Noël Marvelien avec Deriv'Store !



Deriv'Store, les spécialistes en figurines et produits dérivés geek vous propose une collection de 6 figurines Funko Pop pour fêter Noël comme il se doit.

De Captain Bonhomme de Neige à Groot de Noël en passant par Marvel Girl et Iceman en version anniversaire. Tentez dès maintenant de remportez l'une d'elles en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Fixer (le) - Marvel-World.com

Encylopédie - Fixer (le)

fixer-le_0.jpg

  • Véritable nom : Paul Norbert Ebersol
  • Profession : Aventurier, inventeur, ancien agent du gouvernement, criminel professionnel, ancien agent subversif, ancien réparateur de télévision, ancien assistant d’un laboratoire en électronique
  • Statut légal : Citoyen des Etats-Unis avec un casier judiciaire, ayant bénéficié d’une amnistie
  • Identité : Publiquement connue
  • Autre identité : The Fixer (VO) ; Bert, Techno, Mister Fix, l’Ogre (imposteur)
  • Lieu de naissance : Dayton (Ohio, Etats-Unis)
  • Situation de famille : Célibataire
  • Parents connus : Aucun
  • Appartenance à un groupe : Ancien membre des Thunderbolts, des Rédempteurs, des Exécuteurs, des Maîtres du Mal et d’Hydra, ancien partenaire de Mentallo
  • Base d'opérations : New York (New York, Etats-Unis)
  • Première apparition : VO : Strange Tales (vol.1) # 141 (février 1966, par Stan Lee & Jack Kirby) – VF : Vengeurs (Comics Pocket) n°11 (4ème trimestre 1974)
  • Taille : 1m72
  • Poids : 72,6 kg
  • Yeux : Marrons
  • Cheveux : Aucun (chauve, avec une perruque noire sous son identité de Techno)

Histoire

Né avec une affinité naturelle pour les machines, Paul Norbert Ebersol fit plusieurs fois la preuve de son génie durant son enfance, puis son adolescence. A l’âge de trois ans, il démontait et remontait une horloge d’alarme ; à dix ans, il construisait une voiture électrique sophistiquée et à treize ans, il inventait un complexe bras robotisé, utilisant diverses pièces détachées pour fabriquer ses créations. Abandonnant le lycée tellement il s’y ennuyait, Paul effectua toute une série de petits métiers techniques ou mécaniques, finissant toujours par se faire renvoyer à cause de son attitude hautaine et sa façon toujours peu orthodoxe d’accomplir son travail. Stagnant sur le plan professionnel, l’arrogant et égocentrique Ebersol commença à devenir un paria social, méprisant envers ses contemporains moins intelligents ou astucieux que lui et presque totalement incapable d’entretenir des relations avec des femmes qu’il ne considérait que de simples objets sexuels. Cherchant de nouveaux défis, une vie excitante et un style de vie conforme à son génie, Paul utilisa ses talents et ses inventions pour devenir un super-criminel utilisant la haute technologie pour accomplir ses forfaits ; il se baptisa alors le Fixer. Dès le début de sa carrière, il pista et contacta l’organisation subversive HYDRA, l’aidant contre un Namor amnésique avant de leur offrir ses services. Il fut accepté et devint ainsi l’un des agents récurrents de l’organisation, travaillant la plupart du temps seul mais également parfois avec d’autres agents surhumains comme, par exemple, le mercenaire Deadpool.

fixer-le_1.jpg Finalement capturé et incarcéré, le Fixer s’évada en utilisant un appareil improvisé qu’il construisit dans sa cellule. Impressionné, l’agent subversif télépathe Mentallo partit à la recherche du Fixer et lui proposa un partenariat. Ensemble, le duo attaqua le quartier général du SHIELD à Manhattan et faillit en prendre le contrôle, avant d’être finalement vaincus et capturés. Par la suite, ils rejoignirent une autre faction d’HYDRA, dirigée par le chef de la pègre Silvermane, le Fixer assurant les fonctions de chef de la division technique de l’organisation. Après que Daredevil, Black Widow (Natacha Romanova) et le SHIELD eurent vaincus la faction de Silvermane, le Fixer et Mentallo, qui continuèrent leur association, tentèrent d’assassiner le président des Etats-Unis en utilisant le cyborg Deathlok (alias Luther Manning) qu’ils avaient placé sous leur contrôle mental ; mais Nick Fury, directeur du SHIELD, ainsi que les Quatre Fantastiques firent échec à leur projet et arrêtèrent les deux criminels. Rejoignant une nouvelle fois HYDRA, le duo développa un ordinateur doté d’intelligence artificielle, Computrex, conçu pour pirater les autres systèmes informatiques ; mais Computrex fut détruit par les Micronautes, qui, peu après, triomphèrent aussi des criminels. Le professeur Anthony Power engagea par la suite le Fixer et Mentallo afin qu’ils l’aident à ranimer son fils comateux Matthew et, ensembles, ils tentèrent de contraindre le Professeur Xavier de les aider, mais ce dernier, aidé de Spider-Man, put les vaincre.

Agissant désormais en solo, le Fixer tenta de piller le laboratoire de Bruce Banner, mais fut vaincu et capturé par Captain América. Une tentative ultérieure de s’emparer de l’armure d’Iron-Man fut déjouée par l’union de celui-ci avec Ka-Zar, l’aventurier du Pays sauvage. Espérant peut-être se venger de toutes ces défaites, le Fixer rejoignit les Maîtres du Mal du Baron (Helmut) Zemo et participa à leur invasion du Manoir des Avengers, prenant plaisir à tous les défis technologiques rencontrés lors de cette mission et développant en même un amour à sens unique envers sa coéquipière Rita da Mara, la seconde Pourpoint jaune. Cependant, au cours des phases suivantes de l’occupation du Manoir, le Fixer fut secrètement emprisonné, remplacé et imité par l’androïde appelé le Super-Adaptoïde. Les Avengers chassèrent bientôt les Maîtres du Mal de leur quartier général mais le faux Fixer s’échappa. Quand les Avengers durent affronter le Super-Adaptoïde et faire échec à ses plans, ils découvrirent la supercherie et libérèrent le Fixer. S’échappant, le Fixer fit évader Pourpoint jaune (da Mara) et tenta de la séduire mais elle le rejeta sans ménagement. Paul commença alors à la suivre, découvrant qu’elle-même était attirée par le Chevalier noir (alias Dane Whitman), l’un des Avengers ; furieux et jaloux, il attaqua le héros mais le Chevalier et Pourpoint jaune s’unirent pour le vaincre. Dépité, le Fixer prit la fuite. Après avoir brièvement rejoint le cercle intérieur des nouveaux Enforcers, où il retrouva Mentallo, et avoir assisté à la vente d’armes organisée par le Brass Bishop au Canada, le Fixer fut engagé par les entreprises Roxxon pour lancer une série d’attaques sur les atouts technologiques des entreprises Stark mais il fut vaincu et arrêté par Iron-Man. S’évadant de nouveau, un Fixer désireux de se venger envoya alors un robot attaquer l’Avenger doré mais ce dernier détruisit la construction du Fixer.

fixer-le_2.jpg Après ces échecs, Paul se fit oublier pendant quelques temps, bricolant avec diverses inventions, notamment une machine automatisée d’aérobic qui lui permit de se faire un corps physiquement plus athlétique. De plus en plus oisif et désespérant de trouver de nouveaux défis, le Fixer accepta avec empressement la proposition du Baron Zemo quand celui-ci commença à reconstituer les Maîtres du Mal, jouant même un rôle essentiel dans les projets du Baron. Quand le groupe de criminels commença à se faire passer pour des héros sous l’identité des Thunderbolts pour gagner la confiance du public et accroître leurs ressources en vue de la conquête du monde, Paul participa à la confection de nouvelles identités pour les membres de l’équipe ; il devint ainsi Techno alors que le Baron Zemo, la Dame blanche, Goliath (alias Erik Josten), Moonstone et le Scarabée devenaient, respectivement, Citizen-V, Songbird, Atlas, Météorite et Mach-1. Portant un « techno-pack » mécanique et évolutif, Techno altéra sa propre apparence et celles de ses coéquipiers pour éviter d’être reconnus. Avec leur célébrité et popularité croissante, certains Thunderbolts commencèrent à remettre en cause les projets secrets de Zemo, prenant plaisir à leur nouvelle existence, commençant à devenir de vrais héros. Cependant, alors qu’il adorait l’excitation et l’attention dont il bénéficiait sous l’identité de Techno, Paul, fondamentalement amoral, restait fidèle au Baron et à ses plans d’origine, indifférents aux soucis éthiques de ses coéquipiers tant qu’il avait des recherches technologiques pour s’occuper.

Apparemment tué lors d’un combat contre les Eléments du destin, quand le Fer lui brisa le cou, Paul survécut en téléchargeant sa conscience dans les systèmes électronique de la citadelle des Eléments ; il puisa alors dans son techno-pack, où il avait sauvegardé une copie complète de ses engrammes cérébraux pour un tel cas d’urgence et aida les Thunderbolts à détruire les Eléments. Sa conscience préservée sous une forme électronique, Techno se créa un corps robotique pour lui-même, qu’il pouvait reconfigurer à volonté et continua à œuvrer au sein des Thunderbolts, apparemment peu affecté par sa transformation radicale. Quand Zemo initia finalement son projet de conquête mondiale, révélant au public que les Thunderbolts étaient des criminels déguisés, seul Techno lui resta loyal jusqu’à la fin, fuyant avec le Baron quand les autres Thunderbolts, aidés des Avengers et d’autres héros, firent échec aux plans de Zemo de domination planétaire.

Pendant un temps, Techno continua son association avec le Baron Zemo, combattant les Thunderbolts réformés, Captain América ainsi qu’une nouvelle incarnation de Citizen-V (alias Dallas Riordan) ; il aida Zemo à établir une nouvelle base dans la jungle amazonienne. Mais Paul finit par se lasser et s’ennuyer de nouveau et décida de poursuivre ses propres plans, se séparant en toute amitié du Baron Zemo. Regrettant les défis rencontrés lors de sa carrière de héros, Techno infiltra les Thunderbolts en enlevant, emprisonnant et imitant leur nouveau conseiller technique, l’Ogre. Pendant des semaines, Techno s’occupa de divers projets techniques, en plus de son activité avec les Thunderbolts et, au cours d’une de ces expériences, il ressuscita involontairement l’une des Thunderbolts récemment tuée, la jeune Jolt, bien qu’elle resta pendant un temps en stase. Quand le tueur de la Commission des Activités Surhumaines (CAS), Scourge (alias Jack Monroe) prit pour cible les Thunderbolts, dans le cadre d’une vaste conspiration anti-surhumains orchestrées par le Baron Wolfgang von Strucker à travers son pion Henry Peter Gyrich, l’assassin de la CAS prit pour cible Techno et le détruisit ; au moment de sa « mort », Techno sacrifia sa vie artificielle en utilisant le reste de l’énergie de son laboratoire pour ranimer complètement Jolt, plutôt que de tenter de sauver sa propre existence.

fixer-le_3.jpg Malgré cela, Paul Ebersol trompa la mort une fois de plus ; après sa « mort » des mains des Eléments, le Techno robotique avait récupéré, réparé et préservé sa forme humaine organique, la gardant en réserve comme un corps d’urgence si jamais sa forme robotique venait à cesser de fonctionner. Quand, face à Scourge, cette hypothèse se réalisa, la conscience d’Ebersol fut immédiatement réintégrée dans son corps d’origine et libéré de la stase où elle avait été placée ; cependant, ses souvenirs de son époque robotique furent lents à revenir et ses fonctions mobiles dépendaient désormais d’un lien synaptique avec son techno-pack, conséquence des dégâts neuraux subis lors du combat contre les Eléments. A son réveil, Paul fut emmené sous bonne garde par la CAS qui l’obligea à travailler pour eux sous son identité du Fixer au sein d’une nouvelle équipe gouvernementale d’agents surhumains, les Rédempteurs. Au cours des missions du nouveau groupe, le Fixer retrouva les Thunderbolts ainsi que son ancien employeur, le Baron Zemo ; celui-ci avait aussi été tué par Scourge mais le Techno robotique avait secrètement implanté une technologie dans le corps de Zemo téléchargeant automatiquement l’esprit du Baron agonisant dans un nouveau corps ; ainsi, après sa défaite face à Scourge, Zemo s’était retrouvé dans le corps comateux de John Watkins III (la dernière incarnation en date de Citizen-V) qu’il ranima. Ironiquement, ce Citizen-V devint le chef des Rédempteurs, sans que les autorités ne devinent que leur agent n’était autre que Zemo. Quand le complot de Gyrich fut finalement déjoué, Techno retrouva deux de ses anciens coéquipiers des Thunderbolts, Charcoal et Jolt, que le gouvernement avait intégré dans les Rédempteurs.

Quand Graviton, désormais tout puissant, commença sa tentative de conquête du monde en massacrant la plupart des Rédempteurs, le lâche Fixer se plaça au service du criminel pour sauver sa propre vie, avant d’être convaincu de rejoindre Citizen-V et les Thunderbolts reconstitués pour combattre Graviton. Finalement, ce dernier fut vaincu et le monde épargné, mais le Fixer et la quasi totalité des Thunderbolts disparurent dans l’implosion du criminel, apparemment détruits. En fait, le pouvoir de Graviton à l’agonie ouvrit une brèche dans l’espace-temps, propulsant ses adversaires sur la Contre-Terre, où ils commencèrent à s’imposer comme les principaux héros surhumains de cette planète troublée, en dépit de leur envie de revenir sur leur propre planète. Déplacé du corps de Citizen-V au cours du combat contre Graviton, la conscience de Zemo résidait désormais dans le techno-pack du Fixer, le contraignant à lui venir en aide pour s’emparer du corps du Helmut Zemo de cette Contre-Terre. Un Zemo ressuscité rejoignit les Thunderbolts dans leur croisade pour sauver la planète de ses divers maux, reprenant peu à peu son rôle de chef du groupe. Finalement, les Thunderbolts sauvèrent la Contre-Terre d’un vide qui menaçait d’absorber la planète, et se retrouvèrent, au cours de leur tentative, renvoyés vers leur monde d’origine. Réalisant que les Thunderbolts lui offrait la possibilité d’utiliser ses talents uniques au service du bien tout en lui permettant de rester « un fou et demi », le Fixer décida de rester avec l’équipe après la réorganisation de celle-ci sous la direction d’un Baron Zemo ayant apparemment abandonné lui aussi ses ambitions criminelles.

fixer-le_4.jpg Au début, les nouveaux Thunderbolts de Zemo furent un succès, neutralisant diverses menaces de haut niveau et retrouvant la faveur du public ; cependant, aucun des membres de l’équipe ne faisait totalement confiance à Zemo et les Avengers, de leur côté, le soupçonnait encore plus, utilisant des espions au sein du groupe. Quand les Thunderbolts cherchèrent à imposer la paix mondiale en créant le Libérateur, une machine absorbant toutes les énergies néfastes de la planète (utilisant une technologie dont le Fixer fut l’un des principaux concepteurs), les Avengers découvrirent la preuve d’un système secret de la machine, permettant à un individu de s’emparer de cette puissance accumulée, et supposèrent que Zemo en était le responsable. Mais, quand les Avengers perturbèrent les essais du Libérateur, le système se révéla être la création de Moonstone, qui absorba les énergies en question et se lança dans une campagne de destruction et de folie qui ne put être arrêtée que par les efforts combinés des deux équipes. Ayant fuit le combat après avoir aidé les deux groupes à trouver un moyen d’arrêter Moonstone, le Fixer s’isola de nouveau pendant un temps, accomplissant divers travaux comme aider Deadpool à restaurer les composants techno-organiques du mutant Cable.

Plus récemment, le Baron Zemo recruta de nouveau le Fixer et d’autres anciens Thunderbolts pour l’aider à neutraliser la menace cosmique représentée par Photon (alias Genis-Vell, membre d’une autre faction des Thunderbolts, conduite par Mach-3 puis Songbird). Au cours de cette mission, le Fixer fournit et modifia l’équipement de ses coéquipiers Blizzard, Mach-4 (nouvelle identité de Mach-3) et l’Amazone. Le Fixer, Zemo et leurs autres associés finirent par rejoindre les autres Thunderbolts, une fois la menace de Genis-Vell écartée, et le Fixer reprit avec joie sa place de soutien technologique de ses partenaires, travaillant dans son laboratoire de Manhattan, lié au château interdimensionnel du Baron Zemo. Il resta avec les Thunderbolts jusqu’à la défaite du Grand Maître, contre lequel Zemo avait réuni une armée de Thunderbolts, afin de faire face à ses agents. Au cours de l’affrontement, le système technique dorsal de Norbert fut complètement désactivé tandis que son équipe était placée sous l’autorité du SHIELD, tandis que Norbert et Mach-4 se voyaient proposer un emploi au service de la Commission, se faisant rapidement enregistrer en vertu du Superhuman Registration Act (SRA et intégrant ainsi l’Initiative. Quand Norman Osborn fut nommé, d’abord à la tête des Thunderbolts, puis de l’Initiative en entier, il réorganisa l’équipe pour convenir à ses propres besoins et Norbert et Mach-4 furent laissés de coté, se concentrant alors sur leurs recherches technologiques. Ils vinrent brièvement en aide à Songbird quand Osborn décida d’éliminer celle-ci, l’aidant à échapper aux nouveaux Thunderbolts et à se cacher.

fixer-le_6.jpg Après la destitution d’Osborn, Steve Rogers restaura le programme initial des Thunderbolts, plaçant Luke Cage à sa tête. Celui-ci recruta immédiatement Mach-5, la nouvelle identité de Jenkins, Songbird et Norbert – tous les trois désormais employés du Raft (la prison pour surhumains de New York), afin de superviser les autres criminels qui allaient recrutés au sein du groupe en bénéficiant d’un statut de chefs en second. Cependant, Norbert fut rapidement frustré de servir principalement d’officier technique, demeurant au Raft lors des missions sur le terrain de l’équipe ; c’est probablement pour cette raison que, secrètement, il renoua aussi avec le Baron Helmut Zemo, qui cherchait à l’époque à se venger de James Barnes, le nouveau Captain América ; Norbert fut ainsi responsable d’une explosion qui envoya le Faucon (Sam Wilson) à l’hôpital. Quand le Raft fut éventré par la chute d’un des marteaux des Dignes, Norbert tenta de colmater la brèche avec un champ de force pour empêcher la fuite des prisonniers après l’évasion du Fléau, transformé en Kuurth, le Briseur de Pierre. Il accompagna alors les Thunderbolts pour lutter contre la vague de terreur qui s’emparait de la planète mais se retrouva, avec son équipe, piégé dans le temps, visitant la fin du dix-neuvième siècle, puis le début de l’ère médiévale avant de revenir aux premiers jours d’existence des Thunderbolts. Quand les deux équipes se firent face, les deux incarnations de Norbert, aussi arrogante l’une que l’autre, ne tardèrent pas à se disputer ; de manière irréfléchie, le Norbert le plus âgé tua son incarnation passée. Réalisant alors que son action était en train de provoquer l’effondrement de leur ligne temporelle, Norbert se modifia chirurgicalement pour retrouver une apparence plus jeune, bénéficiant aussi d’une transfusion sanguine totale par Centurius, puis passa l’uniforme du Fixer décédé, avant de procéder à l’effacement de sa propre mémoire et des premiers Thunderbolts, piégeant ainsi Norbert dans une boucle temporelle capable de préserver leur ligne temporelle.

Pouvoirs

Aucun.

Aptitudes

Paul Norbert Ebersol est un génie mécanique intuitif avec des capacités apparemment illimitées pour inventer, construire, réparer, modifier ou améliorer virtuellement n’importe quel mécanisme imaginable si nécessaire à partir de matériaux disponibles et simples si des outils ou matériaux de haute technologie ne sont pas disponibles.

Equipement

Le techno-pack du Fixer se transforme en réagissant à ses pensées, formant divers outils, mécanismes ou armes selon les besoins de Paul, produisant et opérant souvent plusieurs mécanismes simultanément. Le techno-pack peut accroître sa taille et sa masse en assimilant d’autres machines avant de les incorporer dans sa propre structure, se reconfigurant selon les besoins. Le techno-pack contient habituellement des systèmes de communication, un système de radio et de télévision lui permettant de produire, intercepter ou remplacer les signaux émis. Il y a également un système sensoriel intégré, des données informatiques extrêmement étendues (y compris une copie de ses engrammes cérébraux qui peuvent être transférés dans un autre hôte informatique ou biologique par un « bio-modem » qui se déclenche dans l’hypothèse d’une mort imminente), des liens vers d’autres systèmes informatiques, des jeux vidéos, une vidéothèque (très tournée vers la pornographie), et des mécanismes lui permettant de puiser et manipuler divers systèmes mécaniques externes.

Les outils et armes que le Fixer a fabriqué à partir de son techno-pack incluent un pistolet à toile adhésive, un amplificateur radio, un système d’enregistrement et diffusion audiovisuel, un canon à décharge d’énergie, des bottes à propulsions, des scies électriques, un bouclier de protection, des écrans de diffusion, des pilons, des projecteurs d’électricité, un maillage électromagnétique, un système d’absorption énergétique, des grappins, des stabilisateurs gyroscopiques, un planeur, une machine anti-gravitique, une plate-forme flottante, des mini-caméras flottantes, un propulseur dorsal, des capsules de gaz étourdissant, des programmes de traductions linguistiques, des mitraillettes, un mécanisme magnétique (attirant ou repoussant les objets métalliques), des bras mécaniques, un avion miniature, un brouilleur de spectre électromagnétique, un brouilleur neural, un déchargeur optique d’énergie, divers polymères, un brouiller d’énergie, un jet d’eau à haute pression, des lampes, un aspirateur à vide, des objets de pistage, un générateur de vibrations, une lampe à souder et encore de nombreux autres systèmes.

fixer-le_5.jpg Au cours de sa carrière criminelle, le Fixer a souvent revêtu une « veste de combat » ou « un harnais d’armement », contenant divers mécanismes. Il pouvait électrifier son harnais à volonté, électrocutant toute personne le touchant. Le harnais abritait et pouvait lancer un assortiment de diverses petites sphères mécaniques contenant des explosifs, des mini-caméras, des instruments magnétisés et du gel plastique à durcissement rapide. Les dernières années, le harnais avait été complété de système anti-gravité lui permettant de voler (et qui remplaçant ses anciens systèmes tels que des « disques volants » fixés à ses bottes). Des systèmes pré-programmés du harnais lui permettaient de voler vers un lieu en toute sécurité s’il venait à perdre conscience. Il portait normalement un masque qui contenait une réserve d’oxygène pour une durée de trois heures et servait également de valve pour réduire la pression environnante, lui permettant de respirer confortablement à une altitude élevée ou en volant à pleine vitesse.

Sous sa forme robotique, Paul Ebersol était un polymorphe mécanique capable de reconfigurer son corps en une variété apparemment infinie de mécanismes et systèmes. Comme robot, il possédait des capacités de calcul accrues lui permettant de traiter les informations plus rapidement et pouvait projeter sa conscience dans d’autres mécanismes, les contrôlant et remodelant à volonté. Il pouvait apparaître humain en synthétisant une imitation de matière organique, utilisation des « enveloppes bio-plasmiques » pour paraître humain. En revanche, le Techno robotique était vulnérable aux attaques électromagnétiques, capables de perturber provisoirement ses systèmes informatiques.

Actuellement, le Fixer dépend de son techno-pack pour sa mobilité physique et il doit le porter constamment ou risquer d’être paralysé.


ThierryM 19275

Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !