Les Gardiens de la Galaxie version Funko Pop sont chez 1001LOOT !



1001loot.com, la référence des objets des passionnées de la pop culture vous propose une collection de 5 figurines Funko Pop Marvel.

De Taserface à Drax le Destructeur en passant par Gamora et Nébula sans oublier Rocket. Tentez dès maintenant de remportez l'une d'elles en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Xian (les) - Marvel-World.com

Encylopédie - Xian (les)

Représentants connus : Chang Mu, Cheng Hsian, Cheng-O (déesse de la lune), Chih-Nu, Chi-Yu (dieu de la guerre), Er Lang, Gan Jiang, Guan Ti, Guan Yu (dieu de la guerre), Kui Wing (dieu de l’administration et des concours), Lei Gong (dieu du tonnerre), Ling Pao (dieu du temps), Nezha (dieu de la malice), Shang-Ti (dieu de la bonté, de la gentillesse), Shen Nong (dieu des fermiers), Shou-Hsing (dieu de la santé et de la longévité), Sien Tsian, Tian-Mu (déesse de la foudre), Xi Wangmu (déesse de l’immortalité), Yen-Lo Wang (dieu de la mort), Yi (dieu du soleil), Yu Huang (dieu du ciel), Yu Qiang (dieu des mers), Zhu Rong (dieu du feu)
Autres noms : The Xian (VO) ; les dieux chinois, les dieux du Tao
Base d’opérations : le Ta-Lo (domaine extradimensionnel)
Première apparition : VO : (historique) Battle Action # 12 (mai 1953, auteurs inconnus), (moderne) Thor (vol.1) # 300 (octobre 1980, par Mark Gruenwald, Ralph Macchio & Keith Pollard) – VF : Thor (Semic) n°13 (octobre 1990, par Thor (vol.1) # 398 ; Battle Action # 12 et Thor # 300 sont inédits en France)
Traits : Les Xian possèdent tous certains attributs physiques surhumains. Bien que de nombreux Xian aient commencé leur existence comme mortels, une fois mangé les Pêches de l’Immortalité (les « P’an-t’ao ») et atteint l’apothéose, ils furent transformés en de véritables immortels, cessant de vieillir et désormais incapables de mourir selon des moyens conventionnels. Les Xian sont immunisés contre toutes les maladies terrestres et sont résistants aux blessures conventionnelles. Si un Xian est blessé, son énergie vitale lui permettra de récupérer à un rythme surhumain. Il faudrait une blessure d’une telle magnitude qu’elle incinère un Xian ou disperse une portion majeure des molécules de son corps pour causer sa mort. Même alors, il peut être possible pour une divinité de plus grande ou égale puissance, ou plusieurs divinités agissant conjointement, de ressusciter la divinité décédée avant que son énergie vitale divine ne soit au-delà de toute possibilité de résurrection. La chair et les os des Xian sont environ deux fois plus denses que les tissus humains similaires, contribuant à la force et au poids surhumains des divinités. Un dieu typique peut soulever environ 20 tonnes ; une déesse typique peut en soulever environ 10. Bien qu’en général plus faible que les dieux d’Asgard ou de l’Olympe, les Xian ont, proportionnellement, de meilleurs réflexes. Le métabolisme des dieux leur donne une endurance surhumaine pour l’ensemble de leurs activités physiques. De nombreux Xian possèdent également des pouvoirs surhumains supplémentaires, dérivant d’une maîtrise adroite de l’énergie « chi » positive et négative présente dans leurs corps. Ainsi, le dieu du tonnerre Lei Gong possède un tambour et un maillet qu’il utilise pour produire des coups de tonnerre dévastateurs. Alors que le plupart des autres panthéons divins liés à la Terre sont semblables à des clans familiaux, les Xian sont plus proches d’une vaste bureaucratie gouvernementale, dotée d’une stricte hiérarchie de rôles et de pouvoirs clairement définis.
Hauteur moyenne : 1m80
Poids moyen : 225 kg
Yeux : Variables
Peau : Jaune

Histoire : Les Xian (également appelés les dieux du Tao, ou les dieux chinois) sont une race de puissants êtres humanoïdes d’une puissance surhumaine et qui ont fait l’objet de cultes de la part des Chinois, et de plusieurs autres cultures de l’Asie de l’est depuis 2000 ans avant notre ère jusqu’à l’époque moderne incluse, notamment en Thaïlande, en Mongolie, en Birmanie, en Indochine et même en Corée. La plupart des Xian vivent au Ta-Lo (également connu sous le nom de « Daluo Tian », soit « le Grand Baldaquin céleste ») et ses 35 paradis mineurs ainsi que le Fengdu (ou Feng-Tu, le monde souterrain des taoïstes), une petite « poche » dimensionnelle adjacente à la Terre ; si tous les paradis ne sont pas connus par leurs noms, le Ta-Lo comprend néanmoins Yu Ch’ing, le domaine du dieu du ciel, Yu Huang, et Shan Ch’ing, le second paradis, sur lequel règne Ling Pao. Le Ta-Lo est relié à la Terre par Chien Mu, l’échelle céleste, qui est connectée à plusieurs portails interdimensionnels existant sur chacune des Cinq Grandes Montagnes de la Chine : le Mont Tai à l’est, le Mont Hua à l’ouest, le Mont Song au centre, le Mont Heng du sud et le Mont Heng du nord. Le Ta-Lo et ses paradis associés sont aussi habités par des êtres autres que les Xian, tels que les fenghuang, des oiseaux semblables aux phénix, des dragons célestes, les haetae rappelant les canidés et les qilin dotés de sabots. Plusieurs Xian portent des noms différents selon leurs adorateurs humains ; par exemple, le dieu de la malice est appelé « Nezha » en mandarin, « Nataku » par les Japonais et « Zhongtan Yuanshuai » dans les textes taoïstes.

Les origines exactes des Xian, comme pour les autres panthéons terrestres, sont perdues au travers de légendes. Selon certains mythes, Yuanshi Tianzin, le Seigneur premier du Paradis, émergea du « wuji », le néant originel, suite à l’union des souffles purs de la Mère Terre Gaea (connue sous le nom de « Yin » pour les Xian) et du Démiurge (appelé « Yang » chez les Xian). En préservant l’équilibre universel entre le Yin et le Yang, Yuanshi Tianzun régna comme suprême administrateur du Ta-Lo et finit par accorder des P’an-t’ao, les Pêches de l’Immortalité, aux mortels qu’il jugeait dignes de connaître l’ascension divine. Ces nouveaux Xian, ayant connu l’apothéose, commencèrent à seconder Yuanshi Tianzun dans l’administration des cieux et de la Terre et le Xian appelé Yu Huang (l’Empereur de Jade) fut personnellement choisi par Yuanshi Tianzun pour lui succéder.

Selon d’autres mythes, de l’union cosmique de Gaea et du Démiurge émergea Pan-Ku, le géant primordial, qui s’unit à la déesse primordiale de la Terre, Hou-Tu (vraisemblablement Gaea) pour donner naissance aux premiers Xian. Pan-Ku façonna également ce qui allait devenir la Chine mais, continuant à croître, il devint bientôt trop massif pour conserver une forme physique et devint un être d’énergie pure qui abandonna son corps, trouvant ainsi la mort. Avant de disparaître, Pan-Ku avait divisé les cieux entre sa progéniture mais celle-ci ne tarda pas à entrer en conflit entre elle, par jalousie. Ainsi, Hu, l’empereur du nord, et Shu, l’empereur du sud, se livrèrent une longue guerre pour conquérir le domaine de l’autre, avant de finalement conclure une trêve en se rencontrant dans le domaine de leur frère commun, Hundun, l’empereur du centre, qui servit d’arbitre entre Hu et Shu. Charitable et généreux, Hundun était toutefois dépourvu d’orifices pour entendre, respirer et manger, ne survivant que des moyens mystiques. Reconnaissants envers ses talents de négociateurs, ses frères tentèrent de forer les orifices nécessaires dans son corps mais le tuèrent accidentellement ce faisant. De son côté, Gong-Gung, empereur de l’océan de l’est, cherchait lui aussi à renverser ses frères et déclara la guerre à Ju-Rong, dieu du feu et empereur de l’ouest. Leur guerre dura à son tour plusieurs siècles sans qu’aucun des deux frères ne puisse prendre l’avantage sur l’autre. Durant le conflit, Gong Gung fracassa le Mont Buzhou, ce qui déséquilibra l’axe cosmique et provoqua une immense inondation qui ravagea les terres de la Chine, alors sous le règne de l’empereur Yao, peut-être un descendant de Hundun. Descendants de Pan-Ku, les premiers empereurs de la Chine, durant cette époque de conflits divins, étaient tous immortels même si leurs liens de filiation avec le géant primordial demeurent peu définis. Les premiers empereurs furent les San Huang, ou les « Trois Augustes », d’abord Fu-Xi (ou Fu-Hsing), dieu de la terre, également membre des San Hsing, les trois dieux de la chance. Ses frères étaient Lu-Hsing et Shou-Hsing, d’autres dieux de la chance et de la bonne fortune. Fu-Xi était peut-être un descendant de Shu, mais cela reste à confirmer. Régnant aux alentours de 3000 avant Jésus Christ, Fu-Xi unit la Chine mais, au lieu de laisser le trône à l’un de ses enfants, ce fut Shen-Nong, déesse de l’agriculture, qui lui succéda et apporta la prospérité au pays. Quand Chi-Yu, le fils de Shen-Nong et dieu de la guerre, tenta de s’emparer du trône, il fut défié par Yu Huang, le dieu du ciel. Après avoir vaincu Chi-Yu, Yu Huang plaça son frère, le mortel Yen-Ti, sur le trône de Chine et s’imposa un exil pour atteindre la perfection physique et mentale. Yen-Ti fut le dernier des San Huang et, après sa mort, il aurait obtenu le droit de régner sur le monde souterrain, sous le nouveau nom de Yen-Lo Wang, le dieu des morts mais cela reste à confirmer. Yu Huang fut l’ancêtre de la dynastie suivante de la Chine, tandis qu’il devenait, lui, le souverain des Xian. Il choisit le héros Chuan Hsiun afin de brièvement régner sur la Chine quand il quitta la Terre pour le Ta-Lo. Gun (ou Kun), petit-fils de Yu Huang, succéda ensuite à Chuan Hsiun, qui fut aussi son beau-frère, tandis que Yao, successeur de Gun, était le neveu de Chuan Hsiun. Comme évoqué c’est sous Yao qu’eut lieu la grande inondation provoquée par Gong Gung ; la Chine fut sauvée par Yao qui vola un sort du paradis afin de fortifier les canaux et les barrages qu’il avait fait ériger pour protéger la Chine. Il fut plus tard assassiné par Ju-Rong pour le punir de son vol. Shun, fils adoptif de Yao, lui succéda alors. Ayant épousé les filles de Yao, il eut plusieurs enfants, dotés de puissance divine, et qui employèrent leurs pouvoirs solaires pour assécher les terres de la Chine frappée par les inondations. Mais leurs puissances solaires menacèrent de rendre stériles les sols et détruire toutes les récoltes, et leur frère Yi, tua ses frères afin de sauver la Terre, avant d’être privé de son immortalité pour le punir de ces meurtres. Son épouse, Cheng-O, déesse de la lune, subit la même punition. Du coup, tous les empereurs ultérieurs de la Chine furent mortels, même si Yi et Cheng-O retrouvèrent une immortalité partielle par la suite.

Les descendants mortels des Xian vénérèrent leurs ancêtres en tant que dieux protecteurs au cours des siècles suivants et quelques mortels, comme Guan Ti et Guan-Yin (qui eut également un culte au Japon comme la déesse Kwannon) furent déifiés par la suite. Plusieurs mortels furent ainsi acceptés par les Xian parmi eux, dont les Ba Xian (ou « Huit Immortels »). Autour de l’an mil de l’ère chrétienne, Yu Huang rencontra les souverains des autres panthéons terrestres afin de discuter de la menace représentée par la Troisième Armée des Célestes, des extra-terrestres énigmatiques aux immenses pouvoirs. Les souverains de panthéons confrontèrent les Célestes, qui menacèrent de couper les passages dimensionnels reliant leurs domaines respectifs à la Terre, à moins qu’ils ne promettent de ne pas interférer avec les plans des Célestes de juger de la valeur de l’humanité. Cette promesse n’empêcha pas les Xian de continuer à bénéficier de cultes de la part des mortels jusqu’à l’époque contemporaine, assistant au développement de croyances parallèles, dont le bouddhisme et le confucianisme.

A l’époque moderne, après que presque tous les Asgardiens avaient été tués lors d’un nouveau séjour des Célestes sur Terre, Thor se rendit au Ta-Lo afin d’obtenir les énergies vitales nécessaires pour ressusciter le panthéon nordique, ce que Yu Huang lui donna sans difficulté. Cependant, plusieurs mois après, lors de la mort du Père de Toutes Choses Odin d’Asgard, Yu Huang fit partie du Grand Aréopage qui jugea son fils Thor indigne de monter sur le trône de son père. Plus tard, quand le pharaon égyptien dément Akhénâton (Aménophis IV) devint presque omnipotent et omniscient grâce au « Cœur de l’Infini », Shou-Hsing se retrouva parmi les dieux appelés au sein du Grand Aréopage pour débattre de ce danger. Le dieu égyptien Horus, qui était le plus au fait concernant Akhênaton, utilisa l’Œil de Râ pour espionner leur ennemi mais Akhênaton les repéra et détruisit Shou-Hsing ainsi que les autres dieux présents. Cependant, plus tard, le Titan fou Thanos s’empara du Cœur et modifia les lignes temporelles afin qu’Akhênaton ne reçoive jamais cette puissance, créant ainsi une divergence de la réalité où Shou-Hsing avait trouvé la mort. Plus récemment, Yu Huang retrouva le Grand Aréopage réuni à la demande d’Athéna, de l’Olympe, pour décider de l’envoi d’une équipe de dieux de la Terre menée par Hercule afin de mener un assaut préventif contre les dieux extradimensionnels des Skrulls, qui menaçaient à l’époque la Terre.

Commentaires : Les Xian et les 36 paradis taoïstes partagent de nombreuses caractéristiques avec les Huit Cités Célestes extradimensionnelles et leurs habitants, qui organisent un tournoi entre leurs « Armes immortelles » choisies tous les 88 ans afin de déterminer quelle cité aura le droit de se manifester dans la dimension terrestre le plus fréquemment. Toutefois, tout lien entre les Xian et les Huit Cités Célestes reste à établir. Certains érudits supposent que les habitants des Huit Cités Célestes se sont fait passer pour les Xian à divers époques de l’histoire (d’une manière semblable aux Eternels d’Olympia et les dieux de l’Olympe).

Informations sur la fiche


Rédacteur(s) : ThierryM
Nombre de lecture : 4090

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 20
    Membre : 0