Partagez nous


Soif d'actualités Marvelienne ? Suivez-nous sur Facebook !


Vous aimez Marvel World et vous nous suivez régulièrement ? Savez-vous qu'il existe un moyen pour suivre et partager l'info en un clic ?

Rejoignez-nous sur notre page Facebook et suivez depuis votre mur les actus Marvel. En plus, nous postons tous les jours les des images de vos super-héros préférés ! Alors, qu'attendez-vous ?

Il vous suffit de cliquer sur « j'aime » pour devenir fan et découvrir tous nos onglets photos et vidéos. En un clic, invitez vos amis à découvrir le monde des héros Marvel avec Marvel World. Alors, êtes-vous prêts ?

Encyclopédie - Monolithe vivant (le) - Marvel-World.com

Encylopédie - Monolithe vivant (le)

News » Marvel » Encyclopédie (6445 lectures)

Véritable nom : Ahmet Abdol
Profession : Actuellement inconnue, autrefois archéologue, égyptologue, dirigeant de culte, prétendu conquérant
Statut légal : Citoyen égyptien avec un casier judiciaire
Identité : Publiquement connue
Autre identité : The Living Monolith (VO), the Living Pharaoh (VO) ; le Pharaon vivant, la Planète vivante
Lieu de naissance : Le Caire (Egypte)
Situation de famille : Veuf
Parents connus : Filène Abdol (épouse, décédée), Salomé Abdol (fille, décédée)
Appartenance à un groupe : Chef d’un culte religieux, ancien membre des Douze
Base d'opérations : Actuellement inconnue, autrefois l’espace intersidéral, une base en Egypte
Première apparition : VO : (Pharaon vivant) Uncanny X-Men # 54 (mars 1969, par Arnold Drake & Don Heck), (Monolithe vivant) Uncanny X-Men # 56 (mai 1969, par Roy Thomas & Neal Adams) – VF : (Pharaon vivant) Strange n°55 (juillet 1974), (Monolithe vivant) Strange n°57 (septembre 1974)
Taille : (Abdol) 1m72 , (Monolithe, traditionnel) 10m
Poids : (Abdol) 79 kg, (Monolithe, traditionnel) 68 tonnes
Yeux : (Abdol) bleus, (Monolithe) blancs luisants
Cheveux : (à l’origine) bruns, (Pharaon) chauve, (Monolithe) aucun
Caractéristiques particulières : La peau du Monolithe vivant acquiert une couleur grisâtre et une extrême dureté, lui donnant l’apparence de la pierre.

Histoire : Né au Caire, en Egypte, Ahmet Abdol grandit à Al Jizah, l’une des banlieues de cette ville. Tout jeune garçon, Ahmet rêvait de devenir un pharaon de l’ère moderne de l’Egypte. Cependant, dans les faits, le jeune Ahmet était souvent la cible des brutes de son quartier, se faisant régulièrement maltraiter par eux. Néanmoins, il trouvait du réconfort avec son amie, une jeune fille de son âge prénommée Filène. Plus tard, devenus adultes, ils tombèrent amoureux l’un de l’autre avec le passage des années. De son côté, Ahmet se consacra à ses études et finit par prétendre avoir trouvé des preuves que sa famille était liée aux pharaons de l’ancienne Egypte. A une époque indéterminée, Ahmet fut capturé par le mutant éternel Apocalypse et Mr Sinistre, son associé occasionnel. Ce dernier avait prélevé des gènes sur le jeune mutant Alex Summers, séparant certains gènes X de celui-ci et les implantant dans le génome d’Abdol. Apocalypse comptait utiliser ces pouvoirs d’absorption d’énergie pour ses propres projets et s’assurait ainsi d’avoir à sa disposition non pas un mais deux individus capables de remplir cette fonction. Puis, après lui avoir fait tout oublié de son enlèvement et ses expériences, ils libérèrent Ahmet qui reprit son existence.

Plus tard, Ahmet épousa Filène et il devint, vers la même époque, un professeur d’archéologie à l’Université Américaine du Caire. Filène donna naissance à leur fille, prénommée Salomé. Cette dernière était encore un bébé quand Ahmet affirma en public, lors d’une conférence, que les pharaons avaient été des mutants dotés de capacités surhumaines. De nombreux membres du public furent choqués de telles affirmations et se précipitèrent sur scène, contraignant Ahmet à prendre la fuite devant la foule en colère. Accompagné de Filène, qui tenait Salomé dans ses bras, Ahmet se précipita vers sa voiture, prit le volant et s’éloigna à toute vitesse avec sa femme et sa fille. Ebranlé par la réaction de la foule à son discours, Ahmet remarqua trop tard les enfants qui jouaient sur le trajet de son véhicule, averti au dernier moment par Filène. Ahmet réussit à les éviter, mais la voiture se renversa alors et commença à s’enflammer. Ahmet et Salomé furent projetés au loin, relativement en bonne santé, mais Filène resta prisonnière de la voiture. Réalisant que les flammes se rapprochaient du réservoir, Ahmet tenta désespérément d’ouvrir la portière pour lui sauver la vie mais, en vain, le métal ayant été trop tordu pour céder. Voyant approcher d’anciens auditeurs, toujours en colère, de sa conférence, Ahmet les supplia de lui venir en aide, à lui et sa femme mais les personnes restèrent passives, se contentant d’observer le drame. Le réservoir finit par exploser, tuant Filène sur le coup.

Furieux, Ahmet, sans avoir conscience de ses actes mais agissant instinctivement, libéra une décharge d’énergie par ses mains, en direction de la foule, qui prit alors la fuite. C’est la première fois que se manifestaient les propres pouvoirs de mutants d’Ahmet, conséquence des expériences de Sinistre. Peu après, fou de chagrin, il fut approché par un autre homme, qui s’adressa à lui en l’appelant « maître » et lui dit qu’il était là pour lui montrer sa véritable identité. L’étranger conduisit Ahmet et Salomé jusqu’à un ancien temple, dissimulé au cœur du désert égyptien et qui tenait lieu de centre de réunion pour un culte religieux qui existait depuis des siècles. Ce culte vénérait les pharaons de l’Egypte antique tels des dieux et attendait depuis des années la venue d’un nouveau dieu-roi. Le culte avait été intrigué par les écrits passés d’Ahmet sur les pharaons. Ayant assisté à l’usage de ses pouvoirs par Ahmet, le membre du culte avait décidé que le professeur était le « dieu vivant » dont le culte espérait la venue. Croyant que, peut-être, il pourrait à présent obtenir le pouvoir qu’il espérait, Ahmet devint le chef de ce culte, adoptant dès lors le nom du Pharaon vivant. Il envoya Salomé au loin dans une école privée de l’île de Malte. Tout en dirigeant le culte pendant des années dans le plus complet secret, Ahmet continua à mener une carrière publique comme professeur d’université et un égyptologue renommé.

Sous son identité du Pharaon vivant, Ahmet développa l’utilisation de ses pouvoirs surhumains. Lors d’une transe induite par des drogues, Ahmet découvrit qu’il était lié d’une certaine manière à un étudiant d’université américain qu’il n’avait pourtant jamais rencontré : Alexander Summers, sans réaliser la nature exacte de leur lien, ni se rappeler les expériences qu’il avait subies ; le frère de celui-ci, Scott, alias Cyclope, était l’un des membres originels des X-Men, une équipe de mutants dotés de pouvoirs surhumains. Ahmet arriva à la conclusion que lui et Alex Summers, dont les pouvoirs ne s’étaient pas encore manifestés, avaient la capacité d’absorber et de transformer les radiations cosmiques avec les cellules de leur corps. Possédant le gène X original qui avait été implanté artificiellement chez Ahmet, le corps d’Alex Summers empêchait le corps du premier d’absorber autant d’énergie cosmique qu’il pouvait potentiellement le faire. Du coup, le Pharaon vivant envoya les membres de son culte enlever Alex Summers mais le Pharaon fut alors combattu par les X-Men. Réussissant à reprendre Alex et faisant également prisonnier Cyclope, le Pharaon conduisit les frères Summers à son quartier général égyptien. Les deux frères réussirent à se libérer l’un et l’autre et, rejoints par le reste des X-Men, ils affrontèrent le Pharaon vivant et ses hommes. Au cours du combat, Alex, apercevant le Pharaon en train de brandir une arme ayant la forme d’un ankh pour concentrer ses décharges d’énergie, leva les mains et, instinctivement lui aussi, projeta des vagues d’énergie, qui brisèrent l’ankh et terrassèrent le Pharaon. Ainsi, les pouvoirs de mutant d’Alex Summers se manifestèrent pour la première fois et son pouvoir était désormais activé. Ahmet se retrouva par la suite incapable de projeter lui-même de l’énergie. Plus tard, les hommes du Pharaon attaquèrent les X-Men. Alex fut assommé et les propres pouvoirs du Pharaon réapparurent. Ahmet emmena Alex dans un autre de ses temples et l’emprisonna dans un caisson conçu pour empêcher toute forme de radiation cosmique d’atteindre Alex Summers, permettant désormais à Ahmet de réaliser son potentiel surhumain. Dès que les radiations furent ainsi bloquées vis à vis de Summers, Ahmet commença à croître en taille jusqu’à finalement devenir un géant, à la peau sombre, doté de vastes pouvoirs cosmiques et qui se baptisa lui-même le Monolithe vivant. Le Monolithe combattit les X-Men, qui venaient d’arriver sur les lieux, au moment même de sa transformation. Pendant ce temps, Alex Summers, réalisait qu’il lui restait suffisamment de pouvoir pour briser les parois de son caisson. Dès qu’il se fut libéré, son corps commença à absorber de nouveau des radiations cosmiques, empêchant ceux-ci d’atteindre Ahmet. Du coup, le corps du Monolithe vivant commença à diminuer en taille et en puissance et il retrouva bientôt son apparence humaine, doté de ses pouvoirs traditionnels.

Peu après cela, Lawrence « Larry » Trask, qui avait construit un nouveau groupe de Sentinelles – des robots chargés de traquer les mutants – envoya celles-ci capturer Alex Summers auquel il donna le nom de code d’Havok, qui allait lui rester. Trask utilisa une arme contre Havok qui inversa le rôle des cellules de son corps qui, temporairement, repoussait les radiations cosmiques. Immédiatement, Ahmet, en Egypte, commença à se transformer en le Monolithe vivant. Cependant, deux Sentinelles surgirent sur les lieux et enduisirent le Monolithe d’une substance bloquant également les radiations, lui restituant sa forme humaine. Les Sentinelles capturèrent Ahmet Abdol mais il fut libéré peu après quand Cyclope réussit à convaincre ces Sentinelles de quitter la Terre pour s’attaquer au soleil. Quelques temps après, Ahmet Abdol découvrit un ancien scarabée en rubis possédant des pouvoirs inconnus et avec lequel il réussit à restaurer une partie de ses capacités surhumaines. Le Pharaon affronta alors la Momie vivante (alias N’Kantu) mais, durant leur combat, un criminel appelé l’Aspic lui vola le scarabée. Privé de celui-ci, Ahmet se retrouva de nouveau incapable de projeter de l’énergie et fut rapidement vaincu. Cependant, par la suite, la capacité d’Ahmet à projeter son énergie destructrice réapparut. Il envoya ses hommes capturer Havok et ce dernier fut conduit au quartier général du Pharaon à New-York. Le héros costumé Spider-Man fut informé de cet enlèvement et libéra Havok. Mais quand le Pharaon apparut lui-même et affronta Havok, chacun projetant une énergie destructrice l’un vers l’autre. Mais Havok et le Pharaon possédaient une puissance équivalente et leur combat était à égalité jusqu’à ce qu’un des hommes du Pharaon utilise une arme en forme d’ankh sur Havok, comme Ahmet l’espérait, et retourna alors le pouvoir de Summers contre lui. Du coup, Havok fut physiquement réduit à l’impuissance et paralysé tant qu’il portait cet objet. Les hommes du Pharaon placèrent alors Summers dans un caisson qui, cette fois, poussa Havok à absorber toute l’énergie dont il était capable. Le caisson amplifia l’énergie absorbée par Havok et la transmit au Pharaon. Celui-ci devint une fois de plus le Monolithe vivant. Le dieu asgardien du tonnerre, Thor, combattit le Monolithe pendant que Spider-Man libérait Havok. Une fois que le tisseur eut retiré l’objet en forme d’ankh du cou de Summers, le Monolithe reprit rapidement sa forme humaine mais il fut projeté par une tempête levée par Thor et put échapper aux héros.

Quelques mois après cela, Ahmet employa de nouveaux moyens pour se transformer en Monolithe, sans impliquer Havok, probablement lassé de ces tentatives après ses deux échecs. Un autre archéologue découvrit le Cristal de Chéops, une étrange gemme en forme de pyramide, lors d’un campagne de fouille en Egypte et il la confia à Ahmet, son collègue de travail pour que celui-ci l’étudie. Ahmet captura trois autres de ses collègues dans d’anciens sarcophages égyptiens qui avaient absorbé l’énergie cosmique au fil des ans et il plaça ces sarcophages en triangle centré autour du Cristal. Cette configuration servit de transmetteur pour les pouvoirs d’Ahmet, comme précédemment le corps d’Havok, et Ahmet devint de nouveau le Monolithe. Celui-ci fut combattu par les X-Men, Iron-Fist et Power-Man (Luke Cage), qui purent libérer ses trois captifs. Iron-Fist utilisa son pouvoir pour détruire le Cristal et Ahmet, de nouveau sous son apparence humaine, fut arrêté et livré aux autorités égyptiennes. Il fut bientôt condamné et incarcéré.

Quelques années plus tard, Ahmet put s’échapper de prison avec l’aide de certains de ses fidèles. Il élabora un nouveau plan pour redevenir le Monolithe, qui avait déjà entamé par ses hommes avant même son évasion. L’un de ses agents, une jeune femme se faisant appeler Fayah Sahid, contacta les Quatre Fantastiques, officiellement pour les avertir des derniers plans de conquêtes d’Ahmet. Cependant, en fait, elle aida l’organisation du Pharaon à téléporter trois des quatre héros – la Femme-Invisible, Mr Fantastic et la Torche humaine – dans le quartier général du Pharaon, qui leur fit perdre connaissance. Ces trois membres du quatuor avaient obtenu leurs pouvoirs des rayons cosmiques et le Pharaon comptait drainer les énergies de leurs corps et l’utiliser afin de surmonter l’interférence naturelle qui l’empêchait d’ordinaire d’absorber suffisamment de radiations cosmiques pour provoquer sa transformation. Pendant ce temps, Fayah Sahid avait été capturée à New-York par Miss Hulk – alors quatrième membre des FF. Ahmet fut informé de sa situation et apprit également que Sahid était en fait sa fille Salomé, qui avait insisté personnellement pour prendre part au dernier projet de son père, afin de lui prouver qu’elle était digne de lui et de son amour, mais sans que celui-ci n’en soit informé. Bien que Salomé fut à présent la seule personne au monde à laquelle Ahmet était encore attachée, il refusait de prendre le risque qu’elle parle de son organisation et de ses plans. Du coup, il la tua, de loin, en activant le collier d’électrocution porté par tous les membres de son culte. Utilisant ensuite l’énergie absorbée chez ses trois prisonniers, Ahmet devint une fois de plus le Monolithe vivant. Il partit pour New-York, avec l’intention de détruire la ville afin de prouver son immense pouvoir à la face du monde. De son côté, arrivant en Egypte, Spider-Man libéra les Quatre Fantastiques des machines qui les retenaient prisonniers, en surchargeant les systèmes électriques. Cependant, le résultat ne fut pas celui escompté : au lieu de redevenir Ahmet, le Monolithe continua à croître, dépassant même la taille de 20 mètres. Captain América et Miss Hulk travaillèrent ensembles pour électrocuter la menace avec un câble d’alimentation de la Consolidated Edison, qui alimentait Manhattan en courant. Ainsi affaibli, le Monolithe s’écroula, incapable de se relever à cause de son immense poids. Cependant, à ce moment-là, le Monolithe avait atteint un point de non-retour : sa quantité d’énergie accumulée lui permettait de continuer à absorber l’énergie, surmontant le blocage naturel qui le frappait depuis des années. Il n’y avait désormais plus de limite apparente à sa croissance, même s’il demeurait trop lourd pour se relever et, a fortiori, tenir debout. Captain América réussit à le convaincre qu’il avait causé la mort de nombreux innocents lors de son attaque sur New-York, des innocents comme lui et sa famille autrefois. Ebranlé aussi par sa culpabilité envers la mort de sa fille, Ahmet demanda à Thor de le projeter dans l’espace ; rassemblant ses forces, le Monolithe aida le Dieu du Tonnerre quand celui-ci utilisa Mjollnir pour soulever sa considérable masse ; ouvrant un portail, Thor propulsa alors le Monolithe vivant dans un autre système stellaire où il se retrouva en orbite autour de l’étoile. Continuant à absorber l’énergie cosmique, il finit par atteindre la taille d’une planète, son volume maximal, commençant à se recouvrir de végétation quand son corps commença à se transformer en biosphère. Sa masse s’accrut au point qu’il finit par créer son propre champ gravitationnel, développant une atmosphère autour de son corps désormais inerte.

Des années après, le mutant Bishop et la Shi’ar Deathbird découvrirent par hasard cette planète vivante et se posèrent sur elle. Ils y trouvèrent un groupe de voyageurs – peut-être des Skrulls – avec lesquels Deathbird avait été précédemment en contact. Celle-ci trahit alors l’X-Man et, amenant ce groupe sur la planète, ils ramenèrent celle-ci vers la Terre. Là, Apocalypse, pour lequel Deathbird travaillait, décida d’utiliser le Monolithe vivant afin d’absorber les pouvoirs d’autres mutants ; il lui révéla la véritable nature de ses pouvoirs et son implication et celle de Mr Sinistre dans leur création et fit la preuve de sa capacité à contrôler le corps d’Ahmet, en dépit de sa volonté. Il l’utilisa comme pièce centrale – un rôle qui aurait du revenir à Havok mais celui-ci était alors considéré comme mort – d’un dispositif capable d’absorber les énergies des Douze, un groupe de mutants. Cependant, Magnéto réussit à court-circuiter la machine et le Monolithe put alors se libérer. Après la fusion d’Apocalypse et de Cyclope, dans le combat qui s’en suivit, le premier, épuisé par le combat et l’épreuve, prit la fuite, emmenant le Monolithe avec lui. Le sort actuel d’Ahmet Abdol est inconnu.

Pouvoirs : Ahmet Abdol est un mutant doté de la capacité surhumaine d’absorber l’énergie cosmique ambiante dans les cellules de son corps, où elle est transformée pour devenir une forme d’énergie plus destructrice, qu’il peut manipuler et projeter à volonté. La question de savoir pourquoi Ahmet pouvait projeter de telles décharges à certains moments et pas à d’autres reste posée ; en revanche, l’interférence naturelle qui réduit considérablement en temps normal sa capacité à absorber ces radiations est très probablement la conséquence du côté artificielle de sa mutation, induite par les expériences de Mr Sinistre. Sous l’identité du Pharaon vivant, Ahmet est, en général, capable d’émettre de puissants rayons dévastateurs, avec une force maximale de 20 kg de TNT. Cette énergie peut prendre la forme de force de concussion ou d’une chaleur capable d’incinérer un corps humain. Il peut aussi projeter un mur quasi solide de vibrations soniques.

Quand il réussit à surmonter l’interférence naturelle évoquée ci-dessus, Ahmet grandit rapidement, en taille, masse, résistance aux blessures, endurance et accroît aussi sa capacité à absorber et stocker l’énergie. Il devient ainsi un colosse gigantesque, à la peau grise, baptisé le Monolithe vivant. Après avoir adopté sa taille de géant, il retrouva sa taille humaine dès que le moyen utilisé pour surmonter l’interférence l’empêchant d’absorber plus d’énergie est supprimé ou détruit. Cependant, au-delà d’une certaine taille, supérieure à une vingtaine de mètres, le Monolithe peut, seul, surmonter cet obstacle et n’a plus besoin de système intermédiaire pour l’aider à devenir ce géant. Il continue de croître, mais par pallier et non d’une manière continue : 7m80 (pour 37 tonnes) dès sa première transformation, puis 10 mètres (pour 68 tonnes), 12m50 (pour 122 tonnes) et même 18 mètres (pour un poids inconnu). Au-delà, ses tailles n’ont pas fait l’objet de mesures mais il peut, au terme de sa croissance, avoir les dimensions d’une petite planète. Physiquement, le Monolithe vivant est capable de soulever environ 100 tonnes – ou exercer une pression équivalente – dès qu’il atteint une dizaine de mètres ; sa force continue à augmenter avec sa taille mais pas de manière proportionnelle (à l’opposé, sous sa forme humaine, Ahmet ne possède aucune capacité physique surhumaine). Ainsi, à terme, son propre poids devient trop lourd par rapport à la force dont il dispose. Outre ses caractéristiques physiques, la capacité à projeter de l’énergie du Monolithe augmente avec sa taille.

Armes : En tant que Pharaon vivant, Ahmet Abdol utilisa, en une occasion, les « Yeux du Pharaon », deux gemmes écarlates produisant un effet hypnotique ; elles semblent d’une nature mystique.

Equipement : Le Pharaon utilise souvent une arme, en forme d’ankh – la croix de la vie de l’Egypte antique – qui l’aide à concentrer ses décharges d’énergie. Le Pharaon vivant a utilisé divers moyens pour dépasser ses limites humaines afin de devenir le Monolithe vivant ; entre autres, un caisson capable d’empêcher le mutant d’absorber lui aussi de l’énergie cosmique ambiante, ou, au contraire, de lui transmettre l’énergie absorbée par le jeune homme (la nature exacte du lien entre les deux mutants demeure un mystère). Ahmet a également utilisé le Cristal de Chéops afin de créer une configuration énergétique avec trois corps humains et, enfin, l’énergie cosmique contenue dans les corps des Quatre Fantastiques. Il a aussi utilisé un scarabée de rubis, aux propriétés inconnues, pour mieux manipuler l’énergie mais cet objet ne semble pas avoir été suffisant pour lui permettre de redevenir le Monolithe vivant.

Par ThierryM

Fiches Relatives