Encyclopédie - Opération: Renaissance - Marvel-World.com

Encylopédie - Opération: Renaissance

Temps estimé pour la lecture de cet article : 6 minutes.

operation-renaissance_0.jpg

  • Membres actifs : Aucun
  • Anciens membres :
    • Administrateurs : Lieutenant colonel James Fletcher (l’Aigle américain), Major Emil Gruber, J. Arthur Grover, Mr Hayworth, Secrétaire d’Etat Harold Ickes, Général Fitzhugh Killroy, Général Chester Philiips, Président Franklin Roosevelt, General Maxfield Saunders, General Shaw, Homer Simms, Représentant Simpson
    • Scientifiques : Dr Murray Anderson, Dr Crawford, Dr Abraham Erskine (Dr Reinstein), Dr Jeffrey Finkenstein, Dr Benjamin Keller, Dr Morris, Dr Gregory Weissmann
    • Agents : Betty Ross (X-13/Agent R), Lieutenant Mullen, Première Classe O’Hara
    • Cobayes : Duvid Fortunov (Dominic Fortune), Harmon Furmintz, Gilmore Hodge, Clinton McIntyre (Protocide), le Monstre-Grenouille, Tyler Paxton, Steve Rogers (Captain América), Jack Windmere, probablement d’autres
    • Agents infiltrés : Agent Z-B, Lieutenant Cynthia Glass, Heinz Kruger (comme Frederick Clemson), un Russe non identifié
  • Autres noms : Operation : Rebirth (VO)
  • Base d’opérations : Actuellement aucune, autrefois : le centre de recherche de l’Opération : Renaissance, dans une boutique d’antiquités, à Washington D.C. (Etats-Unis) ; les laboratoires Reinstein (New York, New York, Etats-Unis) ; divers autres lieux tenus secrets
  • Première apparition : VO : (historique) Captain America Comics #1 (mai 1941, par Joe Simon & Jack Kirby), (moderne) Tales of Suspense (vol.1) # 63 (mars 1965, par Stan Lee & Jack Kirby) – VF : Aventures Fiction (vol.2) n°21 (juillet 1971, avec Tales of Suspense # 63 ; Captain America Comics # 1 a été publié dans Marvel : Les Origines n°2 de décembre 2003)

Sommaire

Histoire

operation-renaissance_1.jpgMême si le gouvernement américain finançait secrètement divers projets para-humains aux alentours de l’année 14939, dont la création par Phineas Horton du premier synthozoïde baptisé la Torche humaine (et plus tard Jim Hammond), le président Franklin D. Roosevelt et ses conseillait s’inquiétaient que les Allemands nazis puissent surpasser les effets des Américains avec le Projet Nietzsche, un programme allemand de super-soldat qui se concentrait sur la génétique des Atlantes et des individus déjà dotés de capacités surhumaines, tels que John Steele. Le programme américain connut une brusque accélération quand le scientifique Abraham Erskine, du Projet Nietzsche, passa aux Etats-Unis, adoptant le nom de code du Dr Reinstein au sein du Projet : Renaissance, le programme américain de super-soldat, qui cherchait à développer une armée d’agents surhumains américains en améliorant le corps et le cerveau de soldats en augmentant leurs capacités physiques et intellectuelles. Soutenue à la fois par l’armée américaine et le FB, l’opération secrète fut infiltrée par des espions nazis, dirigés par le chef d’un réseau d’espions, le Major Albrecht Kerfoot.

operation-renaissance_2.jpgPlusieurs cobayes initiaux furent écartés et les projets s’achevèrent parfois tragiquement, comme avec le Monstre-Grenouille, une expérience ratée qui s’échappa d’une des sociétés écran du projet, les Laboratoires Reinstein, et ravagea New York avant que la Torche humaine ne réussisse à le capturer. Le général Chester Phillips, l’un des coordinateurs du projet, recruta l’aventurier Duvid Fortunov (surnommé Dominic Fortune) en 1940 ; après plusieurs semaines de test, Fortunov fut recalé à cause de questions concernant sa moralité et son éthique personnelle. Pendant ce temps, un agent fédéral de New York fut tué alors qu’il tenait à la main une amulette contenant des informations sur la formule du super-soldat d’Erskine, notée avec de la soie d’araignée, mais celle-ci fut récupérée par le jeune Steve Rogers, un civil, qui avait été écarté du projet à cause de ses insuffisances physiques, le rendant inapte pour un engagement militaire. Phillips sélectionna Rogers après avoir écouté son discours passionné pour rejoindre l’armée, après avoir été rejeté une nouvelle fois par un bureau de recrutement. Rejoignant le programme, Rogers rencontra le lieutenant Cynthia Glass, secrètement l’espionne nazie surnommée l’Agent X, et fut escorté au centre d’expérimentation de l’Opération : Renaissance, dissimulé sous une boutique d’antiquités dans un quartier de Washington DC. Là, Rogers rencontra Erskine et Murray Anderson, le directeur des projets de l’Opération : Renaissance. Pendant ce temps, Kerfoot recrutait l’Agent X-9, Heinz Kruger, le dotant d’un revolver spécial afin que ses balles puissent pénétrer les vitres blindées et lui donna la fausse identité d’un employé du Secrétariat d’Etat, l’agent Frederick Clemson.

operation-renaissance_3.jpgRogers, qui reçu le nom de code de Sujet n°223, et d’autres candidats passèrent plusieurs semaines à subir des tests et diagnostics sous la supervision du lieutenant colonel James Fletcher (qui avait été un héros costumé de la Première Guerre mondiale sous le surnom de l’Aigle américain) et le directeur de l’information, le major Emil Gruber. Harmon Furmintz (le Sujet n°220) fut écarté à cause de son hémophilie et Jack Windmere (le Sujet n°221) fut écarté après s’être déchiré un cartilage du genou lors d’un combat avec Gilmore Hodge (le Sujet n°229). Par la suite, Hodge allait être déclaré trop instable sur le plan émotionnel pour continuer le processus. Parmi les derniers candidats retenus, Erskine et Fletcher choisirent Rogers pour être le premier cobaye de la formule enfin achevée du super-soldat à cause des solides convictions morales du jeune homme. Erskine ne nota pas l’intégralité des détails du processus de super-soldat, décidant de les garder secrets, de peur que des espions nazis aient infiltré le programme. Craignant son propre assassinat, Erskine confia à Fletcher plus de détails qu’à aucun autre. Des agents nazis prirent Rogers pour cible dans un logement sécurisé du projet mais Rogers fut évacué en urgence par le soldat O’Hara, tandis que Dominic Fortune et son associée, Sabbath Raven (Gina Morelli) combattaient les nazis. O’Hara fut apparemment abattu et tué par les nazis qui le poursuivaient ; Dominic Fortune, Sabbath Raven et Rogers purent retenir les nazis suffisamment longtemps pour que des renforts arrivent. Certains responsables du Projet : Renaissance, sous la direction du général Maxfield Saunders, contestèrent le choix d ‘Erskne, préférant comme candidat Clinton McIntyre – un soldat qui avait été convaincu du meurtre de son officier supérieur – à cause du physique plus imposant de McIntyre et de son entraînement militaire. Sans qu’Erskine ne soit impliqué, Saunders administra une version incomplète de la formule du super-soldat à McIntyre, dans le cadre de la secrète Opération : Prototype ; le sérum provoqua une douloureuse croissance musculaire et, apparemment, une forme de psychose. McIntyre fut immédiatement placé dans un caisson cryogénique après avoir subi des lésions au cerveau, consécutive à un arrêt cardiaque. Saunders fut renvoyé du Projet : Renaissance et de l’armée.

operation-renaissance_4.jpgAprès que des membres d’une Cinquième colonne de sympathisants nazis avaient plantés des bombes dans une usine de munitions américaine, Roosevelt rencontra Phillips, le Sous-secrétaire Homer Simms et le coordinateur du FBI J. Arthur Grover, au sujet du Projet : Renaissance. Anderson annonça que le projet était prêt pour la phase ultime et escorta les observateurs officiels au centre d’expériences. Kruger (sous l’identité de Clemson) prit la place du Secrétaire à l’intérieur américain Harold Ickes, qui avait eu un empêchement pour la démonstration. Admis au centre par l’Agent R/X-13 (Betty Ross), les papiers de Kruger furent examinés par les agents en charge de la sécurité mais Glass le fit passer la sécurité. La procédure impliquait une série d’injections orales et par intraveineuses du sérum du super-soldat, ainsi qu’une exposition à des vita-rayons produits par un omnivertisseur électrique développé par Erskine. Plusieurs problèmes demeuraient ; si le sérum était administré trop tard, les produits chimiques perdraient de leur efficacité ; s’il n’était pas assez dilué, le sérum était susceptible de déclencher de profondes traumatismes physiques, voire la mort ; sans le traitement aux vita-rayons, le cobaye était susceptible de développer une forme de psychose. Après que Rogers avait reçu les derniers traitements, il ressentait un profond inconfort, quelques vertiges et évanouissements ; mais, rapidement, sa stature se développa considérablement, de même que sa densité musculaire. Erskine suggéra que Rogers devienne symboliquement « Captain América », afin d’inspirer les futurs super-soldats. Cependant, Kruger tira sur Erskine, le tuant, puis ouvrit le feu sur les autres officiels, y compris Grover et Fletcher. Tout en luttant avec Rogers, Kruger mourut à son tour quand il fut projeté sur le terminal électrique de l’omnivertisseur. un échantillon d’urine de Rogers après le traitement fut volé par un autre agent nazi infiltré, l’Agent Z-B, avant d’être volé par un espion russe et finir par utilisée pour doter de pouvoirs Charlie América de la New Paramount.

operation-renaissance_5.jpgPhillips ordonna que Rogers soit entraîné au sein du Projet : Super-Soldat par des maîtres de la boxe, de la lutte, du culturisme, de la gymnastique, des arts martiaux et de la stratégie militaire. Fletcher ordonna que les différents scientifiques et chercheurs de l’Opération : Renaissance soient mis en sécurité dans différents logements placés sous surveillance, même si certains d’entre eux, comme les Dr Benjamin Keller et Gregory Weissmann, furent apparemment assassinés par des agents nazis. Lors des funérailles d’Erskine, un ancien cobaye de l’Opération, Tyler Paxton, rencontra la fille du défunt savant, Esme Erskine, qu’il finit par épouser. Peu après, Hodge fut arrêté quand apparurent des preuves de sa collaboration avec des espions. Fletcher fut capturé et torturé par les nazis mais préféra apparemment se suicider plutôt de leur communiquer la moindre information. Après trois mois de formation et avoir l’uniforme et le nom de code de Captain América, Rogers découvrit la double identité de Glass comme Agent X ; elle tomba amoureuse de lui et trouva apparemment la mort en le protégeant de soldats nazis. Le Projet du Super-soldat continua sans Rogers, finissant par impliquer des soldats afro-américains conscrits, un autre déserteur du Projet Nietzsche, le Dr Wilfred Nagel (qui reprit l’identité de Reinstein utilisée par Erskine), sous la direction du colonel Walker Price ; leurs travaux conduisirent à la transformation en surhumain d’Isaiah Bradley, dont tous les autres collègues cobayes trouvèrent la mort à différentes étapes du processus, avant que le programme ne soit arrêté et leurs responsables accusés de crimes ou renvoyés dans le déshonneur de leurs fonctions. Les Etats-Unis tentèrent de nouveaux programmes de super-soldats avec l’Opération Oiseau de Feu en 1941, qui comprenait une infanterie automatisée et des soldats physiquement améliorés. En 1942, Anderson fut enlevé et utilisé contre sa volonté pour soutenir un programme nazi de super-soldat, qui conduisit à la naissance de Master-Man (Wilhelm Lohmer). Le coordinateur de l’Opération : Renaissance, le général Fitzhugh Killroy disparut en 1943 après la célèbre « Expérience de Philadelphie », peut-être en lien avec le successeur de Renaissance, le Projet Disparition. A une époque donnée, le programme embryonnaire de l’Arme Plus incorpora les reliquats de l’Opération : Renaissance, apparemment sans inclure des projets liés mais séparés tels que le Projet : Super-soldat, rétroactivement rebaptisant l’Opération : Renaissance comme Projet Arme I, tandis que les projets antérieurs devenaient les Projets Arme 0. Kerfoot conserva les notes sur le sérum du super-soldat qui avaient été volées par Kruger mais fut assassiné avant qu’elles ne puissent correctement cataloguées ; les notes furent redécouvertes au début des années 1950 par William Burnside, qui utilisa le sérum sans les vita-rayons, pour devenir un nouveau Captain América, et faire de Jack Monroe, un nouveau Bucky.

operation-renaissance_6.jpgDe nombreuses tentatives ont été faites au cours des décennies suivantes pour recréer le sérum du super-soldat, conduisant aux résultats les plus divers comme les mutations végétales de l’Homme-Chose (Ted Sallis) ou les extraordinaires pouvoirs de Sentry (Robert Reynolds). Noah Burstein, descendant de Hans Burstein, un collaborateur d’Erskine au sein du Projet Nietzsche, développa un processus similaire qui dota de pouvoirs le héros Luke Cage et quelques autres. Furmintz, qui devint directeur général de l’entreprise Génétech, passa des années à développer ses propres agents surhumains, ce qui aboutit à la création de Psionex. La jeunesse de Dominic Fortune fut restaurée à l’époque moderne par une variante du sérum du super-soldat, mise au point par Sallis et ses associés, parmi lesquels Wilma Calvin et Bobbi Morse (Mockingbird).


ThierryM 693

Facebook Twitter Instagram Youtube

Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aidé, il est temps de nous rendre la pareille !

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !