M’enregistrer  |  Connexion

Recrutement. Aidez-nous !


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Scarabées (les) - Marvel-World.com

Encylopédie - Scarabées (les)

News » Marvel » Encyclopédie (4797 lectures)

Membres actifs : le Scarabée Mark II, le Scarabée Mark III, le Scarabée Mark IV
Anciens membres : Aucun
Autres membres (honoraires, etc.) : Aucun
Autres noms : The Beetles (VO)
Base d’opérations : Actuellement inconnue, autrefois mobile à travers les Etats-Unis, pendant un temps le Château Replié interspatial des Thunderbolts, le central d’entraînement de l’armée des Thunderbolts (Nouveau Mexique, Etats-Unis), l’université de Rutgers (New Brunswick, New Jersey, Etats-Unis)
Première apparition : VO : Thunderbolts (vol.1) « 103 (août 2006, par Fabian Nicieza & Tom Grummett) – VF : Civil War Monster Edition n°1 (août 2007)

Histoire : Gary Quinn, Joaquim Robichaux et Elizabeth Vaughn étaient trois condisciples de l’Université Rutgers, à New Brunswick, étudiants en technologie électromagnétique quand, pour des raisons inexpliquées, ils décidèrent de forcer l’entrée d’un entrepôt, ignorant que c’était dans ce bâtiment que la Commission aux Activités Surhumaines (CAS) stockait les équipements de haute technologie confisqués, parmi lesquels différentes armures autrefois portées par le membre des Thunderbolts Abe Jenkins, alors connu sous le nom de MACH-2, quand il sévissait comme criminel sous l’identité du premier Scarabée. Le trio vola ainsi les armures Mark II, Mark III et Mark IV du Scarabée, les utilisant dès lors pour commettre des crimes dans la région du New Jersey. De son côté, même en ayant découvert le cambriolage de son entrepôt et la disparition des armures, la CAS ne disposait pas des ressources suffisantes pour les récupérer.

Quand le Superhuman Registration Act (SRA) fédéral fut adopté par le Congrès, les Thunderbolts s’enregistrèrent au sein du nouveau programme de l’Initiative du gouvernement et la CAS put convaincre le groupe de combattre et arrêter les héros et criminels surhumains échappant au SRA. Les Scarabées furent ainsi traqués et appréhendés par les Thunderbolts, qui les téléportèrent dans le quartier de détention du Château Replié des Thunderbolts – un espace interdimensionnel relié à différents lieux à travers le monde – où ils furent endoctrinés avec des rêves artificiels stimulés artificiellement promouvant le travail au sein des Thunderbolts. Réalisant qu’être libre était mieux que restés emprisonnés dans le quartier de détention, le trio fut intégré dans l’Opération : Justice comme la Foudre, un programme du CAS supervisé par Dallas Riordan, elle-même un ancien membre des Thunderbolts, et Henry Gyrich, et consistant en une armée croissante de criminels travaillant pour les autorités, entraînés et surveillés par le Baron Helmut Zemo des Thunderbolts. Les Scarabées et les autres recrues furent dotés d’un localisateur sous-cutanée à déplacement phasé capable de les téléporter dans le centre de détention sécurisé s’ils venaient à désobéir ou adopter tout autre comportement inadapté. Comme le reste de l’armée des Thunderbolts, les Scarabées furent entraînés dans la région désertique du Nouveau Mexique. A la plus grande surprise de Jenkins, malgré son jeune âge, le trio fit preuve d’une grande maîtrise des systèmes cybernétiques des armures et ils commencèrent bientôt à contribuer à l’arrestation d’autres criminels, comme le nouveau Porc-épic (Roger Gocking) et la seconde Anguille (Edward Lavell). Après la lutte entre l’armée des Thunderbolts et les hommes de main du Grand Maître, pour la possession du Puits universel, source d’un immense pouvoir, les Scarabées, qui assurèrent la protection de Dallas, au Texas, disparurent de leur circulation et leurs activités actuelles sont inconnues, même s’ils figurèrent parmi les nombreux surhumains enregistrés au sein du programme Initiative.


le Scarabée Mark II Véritable nom : Joaquim Robichaux
L’armure du Scarabée Mark II est faite d’un matériau composite, renforçant la résistance de Robichaux, ainsi que sa force ; il est ainsi capable de soulever environ 350 kg, par transmission d’ondes énergétiques et voler à la vitesse maximale de 70 kilomètres par heure grâce à des ailes métalliques et encombrantes qui peuvent battre grâce à l’augmentation de force induite par l’armure ; les ailes peuvent également servir de boucliers, d’armes contondantes ou de pelles pour creuser la terre. Les gants sont dotés de prises de succion à l’extrémité de chaque doigt, ce qui lui permet d’assurer une meilleure prise qu’avec sa seule main.

le Scarabée Mark III
Véritable nom : Elizabeth Vaughn
L’armure Mark III est faite en alliage de magnanium et améliore la résistance de son utilisateur, lui confère une force surhumaine (permettant de soulever environ une tonne) grâce à des systèmes mécaniques. Il peut également voler, jusqu’à la vitesse de 100 kilomètres par heure, grâce à des ailes en Mylar (polytéréphtalate d’éthylène) ultra résistantes. L’armure dispose d’une source d’énergie en constant renouvellement qui utilise les micro ondes de différentes fréquences ainsi qu’un ordinateur miniature interne qui transmet des informations tactiques sur des écrans internes installés dans le casque de l’armure.

le Scarabée Mark IV
Véritable nom : Gary Quinn
L’armure Mark IV est constituée d’un fer cristallisé par alignement moléculaire coulé sur une armature en nitrure de titane ; elle augmente la force de son utilisateur jusqu’à lui permettre de soulever environ 50 tonnes grâce à des renforcements mécaniques. Elle peut voler pour atteindre la vitesse de Mach 1,2 grâce à un système moléculaire de distorsion spatiale gravitonique ; les ailes peuvent également servir d’armes offensives, s’étirant sur de grandes longueurs et pouvant couper à peu près n’importe quelle substance, y compris les métaux. Son casque contient des antennes rétractables qui peuvent libérer de puissantes charges électrostatiques. Comme les précédentes armures du Scarabée, les extrémités des doigts des gants sont dotés de systèmes de succions mais également de la capacité de libérer des décharges électriques, mais ces extrémités sont aussi capables de libérer un câble pour attraper ou immobiliser ses adversaires ; de plus, le majeur de la main gauche contient également une torche laser pour effectuer des soudures. Le dos, les bras et les gants abritent également au moins sept canons rétractables qui tirent aussi bien des armes conventionnelles qu’exotiques.

Par ThierryM

Site Web Adaptif

  • Marvel World est désormais adaptif pour un maximum de confort de lecture sur n'importe quel type de terminal !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 8
    Membre : 0