Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - V-Battalion (le) - Marvel-World.com

Encylopédie - V-Battalion (le)

v-battalion-le_0.jpg

  • Membres actifs : Citizen-V (John Watkins III) ; (Conseil de Pénitence) : Elizabeth Barstow, Fred Davis Jr, Isadora Martinez, Andrea Sterman, Topspin, Twister (Darren Mitchell)
  • Anciens membres : (origine) Citizen-V (John Watkins), Paulette Brazee, Pierre, d’autres ; (contemporain) Angel (Thomas Halloway), Citizen-V (Paulette Brazee), Citizen-V (Dallas Riordan), Citizen-V (John Watkins Jr), Croix-de-Fer, Fred Davis, le Destructeur (Roger Aubrey), la Femme dorée (Gwenny Lou Sabuki), Goldfire (Ameiko Sabuki), Golden-Sun (Kenji Sabuki), Jim Hammond, Irene Martinez, Miss América, Nuklo, Robert Ralston, Sam Sabuki, Spitfire, la Toupie, Union Jack (Brian Falsworth), Whizzer (Robert Frank)
  • Autres membres (honoraires, associés) : Nathaniel Richards, Howard Stark, Miles Warton
  • Autres noms : The V-Battalion (VO)
  • Base d’opérations : Château Masada (Symkarie, Europe) ; autrefois, le Vanguard (vaisseau aérien mobile), une base souterraine anonyme
  • Première apparition : VO : (original) Comedy Comics # 9 (avril 1942, par Ben Thompson), (contemporain) Thunderbolts # 38 (mai 2000, par Fabian Nicieza & Mark Bagley), (Conseil de Pénitence) Thunderbolts # 41 (août 2000, par Fabian Nicieza & Mark Bagley) – VF : (contemporain) Marvel Heroes n°5 (mai 2001), (Conseil de Pénitence) Marvel Heroes n°8 (août 2001)

Sommaire

Histoire

Le V-Battalion est une organisation clandestine dont le but est de surveiller et protéger le monde de manière discrète et anonyme et de s’opposer à toute menace pesant sur la paix mondiale. Le V-Battalion est dirigé par un groupe de conseillers appelé le Conseil de Pénitence qui, à son tour, prend ses ordres d’un chef unique. Actuellement, le chef du V-Battalion est inconnu. Il fut, pendant longtemps, Roger Aubrey (le héros appelé le Destructeur de la Seconde Guerre Mondiale) ; récemment, il fut remplacé par Jim Hammond, un autre héros de la même Guerre : la première Torche humaine. Suite au décès de ce dernier, son successeur à la tête du V-Battalion demeure inconnu, le groupe ayant, apparemment, renoué avec sa stratégie de secret complet vis à vis de ses activités. Son principal agent sur le terrain est Citizen-V, un titre qui fut porté par plusieurs individus au cours de l’histoire du groupe ; comme le reste du V-Battalion, le Citizen-V actuel est devenu extrêmement discret depuis quelques mois.

Le V-Battalion naquit durant la Seconde Guerre Mondiale, comme une organisation de civils européens, dirigés par le premier Citizen-V, un officier britannique, John Watkins, réchappé de Dunkerque et qui décida de regagner le continent pour poursuivre la lutte contre les Allemands. Constitué par Watkins, le V-Battalion (« V » pour victoire) fit échec à plusieurs campagnes et attaques des forces de l’Axe. En 1943, Paulette Brazee, membre du Battalion et maîtresse de Watkins, infiltra le cercle intérieur du Baron Heinrich Zemo, l’un des principaux scientifiques du régime nazi. Sous le nom de code de la Louve, elle aida ainsi Citizen-V, Captain América (Steve Rogers) et Bucky (James Barnes) à détruire sa nouvelle arme, le canon à particules X. Zemo jura de se venger et il infiltra à son tour le V-Battalion, leur tendant un piège à Poznan, en Pologne. Zemo tua le héros à mains nues puis commença à traquer l’ensemble du groupe pour les éliminer les uns après les autres. Seuls quelques survivants purent regagner la Grande-Bretagne mais le V-Battalion originel ne se remit jamais de cette attaque.

v-battalion-le_1.jpgDes années plus tard, au début des années cinquante, Roger Aubrey et Brian Falsworth (le second Union Jack) décidèrent de reconstituer le V-Battalion ; Aubrey, Falsworth et la sœur de ce dernier, Jacqueline (alias Spitfire) avaient travaillé occasionnellement avec le Wild Pack de la Symkarie pour traquer d’anciens criminels de guerre nazis en fuite et ils étaient déterminés à poursuivre cette mission. Les trois amis commencèrent à réunir le matériel pour leur nouveau groupe, recrutant le Scorpion d’argent et la Croix de Fer, ainsi que d’un soldat américain qui allait devenir le grand-père de Dallas Riordan. Paulette Brazee rejoignit aussi le groupe, reprenant l’identité du Citizen-V. Peu après, Brian Falsworth devait trouver la mort dans un accident de voiture et, lors des funérailles de son ami, Aubrey saisit l’occasion pour proposer à de nombreux héros costumés vétérans de la Seconde Guerre de rejoindre leur groupe. Plusieurs d’entre eux acceptèrent, tandis que les fondateurs formaient le Conseil de Pénitence, l’instance dirigeante du nouveau V-Battalion. Le groupe devint immédiatement un groupe clandestin, œuvrant pour capturer les nazis en fuite ; cependant, dans plusieurs cas, ces anciens criminels reçurent le choix entre l’arrestation et entrer au service du V-Battalion comme membre de son équipe scientifique, afin de travailler également pour la paix du monde plutôt que de finir leurs jours en prison. Au fil du temps, alors que le nombre de criminels nazis en fuite diminuait régulièrement, le V-Battalion devint une organisation de sauvegarde générale du monde, tentant de mettre un terme à toute menace susceptible de déclencher un nouveau conflit mondial. C’est ce rôle que continue à remplir le V-Battalion à l’époque contemporaine.

Paulette Brazee, une résistante française et maîtresse du premier Citizen-V durant la Seconde Guerre, devint l’agent numéro un du nouveau V-Battalion, reprenant l’identité de Citizen-V ; plus tard, son fils et celui du premier Citizen-V, John Watkins Jr, reprit à son tour cette identité. Actuellement, le petit-fils de Brazee, John Watkins III, continue à œuvrer pour le V-Battalion, toujours sous l’identité de Citizen-V (le septième à porter ce nom). Aubrey installa le quartier général du V-Battalion à Château Masada, dans la nation balkanique de la Symkarie, maintenant des liens extrêmement resserrés avec le Wild Pack de cette nation, une autre organisation dédiée à la lutte contre les criminels de guerre nazis. Cependant, tout en restant principalement basé à Château Masada, le V-Battalion prit plus tard possession d’un vaisseau aérien, utilisant une technologie extra-terrestre ; le Vanguard, ainsi qu’il fut baptisé, servit de nombreuses années comme quartier général mobile et furtif.

v-battalion-le_2.jpgCes dernières années, le Baron Helmut Zemo, fils de Heinrich Zemo, adopta à son tour l’identité héroïque de Citizen-V afin de diriger une équipe de criminels se faisant passer pour des héros, les Thunderbolts (à cette époque, le vrai Citizen-V était dans le coma, suite à des circonstances non explicitées et la nature des informations de Zémo sur les activités de John Watkins III demeure inconnue). Plus tard, Zemo abandonna le déguisement quand il eut servi son objectif de lui permettre de tenter de s’emparer du monde. Dallas Riordan, ancien agent de liaison de la mairie de New York avec les Thunderbolts, fut bientôt contactée par le V-Battalion qui lui révéla qu’elle descendant de l’un des défunts membres du premier V-Battalion. Afin de livrer les Thunderbolts à la justice et laver le nom de Citizen-V, Riordan accepta de devenir un nouveau Citizen-V, au service du V-Battalion ; afin de dissimuler son corps féminin, Riordan utilisa un costume matelassé qui dissimulait ses formes, et prétendit être le véritable petit-fils du premier Citizen-V. Suite à une rencontre avec Captain América (Steve Rogers), Riordan redéfinit son uniforme, assumant désormais son apparence féminine.

v-battalion-le_3.jpgPlus tard, quand le V-Battalion découvrit que le responsable gouvernemental américain Henry Peter Gyrich planifiait l’assassinat de tous les surhumains, Aubrey ordonna à Riordan d’assassiner Gyrich. Refusant, celle-ci prit la fuite, échappant au V-Battalion, persuadée que ces derniers ordres venaient en contradiction avec tout ce qu’on l’avait amené à croire. Considérée alors comme un agent renégat, d’autres agents du V-Battalion furent envoyés sur ses traces pour la tuer, afin que le manteau de Citizen-V puisse être de nouveau porté par quelqu’un jugé digne par le V-Battalion. Riordan réussit malgré tout à entrer en contact avec les Thunderbolts – qui, entre temps, étaient devenus de vrais héros – les forces complètes du V-Battalion sur ses talons. Riordan demanda l’aide des Thunderbolts, leur révélant sa véritable identité. Cependant, avant que la bataille ne puisse arriver à son terme, Riordan fut enlevée par le Crimson Cowl (Justine Hammer) et le V-Battalion abandonna immédiatement la bataille. Les Thunderbolts tentèrent de retrouver Riordan en suivant la trace du V-Battalion jusqu’en Europe, avec l’aide de l’Homme-Sable. Ils furent incapables de retrouver leur amie mais découvrirent la vérité au sujet du V-Battalion, l’existence du Conseil de Pénitence, qui s’associa aux Thunderbolts pour vaincre l’Homme-Sable.

v-battalion-le_4.jpgDe son côté, Henry Peter Gyrich continuait ses plans d’élimination des surhumains de toute sorte, créant une conspiration complexe impliquant la transformation du héros Nomad (Jack Monroe) en un tueur de héros appelé Scourge. Le célèbre auteur et psychiatre Andrea Sterman tomba par hasard sur le complot en suivant une série d’indices et le V-Battalion l’enleva, l’emmenant à bord du Vanguard pour la protéger. Cependant, une fois l’affaire arrivée à sa conclusion, avec Gyrich révélé n’être qu’un pion de l’organisation terroriste Hydra, le Conseil de Pénitence décida que Sterman en savait trop sur le V-Battalion pour la laisser partir et elle reçut un poste d’observateur au sein du Conseil de Pénitence.

Durant cette époque, le Baron Zemo lui-même fut apparemment tué par Nomad – sous son identité de Scourge – mais ne mourut pas véritablement. Grâce à un système de sécurité conçu par son associé Techno, la conscience de Zemo fut transféré, selon l’étrange sens de l’humour de Techno, dans le corps comateux du véritable Citizen-V, John Watkins III. Le choc du transfert provoqua la sortie du coma du corps de Watkins et Zemo prétendit être Citizen-V encore une fois, assumant le rôle du héros au sein du V-Battalion, une fonction qui lui permit de vaincre le Baron Strucker et les plans d’Hydra concernant la technologie de contrôle mental utilisée contre Gyrich. Pendant un temps, Zemo – comme Citizen-V – assura la direction des Rédempteurs, un groupe d’agents surhumains organisé par la Commission des Activités Surhumaines à laquelle appartenait Gyrich (il est plus que probable que le V-Battalion demeura dans l’ignorance de la présence mentale de Zemo dans le corps de Citizen-V, jusqu’à ce que la conscience de celui-ci put de nouveau émerger, profitant du transfert de la conscience de Zemo sur le monde de la Contre-Terre.

v-battalion-le_5.jpgC’est peu après que la technologie et les systèmes du Vanguard commencèrent à se corrompre, menaçant d’aspirer la Terre dans l’espace vide d’un trou blanc. Citizen-V partit chercher l’aide des Thunderbolts et les deux groupes réussirent à combler le vide et à déplacer sa contrepartie, un vaisseau extra-terrestre de la Contre-Terre, dans l’espace. Au cours du processus, le Baron Zemo et ses propres Thunderbolts, toujours sur la Contre-Terre, furent ramenés sur Terre. Citizen-V espérait livrer Zemo à la justice mais ce dernier lui fit remarquer qu’il était légalement décédé et le V-Battalion dut accepter de le laisser partir, en compagnie des Thunderbolts.

Plus récemment, le terroriste anarchiste Flag-Smasher mena ULTIMATUM, son organisation, dans une série d’attaques coordonnées dans une douzaine de pays différents, tous déchirés par une guerre civile. Leur but était d’exploiter ces pays déstabilisés pour imposer leur gouvernement mondial. Au Rumékistan, Flag-Smasher dut faire face à l’opposition du V-Battalion et de Citizen-V qui put convaincre l’anarchiste qu’il ne devait pas imposer ses idées aux autres mais devait les réaliser à travers des générations de programmes sociaux concertés. Avec l’accord de Flag-Smasher pour obtenir une cessation totale des hostilités, le V-Battalion utilisa ses armes de haute technologie pour plonger l’armée du Rumékistan dans le sommeil, permettant à Flag-Smasher de prendre le contrôle du pays rapidement et sans effusion de sang.

v-battalion-le_6.jpgQuand le V-Battalion poursuivit son enquête sur ULTIMATUM, il découvrit que leur fournisseur d’armes était Oracle Incorporated, une compagnie autrefois dirigée par Jim Hammond, la première Torche humaine. Aubrey, en dépit de ses sentiments personnels concernant d’anciens conflits entre eux deux, demanda à Hammond de rejoindre le V-Battalion pendant qu’ils poursuivaient leur enquête. Finalement, l’organisation découvrit que le nouveau président de Oracle Inc. et le financier d’ULTIMATUM, était l’ancien dieu sumérien Mardouk, piégé sous une forme humaine depuis des millénaires. Mardouk espérait causer des pertes massives de vie et absorber alors les âmes des combattants tombés. En fait, à cause d’un précédent contrat avec Roger Aubrey – alors ignorant de la nature de Mardouk – le dieu s’empara même de l’âme d’Aubrey, provoquant sa mort. Citizen-V fit bientôt face lui-même à Mardouk et put le vaincre, permettant alors la libération de toutes les âmes volées par le dieu, et ramenant ainsi Aubrey à la vie. Ce dernier décida cependant de se retirer du service actif, déclarant que s’il ne pouvait même pas trouver la paix dans la mort, alors il essaierait de trouver une nouvelle vie. Il nomma Jim Hammond pour lui succéder à la tête du Conseil de Pénitence.

Cependant, Hammond devait lui-même disparaître peu après lors d’un affrontement entre le V-Battalion et les nouveaux Envahisseurs d’un côté, et le groupe terroriste de l’Axis Mundi de l’autre. Aubrey et de nombreux membres du V-Battalion et d’autres héros assistèrent aux funérailles de Hammond mais l’identité du successeur de Hammond à la tête du V-Battalion demeure inconnue à ce jour. Depuis lors, Hammond a été réactivé mais a intégré les rangs du SHIELD et semble ainsi avoir rompu tout lien avec le V-Battalion.


ThierryM 7498

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 17
    Membre : 0