démogorge. Lorsque, bien plus tard, le Darkhold se retrouva dans les mains d’êtres intelligents, Chthon disposerait ainsi d’un moyen indestructible pour manipuler ses pions terrestres et d’un talisman qui lui permettrait un jour d’ouvrir un portail dimensionnel afin de revenir dans notre dimension. Tout mortel qui lit le Darkhold risque d’être corrompu par celui-ci, voire de devenir l’esclave de Chthon lui-même. Cependant, des mystiques de grands talents et d’une volonté encore plus grande, comme le Docteur Stephen Strange, le Sorcier suprême de la Terre, ou des individus aux croyances religieuses profondes et solides, comme les membres de la famille Montesi, ont montré qu’ils étaient capables de résister à l’influence maléfique et corruptrice du Darkhold.

Le Darkhold fut découvert initialement par des sorciers humains de l’Atlantis pré-cataclysmique qui fondèrent un culte appelé les Darkholdeurs, aux alentours de 18500 avant Jésus-Christ. Quand le roi Kull de Valusie tua le sorcier maléfique appelé Thulsa Doom, ses disciples, les Darkholdeurs, utilisèrent les sorts contenus dans le livre – des sortilèges qui, par la suite, allaient recevoir le surnom de « Versets vampiriques » – pour créer le premier vampire : Varnaé, qui avait lui-même été blessé en combattant Kull. Varnaé, lui-même un Darkholdeur, était mourant et fut volontaire pour être le réceptacle de ce sortilège, devenant ainsi le tout premier vampire. Cependant, Varnaé, une fois transformé, dévora le Darkholdeur qui tentait de le contrôler et commença à créer d’autres vampires., exterminant la plupart des Darkholdeurs. Les survivants réussirent à sortir le Darkhold d’Atlantis avant que le continent ne sombre lors du Grand Cataclysme. Lors de la catastrophe, Varnaé et les siens se placèrent en hibernation, dont ils n’émergèrent qu’aux alentours de 10000 avant Jésus-Christ. Varnaé découvrit alors que certains parchemins du Darkhold avaient été abandonnés dans les Montagnes de Feu de Khorasha et il tenta alors de les récupérer. Lors d’une altercation avec Conan le Cimmérien, Red Sonja d’Hyrkanie et le sorcier noir Zula, Varnaé contrôlait des humanoïdes chiroptères, les Afterlins. Zula employa le Darkhold contre Varnaé, lançant une incantation incomplète qui étourdit cependant le premier des vampires. Zula employa aussi le livre contre le sorcier Thugra Khotan, adorateur de l’Ancien Dieu Set. Par la suite, Zula et Sonja se rendirent à Zamboula, extrémité ouest de l’empire turanien, où Totrasmek, un prêtre du dieu Hanuman lui-même à la recherche du Darkhold, mit momentanément la main sur les parchemins, avant que Zula ne les récupère et les utilise pour se téléporter, lui et Sonja, à distance sûre. Il reste à savoir entre les mains de qui circula le Darkhold après Zula mais les historiens du Vatican notent que les parchemins du Darkhold finirent par être emportés à l’est à la fin de l’ère hyborienne ; puis, au fil des millénaires, il passa entre les mains de savants babyloniens, de prêtres égyptiens et d’érudits hébreux. A une époque indéterminée, le démon Méphisto utilisa aussi le Darkhold afin d’emprisonner le démon Darklove dans l’une de ses pages.

Au sixième siècle de notre ère, les parchemins se retrouvèrent en Angleterre où la sorcière Morgane le Fey les enliassa sous forme livresque pour la première fois. C’est à cette époque que les parchemins reçurent officiellement le nom de Darkhold. Morgane utilisa livre pour invoquer Chthon sur le plan terrestre pour la première fois depuis son exil, mai elle découvrit alors que celui-ci était bien trop puissant pour être contraint à lui obéir. Il fallut la puissance réunie de Morgane et de son nouveau groupe de Darkholdeurs pour repousser Chthon. Un Darkholdeur renégat, appelé Magnus, vola le Darkhold et l’enferma dans une tour, tissant des sortilèges complexes qui empêcherait tout individu doté d’intentions malfaisantes de pénétrer dans la tour. Le grand magicien Merlin fit alors appel à la puissance montante de l’Eglise chrétienne pour mettre un terme à la menace du Darkhold. L’Eglise envoya Saint-Brendan, un moine versé dans la magie blanche, à la tour. Au même moment, l’apprenti magicien Modred, souhaitant employer le livre pour faire le bien, entra dans la tour et fut irrémédiablement corrompu par Chthon. Saint-Brendan intervint juste à temps pour subtiliser le Darkhold avec sa magie blanche et sceller le livre à l’intérieur d’un globe mystique. Il ensevelit ensuite Modred, qui resta ainsi en animation suspendue jusqu’au vingtième siècle. Brendan déchira ensuite le Darkhold et éparpilla les innombrables parchemins à travers l’Europe dans l’espoir que plus personne ne les rassemblerait.

Cela resta un vœu pieux. Au douzième siècle, un moine espagnol corrompu appelé Aelfric rassembla la plupart des pages éparpillées du Darkhold. Brûlé sur un bûcher pour hérésie, les parchemins se reconstituèrent peu après et furent achetés par un marchand, qui ne tarda pas à être assassiné. L’Eglise prit alors possession des parchemins rassemblés. Ils furent confiés au moine Paolo Montesi, un jeune prêtre nommé par le Pape Eugène VII pour être le gardien de la bibliothèque ésotérique de Rome. Pour empêcher quiconque de tomber sous le pouvoir de Chthon, le Pape Eugène décréta que Montesi, qui avait montré sa capacité à résister à la malfaisance du livre, serait le seul prêtre autorisé à manipuler les parchemins. De plus, le Pape accorda à Montesi la possibilité de se marier et d’avoir des enfants, qu’il éduquerait pour prendre sa place comme gardien du Darkhold. Les parchemins furent à nouveau reliés ensembles en un seul volume qui reçut alors le nom de Livre des Péchés.

Varnaé, alors seigneur de tous les vampires, savait que l’Eglise recherchait un moyen d’exterminer sa race et que ce secret était caché au cœur du Darkhold. Du coup, Varnaé et plusieurs des siens envahirent Rome, cherchant à tuer Montesi et voler le Darkhold. Les vampires furent repoussés mais Varnaé réussit à tuer Paolo Montesi. Cependant, celui-ci avait déjà engendré un fils, Giacomo, qui, des années plus tard, succéda à son père comme gardien du Darkhold. C’est Giacomo Montesi qui traduisit l’essentiel du Darkhold en latin, et la plupart des sorciers, depuis cette époque, qui ont utilisé des sortilèges du Darkhold, ont travaillé à partir de leur transcription latine (apparemment, la manipulation du Darkhold prolongeait étonnamment l’espérance de vie des Montesi qui servaient de gardiens).

Cherchant toujours un moyen de détruire les vampires, Giacomo Montesi en vint à la conclusion que cette formule résidait dans l’un des parchemins encore manquant de la collection de l’Eglise. Au milieu du quatorzième siècle, l’un des agents de Varnaé finit par tuer Giacomo, qui fut remplacé comme gardien du Livre des Péchés par son fils, Marcello.

Avant la fin du quinzième siècle, Varnaé périt et Dracula devint le nouveau seigneur des vampires. Vers l’an 1600, Dracula apprit à son tour l’existence du Darkhold et du danger qu’il représentait pour tous les vampires. Obligeant un bohémien, Murgo, à voler le Darkhold de la Bibliothèque vaticane à Rome. Cependant, le sorcier Cagliostro, roi des bohémiens, assassina Murgo et s’empara du Darkhold pour lui-même.

Pendant près de deux siècles, ni Dracula, ni les Montesi ne purent localiser le Darkhold. Certaines rumeurs, au début du dix-neuvième siècle, laissent entendre qu’il serait passé par les mains d’un vampire anglais, Lord Ruthven, qui passa l’essentiel de sa vie dans les îles grecques.

Peu après la Seconde Guerre Mondiale, et en tout état de cause avant 1958, le Darkhold réapparut à Istambul et fut vendu par le sorcier Tabou à l’érudit Baron Gregor Russoff de Transylvanie (bien que certaines sources affirment que Russoff vola le livre à Tabou). Celui-ci fit relier le Darkhold avec son propre journal intime dans lequel il relatait ses expériences occultes. Cependant, la possession du Darkhold par Russoff déclencha une tendance héréditaire vers la lycanthropie – depuis son ancêtre Grigori Russoff – et fit de lui un loup-garou, avant que ses descendants ne souffrent du même mal. Qui plus est, Russoff avait, involontairement, apporté le Darkhold prêt du lieu terrestre où l’essence de son auteur démoniaque avait été emprisonnée par Morgane, le Mont Wundagore. Croyant que Chthon le libérerait de sa malédiction lycanthropique, Russoff utilisa le Darkhold pour essayer de ramener Chthon sur Terre. Le Maître de l’Evolution, ses Chevaliers de Wundagore et le Mage (un ancien Darkholdeur repenti et ancien amant de Morgane) affrontèrent Chthon. Quand le Mage força Russoff à employer le Darkhold pour repousser Chthon, ce dernier employa sa magie pour frapper le Baron à mort. De son côté, Dracula, qui suspectait depuis longtemps Russoff de posséder le livre maudit, se prépara alors à s’emparer du livre. Cependant, le Darkhold passa alors dans les mains de l’ex-femme de Russoff, installée et remariée aux Etats-Unis, avec les autres possessions du défunt Baron.

Plus tard, son second mari vendit la propriété de Russoff, y compris le Darkhold, à un Américain appelé Miles Blackgar. Le fils de Gregor Russoff, Jacob Russoff, américanisé sous la forme de Jack Russell, hérita à sa majorité de la malédiction lycanthropique de son père. Cherchant un moyen de se soigner, il vola le Darkhold, espérant que celui-ci contiendrait une formule pour le guérir. Il prêta alors le livre au Père Ramon Joquez, un prêtre catholique, dans l’espoir que celui-ci puisse traduire les parchemins. Mais, à cause de la foi vacillante du prêtre, le seul résultat fut sa possession par l’esprit du moine fou Aelfric, prisonnier depuis des siècles dans le Darkhold. Aelfric fut vaincu, mais le Père Joquez mourut. Plus tard, Dracula réussit à voler le Darkhold à Jack Russell et son alliée Topaze en Transylvanie. Cependant, traqué par les chasseurs de vampires Rachel van Helsing et Frank Drake, Dracula dut l’abandonner dans les neiges des Alpes, persuadé que personne ne l’y retrouverait jamais.

Parallèlement, des notes établies par le Père Joquez lors de sa lecture du Darkhold furent transmises au Vatican et plus particulièrement à Monseigneur Giuseppe Montesi. Les nombreuses notes de Joquez incluaient une transcription de la formule d’extermination des vampires, depuis des siècles connue sous le nom de Formule Montesi. Apprenant la découverte de Giuseppe Montesi, Dracula s’introduit au Vatican et tua le prêtre. Giuseppe fut remplacé par son frère, Vittorio comme curateur de la bibliothèque ésotérique du Vatican.

Le livre proprement dit fut retrouvé dans les Alpes par l’esprit de Morgane le Fey, bien que le livre finisse par se retrouver dans les mains d’un Modred désormais réveillé. Celui-ci captura la Sorcière rouge, née dans la base du Maître de l’Evolution lors de la nuit fatidique du combat contre Chthon. Celui-ci prit possession du corps de Wanda. Heureusement, l’intervention des Vengeurs réussirent à libérer la Sorcière de cette possession et à emprisonner de nouveau l’Ancien Dieu dans le Mont Wundagore. Vainqueurs, les Vengeurs emmenèrent avec eux le Darkhold dans leur manoir à Manhattan. Dans des circonstances inconnues, le Dr Fatalis entra aussi en possession de plusieurs parchemins du Darkhold, ce qui lui permit de lancer un sort pour atteindre les Limbes du sorcier et démon appelé Bélasco.

Plus tard, un nouveau culte de Darkholdeurs utilisa sa magie pour accroître les pouvoirs de Dracula. Il essaya alors de voler le Livre des Péchés dans le Manoir des Vengeurs mais le sorcier suprême de la Terre, le Docteur Strange, téléporta le livre vers le Château Mordo en Transylvanie. Là, Strange, manipulant lui-même le Darkhold, ainsi que ses alliés, Blade, Frank Drake et le vampire Hannibal King employèrent la Formule Montesi pour débarrasser la Terre des vampires ; la Formule remplit son office et tous les vampires furent réduits en cendres, à l’exception de King, qui, n’ayant jamais tué pour se nourrir, redevint un simple humain. Puis, Strange utilisa à nouveau le Darkhold pour créer un sortilège empêchant la réapparition des vampires sur Terre. A ce jour, grâce à ses dons et à sa volonté, le Dr Strange reste le seul humain ayant pu utiliser le Darkhold sans succomber à sa corruption.

Puis, le Dr Strange emmena le Darkhold dans son Saint des Saints pour le garder en sécurité, jusqu’à ce que le magicien extra-terrestre Urthona lui dérobe toutes ses possessions mystiques. Suite au combat entre Strange et Urthona, celui-ci utilisa le Darkhold pour se téléporter dans un lieu sauf. Par la suite, le Darkhold disparut des possessions d’Urthona. Récemment, Agamotto, le premier Sorcier suprême de la Terre, restitua le Darkhold à Strange.

Des mois plus tard, le Darkhold fut à nouveau dérobé au Docteur Strange, cette fois-ci par Marie Laveau, la reine-vaudou de la Nouvelle-Orléans. Celle-ci conservait sa jeunesse en utilisant le sang des vampires ; ceux-ci disparus, elle était condamnée à vieillir et mourir, ce qu'elle refusait. Après avoir en vain tenté d'obtenir ce sang par le biais de voyages temporels, Marie se résolut à recréer les vampires. Utilisant Morbius le Vampire ainsi que le nouveau Baron Blood, alias Victor Strange, le frère de Stephen, elle employa les Versets vampiriques du Darkhold, ressuscitant Varnaé. Celui-ci abandonna aussi Marie, la laissant seule face à Strange et ses alliés ; Frère Vaudou la captura et restitua alors le Darkhold au Dr Strange. Cela venait néanmoins bien trop tard.

Quelques temps plus tard, Victoria Montesi, fille unique de Vittorio avec lequel elle était en froid depuis des années à cause de son homosexualité que Vittorio ne pouvait accepter, rassembla une équipe pour traquer les pages manquantes du Darkhold ; accompagnée de Sam Buchanan, un agent du FBI, de Louise Hastings, professeur de sciences occultes, puis, plus tard, de Modred le Mystique et Jinx Hastings, petit-fils de Louise, ils récupérèrent ainsi plusieurs parchemins. Cependant, le groupe ne survécut pas aux événements mis en branle. Lorsque Victoria utilisa une page du Darkhold pour soigner son amie, Louise s'interrogea sur la nature réelle de son amie et comment une Montesi avait pu être corrompue par le Livre. Elle découvrit ainsi la véritable nature de Victoria, une créature engendrée par son père par l'intermédiaire du Darkhold.

Finalement, lors du Siège des Ténèbres et l'invasion de la Terre par Lilith et Zarathos, Victoria découvrit l'entière vérité à son sujet : ayant découvert sa stérilité, son père avait utilisé le Darkhold pour engendrer un enfant, qui se révéla être une fille et non un fils. La dédaignant, Vittorio se plongea dans ses livres, poussant sa fille à ne voir en son savoir occulte que de la simple superstition. Lorsque Vittorio apprit l'homosexualité de sa fille, il la déshérita et coupa tout lien avec elle. Fille du Darkhold, Victoria apprit que Chthon l'avait magiquement mise enceinte afin d'utiliser cette naissance physique pour revenir dans notre dimension. Capturée par les N'Garaï, elle fut sauvée par le Dr Strange qui l'emmena dans sa Forge, sa base d'opérations provisoire après le Siège des ténèbres et la plaça en animation suspendue, le temps de trouver le moyen d'empêcher la renaissance de Chthon. Impatient celui-ci envoya un de ses démons pour réveiller Victoria ; réalisant le danger, Strange confronta Chthon ; incapable de vaincre l'Ancien Dieu, il réussit néanmoins à enfoncer une pointe dans le corps de Chthon. Puisant dans l'esprit de Victoria, dans sa "bonté", il accrut la pointe de telle manière que Chthon risquerait sa vie en revenant sur Terre. Chthon recula et la grossesse de Victoria prit fin immédiatement.

De son côté, Morgane réunit un groupe de nouveaux Darkholdeurs, avec lesquels elle réussit à provoquer l’émergence d’Atlantis à la surface. Quelques temps après, Morbius utilisa une page du Darkhold avec le Talisman Vaal dans l’espoir de soigner son ancien mentor, le Dr Hammond ; mais le sortilège provoqua la manifestation sur Terre du démon Set-Dagon, jusqu’à ce que Spider-Man détruise le talisman, permettant au Dr Strange de lancer un contresort qui renvoya le démon dans sa dimension. Peu après, manipulé par Chthon, le jeune sorcier Ian McNee entreprit de retrouver de vieilles pages du livre maudit ; mais, aidé de Llyra, Morgane et Ashake, McNee réussit à contrer les efforts de Chthon, même si l’ancien démon se vanta d’avoir corrompu l’âme de son ennemi en le poussant à utiliser des pages du Darkhold. Modred retomba par la suite sous la coupe de Chthon et absorba dans son propre corps toute la magie du Darkhold, avant de conjurer Chthon, qui prit possession de Vif argent. Alertés par Bova, les Avengers intervinrent et réussirent à libérer leur coéquipier, emprisonnant apparemment Modred et Chthon dans le Darkhold lui-même.

Par ThierryM

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 12
    Membre : 0