M’enregistrer  |  Connexion

Recrutement. Aidez-nous !


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

L'Armurerie d'Iron Man - Version Française - Marvel-World.com

Qu'est ce que "L'armurerie d'Iron Man" ?

"L'armurerie d'Iron Man" est un travail de recherche de M. Tim Rassbach qui a pour but de recenser l'ensemble des armures portées par Iron Man. M. Rassbach nous a très gentillement permis de traduire son travail pour le public francophone.

Nous vous invitons trés fortement à faire une petite visite sur le site officiel, à ladresse suivante : http://www.ironmanarmory.com/

L'ensemble des droits d'auteurs de cette page revient à M. Tim Rassbach, Marvel World assure uniquement une traduction.

L'armure télécontrolable (Modèle XV, version I)

News » Marvel » Historique » L'Armurerie d'Iron Man : VF » L'armure télécontrolable (Modèle XV, version I) (3191 lecture(s))

Armure télécontrolable (ou armure autonome)


Dans l’album #258, Tony testa une armure spéciale contrôlée par des tout nouveaux circuits cérébraux révolutionnaires situés dans le casque du Modèle XIV. En d’autres termes, le Modèle XV, Version I n’était finalement rien de plus qu’une version modifiée du Modèle XIV – une armure vide fonctionnant à distance. Mais à plus long terme, ce qui débuta comme une simple expérience s’avérera être finalement salvateur pour la vie de Tony.

Après une attaque des jumeaux Marrs qui le laissa paralysé et piégé dans son armure Modèle XIV, il ne lui restait qu’une option : rappeler l’armure télécontrôlable. Puis il utilisa le Modèle XV pour transporter le Modèle XIV (avec lui à l’intérieur). Par la suite, la paralysie de Stark a nécessité l’intervention de Jim Rhodes pour lui faire revêtir l’armure Modèle XV. Ces mêmes circuits électroniques de télécontrôle qui lui permettaient d’utiliser l’armure à distance fonctionnaient également très bien avec lui à l’intérieur. Prisonnier de son propre corps ainsi que de sa propre armure, Stark ne pouvait plus rien ressentir – mais son esprit demeurait libre. Bien que ses régulateurs puissent faire bouger et contrôler sa chair et ses os, les membres de Tony ne pouvaient pas se battre contre les servomoteurs de l’armure.


Bien que piégé à l’intérieur de l’armure, Tony pouvait tout de même bouger et combattre. (Au final cependant, cet effort, cette bataille pour prendre le contrôle endommagea sérieusement son organisme. Après s’être défait de celui qui tirait les ficelles, Stark dû commencer à porter une combinaison à tissu neuronal afin de permettre à son système nerveux central gravement endommagé de fonctionner. Mais cela modifiait sans cesse ses constantes. Afin de maintenir l’illusion d’une certaine normalité, il portait une couche de peau artificielle par-dessus cette combinaison.)

En raison de la liaison satellite, les temps de réaction d’Iron Man – combinés aux servomoteurs de l’armure – étaient plus lents que ceux de son système nerveux central, mais demeuraient assez appréciables au regard de toute autre alternative. Les servomécanismes contrôlaient les mouvements de l’armure alors que les activateurs géraient l’équilibre.

Alors que l’armure XXL rouge et or (Modèle XIV) demeurait l’élément fondateur de l’armure télécontrôlable, Stark en modifia légèrement l’aspect. Plus en détail, cette armure possède des packs d’alimentation externes sur les hanches (avec des cryo-batteries comme ultime réserve). La fonction première de ces packs semble servir de turbocompresseur aux répulseurs, car les câbles les relient aux gantelets (comme dans le Guerres Secrètes des origines). Un autre détail attire l’œil : l’armure télécontrôlable possède des parties auditives carrées, une configuration rendue probablement nécessaire en raison de la nature même du contrôle à distance.

Bien que fonctionnant toujours à l’énergie solaire et donc en charge continue, cette armure semble dépenser de l’énergie plus rapidement qu’elle n’en absorbe. Ainsi, en plus des packs d’alimentation, Tony ajouta un booster d’urgence pour assister les recharges ultrarapides en cas de besoin.

Comme beaucoup d’autres systèmes, le Modèle XV possède un backup contre les risques de surcharge – via son arsenal, il peut canaliser jusqu’à quarante fois plus d’énergie que l’armure n’en a été conçu. (Mais naturellement, c’est quelque chose que Tony ne se garderait bien de faire alors même qu’il porterait l’armure.)

L’armure était équipée d’un système de refroidissement hautement sophistiqué, capable de permettre à Iron Man de combattre même confronté aux brûlantes décharges de Fin Fang Foom (qui, pour rappel, peuvent faire fondre la roche).

L’armure possédait également la gamme habituelle de capteurs, un filtre à particules et un système d’autodestruction. L’acide pouvait encore attaquer le matériau composite de l’armure et la couche épidermique externe possédait des membranes. Arsenal : L’équipement habituel ; plus des répulseurs turbocompressés ; peut également tirer une corde en polyfibre incassable agrémentée d’un grappin. Des coupleurs magnétiques, rangés dans la partie droite de l’armure, peuvent faire flotter et contrôler des objets ou des personnes grâce à leur champ magnétique.


Equipement spécial : Inducteur d’image intégré à l’armure, c'est-à-dire un projecteur holographique lui permettant de ressembler et de parler comme Stark si besoin, tout en portant l’intégralité de son armure (y compris le casque). A la fin de la saga "Dragon Seed", Iron Man fit équipe avec le Mandarin et augmenta la puissance de son armure par l’intermédiaire des bagues du mage maléfique – relâchant ainsi une incroyable rafale d’énergie. Une rafale si puissante qu’elle en "blanchit" l’armure, nécessitant ainsi son remplacement.

MODELE XV, VERSION II


Dans l’album #276, Stark construisit cette armure de remplacement (avec quelques améliorations), mais qui se révélait être un ultime effort afin d’éviter l’inévitable. La version II fut conçue pour maintenir ses fonctions vitales. Comme bien des fois par le passé, Tony Stark n’eut même pas l’occasion de la tester avant de l’utiliser en combat réel.

Tony modifia légèrement la recette de la composition de son armure : un alliage hybride de molécules de cristaux de fer en ligne et de nitrure de titane. (Cet alliage était très pratique pour suivre et localiser l’armure). Dans le même temps, il conçu un super ordinateur. Celui-ci pouvait faire en six minutes ce que les autres ordinateurs mettaient six ans à faire. Le magnétisme inversé continue d’être l’atout majeur de l’armure. Des aimants sur les paumes permettent à Iron Man d’attirer les armes et autres objets vers lui. Des grappins magnétiques sur les bottes lui permettaient d’adhérer aux objets (comme à des avions dans le ciel, même évoluant à une vitesse de plusieurs centaines de km/h).

Les améliorations sur les gantelets comprenaient un nouveau système de mousse à extinction de feu ainsi que du gaz incapacitant (dans le gantelet droit). Des améliorations furent également effectuées sur le scanner/traceur du gantelet droit. Les stabilisateurs ont aussi été améliorés. En travaillant conjointement avec les gyroscopes auto-correcteurs, ils fournissaient une meilleure stabilité et une meilleure attitude en vol, même pris sous le feu.

Avec une santé toujours plus chancelante et sachant que la fin était proche, Stark confia à Jim Rhodes les codes de sécurité qui lui permettraient d’ouvrir l’armure et d’en sortir Tony si besoin.

Arsenal : Tout l’arsenal conventionnel du Modèle XV, plus un Taser caché dans la boucle de la ceinture. Accessoire supplémentaire : Peut s’accrocher à un appareil suborbital afin de s’élancer dans l’espace. La fusée d’appoint peut le faire parcourir près de 2,000 kms en quelques minutes.

Le fragile corps de Stark commença à l’abandonner pour de bon et celui-ci dû s’aliter. Il dû se reposer sur l’interface de l’armure télécontrôlable pour pouvoir travailler dessus. En utilisant un casque et un ordinateur portable, Tony établit une liaison à distance en temps réel – qu’il appela téléprésence. Cette dernière produisait une meilleure connexion que la réalité virtuelle, le genre qui envoyait Stark au beau milieu de la bagarre. Elle s’est même avérée être bien meilleure que ses précédentes réalisations. Mais le prix à payer pour cette connexion restait un feedback pouvant lui être fatal. Le problème principal de ce système était que, pris sous un feu nourri, la liaison du processeur de commande pouvait faiblir, un laps de temps durant lequel le contrôle du moteur était perdu – rendant ainsi l’armure complètement inopérante. (La liaison à distance possède un signal d’autodestruction pouvant être déclenché si besoin).

Le Modèle XV, Version II a été complètement ravagé par les Maîtres du Silence dans l’album #281.

Traduction par Florian Platel

Copyright

Cette page est copyright 2001, 2002, 2005 Tim Rassbach.

Iron Man et tous les personnages associés sont la propriété de Marvel Comics.



Site Web Adaptif

  • Marvel World est désormais adaptif pour un maximum de confort de lecture sur n'importe quel type de terminal !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 13
    Membre : 0