Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Mantis - Marvel-World.com

Encylopédie - Mantis

Véritable nom : Inconnu (son nom de famille est probablement Brandt)
Profession : Aventurière, conseillère, ancienne serveuse, prostituée, Madone Céleste
Statut légal : Citoyenne vietnamienne expatriée, visa spécial de séjour aux Etats-Unis sur la demande des Vengeurs
Identité : Secrète
Autre identité : la Madone Céleste, la Déesse de la vie, Willow, Lorelei, Mandy Celestine, « Celle-ci » (c’est la manière habituelle dont Mantis parle d’elle-même)
Lieu de naissance : Hue (Vietnam)
Situation de famille : Mariée
Parents connus : Gustav Brandt (alias Lloyd Willoughby, premier Libra, père), Lua Nguyen Brandt (mère, décédée), Monsieur Khruul (oncle, décédé), le doyen des Cotatis (époux), Sequoia « Quoi » (fils)
Appartenance à un groupe : Ancien membre des Gardiens de la galaxie, du commando de Starlord (Peter Quill), des Vengeurs, ancienne associée du Surfeur d’argent, du premier Swordsman (Jacques Duquesne).
Base d'opérations : le Grand Nuage de Magellan (ancien empire kree), autrefois le Temple des Prêtres de Pama (Vietnam), Ho-Chi-Minh-Ville (ex-Saïgon, Vietnam), le Manoir des Vengeurs (New-York, Etats-Unis), la Résidence des Vengeurs (Californie, Etats-Unis), l’espace connu
Première apparition : VO : Avengers (vol.1) # 112 (juin 1973, par Steve Englehart & Don Heck) - VF : Etranges Aventures n°49 (4ème trimestre 1975, traduction d’Avengers (vol.1) # 116 ; Avengers # 112 a été publié dans Les Vengeurs (Arédit Marvel Color) n°1 d'août 1984)
Taille : 1m68
Poids : 52,2 kg
Yeux : verts
Cheveux : noirs

Histoire : La toujours énigmatique Mantis est apparentée à la famille du chef de la pègre vietnamien appelé Monsieur Khruul, qui détestait les Européens et leur colonisation de la région. Désapprouvant le mariage de sa sœur Lua avec le mercenaire allemand Gustav Brandt, Khruul fit traquer le couple à travers l’Indochine. La traque dura une dizaine de mois, au cours desquels les époux se déplacèrent de village en village. Ainsi, les Brandt réussirent à lui échapper tandis que Lua Brandt donnait naissance à une petite fille mais, quelques jours après, les hommes de Khruul retrouvèrent leurs traces et incendièrent leur maison, tuant Lua et aveuglant Gustav Brandt, qui réussit toutefois à fuir au cœur de la forêt tropicale, emmenant avec lui sa fille dans les bras. Ils trouvèrent un sanctuaire dans le temple des Prêtres de Pama, des membres pacifistes renégats de la race extra-terrestre des Krees, qui prenaient soin des Cotatis, une race de plantes conscientes dotées de télépathie. Les Prêtres entraînèrent Brandt, réussissant à lui donner accès à une forme de vue psychique, compensant sa cécité mais, en même temps, ils le séparèrent de sa fille, ne souhaitant que sa nature violente n’influence le développement de celle-ci. Brandt finit par quitter le temple pour Honolulu, adoptant la nouvelle identité de Lloyd Willoughby, puis finit par intégrer le cartel criminel du Zodiaque sous l’identité costumée de Libra. Convaincus que Mantis pourrait grandir afin de devenir la Madone céleste et enfanter le Messie céleste, un être parfait mêlant les genres animal et végétal, les Prêtres de Pama l’entraînèrent intensément dans les arts martiaux, qu’elle finit par maîtriser à la perfection, et lui donnèrent le nom de « Mantis » en reconnaissance de sa capacité à vaincre n’importe quel adversaire masculin. Ils lui enseignèrent aussi la manière de communiquer télépathiquement avec les Cotatis (dont l’un d’eux devait être le père du Messie céleste), ce qui lui permit d’acquérir également des capacités empathiques. Lors du dix-huitième anniversaire de Mantis, les Prêtres effacèrent ses souvenirs pour en implanter des faux, où elle n’avait connu que la vie d’une orpheline, à Hô-Chi-Minh-Ville (Saïgon), puis, vêtue d’habits traditionnels vietnamiens, l’envoyèrent expérimenter la vie parmi les humains standards. Pendant ce temps, les moines de Shao-Lom, sur Titan (la lune de Saturne), dont les croyances relevaient également du pacifisme kree, formaient une autre Madone céleste possible, l’orpheline terrestre Heather Douglas, qui allait être surtout connue sous le nom de Dragon-Lune ; mais sa vie protégée l’empêcha de s’ouvrir à l’existence humaine et de bien comprendre celle-ci et, au final, fit d’elle une candidate moins parfaite comme Madone. Ironiquement, Mantis, aussi bien que Dragon-Lune, devaient rejoindre successivement, à un moment de leur vie, les équipes des Vengeurs puis des Gardiens de la galaxie.

Comme serveuse employée par coïncidence par son propre oncle, qui ignorait naturellement sa véritable identité, Mantis rencontra le premier Swordsman (Jacques Duquesne), un aventurier et mercenaire recherché par la justice de nombreux pays et devenu alcoolique, qui travaillait pour Khruul. Sentant néanmoins une étincelle de noblesse en Duquesne et espérant quitter sa simple vie de serveuse (dont les tâches allaient bien au-delà du simple service de boissons aux clients), Mantis commença à sortir avec lui et l’aida à sortir de l’alcool. Puis, elle le convainquit de retourner aux Etats-Unis et de rejoindre à nouveau les Vengeurs pour réparer tous ses torts. Initialement, Duquesne fut réticent à ses propositions mais, après avoir été blessé lors d’un raid contre un entrepôt appartenant à un rival de Khruul, Duquesne fut sauvé et soigné par Mantis ; chez elle, elle put le guérir et la convalescence du Swordsman l’aida à faire le point sur son existence, à réfléchir aux suggestions de Mantis et, finalement, s’y rallier. Mantis l’accompagna dans son périple mais elle eut du mal à gagner la confiance du groupe après avoir commencé par les tromper, maîtrisant à elle seule Thor (Odinson) et Captain América (Steve Rogers) dans le cadre de son plan visant à aider au contraire les Vengeurs à vaincre le Dieu-Lion. Malgré cela, ses talents aidèrent les Vengeurs à plusieurs reprises ; elle aida l’équipe lors de la bataille entre Vengeurs et Defenders, orchestrée par Loki et Dormammu, puis contre d’autres ennemis comme le Collectionneur, Klaw, Solarr ou Ultron. Sa capacité empathique l’aida à sauver l’univers lorsqu’elle trouva la manière dont Captain Marvel (Mar-Vell) pouvait vaincre un Thanos doté du pouvoir du Cube cosmique, évitant ainsi un génocide galactique. Tandis que le Swordsman récupérait de récentes blessures, Mantis suivit de nouveau les Vengeurs contre la menace de Nuklo, bientôt révélé être le fils radioactif de deux héros de la Seconde Guerre Mondiale, Whizzer et Miss América.

Lors de son séjour parmi les Vengeurs, Mantis s’éloigna progressivement du Swordsman, commençant à flirter avec un autre de ses coéquipiers, le synthozoïde appelé la Vision (qui sortait à l’époque avec la Sorcière rouge), compliquant encore ses relations avec le reste de l’équipe. Quand les Vengeurs triomphèrent du cartel du Zodiaque, Libra fut capturé et révéla alors être le père de Mantis. Libra lui révéla des portions de son passé mais Mantis, qui se rappelait différemment son passé, refusa d’abord de le croire. Pour éclaircir la situation, Mantis et les Vengeurs se rendirent au temple de Pama, où ils découvrirent les Prêtres assassinés par les hommes de son oncle, qui fut lui-même retrouvé mort, tué par un extra-terrestre appelé le Tueur d’étoiles, un mutant de la race des Vorms, que les Prêtres de Pama avaient gardé jusque là emprisonné. Bien que toujours privée de ses vrais souvenirs, Mantis commença à douter de la réalité des événements dont elle se souvenait. Sachant que la Madone céleste se trouvait parmi les Vengeurs ou leurs proches, et espérant devenir le père du Messie céleste pour mieux le contrôler, le voyageur temporel appelé Kang le Conquérant attaqua le groupe, peu après que celui-ci avait triomphé du sorcier Nécrodamus. Rapidement vaincu, il eut cependant le temps d’identifier Mantis comme la Madone céleste et tenta alors de la tuer afin que personne d’autre ne puisse enfanter avec elle le Messie céleste mais le Swordsman se jeta au devant de son tir et encaissa lui-même le laser mortel. Mantis, se sentant coupable et réalisant qu’elle l’aimait profondément, eut juste le temps de recueillir ses dernières paroles avant qu’il ne décède. Les Vengeurs l’enterrèrent dans le jardin du temple des Prêtres de Pama. Après une altercation avec les Trois Titaniques et le criminel appelé Slasher, Mantis envisagea de quitter le groupe mais ils se montrèrent solidaires de sa douleur et acceptèrent de l’aider à découvrir ses vraies origines. Leur quête conduisit à de nouvelles altercations avec Kang, tout en croisant des versions alternatives du Conquérant comme le seigneur du temps Immortus, ou le pharaon Rama-Tut. Des apparitions d’un fantôme verdâtre à l’image du Swordsman trouvèrent leur explication quand Mantis apprit que le Cotati suprême avait réanimé le cadavre du héros défunt ; il confirma à Mantis qu’elle était la vraie Madone céleste. Peu après, le seigneur du temps Immortus, mais aussi Libra et les Cotatis révélèrent à Mantis son histoire complète et la jeune femme accepta sa destinée comme Madone céleste (pour la plus grande frustration de Dragon-Lune, également présente aux côtés des Vengeurs à l’époque). Lors d’une cérémonie présidée par Immortus, Mantis et le Cotati suprême furent mariés (de même que la Vision et la Sorcière rouge), après quoi le couple céleste se transforma en énergie pure et quitta la Terre. Juste avant de partir, les Vengeurs firent enfin de Mantis un membre officiel de leur groupe.

Fusionnée avec l’essence du Cotati, Mantis obtint les capacités physiques et mentales du Cotati suprême, qui vinrent s’ajouter aux siennes propres ; elle commença alors à évoluer pour devenir « l’essence de la vie », un changement qui se manifesta physiquement avec la coloration verte de son épiderme. Concevant le futur Messie céleste, elle quitta l’univers de la Terre-616 mais, même dans d’autres réalités, elle continua à faire l’objet de poursuites – dans l’un de ces univers alternatifs, elle reçut l’aide d’une ligue de justiciers surhumains pour faire face à une création mécanique qui cherchait à empêcher la naissance de son enfant. Finalement, son fils, baptisé Sequoia, naquit et Mantis essaya de l’élever aussi normalement que possible dans la ville de Willimantic, dans le Connecticut, sous l’identité de Mandy Celestine. De sombres dieux s’élevèrent pour affronter Mantis, tentant de créer une contrepartie maléfique de son fils, mais elle réussit à puiser dans les forces de la vie pour soutenir tous ceux qui combattaient les sombres dieux et rien ne put, finalement, l’empêcher d’élever pacifiquement Sequoia. Quand l’enfant à la croissance accélérée atteignit un âge où les Cotatis demandèrent à l’élever seuls, Mantis, privée d’une partie de ses nouveaux pouvoirs par les Cotatis, repartit pour les étoiles, où elle découvrit un complot des Doyens de l’univers pour mettre la main sur les six Gemmes de l’infini, afin de détruire Galactus et prendre sa place au sein de l’équilibre cosmique. Craignant que leurs actions ne conduisent à la destruction de la réalité, Mantis retrouva le Surfeur d’argent, prenant soin de lui après un combat contre le Coureur. Elle voyagea alors avec lui afin de combattre les Doyens, commençant une nouvelle liaison amoureuse avec l’ancien héraut de Galactus. Quand le Jardinier, l’un des Doyens, attaqua Mantis avec la Gemme de l’âme, elle lui échappa de justesse, transférant son essence à travers l’espace jusqu’à Shalla-Bal, l’ancienne fiancée du Surfeur, sur leur planète natale Zenn-La. Les Doyens capturèrent alors les deux femmes et tentèrent de les détruire mais Mantis préféra plutôt sacrifier sa propre existence, permettant au Surfeur de sauver celle de Shalla-Bal.

La puissance des Gemmes de l’infini des Doyens se révéla trop importante pour Mantis, qui ne put se reconstituer complètement et des fragments de son essence formèrent plusieurs « ombres » de Mantis, chacune ignorant l’existence des autres et convaincue d’être la véritable Mantis. L’un de ces ombres s’éveilla sur la Terre, sous la forme d’une jeune femme amnésique à la peau verte, mais privée de tout pouvoir lié aux Cotatis. Cherchant de l’aide, elle assista les Vengeurs de la Côte Ouest contre la Voix (Jason Cragg) puis le Maître de l’évolution et le groupe l’accompagna au temple de Pama. Là, le Cotati habitant le corps du Swordsman les attaqua, tuant le corps végétal de Mantis afin de l’amener à se réincarner dans un nouveau corps, un choc qui permettrait à Mantis de retrouver sa mémoire. Refusant cependant de laisser les Cotatis seuls avec Sequoia, Mantis, après une longue méditation, quitta les Vengeurs et, en plein Inferno, se rendit auprès des Quatre Fantastiques qui l’aidèrent à leur tour à retrouver son fils ; cependant, Kang et le sorcier Nécrodamus interférèrent avec leurs recherches. Mantis et les FF reçurent l’aide du Surfeur, venu sur Terre en suivant la piste énergétique laissée par Mantis, et aida les héros à faire face à Kang mais aussi aux Cotatis et aux Prêtres de Pama, qui souhaitaient que Mantis abandonne sa quête de son fils. Devant le refus de celle-ci, les Cotatis tentèrent de la tuer mais les héros purent vaincre Kang puis les Prêtres, poussant les Cotatis à battre en retraite. Disant adieu à ses amis de la Terre, Mantis retourna dans les étoiles sous une forme d’énergie pure, refusant même l’aide du Surfeur. Elle le retrouva cependant quelques temps après, sur la planète Verdant, un monde végétal menacé par Galactus ; s’échappant de Verdant en se rendant sur la Terre sous forme énergétique, Mantis vint en aide au Surfeur, aux Quatre Fantastiques et aux Vengeurs afin de vaincre Galactus et sauver le Monde-trône de l’empire shi’ar. Finalement, la plupart de ces ombres de Mantis cessèrent d’exister, disparaissant même de la mémoire de ceux qu’elles avaient rencontrés. Durant les événements appelés le Passage – durant lesquels Immortus, déguisé derrière l’apparence de Kang, s’attaqua aux Vengeurs – Mantis réapparut comme alliée et épouse du Conquérant, prétendant vouloir se venger des Vengeurs qui l’avaient abandonnée ; cependant, cette Mantis se révéla finalement être un Fantôme de l’espace métamorphe des Limbes, sans lien avec la vraie Mantis, ni même ses « ombres. »

Avec le temps, la véritable Mantis commença à récupérer de ses différents traumatismes, alors que son essence éparpillée se reconstituait sur Terre, au travers de cinq formes, chacune d’elle reflétant un aspect de la personnalité de Mantis : mère, amante, phénomène de foire, mystique et Vengeur. Thanos, perturbé par l’émergence du Messie céleste et de la Madone céleste comme divinités de la vie, commença à assassiner les Mantis fragmentées, ignorant qu’il précipitait ainsi la reconstitution d’une Mantis complète, qui naquit une nouvelle fois en tant que « déesse de la vie. » Totalement restaurée, elle s’associa encore une fois avec les Vengeurs et Barbelé – un héros originaire de la Terre-712 du Suprême Escadron – afin de partir à la recherche de Sequoia, qui vivait alors sur la planète Tamal, et le protéger de Thanos, finissant par combattre aux côtés de celui-ci afin de neutraliser la menace de la Pourriture, une entité qui dévorait lentement la réalité (plus tard, Thanos affirma qu’il s’agissait là d’un de ses Thanosi mais, menteur connu, la véracité de cette affirmation demeure inconnue). Mantis proposa alors de guider la jeune recrue des Vengeurs Silverclaw, une autre déesse potentielle, et son propre fils, « Quoi », qui était devenu amer et rebelle durant sa séparation d’avec sa mère. Finalement, il accepta sa mère ainsi que son propre rôle comme Messie céleste. Puis Quoi partit chercher son propre destin, aux côtés de la pirate saurienne Raptra, dont il était tombé amoureux. Durant le conflit avec Thanos, Mantis et la Vision (depuis longtemps séparé de la Sorcière rouge) devinrent brièvement amants, mais la Vision décida finalement que sa nature mécanique le rendait peu adapté à une relation durable avec la maternelle Mantis parce que leur union ne pourrait pas leur permettre d’avoir des enfants et il mit un terme à leur liaison. Mantis revint apparemment sur Terre et se retrouva parmi les Vengeurs quand ceux-ci firent face à la démence de la Sorcière rouge mais, s’il s’agissait de la vraie Mantis et non d’une création conçue par la Sorcière, elle regagna l’espace peu de temps après.

Armée de visions précognitives qui lui indiquaient que les Phalanx sous le contrôle d’Ultron se préparaient à isoler et conquérir l’empire kree, Mantis se rendit chez les Krees et se laissa arrêter, afin d’attendre en cellule la formation par Star-Lord (Peter Quill) d’un commando suicide contre les Phalanx. Négligée par les Krees qui voyaient en elle une farfelue avec des illusions de grandeur, elle réussit à être sélectionnée pour rejoindre l’équipe en annonçant aux Krees ce qu’ils comptaient faire d’elle avant qu’ils n’ouvrent même la bouche. Avec Bug, Captain Universe (Gabriel Vargas), Deathcry, Groot et Rocket-Raccoon, Mantis et Star-Lord s’introduisirent secrètement dans la capitale des Krees, la planète Hala, cherchant à y trouver le centre de production des Phalanx. Utilisant ses sens avancés et ses talents de précognition, Mantis apprit que les Phalanx utilisaient des nanovirus pour infecter les populations biologiques et, malgré la perte de Deathcry, le groupe réussit à mettre au point un remède, avant de s’échapper avec celui-ci vers le monde-frontière kree d’Alon-Gim.

Les survivants du commando retournèrent bientôt sur Hala, où Mantis coordonna un plan complexe qui impliquait la mort de Gabriel Vargas des mains d’un Blastaar contrôlé par les Phalanx, la capture de Star-Lord et la torture de celui-ci par les Phalanx, le sacrifice pyrokinétique de Groot et, finalement, sa propre mort des mains d’Ultron, afin de déclencher l’effondrement de la Tour de Babel, qu’Ultron avait utilisé pour contrôler les Phalanx. Cela permit alors à Quasar (Phyla-Vell) et ses alliés de détruire Ultron ; mais, malgré les prémonitions de Mantis concernant sa propre mort et celle de Groot, l’un comme l’autre survécurent finalement au conflit.

Après la défaite d’Ultron, Star-Lord décida d’organiser ses alliés – Drax, Gamora, Quasar, Rocket-Raccoon et Adam Warlock – au sein d’une équipe coordonnée, bientôt baptisée les Gardiens de la galaxie. Quand certains d’entre eux refusèrent initialement de rejoindre le groupe, à la demande de Star-Lord, Mantis l’aida en utilisant ses pouvoirs mentaux pour influencer ceux qui doutaient de l’intérêt du groupe, les poussant à suivre Star-Lord. Elle-même rejoignit l’équipe dans un rôle de soutien, fournissant services mentaux et conseils, œuvrant pour équilibrer les personnalités disparates et rebelles des membres des Gardiens, tout en dissimulant aux Gardiens qu’elle avait eu une vision de l’avenir où le groupe serait trahi par l’un d’eux. Avec un Groot encore en convalescence, Mantis s’installa dans le quartier général des Gardiens, Nulle-Part, un carrefour dimensionnel logé dans la tête décapitée d’un Céleste, flottant dans un nœud interdimensionnel appelé le Vide, à la frontière de l’espace-temps. Là, elle conseilla la première recrue du groupe, le Major Victoire, égaré à travers le temps, puis affronta Starhawk afin de défendre le Major et lutta pour maintenir la cohésion du groupe face à une invasion des Skrulls et la diversité des opinions sur le rôle que le groupe devait tenir.

L’affaire avec les Skrulls conduisit à la révélation des manipulations mentales de Mantis et la plupart des Gardiens quittèrent Nulle-Part furieux sur la manière dont Star-Lord et Mantis les avaient utilisés. Cependant, Rocket-Raccoon, demeuré fidèle au concept des Gardiens, forma une nouvelle équipe, avec lui-même, une Mantis désormais active sur le terrain, Groot, le Major Victoire et Bug, chassant des Badoons agressifs de la planète coloniale de Benthus, avant de sauver Star-Lord – qui réintégra rapidement les Gardiens, avec une nouvelle recrue, Jack Flag – de Blastaar dans la Zone négative. Vers la même époque, la guerrière composite Unum, pion de l’entité cosmique appelée Inimitié, prit pour cible Mantis, Gamora, Quasar, les guerrières skrulls Jazinda et Lyja et les Libératrices de la Terre, souhaitant détruire les héroïnes. N’éprouvant aucun sentiment d’Inimitié, Mantis fut capable de faire face à l’entité cosmique au sein de la conscience d’Unum, permettant à Miss Hulk de vaincre la guerrière. C’est alors qu’une vaste guerre éclata entre les empires des Krees et des Shi’ar et les Gardiens essayèrent de convaincre les deux empires à cesser les hostilités et restaurer la paix. Durant ces événements, Mantis et d’autres Gardiens furent emmenés par Starhawk dans l’avenir où ils découvrirent que l’univers était menacé par une déchirure de l’univers lui-même, la Faille, apparue durant la guerre des Krees et des Shi’ar. Malgré cette information, les Gardiens furent incapables de rétablir la paix et la guerre s’acheva quand une énorme bombe tua apparemment les souverains des deux empires, Flèche noire et Vulcain. L’explosion provoqua aussi le trou dans l’espace et le temps aperçu par les Gardiens dans le futur. Les Gardiens s’occupèrent alors d’assurer la protection de leur univers contre les forces qui traversaient la déchirure, effectivement appelée la Faille. Les Gardiens réussirent à empêcher la Faille de continuer à s’étendre mais au prix de la mort apparente de plusieurs d’entre eux des mains du Magus – l’incarnation maléfique d’Adam Warlock récemment réapparu – dont Mantis. Cependant, les « morts » avaient en fait été faits prisonniers et enfermés sur le monde prison de l’Eglise universelle de la vérité, l’organisation du Magus. Grâce à Dragon-Lune, les autres Gardiens finirent par découvrir la réalité et partirent sauver leurs coéquipiers. Mantis put ainsi être délivrée, comme les autres Gardiens, mais Phyla-Vell trouva, cette fois, vraiment la mort en ramenant involontairement à la vie le Titan Thanos. Les Gardiens se reformèrent alors pour contrer la menace du Titan, puis le groupe participa à la bataille contre les forces du « Cancervers » (un univers de l’autre côté de la Faille) quand celles-ci, conduites par le Seigneur Mar-Vell, essayèrent de conquérir la réalité.

Pouvoirs : Grâce à son entraînement par les Prêtres de Pama, Mantis a un « contrôle complet » sur son corps. Son agilité est aussi développée qu’une femme sans pouvoir peut avoir. Elle est aussi capable d’accélérer son rythme de guérison après avoir été blessée. Mantis possède d’extraordinaires capacités dans des arts martiaux qui ont été développés et améliorés au cours de millénaires successifs par les Prêtres de Pama. Ces techniques de combat sont principalement basées sur les points sensibles et les terminaisons nerveuses du corps de l’adversaire ; ainsi, en connaissant les zones du corps à frapper, Mantis peut étourdir un être aussi puissant que Thor, même si elle ne dispose d’aucune force surhumaine. Mantis possède aussi une capacité empathique qui lui permet de ressentir les émotions des autres, sous la forme de « vibrations » psychiques.
Depuis son union avec l’ancien Cotatis, Mantis est capable de projeté sa conscience hors de son corps, ce qui lui permet de voyager dans l’espace, en couvrant des distances interplanétaires. Elle peut alors se créer un corps végétal à partir des plantes locales. Ses talents de combattantes restent intacts ; ses capacités empathiques en sont même accrues jusqu’à un degré surhumain, s’étendant à la flore et la biosphère de la planète en question. Elle est également capable, sous cette forme, de contrôler la végétation environnante.

Commentaires : Mantis ne doit pas être confondue avec le personnage homonyme de la Terre-9997 (Terre-X), membre de Xen. >br>
Il convient aussi de préciser que Steve Englehart, après avoir quitté Marvel, fit apparaître Mantis dans plusieurs autres compagnies, avant de revenir, avec Mantis, à Marvel. Cela commença avec Justice League of America # 42 de DC Comics où elle porte le nom de Willow et est encore enceinte ; c’est sous le nom de Lorelei qu’elle réapparaît dans Scorpio Rose # 2 d’Eclipse Comics, cette fois après son accouchement ; ce qui devait être Scorpio Rose # 3 fut finalement publié dans Coyote Collection # 1 d’Image Comics. N'étant pas inscrite dans la continuité marvelienne, ces histoires ne figurent pas dans la partie historique officielle.

ThierryM 16765

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 11
    Membre : 0