Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Starbrand (la) - Marvel-World.com

Encylopédie - Starbrand (la)

Concepteur : Inconnu
Détenteurs : Kayla Ballantine, Jacob Burnley, Kevin Conner, Kenneth Connell (dans plusieurs réalités alternatives, ainsi que sous les identités du Vieil homme et de l’Enfant des étoiles), Ereshkigal, l’Etranger, Jim Hanrahan, Roger Price, Quasar (Wendell Vaughn), un Reed Richards d’une réalité alternative non identifiée, Skelétron
Première apparition : VO : Star Brand # 1 (octobre 1986, par Jim Shooter & John Romita Jr) – VF : Nova n°200 (septembre 1994, avec Starblast # 1 ; Starbrand # 1 est inédit en France).

Histoire : La Starbrand est une source énigmatique de puissance apparemment illimitée. Elle se manifeste sous la forme d’une marque semblable à un tatouage que son utilisateur peut porter sur n’importe quelle zone de sa peau. La plupart des facultés de la Starbrand nécessitent une volonté consciente de la part de son utilisateur ; le seul pouvoir qui agit de manière involontaire est la virtuelle immortalité du détenteur de la Starbrand, qui lui permet de survivre à peu près n’importe quelle attaque, même si son corps a été réduit à l’état de squelette. Pendant que le corps du détenteur de la Star Brand se régénère, sa forme adopte une apparence inhumaine avec d’immenses yeux, des dents aiguisées et une peau d’une couleur rose brillante. Les pouvoirs dont les utilisateurs de la Starbrand ont fait la preuve sont les suivants : le pouvoir de voler, une capacité tellement innée que plus d’un détenteur de la Starbrand l’a utilisé alors qu’il était endormi avant d’utiliser de manière consciente cette capacité ; une force surhumaine égalant la volonté du détenteur de la Starbrand ; la téléportation, y compris les voyages extradimensionnels ; la manipulation de l’énergie ou de la matière, y compris la production de décharges énergétiques destructrices et le remodelage de matériaux sous d’autres formes ; la télépathie ; la résurrection d’autres individus et même empêcher une extinction planétaire ; survivre à des environnements hostiles, y compris pauvres en oxygène, radioactifs ou des climats toxiques, sans aucun effet négatif ressenti par le détenteur de la Starbrand ; et un haut degré d’invulnérabilité, à nouveau équivalent à sa volonté. En plaçant la marque sur son œil, le détenteur de la Starbrand est capable de disposer d’une vision surhumaine. La marque peut être transférée vers une autre personne selon le même processus de transfert qui permet de déplacer la marque mais celui qui se sépare de la marque conserve malgré tout environ un dixième de la puissance qu’il possédait jusque là ; ce dixième peut être épuisé au fur et à mesure des usages des pouvoirs jusqu’à ce qu’il n’en reste rien. Toute tentative de fixer la Starbrand sur une cible non vivante déclenche une immense explosion de type nucléaire ; les retombées de ces explosions conduisent à la création de surhumains, baptisés des « paranormaux » sur la Terre-148611, la première réalité où fut observée le phénomène de la Starbrand. Lors de sa première manifestation dans une réalité, la Starbrand déclenche ce qui est appelé un « Instant blanc », un phénomène qui prend sa source dans un « espace » interdimensionnel, appelé le Superflux.

Considéré un temps comme une phénomène unique, propre à la Terre-148611, il est désormais acquis que la Starbrand (ou une autre version de celle-ci) s’est manifesté dans d’autres réalités. Sur la Terre-541, le détenteur de la marque devint un monarque despotique mais modéré, qui imposa son autorité à l’ensemble du monde, instaurant une paix universelle, en dépit de l’absence de libertés. Sur la Terre-555, Ken Connell devint un fugitif après la mort de sa petite amie, la fille du shériff local, au moment où il entra en possession de la marque, avant de rencontrer d’autres futurs détenteurs de la Starbrand, venus l’avertir de son destin et du danger de son pouvoir. Une autre incarnation de Ken Connell, doté de la Starbrand, fut rencontrée par les Exilés sur la Terre-15731. Sur la Terre-723, l’utilisateur de la Starbrand était un musicien qui utilisa l’influence de la marque sur sa musique, créant des sonorités qui apportèrent la paix sur l’ensemble de son monde. Sur la Terre-886, une femme reçut la Starbrand qui protégea son monde contre l’injustice. Durant la Guerre du destin, qui opposa les Avengers aux Gardiens du Temps, une version de Kenneth Connel, dont la Terre d’origine demeure toutefois inconnue, apparut aux côtés des héros lors de l’ultime combat dans les Limbes. L’un des membres du Conseil des Reeds, une organisation réunissant différentes versions de Reed Richards, issues de réalités alternatives différentes, est apparu être en possession d’une version de la Starbrand. Au cours du quinzième siècle de la même Terre-148611, un comte originaire de Hollande fut frappé d’une décharge énergétique. Avec le temps, il découvrit qu’il était entré en possession de la Starbrand et finit par en maîtriser la puissance. Après plusieurs siècles d’existence, le « Vieil homme » fut enterré vivant lors d’un éboulement ; après avoir utilisé ses pouvoirs de régénération pour la première fois, il en déduisit que la Starbrand le mutait en une forme de monstre et tenta alors de renoncer à sa puissance pour garder son humanité. Le 22 juillet 1986, le Vieil homme s’envola dans l’espace et tenta de fixer la marque sur un astéroïde ; ignorant les répercussions d’un tel acte, le Vieil homme déclencha involontairement une explosion qui fut aperçue par d’innombrables habitants de la Terre en dessous. Un brillant flash de lumière – qui baigna simultanément l’ensemble de la surface de la Terre – fut baptisé « l’Instant blanc » par les médias. Peu après, les premiers paranormaux commencèrent à apparaître. Sans que le Vieil homme ne s’en doute, l’explosion projeta également la puissance de la Starbrand dans le temps, jusqu’au quinzième siècle, se fixant alors sur son incarnation passée.

Peu après l’Instant blanc, le Vieil homme partit à la recherche de Kenneth Connell, un mécanicien automobile, vivant à Pittsburgh, en Pennsylvanie. Le Vieil homme transféra la marque à Kenneth, put sembla mourir. Voyant le cadavre du Vieil homme adopter son apparence de régénération, Kenneth supposa que le Vieil homme était un extra-terrestre. Peu à peu, Kenneth maîtrisa la puissance de la marque, utilisant ses capacités pour combattre des terroristes, des espions ou des criminels paranormaux. Cependant, il se sentait dépassé par cette puissance, et rechercha l’aide psychiatrique de son ami Myron Feldman, afin d’utiliser la Starbrand de manière responsable. Finalement, le Vieil homme revint à la vie et alla trouver Kenneth, prétendant être un extra-terrestre venu le recruter soit pour combattre à ses côtés dans une guerre interstellaire, soit pour lui restituer la marque. Toutefois, Kenneth devina rapidement que le Vieil homme cherchait à le tromper et, au lieu du dilemme, l’affronta et finit par le détruire totalement. Peu après, Kenneth rencontra une dénommée Arden, une voyageuse venue d’une autre réalité alternative et qui montra au jeune homme ce que d’autres détenteurs de la Starbrand avaient accompli sur leurs mondes respectifs.

Inspiré par son insouciante petite amie Madeline Felix et par cette dernière rencontre, Kenneth devint un super-héros, adoptant le nom de « Starbrand » comme nom de code. Kenneth devint rapidement une célébrité, mais alors qu’il faisait une apparition à la convention de comics de Pittsburgh le 19 décembre 1988, Kenneth fut attaqué par le Vieil homme entièrement régénéré, et leur combat provoqua la mort de centaines de témoins innocents. Avant de détruire une nouvelle fois le Vieil homme, Kenneth entra en contact télépathique avec lui au travers de leur lien partagé avec la marque, apprenant ainsi les véritables origines de la Starbrand et du Vieil homme. Se reprochant le carnage provoqué par leur bataille, Kenneth alla chercha les conseils de Feldman. Celui-ci incita Kenneth à renoncer à la marque, lui suggérant de la fixer sur une haltère après s’être rendu sur la face cachée de la lune pour éviter un second Instant blanc. Kenneth se dirigea vers l’atmosphère extérieure de la planète mais, sur le trajet, s’inquiéta à l’idée que le dixième de la puissance qui lui resterait ne serait peut-être pas suffisant pour le transporter rapidement dans un hôpital, pensant qu’il lui faudrait être soigné après l’explosion qui allait se produire. Kenneth mit un terme à son envol à seulement quinze kilomètres au-dessus de Pittsburgh, puis tenta de transférer la Starbrand ; l’explosion qui en résultat, surnommée « l’Instant noir » traversa la ville de part en part, creusant la croûte terrestre dessous et faisant émerger le magma. L’essentiel de Pittsburgh fut réduit à un cratère fumant, mais Kenneth survécut.

Pittsburgh fut rapidement rebaptisé « le Gouffre » et des tensions commencèrent à apparaître entre les gouvernements de la Terre, qui redoutaient que des terroristes paranormaux ne soient responsables de l’Instant noir. Deux mois plus tard, Felix, enceinte du fils de Kenneth, mourut lorsque l’enfant se fraya son propre chemin à travers le corps de sa mère ; « l’Enfant des étoiles » naquit doté de la puissance de la Starbrand et une meilleure compréhension de la marque que le Vieil homme ou Kenneth n’avait jamais atteinte. Devenant adulte en quelques instants, l’Enfant des étoiles alla trouver Kenneth et obligea son père à lui transférer la marque. Après avoir tué accidentellement Roger Price, un ami de Madeline Felix, l’Enfant des étoiles ressuscita Price et lui donna la marque. L’Enfant des étoiles tenta de mettre un terme à toute forme de mort mais l’épouse de Price, Jane, le convainquit que la mort était un élément nécessaire pour soulager les gens de leurs souffrances, amenant vite l’Enfant des étoiles à regretter son acte. L’Enfant récupéra aussi la marque confiée à Price, qui n’avait jamais souhaité avoir un tel pouvoir, la léguant à la place au grand-père Jacob Burnley. Celui-ci essaya de réparer tous les dégâts provoqués par la marque en restaurant Pittsburgh telle qu’elle était avant l’Instant noir mais il découvrit que tout ce qu’il pouvait faire était créer une gigantesque illusion ; le Gouffre était une blessure que même la puissance de la Starbrand était incapable de soigner. Convaincu par Randy O’Brien et Dave Landers que le président Philip Nolan Voigt était un paranormal malfaisant, il l’affronta et réussit à lui retirer ses pouvoirs.

Finalement, l’Enfant des étoiles réunit Price, Burnley, Kenneth et le Vieil homme, de nouveau régénéré, leur révélant que lui-même, Kenneth et le Vieil homme n’était qu’une seule et même personne, à des points différents de leur existence. Croyant que leur vie était une sorte de ruban de Möbius et qu’en existant comme des entités séparées, ils mettaient en danger le continuum espace/temps, les trois hommes fusionnèrent pour former un seul être qui absorba en lui les puissances résiduelles de Price et de Burnley. Sans que l’Enfant des étoiles ne s’en doute, Burnley avait utilisé la marque pour sauver la vie de Jim Hanrahan, un pilote de l’armée de l’air, proche de la mort et, involontairement, Burnley transmit la marque à Hanrahan. Les tensions causées par l’apparition du Gouffre finirent par déclencher la Troisième Guerre mondiale ; quand quatre nations de la planète lancèrent leurs armes nucléaires les unes sur les autres, l’Enfant des étoiles composite intervint, pour annuler leurs capacités nucléaires. Indomptées, les nations se préparèrent pour une guerre traditionnelle, sur terre, sur mer et dans l’air, poussant l’Enfant des étoiles à interrompre le conflit en rendant toutes les armes inopérantes, puis s’exprima directement dans l’esprit de chaque habitant de la planète, reconnaissant sa responsabilité dans l’Instant blanc et l’Instant noir. La vérité révélée, et l’humanité sachant à quel point elle avait été proche d’une annihilation totale, la Troisième Guerre mondiale tourna court et la paix revint.

Quelques années plus tard, Quasar (Wendell Vaughn), Protecteur de l’univers dans la réalité de la Terre-616, fut accidentellement projeté dans la Terre-148611 alors qu’il voyageait à travers les réalités. Avec seulement une quantité limitée d’énergie quantique dans ses bracelets quantiques, Quasar chercha désespérément un moyen de reprendre son voyage interdimensionnel afin de rentrer chez lui. Apprenant l’existence de la Starbrand auprès de paranormaux locaux, Quasar retrouva Hanrahan et réussit à le convaincre qu’il serait un détenteur de la Starbrand digne de confiance, et récupéra ainsi la marque. Quasar put regagner la Terre-616 et supposa qu’il avait épuisé toute l’énergie de la Starbrand en regagnant sa dimension. Revenu chez lui, il embrassa avec joie sa petite amie Kayla Ballantine, lui transmettant involontairement et sans le savoir la Starbrand, toujours aussi active.

Parce que la marque s’était fixée sur la nuque de Ballantine, sous sa chevelure, la jeune femme ne réalisa pas qu’elle était entrée en possession de celle-ci. Elle commença à léviter, la nuit, sans s’en rendre compte, puis, pour se défendre du criminel appelé l’Angulaire, déclencha par instinct ses nouveaux pouvoirs, projetant son agresseur à distance. Cependant, le Chef Examinateur, un extra-terrestre originaire de la planète Scadam qui avait passé plusieurs années à rechercher une source de puissance suffisante pour combattre la Flotte noire qui menaçait sa planète, identifia Ballantine comme l’être le plus puissant qu’il n’ait jamais rencontré. Par l’intermédiaire de Quagmire, Ballantine fut ainsi amenée sur Scadam, avec son amie Holly Steckley (en réalité la Déviante appelée Erishkigal, sous un déguisement). Le Chef Examinateur tenta de tester la Starbrand avec ses instruments mais ses efforts provoquèrent un choc en retour qui le détruisit. Alors que la Flotte noire attaquait Scadam, elle ouvrit le feu sur Ballantine, la détruisant mais la Starbrand la régénéra rapidement. Désormais consciente de son pouvoir, Ballantine lança ses énergies contre la Flotte noire, détruisant la quasi totalité des vaisseaux. Tandis que Ballantine et Steckley faisaient un long voyage pour rentrer sur Terre, Quasar découvrit qu’il possédait encore un dixième de la puissance de la Starbrand après avoir été temporairement privé de ses bracelets quantiques. Il utilisa ces énergies pour retrouver son chemin vers la Terre, combattant Quagmire, Quantum, l’Anticorps et la Présence. Il récupéra ses bracelets avant que son pouvoir ne soit épuisé et avec le reliquat de cette énergie empêcha le Possesseur (Kamo Tharn), l’un des Doyens de l’univers, de s’emparer mentalement de son esprit.

Après avoir sauvagement battu l’alliée de Quasar appelée Kismet, Ballantine souhaita renoncer à la Starbrand et Steckley put convaincre son « amie » de faire d’elle la nouvelle détentrice de cette puissance. Ballantine accéda à sa demande mais, à peine en possession de la Starbrand, Steckley révéla sa véritable identité sous les yeux de Ballantine. Utilisant la Starbrand, Ereshkigal pénétra dans le Nexus des réalités afin de conquérir le multivers, défiant l’arbitre cosmique, le Tribunal vivant ; pour éviter un combat entre eux qui ravagerait le multivers, ils s’accordèrent pour s’affronter au travers de champions. Ereshkigal choisit Quasar alors que le Tribunal choisissait le Surfeur d’argent (Norrin Radd) ; pour s’assurer de la motivation des champions, les deux adversaires ne leur révélèrent pas pour qui ils combattaient. Cependant, quand Quasar finit par comprendre qu’il était le champion de la Déviante, il laissa le Surfeur remporter leur duel. Ereshkigal sembla alors se détruire elle-même afin d’empêcher le Tribunal de mettre la main sur la Starbrand mais il réussit à la récupérer parmi ses restes et la restitua à Ballantine, jugeant que la marque y serait en sécurité (depuis lors, Erishkigal est réapparue)..

Malheureusement, Ballantine fut vite prise pour cible par Skelétron, un survivant de la Flotte noire dont les mercenaires, les Starblasters, la kidnappèrent. Skelétron emmena la jeune femme sur la planète-laboratoire de l’Etranger afin que celui-ci analyse et, si possible, retire la marque à la Terrienne. L’Etranger fut vite intrigué par la marque et communiqua télépathiquement avec Ballantine, la manipulant afin qu’elle lui confia la Starbrand. Doté de celle-ci, l’Etranger ouvrit un portail entre son monde et la Terre-148611, puis y envoya Ballantine sur l’autre Terre. Skelétron fut étonné d’apprendre que la marque était originaire d’une autre réalité, source d’une telle puissance éparpillée entre les paranormaux de ce monde et s’apprêtait à conquérir ce monde pour s’emparer lui-même de ces énergies. Il commença aussi à drainer les énergies de la Starbrand chez l’Etranger, jusqu’à ce que la marque ne soit entièrement transmise à Skelétron. Pour protéger la Terre-148611, l’Etranger la transporta dans la réalité de la Terre-616 et finit par emprisonner Skelétron dans la réalité de la Terre-148611, utilisant son dernier dixième des énergies de la marque. L’Etranger espérait que la Terre-148611 deviendrait un nouveau sujet pour ses expériences et ses recherches mais le Tribunal vivant se manifesta une nouvelle fois et scella à son tour la planète derrière une barrière absolument impénétrable afin d’empêcher que la Starbrand ne puisse contaminer le reste de la Terre-616, emprisonnant ce faisant Ballantine sur la Terre de cette autre réalité.

Une nouvelle Starbrand se manifesta bien plus tard et directement sur la Terre-616, entre les mains du jeune étudiant Kevin Conner, doté de cette puissance après un nouvel Instant blanc. A peine fut-il entré en possession de la marque que Kevin Conner perdit le contrôle de cette puissance et annihila son université entière. La situation amena les Avengers à enquêter rapidement sur la situation, découvrant qu’un élément externe avait perturbé l’Instant blanc, faisant d’un jeune homme non qualifié le détenteur de cette puissance au lieu d’un candidat plus adapté. Captain Universe et Nightmask, le héraut de l’Instant blanc, aidèrent Kevin à faire face à la situation et Nightmask et Kevin se rendirent bientôt sur Mars, pour y rencontrer Ex Nihilo, serviteur des mystérieux Bâtisseurs. Les Avengers les suivirent et, au cours de leur combat contre Nightmask et Kevin, celui-ci détruisit la conscience naissante de la Terre, qui venait d’émerger après les agissements d’Ex Nihilo ; du coup, le jeune homme cessa de se battre et accepta d’être enfermé, avec Nightmask, sur une sphère Dyson en construction autour du soleil, un projet développé par Iron-Man pour faire face à des incursions extradimensionnelles. Finalement, quand la menace des Bâtisseurs se concrétisa, les Avengers se résolurent à renforcer leurs rangs en recrutant Ex Nihilo, sa sœur Abyss, Nightmask et Kevin pour les combattre.

ThierryM 7835

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aider à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 15
    Membre : 0