MARVEL World • Fan Fiction annexe à MEGA BASTONS Howard le Canard Prédator : Le bar

Fan Fiction annexe à MEGA BASTONS Howard le Canard Prédator

Pour parler de tout et n'importe quoi dans les limites de la bienséance.

Modérateurs: Modérateurs, Administrateurs

Fan Fiction annexe à MEGA BASTONS Howard le Canard Prédator

Messagede Wild Soul » 20 Juil 2015, 16:22

En réponse à Mr 2099 sur le sujet Méga-Baston
__________________________________________________
Perché sur le toit d'un immeuble new-yorkais, le Yautja, dissimulé par son camouflage optique et sous le couvert du vent afin que son odeur ne le trahisse pas, traquait sa proie en contrebas.

La créature, engoncé dans un costume jaune et noir, répondait au nom de "Wolverine".
Les scanners du Predator avaient analysé le mutant et déterminé qu'il ne pouvait y avoir de meilleur choix de trophée pour le premier sang du Hish.
Mais cet être au squelette et aux griffes de métal était redoutable. Le corps à corps devait si possible être évité.
Le Yautja ajusta son canon à plasma d'épaule et trois points lumineux rouges ciblèrent la nuque de Wolverine.

Soudain une fenêtre explosa au-dessus du Predator et quelque chose de léger et emplumé lui tomba dessus avant de rebondir sur le ciment du toit.
S'ensuivit une douloureuse cascade d'objets qui frappèrent le crâne et l'armure du Hish : poêle, casserole, lampe, vase...

_ Mais enfin, Bev, puisque je te dis que je n'ai jamais fricoté avec cette starlette de Las Vegas ! s'insurgea le canard humanoïde à la vareuse et au chapeau bleu.
De l'appartement à la fenêtre éclatée tonna une voix féminine et outragée.
_ Alors c'est quoi cette photo compromettante que j'ai vue dans Loser !?
_ Mais c'est un montage réalisé avec photoquack, Bev !
_ Cesse de mentir, je ne veux plus te revoir !

Le Yautja, passablement irrité par cette intervention, tenta de se concentrer à nouveau sur sa proie.
Juste au moment où il localisait à nouveau sa cible, un petit réfrigérateur, très maladroitement lancé, lui atterrit dessus.
Sonné, le Hish tituba et sa combinaison de combat grésilla. Son camouflage optique se désactiva et il réapparut, à la grande surprise du canard.

Une fois encore le Prédator tenta de se concentrer sur la chasse, mais le Wolverine avait disparu.
Ce fut la goutte de trop. D'habitude, les Yautjas trouvaient déshonorant de tuer de faibles créatures inférieures, mais cet humanoïde emplumé lui avait fait perdre sa proie ; elle en paierait le prix...

L'extraterrestre et le viseur laser du canon d'épaule se fixèrent sur Howard.
_ Bev, on en rediscutera plus tard ; je crois que j’ai un invité !
_ Tu n’iras nulle part, je n’en ai pas fini avec toi !
_ Désolé, Bev....
Le canard tritura un bouton de sa vareuse et soudain, une armure de métal se déploya pour protéger son corps. Juste à temps pour intercepter le tir de plasma. Howard fut toutefois projeté plusieurs mètres en arrière et retomba sur un autre toit.
_ Je ne sais pas qui tu es, mais pour sûr tu tapes plus fort que ma grand-mère ! Mais ce ne sera pas suffisant face à Iron Duck !

Bien que surpris le Yautja ne se démonta pas et tira une seconde décharge. Howard l’esquiva sans peine grâce à ses bottes-ressorts et atterrit sur un toit voisin. Avec une grâce et une souplesse dignes d’une panthère, le Prédator le poursuivit.
_ Tu tiens vraiment à te faire botter le fondement ! Je ne sais pas à quoi tu ressembles sous cette combinaison mais bientôt tu ne vaudras pas mieux qu’un homard !
Et deux jets de flamme partirent de ses mains tendues en direction du Hish.

Dégainant la techno-lance rangée dans son dos, le Yautja chargea, ignorant la fournaise malgré la douleur. Une fois encore, l’armure d’Iron Duck encaissa l’impact, mais Howard fut secoué.
_ OK, gars, je reconnais que tu es un dur à cuir ! Mais je parie qu’un coup de tatane made in Qwack-Fu Land te fera revoir tes priorités !
Et joignant le geste à la parole, de toute la puissance de ses ressorts, Howard asséna un coup de pied sauté au visage du Hish, dont le masque s’envola.

Furieux, le Prédator rugit de toute la puissance de ses mandibules à présent découvertes, crachant des postillons verts sur la visière de son adversaire. Les essuie-glace de cette dernière entrèrent aussitôt en action.
_ Quand je t’ai traité de homard, je ne voulais pas t’insulter, face-de-crabe !
Mais c’en était trop pour le Yautja. S’il échouait à abattre cette créature, bien plus résistante qu’il ne s’y était attendu, il serait banni, réduit au statut de paria.

Il se résolut à utiliser une des armes qu’il avait eu l’intention de conserver en vue d’une éventuelle chasse au xénomorphe.
Il projeta une sphère métallique qui se déploya. Un filet enserra l’armure d’Iron Duck, et les mailles tranchantes se resserrèrent, mordant profondément la carapace de titane.
_ Le matériel Stark n’est vraiment pas fiable, s’insurgea Howard.
Il activa le séparateur magnétique et l’éjection d’urgence fut enclenchée, le propulsant sur le toit voisin, tandis que son armure se faisait broyer et découper par le filet extra terrestre.
Le Yautja se détendit et exhala l’équivalent d’un soupir satisfait. Débarrassée de sa carapace de métal, la créature à plumes était à sa merci.

_ Il va falloir en revenir aux vieilles méthodes, et fissa ! s’inquiéta le canard en fouillant dans ses vêtements.
Il en retira un livret, écorné, aux pages à moitié déchirées, maculé de tâches à l’origine douteuse ainsi qu’un os, un bréchet, qui avait dû appartenir à un authentique volatile.

Le Prédator sauta souplement sur le même toit se préparant à une sanglante mise à mort. Howard se mit à danser d’un pied palmé sur l’autre en cancanant dans un dialecte étrange et en agitant l’os de canard.

Des halos lumineux de couleur jaune-vert tâchèrent le sol et des formes tourmentées s’extirpèrent des puits ainsi crées. Ressemblant à Howard, mais avec un plumage clairsemé vert et des yeux rouges et vides, les zombies s’avancèrent en direction du Hish.
L’extra-terrestre ne se laissa pas impressionner et utilisa sa techno-lance pour faucher les morts-vivants vaudous.

Pendant ce temps, le canard humanoïde sortit une figurine et une longue épingle de ses vêtements. Alors que le Prédator se débarrassait du dernier zombie, il enfonça la pointe de son instument dans la poupée vaudou.

Saisi d’une soudaine douleur, l’extra-terrestre se plia en deux. Dès que la souffrance reflua, il foudroya du regard Howard qui, paniqué, se mit à planter frénétiquement son épingle dans la figurine.
Mais, l’effet de surprise passé, le Yautja endura stoïquement les pics de douleur traversant son corps et projeta sa techno-lance sur le canard. Howard lâcha ce qu’il tenait et se baissa, la lance le frôlant au passage avant de se planter derrière lui dans une cheminée. Déjà, le Hish le chargeait, gantelet équipé de lames en avant.

_ Bon bah, je n’ai plus le choix. Mais je déteste me transformer en horreur gothique pour festival métalleux !
Et le canard passa une amulette rayonnante autour de son cou.
Aussitôt sa forme se brouilla. Il gagna trente centimètres de haut et sa poitrine fut soudain dotée de pectoraux à faire verdir Colossus de jalousie. Sa vareuse fut remplacée par une tenue de cuir hérissée de pointes et ses poignets s’équipèrent de gantelets semblables à ceux de son adversaire.
Alors même que le Prédator arrivait à sa portée, Howard décocha un formidable direct qui renvoya l’extra-terrestre sur un autre toit à vingt mètres de là.

Un toit qui n’était pas déserté. Tout comme l’avait fait le Hish quelques minutes plus tôt, un autre prédateur, revêtu de plusieurs nuances de brun, s’apprêtait à fondre sur Wolverine.
Mais le Yautja percuta Dents-de-Sabre de plein fouet.
_ Tu es qui, toi ? enragea le mutant. Si tu es venu protéger le nabot, tu as mal choisi ton jour ! C’est son anniversaire et je lui réserve un traitement spécial !
Et le meurtrier se jeta sur l’extra-terrestre.
Une lutte féroce s’engagea entre les deux prédateurs. Tous deux furent rapidement couverts de sang, tant le leur que celui de leur adversaire. Mais les blessures du mutant se refermaient au fur et à mesure. Pas celles du Hish.

Howard, toujours sous sa forme d’avatar de Pazuzu, observait le combat avec des sentiments ambivalents. L’extra-terrestre l’avait attaqué, c’est vrai. Mais c’était un étranger. S’il avait fallu crucifier tous les touristes qui faisaient un pas de travers, Manhattan n’aurait rien eu à envier au Vatican. De plus le canard connaissait Dents de Sabre de réputation. Une vraie ordure.

Le canard monstrueux détacha la techno-lance plantée dans la cheminée derrière lui. Il s’approcha du bord du toit avant de projeter l’arme alors que Dents de Sabre s’apprêtait à éventrer le Yautja. Juste à temps. L’effet de l’amulette s’estompa et Howard reprit sa forme habituelle.

Le mutant perçut du coin de l’oeil l’éclat de l’arme qui fonçait vers lui et d’un coup de rein, inversa son élan et bondit en arrière hors de la trajectoire. Il se tourna vers le canard et hurla :
_ Après que j’aie réglé son compte à la mocheté, ce sera ton tour ! Je te plumerai, je te rôtirai et je te boufferai vivant ! Et après, je m’occupe de Logan !

Mais cet instant d’inattention devait lui coûter cher. Reportant son regard sur le Prédator, il eut la surprise de voir filer vers lui une sorte de boomerang métallique à trois branches. Branches qui n’étaient autres que des lames recourbées aussi tranchantes que les griffes de Wolverine.
Sa tête roula sur le sol et une seconde plus tard, le reste de son corps la rejoignit.

Le Yautja, pantelant et saignant de mille blessures, s’approcha. Rien qu’à l’odeur, il devinait que ce « Dents de Sabre » était un clone. Il n’en restait pas moins une proie presqu’aussi précieuse que celle qu’il s’était initialement choisie.
Ce trophée suffirait à satisfaire le conseil et à le faire entrer dans la caste des guerriers.
Il prit la tête de Dents de Sabre par les cheveux et regarda en direction d’Howard, qui lui renvoya son regard.
Cette étrange créature emplumée s’était bien battue et l’avait aidé, peut-être sauvé.

Le Hish désigna alors sa techno-lance, puis Howard. Elle lui appartenait désormais.
Le Prédator activa le camouflage optique de sa combinaison et partit vers les égouts de New-York, sous lesquels était caché le vaisseau de son peuple.

_ Bon c’est bien joli, mais qu’est-ce que je vais faire maintenant ? Je n’ai pas un kopeck sur moi et Beverly ne me laissera pas rentrer à l’appartement...
« Je sais ! En vendant le cure-dent de l’autre face de crabe, j’en retirerais peut-être assez pour acheter un joli caillou à la bijouterie du coin. En espérant que ça suffise à apaiser Bev... »
« Ouais, elle va plutôt me crier dessus toute la soirée... »
Fataliste, Howard alluma un cigare avant de se diriger vers l’escalier de secours...
La souffrance apporte la connaissance
La douleur nous rend sage
Mais parfois la douleur est trop forte
Et tu voudrais que les Furies te lâchent

Peter Milligan
Avatar de l’utilisateur
Wild Soul
Justicier solitaire
 
Messages: 275
Inscription: 02 Juil 2008, 11:30

Re: Fan Fiction annexe à MEGA BASTONS Howard le Canard Préda

Messagede Mr 2099 » 20 Juil 2015, 23:42

et j'ai dit sa hasard ... ^^ super ^^
“Le masque tombe, l'homme reste, et le héros s'évanouit.”
Serge Gainsbourg
Avatar de l’utilisateur
Mr 2099
Petite araignée sympa du quartier
 
Messages: 42
Inscription: 02 Juil 2015, 02:50


Retourner vers Le bar

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité
cron