Encyclopédie - Impériaux (les) (Sakaar) - Marvel-World.com

Encyclopédie - Impériaux (les) (Sakaar)

Temps estimé pour la lecture de cet article : 10 minutes.

imperiaux-les-sakaar_0.jpg

  • Représentants connus : Angmo, Arkash, Arkis, Charr, Dénébo, Denbo, Elloe Kaifi, Ronan Kaifa, Sharn, Lavin Skee, Primus Vand, Vandro, bien d’autres encore
  • Autres noms : The Sakaaran Imperials (VO) ; les « peaux rouges »
  • Base d’opérations : Sakaar (système de Tayo, galaxie de Fornax)
  • Première apparition : VO : Incredible Hulk (vol.3) #92 (février 2006, par Greg Pak & Carlo Pagulayan) – VF : Hulk Monster Edition n°3 (septembre 2007)
  • Traits : Les Impériaux de Sakaar sont des humanoïdes à l’épiderme rouge qui sont devenus l’espèce dominante de la planète Sakaar.
  • Hauteur : Variable
  • Poids : Variable
  • Yeux : Variables
  • Peau : Rouge

Histoire

Les origines des Impériaux demeurent inconnues, notamment le fait de savoir s’ils sont originaires de Sakaar, comme les Natifs, ou arrivés sur la planète comme d’autres espèces, comme les Piques. Selon la théorie dominante, les futurs Impériaux évoluèrent à partir d’une seule tribu du Peuple de l’ombre, une autre race native de Sakaar, après avoir abandonné leurs traditions ancestrales en quittant le Grand Désert pour se réinstaller dans des régions orientales plus tempérées. Après quelques millénaires, les membres de cette tribu changèrent, isolés du reste de leur civilisation, et développèrent de nouvelles caractéristiques physiques, dont une stature plus réduite, une peau rougeâtre et des excroissances sur le menton des hommes. Cependant, opposés à l’idée de toute évolution, les scientifiques officiels de l’Empire, pour défendre l’unicité de leur espèce, refusent cette théorie et défendent l’idée que leur espèce est arrivée de l’espace des millénaires après le Peuple de l’ombre. Quoi qui l’en soit, les premières mentions des Impériaux remontent vers 1713 Avant, vivant dans la périphérie du Grand Désert. Six siècles plus tard, les « Impériaux » eurent leurs premiers contacts avec les Natifs et les deux espèces commencèrent par commercer ensemble et échanger leurs connaissances et technologies pour le bénéfice de tous. Nomades à l’époque, chassant les trizelles, les Impériaux apprirent des Natifs les techniques de l’agriculture et ne tardèrent pas à se sédentariser, construisant des cités états de plus en plus étendues. Se lançant dans l’élevage, ils apprirent à domestiquer les arquindes vers 1150 Avant. Impériaux et Natifs finirent par entrer en compétition pour les ressources de la région et cette rivalité finit par éclater en un conflit ouvert en l’an 28 Après quand les seigneurs de la guerre des Impériaux pillèrent une ancienne tour de Natifs, dans la province du Haut Vandro. Désorganisés et sans autorité centralisé, les Natifs reculèrent lentement devant les Impériaux unis qui devinrent la civilisation dominante de Sakaar. Au sein de leurs villes, les Impériaux prirent l’habitude de choisir leur seigneur de la guerre au moyen de combats de gladiateurs, dont le vainqueur assumait le pouvoir politique.

imperiaux-les-sakaar_5.jpgL’an 0 du calendrier impérial correspond à l’année de naissance du plus ancien ancêtre de connu de la lignée impériale actuelle. En 23 Après, cet ancêtre tenta de renverser le seigneur d’Anadv mais, après son échec, dut prendre la fuite et se rendit au sud, où il fonda la cité-état d’Umégus vers la fin de la même année. Tandis que ces cités-états agricoles prospéraient, la population impériale connut une croissance exponentielle. La cité de Géot fut fondée en 98 Après, afin d’exploiter la sylviculture de par la proximité avec le Bois tordu. En 133 Après, une alliance de puissants seigneurs de la guerre unirent leurs forces pour renforcer leur pouvoir au nord des plaines de Chaleen, fondant Fillia, le premier royaume connu des Impériaux. En quelques décennies, plusieurs royaumes impériaux semblables apparurent à la surface de Sakaar : Okini, Tégo, Vandro, Umégus, Wukar et Kuma. Désormais, le pouvoir était transmis de manière héréditaire et non plus au travers de duels de gladiateurs. Maintenus malgré tout, les combats de gladiateurs devinrent alors la principale forme de divertissement public des Impériaux, mettant désormais en scène soldats en retraite, jeunes sans emploi et criminels condamnés espérant obtenir une amnistie pour le simple plaisir de les voir s’affronter. En 151, Géot devint la capitale du royaume de Tégo et finit par être annexée par le Père Empereur en 495 Après quand Tégo fut soumis par ce dernier. Des différents royaumes des Impériaux, le royaume de Vandro devint le plus important, grâce aux mines d’argent découvertes dans le nord-ouest de la chaîne du Maga en 181 Après. Les autres cités-états ne tardèrent pas à jalouser la richesse du Vandro mais les armées de ce dernier purent repousser toutes les tentatives d’invasion de ses voisins pendant plusieurs décennies. Après des années d’escarmouches frontalières mineures entre les différents royaumes impériaux, des guerres de grande ampleur éclatèrent parmi eux en 199 Après afin de prendre le contrôle des terres et des ressources naturelles, conduisant à une période aujourd’hui connue sous le nom de « l’Âge sombre » de l’histoire impériale.

Tandis que les royaumes de Vandro et de Filia maintenaient leur domination tout au long de cette période, cette époque fut aussi caractérisée par des invasions sanglantes et de nombreuses tentatives d’assassinats. Cette instabilité perdura pendant plusieurs siècles jusqu’à l’avènement en 468 Après d’Angmo, un général d’armée issu de l’aristocratie d’Umégus qui mena une brillante, mais sanglante, campagne militaire à travers Sakaar, annexant les autres territoires au sein du royaume d’Umégus. Ce fut finalement le général Angmo, de la cité-état d’Umégus qui provoqua l’effondrement du royaume de Vandro en déclenchant une guerre civile entre le Haut Vandro et le Bas Vandro avec l’aide d’espions envoyés en Vandro pour susciter un mouvement d’indépendance au Bas Vandro. La guerre civile qui s’en suivit conduisit à l’éclatement du royaume de Vandro. De son côté, Angmo fonda l’Empire de Sakaar, annexant ses voisins, avant de finalement rallier les deux entités issues du Vandro au sein de son empîre. En 500, au terme d’une guerre de quatre ans, l’empire annexa Fillia, le dernier des royaumes à résister au Père Empereur, marquant ainsi la naissance du Premier Empire sakaarien. En 504 Après, l’empire fit face à l’invasion des Piques, une race végétale venu d’au-delà de Sakaar. Les Impériaux furent initialement mis en déroute par les Piques mais, en 536 Après, le Grand Vortex apparut en orbite autour de Sakaar, qui recracha plusieurs objets de haute technologie qui furent étudiés par les savants du Père Empereur. Rapidement, ils réussirent à utiliser cette technologie, renversant le cours de la guerre. En 515 Après, les Piques ravagèrent la capitale d’Umégus et le Père Empereur utilisa la nouvelle technologie pour détruire sa ville, avant de décider de faire de Géot sa nouvelle capitale, qui devint connu sous le nom de la Cité Trône quand les travaux de construction furent achevés en 542 Après, deux ans après la fin de la guerre des Piques. Pour fêter la victoire sur les Piques, le souverain restaura les Grands Jeux, qui avaient été suspendus pendant les longues années de la guerre.

imperiaux-les-sakaar_6.jpgA la mort du Père-Empereur en 552 Après, son fils, le Héros Protecteur de Sakaar, Angmo II, monta sur le trône, sous le surnom de « Roi rouge. » Cependant, Fillia demeurait toujours une province frondeuse, conduisant un nouveau conflit en 560 Après quand le Roi rouge lança ses troupes contre les Filliens, prenant prétexte de la destruction d’un croiseur de plaisir impérial pour dénoncer l’existence de terroristes au sein de Fillia. Cette attaqua poussa les Filliens à déclarer leur indépendance mais le conflit s’équilibra au cours des six années suivantes sans qu’un vainqueur clair ne se dessine. Afin de renforcer la légitimité de ses décisions, l’empereur cherche souvent l’approbation du Sénat, dont nombre de ses membres lui doivent leur statut, sur ses décisions politiques.

Les Impériaux, sous la direction du Père Empereur puis du Roi rouge, forment une société militarisée, où les dirigeants politiques sont également des officiers supérieurs de l’armée impériale. Ces oligarques, des patriciens essentiellement héréditaires, appartiennent au Sénat impérial, doté d’un pouvoir législatif, soumis toutefois à la volonté de l’empereur. L’ordre de cette société esclavagiste est maintenu par un très grand nombre de soldats, mobilisés en permanence. L’armée est constituée de la Garde impériale, dont la Garde bellique des Têtes-de-Mort (un groupe de machines de guerre cybernétiques arrivées sur Sakaar il y a plusieurs décennies) et des régiments standards, implantés dans les différentes villes de l’empire. Dans ce cadre militariste, la progression sociale se fait presque exclusivement en s’engageant dans l’armée pour en gravir les échelons. Une seconde manière de progresser dans la société existe au travers des Grands Jeux.

la technologie impériale

le Cuirassé impérial

imperiaux-les-sakaar_1.jpgLe croiseur impérial est le principal vaisseau de guerre de l’armée impériale, mesurant une longueur d’environ 1500 mètres pour une largeur de 690 mètres. Il est équipé d’armements issus de diverses civilisations, tous arrivés par le Grand Vortex. Un croiseur est ainsi doté de deux canons désintégrateurs krees, de 24 doubles projecteurs d’énergie luphomoïdes, d’une dizaine de harpons énergétiques mobiens, de 8 missiles air-sol xandariens et de 8 bombes incendiaires. Le plus redouté des vaisseaux volants de l’armada croissante de l’Empire, le cuirassé impérial est un véritable symbole de l’ingéniosité et la débrouillardise des ingénieurs impériaux. Après que le Père Empereur avait ordonné à son vaisseau amiral de mener une attaque de bombes incendiaires sur l’ancienne capitale de l’Empire pour y détruire les Piques, il décréta que le vaisseau amiral soit retiré du service actif pour être installé dans la nouvelle Cité-Trône afin d’y servir de palais impérial – un monument en mémoire de sa victoire sur les Piques. Du coup, il ordonna à ses ingénieurs de construire un nouveau vaisseau aérien lourdement armé afin d’incarner la supériorité militaire de l’Empire. Malheureusement, le Grand Portail avait tendance à endommager toute technologie de voyage spatial transitant par lui, empêchant toute réparation et obligeant les ingénieurs à fabriquer un vaisseau à partir de différents morceaux de plusieurs autres appareils. Le premier composant principal du cuirassé arriva à travers le Grand Portail en 549 Après quand une petite flotte de croiseurs de combat krees furent attirés dans le Grand Portail en patrouillant le système I14 de l’empire kree, dans le Grand Nuage de Magellan, à proximité de l’empire skrull de la galaxie d’Andromède. Même si les moteurs et les systèmes de propulsion des croiseurs de combat furent détruits, les coques des vaisseaux écrasés sur Sakaar purent servir de point de départ à la construction des cuirassés. Plus tard, après la destruction de Tarnax-IV, la planète capitale des Skrulls, par le dévoreur de mondes Galactus (Galan), plusieurs seigneurs de la guerre des Skrulls commencèrent à s’affronter les uns les autres pour contrôle l’empire et un grand nombre de leurs croiseurs et de leurs navettes endommagés, furent attirés dans le Grand Vortex, fournissant de nouvelles pièces aux ingénieurs impériaux à la recherche de moteurs suffisamment puissants pour soulever les anciens croiseurs krees. Finalement, les ingénieurs de l’Empereur développèrent plusieurs altérations de leur propre inspiration, ajoutant plusieurs systèmes d’armement aux croiseurs, prélevés sur d’autres appareils, et mirent au point le premier croiseur en l’espace d’une décennie.

Baptisé le « cuirassé de guerre impérial », la construction de la nouvelle flotte de croiseurs lourds fut achevée en 557 Après, juste à temps pour le déclenchement du conflit entre l’Empereur et Fillia. Les croiseurs se révélèrent extrêmement utiles aux premiers jours du conflit car les Filliens ne disposaient pas de vaisseaux volants suffisamment puissants pour contrer les cuirassés impériaux. Mais, après que les cuirassés avaient ravagé plusieurs villes et cités dans le sud de Fillia, lors d’une série de campagnes de bombardements, les Filliens mirent au point un système de défense anti-aérien, empêchant les cuirassés de s’avancer trop avant dans le territoire fillien. Ainsi, la Guerre de l’Empereur se stabilisa avec l’équilibre des forces des combattants. Récemment, un cuirassé impérial a été déployé dans la Cité-Trône pour bombarder une équipe de gladiateurs, au centre de la Grande Arène. Devant l’effroi produit, le Roi rouge utilisa ses conseillers pour faire croire que l’attaque était le fait de sympathisants filliens, infiltrés dans l’armée impériale.

A cause des ressources limitées avec lesquelles les ingénieurs de l’Empereur doivent travailler, il n’y a pas deux cuirassés impériaux exactement identiques. Cependant, tous ces vaisseaux sont équipés de certains éléments standards. De plus, chaque cuirassé impérial contient un hangar intérieur pour stocker des bombes qui sont capables de transporter jusqu’à 8 bombes incendiaires ou 64 bombes conventionnelles. Les ingénieurs impériaux ont apporté plusieurs modifications aux bombes incendiaires de 350 tonnes depuis qu’elles ont été découvertes à bord des vaisseaux des Têtes-de-Mort : elles peuvent être dotées de têtes chimiques ou biologiques pour accroître encore leur potentiel destructeur (comme ce fut le cas quand le Père Empereur ordonna le bombardement des Piques en 540 Après) ou elles peuvent être modifiées pour devenir des armes de tir de précision capables d’éradiquer des quartiers entiers en concentrant l’explosion et infligeant des dégâts minimums aux zones environnantes.

les disques d’obéissance

imperiaux-les-sakaar_2.jpgEn 551 Après, le Grand Vortex amena sur Sakaar des vaisseaux d’assaut krees de la classe Furtive, qui avaient quitté une station spatiale kree localisée dans la système stellaire de Duggil, dans la Voie lactée. En plus de plusieurs centaines d’armes à décharge énergétique krees, l’Empire y découvrit un petit arsenal de neuro-lances krees, des armes semblables à des bâtons capables de perturber le système nerveux central d’une cible, jusqu’à provoquer sa mort.

Les ingénieurs de l’Empire furent non seulement capables de recopier la technologie kree mais améliorèrent énormément celle-ci. Tandis que le concept original des neuro-lances (ou « bâtons d’obéissance comme ils sont également connus) nécessitait que l’utilisateur soit à proximité de sa cible, les ingénieurs de l’Empire créèrent des récepteurs en forme de disque permettant à l’utilisateur de la neuro-lance de mettre hors de combat sa victime à une distance plus sécurisée. Ces « limaces d’obédience », ou « disques de contrôle », comme ils sont aussi appelés, sont attachés à une pointe saillante qui est plongée directement dans le système nerveux de la victime. L’utilisateur de la neuro-lance peut ainsi employer son arme pour envoyer un courant électrique extrêmement fort à travers le système nerveux de la personne dotée d’un disque, l’obligeant à obéir aux ordres. Ceux qui résistent au contrôle de la neuro-lance sur une longue période sont soit tués, soit totalement lobotomisés. Actuellement, la technologie des neuro-lances/disques d’obéissance est principalement employée pour empêcher des esclaves et les gladiateurs de se révolter. Cette technologie s’est aussi révélée efficace contre les individus dépourvus d’un système nerveux traditionnel, comme les robots, grâce à sa faculté de se lier et surcharger leurs détecteurs et leurs fonctions motrices.

les plates-formes de transport

imperiaux-les-sakaar_3.jpgEn 558 Après, l’épave d’un énorme croiseur stellaire s’écrasa dans la province de Wukar après avoir franchi le Grand Portail. Le croiseur stellaire, qui avait apparemment été détruit avant même de pénétrer le Portail, ne contenait que quelques robots ayant survécu à l’assaut et qui révélèrent qu’ils avaient servi comme pilotes droïdes pour le commandant Gormagga Kraal, un seigneur de la guerre intergalactique tristement célèbre, qui avait échappé à la destruction du vaisseau à bord de son vaisseau monoplace personnel. Les plates-formes flottantes du vaisseau se révélèrent encore fonctionnelles et furent sauvés des décombres et transportés vers les centres d’ingénierie de l’Empire, dans la province d’Okini pour y être étudiées. Les ingénieurs impériaux reconstruisirent rapidement la technologie étrangère et, en 559 Après, l’utilisèrent pour créer des « plates-formes de transport », une nouvelle technologie révolutionnaire qui transforma à jamais les méthodes de déplacements des Sakaariens. Equipées de moteurs à anti-gravité qui s’opposent au champ de gravité de la planète, les plates-formes de transport offrit une mode de déplacement efficace sur le plan énergétique et qui peut atteindre des lieux inaccessibles à des vaisseaux plus imposants. Aujourd’hui, l’usage des plates-formes de transport est répandu à travers tout l’Empire. Plusieurs larges vaisseaux impériaux, comme les énormes cuirassés, hébergent de nombreuses plates-formes de transport dans leurs hangars pour transporter les troupes.

les boîtes à vision

imperiaux-les-sakaar_4.jpgLa technologie qui a donné naissance au système de diffusion par les boîtes de vision actuelles de l’Empire arriva à l’origine sur Sakaar dans la coque d’un croiseur cargo de classe Thulcane appartenant à la Fédération de Matriculon, une planète cosmopolite très avancée technologiquement, dans la galaxie du Seuil, habitée par des terra-formeurs commerciaux, des alchimistes et des spécialistes de la communication. Ces derniers ont développé une technologie permettant de recevoir et émettre des informations n’importe où dans l’univers connu. Le croiseur cargo était en route vers l’une des planètes de consommateurs de la Fédération quand il fut attiré à travers le Grand Portail et s’écrasa sur Sakaar. Les scientifiques de l’Empire adaptèrent rapidement la technologie pour lui donner une forme susceptible d’être employée sur Sakaar. Bien qu’incapable d’envoyer ou recevoir des transmissions au-delà de la planète, le Centre de transmission des boîtes à vision construit dans la Cité-Trône envoie des signaux dans toutes les provinces de l’Empire, où ils sont reçus par des unités individuelles de boîtes à vision. Aujourd’hui, les boîtes à vision personnelles ne se trouvent en général que dans les demeures des oligarques impériaux les plus riches – tous les autres citoyens sont contraints de regarder des boîtes à vision géantes construites par l’Empire dans les places publiques des cités. En plus de diffuser les messages publics de l’Empereur, les boîtes à vision fournissent aussi les retransmissions des Jeux de la Grande Arène, toujours aussi populaires.


ThierryM 1205

Facebook Twitter Instagram Youtube

Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aidé, il est temps de nous rendre la pareille !

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !