Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Diwatas (les) - Marvel-World.com

Encylopédie - Diwatas (les)

diwatas-les_0.jpg

  • Représentants connus : Aman Sinaya (déesse de la mer), Amihan (dieu des vents), Anitun (déesse des vents, de la foudre et de la pluie), Apo Laki (dieu de la guerre et du soleil), Aswang (dieu du mal), Bathala (dieu du ciel), Mayari (déesse de la lune), Tala (déesse des étoiles)
  • Autres noms : The Diwatas (VO)
  • Base d’opérations : le Kaluwalhatian (domaine extradimensionnel)
  • Première apparition : VO : (cités) Invincible Iron-Man (vol.1) # 2 (août 2008, par Matt Fraction & Salvador Larroca) – VF : Marvel Icons (vol.1) n°48 (avril 2009)
  • Traits : Les Diwatas possèdent tous certains attributs physiques surhumains. Ils sont véritablement immortels et cessent de vieillir une fois qu’ils ont atteint l’âge adulte et ils ne peuvent pas mourir par des moyens conventionnels. Les Diwatas sont immunisés contre toutes les maladies terrestres et sont résistants aux blessures conventionnelles. Si un Diwata est blessé, son énergie vitale divine lui permet de récupérer à une vitesse surhumaine. Il faut une blessure d’une telle magnitude qu’elle incinère un Diwata ou disperse une portion majeure des molécules de son corps pour provoquer sa mort. Même alors, il est possible pour un dieu d’une puissance égale ou supérieure, ou plusieurs dieux agissant de concert, de ressusciter le dieu décédé avant que l’essence vitale du dieu soit au-delà de toute possibilité de résurrection. La chair et les os des Diwatas sont environ deux fois et demi plus denses que les tissus similaires des humains, contribuant à la force et au poids surhumains des dieux. Un dieu typique peut soulever environ 25 tonnes ; une déesse typique peut soulever environ 20 tonnes. Le métabolisme des dieux leur donne une endurance surhumaine dans toutes les formes d’activités physiques. De plus, plusieurs Diwatas possèdent des pouvoirs surhumains supplémentaires, qui sont peut-être de nature magique. Par exemple, le dieu des vents Amihan possède la faculté de produire de très puissantes moussons. Les Diwatas sont extrêmement en phase avec tous les aspects de la nature. Cependant, les Diwatas s’affaiblissent après des séjours prolongés sur Terre et lient souvent leur essence vitale à des hôtes mortels quand ils s’éloignent du Kaluwalhatian pour de longues périodes.

Sommaire

Histoire

Les Diwatas sont une race d’êtres humanoïdes dotés d’une puissance surhumaine et qui furent vénérés par les différents groupes ethniques de l’archipel des Philippines sur une période allant approximativement de 4000 avant Jésus-Christ jusqu’au seizième siècle de l’ère chrétienne. La plupart des Diwatas habitent le Kaluwalhatian, une petite « poche » dimensionnelle adjacente à la dimension terrestre ; un passage interdimensionnel entre le Kaluwalhatian et la Terre existe quelque part au sommet du volcan de Kanlaon, sur l’île de Negros (dans la nation contemporaine des Philippines, entre les provinces du Négros occidental et du Negros oriental). Le domaine inférieur extradimensionnel de l’Impiyerno est associé, mais distinct, du Kaluwalhatian et relié à la Terre par un passage interdimensionnel qui se situe dans le volcan de Mayon, sur l’île de Luçon. Les Diwatas sont appelés de différents noms par leurs adorateurs humains ; par exemple, Bathala est également connu sous les noms de « Kan-Laon » par les Visayans, de « Gugurang » par les Bicolanos, de « Melu » par les B’laan, de « Kabunian » par les Ilocanos et de « Ampu » par les tribus de Palawan. Bien que le culte des Diwatas sur Terre ait été supplanté par le christianisme, certaines divinités, notamment les déesse de la foudre Anitun (ou Anitun Tabu), s’intéressent encore au bien-être de l’humanité.

Les origines précises des Diwatas, comme celles de tous les panthéons de la Terre, demeurent entourées de mystères. Selon les anciens mythes, la déesse de la Terre Gaea donna naissance aux trois premiers Diwatas : Bathala (Bathalang Maykapal), le dieu céleste suprême et souverain des Diwatas, Aman Sinaya (également appelé « Maguayen » par les Visayans), déesse des mers et Amihan (connu sous le nom de « Kaptan » par les Visayans), le dieu des vents. Ensembles, ces trois divinités façonnèrent les premiers mortels à partir de pousses de bambous et leur insufflèrent une âme (« kaluluwa »). Plus tard, Bathala tomba amoureux d’une mortelle alors qu’il visitait la Terre et engendra trois Diwatas supplémentaires : Apo Laki, le dieu de la guerre et du soleil, la superbe Mayari, déesse de la lune, et Tala, la déesse des étoiles. Les générations suivantes des Diwatas ne tardèrent pas à suivre et ils consacrèrent une large part de leur temps et de leurs énergies à servir le monde comme gardiens de la nature.

Le culte des Diwatas se répandit à travers l’archipel des Philippines. Mais, après l’arrivée des missionnaires espagnols au seizième siècle de notre ère, le christianisme commença à supplanter la vénération des Diwatas et Bathala décida avec réticences que leur temps était venu pour son peuple de rompre la plupart de ses liens avec la Terre. Bathala se retira dans le domaine extradimensionnel du Kaluwalhatian, l’emplacement du « Feu Abo » sacré qui sert de symbole de sa puissance, et a, depuis, défendu son domaine contre son jeune frère Aswang, le dieu du mal et souverain du domaine infernal de l’Impierno, le plus bas niveau du monde souterrain du Kasanaan. Malgré cela, Bathala conserve une profonde affection pour les humains et continue à s’intéresser à l’humanité.

Ces derniers siècles, la déesse de la foudre Anitun choisit un hôte mortel pour servir comme son incarnation dans la dimension terrestre. Quand son hôte meurt, elle choisit un nouvel hôte de la même lignée, très souvent la fille de son hôte défunt. A l’époque contemporaine, Anitun servit au sein de la Division Triomphe (« Pangkat ng Tagumpay » en Tagalog, ou Philippin), la première équipe de surhumains des Philippines et utilisa sa maîtrise surhumaine des tempêtes pour aider les moins fortunés. Sous la direction du vaillant héros Plume rouge, Anitun et la Division Triomphe opéraient depuis le Hall du Triomphe, à Manille, protégeant la population des Philippines contre les menaces aussi bien majeures que mineures. Cependant, lors d’une cérémonie d’inauguration d’un monument à l’extérieur de la cathédrale de Manille construite en l’honneur de la Division, des porteurs de bombe suicidaires, envoyés par le terroriste Ezekiel Stane, tuèrent l’équipe, y compris l’hôte mortel d’Anitun. Celle-ci a, depuis, transféré son essence vitale dans un nouvel hôte, qui a repris l’affiliation de son défunt prédécesseur à la Division Triomphe.


ThierryM 1016

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 24
    Membre : 0