Redevenons tous enfants avec Kid Avenue !



Kid-avenue.com, chasseur d'idées et Marvel World vous proposent 6 lots exceptionnels !



Tentez dès maintenant de remportez une lampe 3D Spider-Man, la trottinette Avengers, la clé USB Hulk, le drap de plage Spider-Man ou la montre digitale Spider-Man en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Mike Ploog - Marvel-World.com

Encylopédie - Mike Ploog

Nom : Ploog
Prénom : Mike G.
Né en : 1942
Lieu de naissance : Minnesota, Etats-Unis d’Amerique
Profession : Dessinateur (Story-board, comics, illustrateur)



DANS L’INDUSTRIE DU DESSIN ANIME

D’abord élevé dans une ferme du Minnesota, puis à Burbank en Californie, Plogg s’est enrolé dans les marines à l’âge de 17 ans, et y resta durant dix années. Vers la fin de son contrat, il commence à travailler pour une publication du corps, Leatherneck Magazine, pour lequel il écrit, prend des photos et dessine. Après sa désincorporation, en 1960, il trouve du travail au studio Filmation à Los Angeles, où il intervient sur les dessins animés Batman et Superman. Il y est crédité pour quelques travaux de mise en page.
La saison suivante, il fût embauché pleinement pour une telle tâche, qui le voyait en fait être pleinement responsable de la mise en forme des scènes, après la réalisation du story-board.
L’année d’après, encore, il travaille cette fois-ci pour Hanna-Barbera, pour lequel il mettra en page entre autre l’épisode pilote du dessin animé Scooby-doo. C’est dans ce studio, qu’un collègue lui donne un prospectus annonçant que Will Eisner cherchait un assistant pour l’aider à réaliser le magasine d’instruction militaire P*S Magazine.
Familier avec un tel univers de par son expérience au sein des marines, Mike Ploog se rendit compte qu’en fait il copiait depuis des années les dessins d’Eisner, pour s’entraîner. Choisit pour la place, Ploog se rendit à New York et travailla deux ans aux côtés du monstre sacré du comics. Officiellement, Ploog remplaçait Eisner, que l’armée souhaitait voir former successeur. Mais l’ombre du créateur se fit longtemps sentir sur leur travail.

CONCRETISER CHEZ MARVEL

Sur la suggestion du lettreur d’Eisner, Ben Oda, et du dessinateur Wally Wood, Ploog se lança dans les comics à proprement parler, via l’éditeur Warren Publishing. Il y réalisa des comics d’horreur en noir et blanc. Mais c’est un extrait de western, qui présenta à Marvel Comics, qui le fit embaucher afin de dessiner la série Werewolf by Night, présentée dans le magasine Marvel Spotlight #2, en février 1972. Après trois numéros dans le magasine, la série prit son envol, et quitta les pages de Marvel Spotlight. Ploog utilisa néanmoins les pages de ce magasine pour créer et lancer un nouveau personne, le motard au crâne de feu, Ghost Rider.


Avec le scénariste Gary Friedrich, il collabora pour six numéros à une adaptation de Frankenstein de Mary Shelley, de janvier à octobre 1973. Quelques mois plus tard, c’est avec Steve Gerber, qu’il aborda un autre personnage référence des comics d’horreur, à savoir Man-Thing. En quelques numéros, cette série gagna des lettres de noblesses, surtout par le parallèle entre le monde imaginaire et la société réelle que Gerber mis en place. Chez Marvel, Ploog travaillait sur d’autres séries aussi, comme Planet of the Apes, Kull the destroyer, et donc Werewolf by night.
Lorsqu’il quitta Marvel, c’est, selon lui, à la suite d’un différent avec le Rédacteur en chef de l’époque, Jim Shooter.
Par la suite, il ne réalisa que quelques petits boulots pour l’industrie du comics, pour Heavy Metal par exemple, en 1981.

LA DIVERSITE COMME CHOIX

C’est via l’industrie du film, qu’il reprit une activité « publique ». Il travaillera en post-production sur le film Ghost Buster, d’Ivan Reitman, sortit en 1984. Il enchaîna ensuite par divers dessins animés, dont Wizards, The Lord of the Rings et Hey Good Lookin. En 1988, c’est en tant que designer de production, qu’on le retrouve, sur le clip MoonWalker de Michael Jackson.
Il sera aussi story-boarder ou designer pour d’autres films, tels Little Shop of Horrors et The Unbearable Lightness of Being, et pour différents projets de la Jim Henson Compagny, Dark Crystal entre autre.

Avec son vieux collègue Steve Gerber, il revient aux comics pour Malibu Comics et le one-shot Sludge: Red X-Mas, en décembre 1994. Mais il fit une parenthèse de dix années, après laquelle on le vit revenir aux côtés de John Marc De Matteis, pour l’éditeur Crossgen, avec la série Abazad. Mais l’éditeur mis la clé sous la porte assez rapidement derrière, et c’est une division de Walt Disney Compagnie qui racheta les droits d’Abazad. La série fût relancée, avec d’ors et déjà deux numéros, mais pour un public d’enfant.

Mais la carrière de dessinateur de Mike Ploog sut aussi prendre d’autres chemins, comme celui de l’illustration de cartes à collectionner pour le jeu Magic The Gathering, et son extension les Masques de Mercadia, pour laquelle il réalisa plusieurs cartes.

Ploog et DeMatteis sont censés aussi réaliser une série publiée chez Image Comics, Stardust Kid.

Informations sur la fiche


Rédacteur(s) : Yaneck Chareyre
Nombre de lecture : 4737

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 17
    Membre : 0