Noël Marvelien avec Deriv'Store !



Deriv'Store, les spécialistes en figurines et produits dérivés geek vous propose une collection de 6 figurines Funko Pop pour fêter Noël comme il se doit.

De Captain Bonhomme de Neige à Groot de Noël en passant par Marvel Girl et Iceman en version anniversaire. Tentez dès maintenant de remportez l'une d'elles en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Korvac - Marvel-World.com

Encylopédie - Korvac

korvac_0.jpg

  • Véritable nom : Michael Korvac
  • Profession : Prétendu conquérant, ancien technicien en informatique
  • Statut légal : Citoyen de la Lune (au trente-et-unième siècle, sur la Terre-691)
  • Identité : Le grand public de la Terre ignore l’existence de Korvac
  • Autre identité : le Dieu Machine, le Seigneur Etincelant, le Seigneur Mécanique, Jaboa Murphy, l’Ennemi ; il s’est également fait passer pour Kang le Conquérant et Uatu
  • Lieu de naissance : la Zone bleue de la Lune (aux alentours de 2977 après J.C., sur la Terre-691)
  • Situation de famille : Célibataire
  • Parents connus : Jordan Korvac (père, décédé), Myra Korvac (mère), Carina Korvac (épouse, décédée), Taneleer Tivan (le Collectionneur, beau-père) ; Jaboa Murphy, Marshach, Kareela (ancêtres)
  • Appartenance à un groupe : Ancien chef des Laquais de la Menace, ancien serviteur de la Confrérie des Badoons, ancien membre de la Légion des morts-vivants
  • Base d'opérations : Actuellement aucune, autrefois New-York (New-York, Etats-Unis), un planétoïde non identifié (Terre-691), la Zone bleue de la Lune (Terre-691)
  • Première apparition : VO : Giant-Size Defenders # 3 (janvier 1975, par Jim Starlin, Len Wein & Steve Gerber) – VF : Namor (Arédit) n°5 (4ème trimestre 1979)
  • Taille : 3m65 (variable)
  • Poids : Inconnu (variable)
  • Yeux : Œil bleu droit, œil gauche cybernétique implanté ; variables
  • Cheveux : Blonds (variables)
  • Caractéristiques particulières : Comme cyborg, le corps biologique de Korvac s’arrêtait à la taille ; en deçà, il était doté d’un ordinateur avancé relié au reste de son corps et formant une extension véritable de son être.

Histoire

Né en l’an 2977 après Jésus-Christ de la Terre-691, une terre alternative, Michael Korvac allait renaître sous différentes formes au fil de son existence, toutes puissantes et dangereuses. Adulte, il devint un technicien en informatique compétent mais il devint vite amer persuadé que ses supérieurs n’appréciaient pas ses talents à leur juste valeur. Quand la Confrérie extra-terrestre de Badoon conquit la Terre et ses mondes coloniaux aux alentours des années 3006-3007, Korvac se mit à leur service, comme collaborateur volontaire et fut bientôt responsable des systèmes informatiques d’analyse, régulant des planètes entières ; cependant, ses nouveaux maîtres le firent travailler jusqu’à l’épuisement. Lorsqu’il s’évanouit lors d’un tour de garde, les Badoons amputèrent la partie inférieure de son corps à partir de la taille et la remplacèrent par un module informatique flottant, faisant de lui un cyborg pour le punir et aussi dans l’espoir de faire de lui un ouvrir plus efficace. Un Korvac assoiffé de vengeance utilisa ses nouvelles capacités pour attaquer ses maîtres et assimiler les données de leurs systèmes informatiques, escomptant renverser les Badoons mais il fut alors enlever par une force extérieure au cours de sa révolte.

korvac_1.jpg Le joueur cosmique appelé le Grand Maître et le stratège robot le Prime Mover transportèrent Michael Korvac à l’époque moderne de la Terre-616 où il servit comme l’un des divers pions opposés les uns aux autres dans le cadre d’un tournoi de combattants. Les pions du Prime Mover, dont Korvac, affrontèrent ceux du Grand Maître, les Defenders, qui triomphèrent finalement. Au cours du jeu, le chef des Defenders, le Dr Strange, battit lui-même Korvac, qui prétendit plus tard s’être laissé volontairement battre afin de pouvoir secrètement analyser et partiellement dupliquer les connaissances et le pouvoir cosmique du Grand Maître. Ayant accompli ceci, un nouveau et plus puissant Korvac retourna au trente-et-unième siècle de la Terre-691 et choisit un planétoïde désert comme base, la transformant en une merveille de technologie avancée. Il utilisa alors son sondeur temporel (un système de téléportation couvrant l’ensemble du temps) pour accumuler des ressources et des serviteurs, tels que ses hommes de main extra-terrestres, Brahl, Dumog, Grott, Téju et Tork (qui allaient devenir connus sous le nom global de Laquais de la Menace). Complotant pour transformer le soleil de la Terre en nova dans l’espoir d’en exploiter l’énergie, Korvac fut opposé par les principaux héros de cette époque, les Gardians de la Galaxie, et le légendaire héros de la Terre-616 Thor, que Korvac avait accidentellement transporté du passé. Vaincu par Thor et les Gardiens, Korvac prit la fuite.

Retournant à l’époque moderne de la Terre-616, Korvac découvrit et pénétra dans le vaisseau-monde de l’entité cosmique Galactus, le Dévoreur de Planètes. Puisant dans ses ordinateurs centraux, Korvac assimila une technologie et un savoir si avancé qu’il devint un être cosmique quasi divin lui-même et refit son corps physique pour retrouver une forme humanoïde dépourvue de tout défaut physique. Sa transformation fut bien plus que simplement physique ; la conscience étendue qui accompagna sa nouvelle puissance donna à Korvac une nouvelle perspective sur sa propre vie et sur toute l’existence. Ne s’intéressant plus à la vengeance ou la puissance pour elle-même, il décida de devenir le souverain bienveillant de l’univers afin de pouvoir imposer une ordre juste et pacifique sur les habitants au caractère chaotique de l’univers, pour leur propre bien à tous. Korvac se réinstalla sur Terre, où il vécut paisiblement dans le voisinage de Forest Hills, à New-York, tout en préparant son coup d’état universel, utilisant ses facultés pour dissimuler son existence aux yeux des autres puissances et êtres cosmiques. Sous l’identité de Michael Korvac, apparemment un humain normal, il rencontra et tomba amoureux et épousa le mannequin Carina Walters, ignorant qu’elle était secrètement la fille du Collectionneur, l’un des Doyens de l’Univers, un être cosmique qui avait repéré la menace de Korvac et envoya Carina pour surveiller sur Terre « l’Ennemi ».

korvac_2.jpg Pendant ce temps, les Gardiens de la Galaxie avaient suivi la trace de Korvac jusqu’à l’ère moderne de la Terre-616, craignant que Korvac n’ambitionne de tuer le jeune Vance Astrovik (qui, sur la Terre-691, allait devenir le fondateur des Gardiens appelé Vance Astro après un voyage d’un millier d’années dans l’espace). S’alliant avec les Vengeurs de la Terre-616, les Gardiens se consacrèrent à la protection du jeune Astrovik tout en recherchant Korvac au cours d’une longue mission. Lorsque le membre des Gardiens Starhawk, lui-même doté de pouvoirs cosmiques, découvrit et combattit Korvac, Michael annihila entièrement le héros puis le ramena à la vie, en supprimant tout souvenir de leur rencontre et le priva de toute capacité à percevoir Korvac. A cette époque, Carina Walters était véritablement tombée amoureuse de Michael, et ne put se résoudre à le trahir pour le compte de son père. Au lieu de cela, elle trahit au contraire son père, révélant à Michael sa véritable identité et l’opposition du Collectionneur aux projets de Korvac. Celui-ci anéantit instantanément le Collectionneur, le réduisant en cendres à distance, alors même que le Doyen allait révéler aux Vengeurs l’identité du mystérieux « Ennemi » menaçant l’univers.

L’enquête ultérieure des Vengeurs les conduisit à la demeure de Michael de Forest Hills, où leur adversaire fut démasqué quand les héros réalisèrent que Starhawk ne pouvait ni voir ni entendre l’humain apparemment normal Michael. Sachant que sa confrontation avec les héros allait attirer l’attention d’autres êtres cosmiques, Korvac réalisa qu’il n’avait plus la possibilité de s’emparer de l’univers par ruse, et que de nombreux ennemis allaient bientôt l’attaquer. Décidant de commencer sa guerre avec l’univers en combattant les Vengeurs et les Gardiens réunis, Korvac massacra la plupart d’entre eux avec facilité, mais perdit apparemment son envie de se battre quand il réalisa à quel point ses actes choquaient et perturbaient Carina. Refusant de continuer à se battre alors qu’elle avait perdu sa confiance en lui, Korvac sembla se suicider. Une Carina, folle de chagrin, élimina alors la plupart des héros survivants avant de réaliser la futilité d’une telle action, poussant le dernier adversaire encore en vie, Thor, de la tuer. Contre sa propre volonté, Thor la tua. Dans un dernier acte de noblesse, Korvac et Carina, agonisants, utilisèrent leurs dernières énergies cosmiques pour ressusciter les Vengeurs et les Gardiens morts au combat. La membre télépathe des Vengeurs, Dragon-Lune, fut profondément émue par la mort de Korvac, ayant ressenti ses nobles intentions ; elle le pleura comme un sauveur universel potentiel, et son exemple l’influença grandement dans ses tentatives ultérieures d’imposer sa volonté supposée bienfaisante aux êtres jugés inférieurs.

Korvac pénétra apparemment dans le domaine de la Mort, au moins temporairement, et fut parti les morts ou supposés morts, obligés de servir au sein de la Légion des Morts-vivants du Grand Maître quand celui-ci usurpa brièvement le pouvoir de la Mort. Comme membre de la Légion, Korvac affronta le Surfeur d’argent avant de retourner vers le néant. Cependant, en vérité, Korvac n’était pas complètement mort. Juste avant la défaite apparente de Korvac, Galactus avait découvert l’intrusion de celui-ci dans son vaisseau-monde et décidé de punir le coupable en le prenant pour cible avec l’Anéantisseur Ultime, qui pouvait supprimer même l’existence de Korvac. Durant son dernier combat à Forest Hills, Korvac avait senti l’approche du rayon de l’Anéantisseur alors même qu’il réalisait que Carina perdait confiance en lui. Pour se sauver lui-même d’une totale oblitération, Korvac souhaita sa propre mort, mais préserva son savoir, sa personnalité et ses pouvoirs dans un « paquet de gênes » cosmiques qui allait être transféré vers ses ancêtres qui, eux-mêmes, au fil des années, le transféreraient de génération en génération jusqu’à l’époque de la naissance de Korvac, où le paquet génétique lui conféreraient son ancienne puissance. Alors qu’il mourait et libérait secrètement son paquet génétique, Korvac obligea secrètement Thor à tuer aussi Carina, ayant décidé d’être détaché de toute faiblesse humaine lors de sa prochaine incarnation.

Le paquet génétique se manifesta pour la première fois à l’époque moderne dans la jeune adolescente australienne Jaboa Murphy. Dominée par la conscience de Korvac, elle affronta les Quatre Fantastiques et les Gardiens de la Galaxie, qui avaient découvert les réincarnations de Korvac et suivaient la trace du paquet génétique à travers le temps. Quand le chef des Fantastiques, Red Richards, menaça Murphy avec un rayon de l’Anéantisseur Ultime détourné depuis le passé, la conscience de Korvac prit la fuite, restaurant la normalité de Jaboa Murphy. Le paquet génétique commença alors à traverser les futurs alternatifs, se manifestant ensuite sur la Terre-8710, en l’an 2591, où il dota de pouvoirs Varley, un superviseur de la distribution du courrier désabusé du Corps Central. Varley se lança dans une campagne de destruction et mourut en affrontant le héros Dargo Ktor, doté des pouvoirs de Thor, et les Gardiens mais le paquet génétique leur échappa une fois de plus, dotant cette fois de pouvoirs le philosophe bienfaisant Marshach, sur la Terre-691, qui utilisa ses étranges nouvelles capacités pendant plusieurs années pour établir et entretenir une colonie idyllique et isolée sur une planète cachée aux yeux des autres. Vers la fin du vingt-sixième siècle, les Gardiens retrouvèrent la trace du paquet génétique porté par Marshach, qui résista à leurs tentatives de lui retirer son pouvoir, avec l’aide de son ami, le Surfeur d’argent, l’ancien héraut de Galactus. korvac_3.jpg Cependant, lorsque le philosophe fut informé de l’ensemble des faits et de l’histoire de Korvac, il renonça volontairement à ses pouvoirs, se condamnant lui-même et son épouse Kareela, vieillissant désormais à un rythme accéléré, à une mort imminente, le pouvoir de Korvac ayant prolongé et entretenu de manière non naturelle leurs vies. Alors que les Gardiens étaient distraits par cette conséquence tragique de leurs recherches, le paquet génétique continua à se déplacer à travers le temps, se manifestant finalement l’année de la naissance de Korvac, en 2977, où il dota son père Jordan Korvac de pouvoirs juste avant la naissance de Michael. Utilisant ce pouvoir, Jordan Korvac résista aux Gardiens de la Galaxie jusqu’à la naissance de Michael. Le bébé usurpa brutalement le pouvoir détenu par son père, tuant celui-ci au cours du processus et fit face aux Gardiens avec toute la puissance et le savoir du Korvac adulte ; cependant, le bébé fut maîtrisé avec l’aide des sorciers Krugarr et l’Ancien (Stephen Strange) et Galactus récupéra alors son pouvoir cosmique qui lui avait été dérobé, bien qu’il décida d’épargner la vie de l’enfant. Les Gardiens restituèrent le bébé à sa mère, Myra, qui leur reprocha aux héros la mort de son mari et jura à son enfant qu’il grandirait pour venger celui-ci.

De leur côté, les anciens agents de Korvac, portant à présent le nom des Intimidateurs, tentèrent de ressusciter leur ancien chef au trente-et-unième siècle, en utilisant un disque informatique sur lequel ils gravèrent le savoir et la programmation complète de Korvac avant sa première défaite face aux Gardiens. Insérant le disque dans l’ordinateur conscient Mainframe, les criminels réussirent à créer un fac-similé de Korvac extrêmement puissant, violent et dément, un mélange du cyborg Korvac, du Korvac cosmique et de l’entité Mainframe. Le fondateur des Gardiens Martinex triompha des criminels réunis avec l’aide de divers alliés, dont notamment Phénix (Giraud) qui détruisit apparemment le nouveau Korvac. Suite à cette victoire, Martinex, Phénix, Mainframe et leurs associés formèrent une nouvelle branche des Gardiens de la Galaxie : les Gardiens galactiques.

Dans des circonstances inconnues à ce jour, une incarnation adulte et cyborg de Korvac, dotée du pouvoir cosmique, refit surface à l’époque moderne de la Terre-616. Quand le maléfique Crâne rouge absorba la puissance quasi infinie du Cube cosmique, Korvac se fit successivement passer pour Uatu le Gardien puis Kang le Conquérant afin de manipuler Crâne rouge et son ennemi, Captain América. Korvac poussa le Crâne à chercher la puissance supplémentaire du vaisseau-monde de Galactus et convainquit parallèlement Captain que Crâne rouge devait mourir sous peine de le voir asservir le monde. Lorsque Captain se résolut finalement à tuer son adversaire, Korvac usurpa le pouvoir de celui-ci – du Cube et du vaisseau de Galactus – devenant véritablement omnipotent. Il retourna alors à son époque d’origine et créa une divergence de la réalité à sa propre image de créature cybernétique, une technocratie dominée par les machines, avec lui comme souverain absolu, éliminant les Badoons pour faire bonne mesure. Cependant, Captain América suivit Korvac à son époque et organisa des révoltes de manière répétitive. Korvac altéra rétroactivement le temps pour éliminer chacune de ses attaques dès qu’elles avaient lieu, permettant à Captain América de garder le souvenir de ses altérations temporelles, dans l’espoir que la connaissance de si nombreuses défaites finirait par briser la volonté du héros. Au lieu de cela, ce fut l’esprit de Korvac lui-même qui commença à douter alors que Captain attaquait sans répit, restant indompté, inspirant les sujets de Korvac à se révolter. Persuadé par Captain América que sa propre humanité était la racine des vulnérabilités et imperfections de son empire, Korvac remonta le temps jusqu’au moment où il avait volé la puissance détenue par Crâne rouge dans l’espoir de purger plus efficacement son humanité lors de sa transformation. Mais, Captain fit échec au projet de Korvac en refusant cette fois de tuer Crâne rouge comme il l’avait fait la première fois. Korvac aida alors à contre cœur Captain América et Sharon Carter contre un Crâne rouge doté du pouvoir cosmique, qui sembla détruire Korvac en dispersant les atomes du cyborg à travers six dimensions différentes. Malgré la défaite de Korvac, Captain América trouva finalement un moyen de vaincre son ennemi, qui perdit son pouvoir cosmique.

Récemment, la jeune Voile de l’Académie des Vengeurs ressuscita par erreur Carina Walters, croyant en fait aider à ramener la Guêpe (Janet van Dyne) à la vie. La réapparition de Walters entraîna quelques instants la réapparition de Korvac. Hank Pym lui proposa de repartir avec Walters mais celle-ci refusa, annonçant préférer la non existence plutôt que la vie avec lui. Furieux, Korvac tenta de l’emmener de force mais fut alors attaqué par les différentes équipes des Vengeurs ; bien qu’affaibli, il réussissait à remporter la bataille quand les élèves de l’Académie, transformés en des versions adultes d’eux-mêmes par Walters, lancèrent un nouvel assaut. Voile réussit à mettre Korvac hors de combat, avant que Hazmat ne l’annihile totalement avec une décharge d’anti-matière.

Pouvoirs

Lorsqu’il était en possession du pouvoir cosmique, Michael Korvac possédait de nombreux pouvoirs dont une force physique, une vitesse, une résistance et une endurance presque illimitées, ainsi que des connaissances immenses, la capacité de voler, de survivre dans le vide spatial sans équipement, de se déplacer à travers le temps, la faculté d’observer n’importe quel lieu de l’univers sans se déplacer, une capacité apparemment illimitée d’absorber l’énergie et le savoir des autres êtres vivants et d’autres sources externes, la faculté de produire de l’énergie de manière illimitée – y compris le bombardement de cibles éloignées dans des lieux extrêmement éloignés – de se téléporter lui-même ou d’autres masses, de vastes pouvoirs psioniques – dont la télépathie, la projection astrale et la télékinésie – la capacité de dissimuler son existence à toute forme de détection – échappant même aux sens des autres êtres cosmiques – la projection d’illusion, le changement d’apparence, la destruction, restructuration ou création de matière à volonté, la conjuration d’objets, la manipulation du magnétisme, la création de champs de force impénétrables, de créer des champs de stase immobilisant totalement leurs victimes, la transmission de savoir et d’énergie à d’autres êtres, y compris à travers le temps et l’espace. Cependant, même avec toute cette puissance, Korvac demeurait vulnérable aux autres forces et objets de niveau cosmique, notamment l’Anéantisseur Ultime et le Cube cosmique.

Sous sa forme de cyborg originelle, le corps de Korvac fut remplacé à partir de la taille par une plate-forme flottante abritant un système informatique sophistiqué, que Korvac modifia de diverses manières au fil du temps, notamment en incorporant un grand nombre d’armes. Relié directement à son cerveau, la plate-forme contrôlée cybernétiquement répondait à chacune de ses pensées. Il pouvait ainsi analyser les capacités et les énergies de n’importe quel adversaire et automatiquement reconfigurer ses armes pour contre la menace en question, bien qu’une attaque inattendue et non conventionnelle pouvait prendre Korvac par surprise. Les systèmes de la plate-forme abritaient des données extrêmement nombreuses couvrant un grand nombre de sujets. La plate-forme était capable de relier Korvac à d’autres systèmes informatiques, absorbant ainsi leurs données. En absorbant données et énergies de sources extérieures – comme l’empire de Badoon, le Grand Maître ou Galactus – Korvac développait ses propres connaissances et pouvoirs de manière considérable, devenant un être de puissance cosmique. Il ne semble pas exister de limites sur la diversité et la quantité d’énergie que Korvac peut absorber. Son œil gauche cybernétique peut émettre un « rayon neural » capable d’influencer les esprits des autres êtres vivants, comme les obliger à s’attaquer les uns les autres. Lorsqu’il acquit le pouvoir cosmique pour la première fois, Korvac abandonna immédiatement sa forme de cyborg amputé pour se confectionner un corps humain conventionnel dépourvu du moindre défaut. Plus récemment, Korvac opta pour la forme d’un cyborg massif, plus humanoïde que sa première incarnation de cyborg (possédant ainsi des jambes au lieu d’une plate-forme) mais néanmoins extrêmement mécanisé.

Aptitudes

Michael Korvac est un brillant scientifique et technicien en informatique et un formidable stratège.

Equipement

Avant d’obtenir le pouvoir cosmique, Korvac utilisait une technologie lui permettant de se téléporter lui-même et d’autres objets, et se de se transporter également lui et ces objets à travers le temps.


ThierryM 17180

Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !