Les Funko Pop des Gardiens de la Galaxie sont chez Deriv'Store !



Deriv'Store, les spécialistes en figurines et produits dérivés geek vous propose une collection de 5 figurines Gardiens de la Galaxie Vol.2 Funko Pop.

De Star-Lord à Gamora en passant par Mantis et Ego sans oublier Rocket sur son jet-pack. Tentez dès maintenant de remportez l'une d'elles en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Eglise universelle de la Vérité (l') - Marvel-World.com

Encylopédie - Eglise universelle de la Vérité (l')

Membres connus : la Matriarche Aqwen, Armgh, le Cardinal Arokine, Autolycus, Borgia, le Chef Reprogrammateur, le Général Egeus, l’Interrogateur Flensse, Klegg, Kray-Tor, (Adam) Magus, la Matriarche, Montrose, Peter, Pious, le Cardinal Raker, Rhaigor, Sliggs, d’autres non identifiés
Autres noms : The Universal Church of Truth (VO) ; l’Ordre de la Spirale occidentale
Base d’opérations : Actuellement Sacrosanct ; autrefois Sirux-X (la Planète mère), système stellaire d’Al’Ma’an, la Voie lactée ; d’innombrables autres planètes
Première apparition : VO : Strange Tales (vol.1) # 178 (février 1978, par Jim Starlin) – VF : Strange n°84 (décembre 1976, avec Captain Marvel (vol.1) # 41 ; Strange Tales # 178 a été publié dans Etranges Aventures n°54 du 2ème trimestre 1977)

Histoire : Religion interstellaire qui, à son apogée, s’étendit sur plus d’un milliers de mondes, l’Eglise universelle de la Vérité apparut et réapparut à la suite de paradoxes temporels. Il y a quelques années, l’être créé artificiellement appelé Adam Warlock croisa la route de l’Eglise universelle et son dieu et créateur, sa future incarnation le Magus, quand ce dernier initia un plan visant à transformer sa jeune incarnation en lui-même. Le Magus bombarda Warlock de radiations inoffensives mais qui attirèrent sur place l’Intermédiaire, un agent du Chaos et de l’Ordre. Désirant un agent pour leur servir de champion de la vie et faire ainsi échec au champion de la Mort, le Titan fou Thanos, Chaos et Ordre envoyèrent l’Intermédiaire transporter Warlock dans une dimension en dehors du temps et de l’espace. Pendant plusieurs siècles, Warlock y fut soumis à d’innombrables révélations sur la nature de l’univers, en venant finalement à croire que le bien et le mal n’étaient que des mensonges créés par les êtres conscients pour se contrôler mutuellement et que la seule véritable division était la finalité ou la mort. Il chercha en vain à échapper à ces « vérités » en produisant un cocon protecteur mais il fut finalement rendu fou, acceptant la part la plus noire et la plus immorale de son âme. Il émergea de son cocon sous la forme du Magus, découvrant alors qu’il était remonté 5000 ans dans le passé et se trouvait sur la planète Sirus-X, une planète technologiquement avancée mais encore superstitieuse de la constellation d’Hercule. Le prenant initialement pour un démon, les Sirusites l’attaquèrent mais quand il triompha aisément d’eux, les survivants commencèrent à le vénérer. En l’espace d’une année, il avait conquis la planète entière, s’imposant comme leur divinité incontestée. Convaincu que chaque dieu avait besoin d’une église pour contrôler ses fidèles en les menaçant d’une damnation éternelle, il fonda l’Eglise universelle de la Vérité, dont la doctrine prêchait la paix et l’amour mais seulement envers les autres membres de l’Eglise. Depuis Sirus-X, rebaptisée la Planète mère, il lança une guerre sainte contre les mondes voisins. L’Eglise cherchait à sauver toutes les âmes de l’univers, qu’elles veuillent, ou non, être sauvées. L’hérésie pouvait être punie par la mort et ceux qui refusait de voir la lumière offerte par l’Eglise étaient convertis de force par des techniques de lavage de cerveau ; bientôt, les Sirusites furent rejoints par les Judans, les Roclites ou encore les Sarks. S’ils résistaient trop durement, leurs mondes étaient détruits par la Flotte de Purification, les survivants asservis et tous ceux incapables de travailler jugés improductifs et exécutés, leurs restes réduits chimiquement afin de récupérer les éléments chimiques intéressants. Certaines espèces furent interdites de conversion ; le Magus ayant une forme humanoïde, l’Eglise décréta que les non humanoïdes n’avaient pas été créés à son image et qu’ils étaient donc de l’engeance démoniaque, destinée à être exterminée, de même que les races « dégénérées » comme les trolls laxidaziens.

Il y a plusieurs siècles, le Magus commença à se préparer pour sa rencontre avec sa jeune incarnation ; il se retira pour tirer les fils dans les coulisses, n’apparaissant plus à ses fidèles que sous la forme d’un imposant hologramme de sa tête. Il fonda les groupes de l’Eglise qu’il se souvenait avoir autrefois rencontré dans l’avenir, tels les Inquisiteurs, qui condamnaient et exécutaient les infidèles, et les Chevaliers noirs, des soldats d’élite améliorés avec des « pouvoirs X » spéciaux, parmi lesquels une force surhumaine, des réflexes et des sens améliorés. A l’époque contemporaine, l’Eglise régnait désormais sur plus d’un millier de planètes et plus d’un millier de milliards d’individus. Quatre ans avant sa rencontre prévue avec Warlock, le Magus nomma la Sirusite dont il se souvenait au poste de Matriarche de l’Eglise (la souveraine temporelle de l’Eglise). Au moment prévu, le Magus mit en route les événements qui devaient conduire Warlock devant lui, organisant une rencontre entre sa jeune incarnation et un trio d’Inquisiteurs afin que Warlock puisse découvrir l’existence de l’Eglise et décider de la combattre. Cependant, sans que le Magus ne s’en doute, Thanos avait découvert le danger que l’Eglise et le Magus faisaient peser sur son but ultime d’extinction de toute vie dans l’univers. Cherchant à tuer le Magus, Thanos sauva la Zen-Whoberi Gamora d’une époque future durant laquelle son peuple entier était exterminé par l’Eglise, puis la remodela pour en faire son agent, et l’envoya seconder Warlock, pensant que sa nature extratemporelle ferait d’elle une variable que le Magus ne pourrait pas anticiper. Gamora rejoignit Warlock – que la Matriarche avait tenté de gagner à sa cause afin qu’il élimine le Magus et la laisse ainsi seule à la tête de l’Eglise – et son compagnon Pip le Troll, quelques instants avant que Warlock se retrouve finalement devant le Magus, face à face ; mais elle ne put assassiner le Magus ou empêcher ce dernier d’irradier Warlock, appelant ainsi l’Intermédiaire. Intervenant alors personnellement, Thanos, affrontant directement le Magus, envoya Warlock dans une dimension appelé Kismet où sa destinée se manifestait littéralement sous la forme d’un chemin qu’il pouvait suivre. Là, Warlock choisit une voie courte au lieu du chemin qui le conduisait à la création du Magus, effaçant apparemment l’existence du Magus et provoquant une divergence entre la réalité du Magus et de Gamora (la Terre-7528) et celle de la Terre-616, la ligne temporelle choisie par Warlock. Sans le Magus, l’Eglise universelle ne fut jamais fondée et même si d’autres religions se développèrent pour combler le vide, aucune ne fut aussi puissante ou pernicieuse. Malgré cela, Warlock tint finalement le rôle de champion de la Vie et fit plusieurs fois échecs aux plans assassins de Thanos.

Des années plus tard, l’univers fut menacé par la Faille, une immense fissure spatio-temporelle susceptible d’engloutir toutes les réalités. Pour arrêter cela, Warlock lança un sortilège afin de greffer une ligne temporelle inerte, une ligne avec un futur stable et dormant, afin d’ancrer la ligne temporelle endommagée ; cependant, Warlock n’avait connaissance que d’une seule réalité de ce genre, la Terre-7528, isolée et redondante. Afin de rendre le lien suffisamment solide, il devait entremêler les lignes temporelles. Du coup, des éléments de la Terre-7528 se développèrent dans la réalité de la Terre-616 bien avant que Warlock ne lance son sortilège et seulement quelques mois après la première bataille entre Warlock et le Magus, l’Eglise universelle de la Vérité réapparut, présentant toutefois certaines différences, parmi lesquelles une Matriarche différente, une histoire durant laquelle l’Eglise avait déplacé sa Planète mère au fur et à mesure de ses conquêtes, et seulement le souvenir du Magus, dont les prophéties annonçaient le futur retour parmi eux. Désormais basée sur Sacrosanct, dans le secteur galactique de Deneb, l’Eglise restaurée trouva le moyen de collecter les croyances de ses fidèles au moyen de générateurs de foi qui alimentaient en énergie leurs vaisseaux-temples à travers les étoiles et conféraient aux Cardinaux, les exécutants de l’Eglise, des capacités incroyables, parmi lesquels la faculté de voler et de produire des armes et des boucliers énergétiques. Ces dernières années, Thanos fut tué au cours de la Guerre d’annihilation, un conflit qui fragilisa la structure de l’espace, provoquant des déchirures dans la réalité. Trouvant le cadavre de Thanos flottant à la dérive dans l’espace et sentant de manière subconsciente le prochain retour du Magus, Warlock plaça le Titan dans un cocon régénérateur identique à ceux qu’il utilisait lui-même, sachant que Thanos était l’un des rares êtres vivants susceptibles de contrebalancer son côté sombre. Puis il laissa le cocon dériver dans l’espace, afin qu’un Vaisseau-Temple puisse le retrouver ; prenant le cocon pour celui de leur dieu absent, le vaisseau le ramena à Sacrosanct. A un moment ultérieur indéterminé, voire peut-être avant même cet événement, le jour où le sortilège de fusion des réalités de Warlock approchant rapidement, le Magus revint à la vie à l’intérieur de Warlock, même s’il demeura initialement dormant dans sa psyché.

De son côté, Warlock rejoignit les Gardiens de la galaxie que venait de fonder récemment Star-Lord (Peter Quill), qui tentaient d’empêcher de nouveaux conflits interstellaires et identifier et sceller les fissures de la réalité. Ils attirèrent rapidement l’attention de l’Eglise en abordant le Vaisseau-Temple Tancrède après qu’il avait ignoré leurs avertissements le prévenant qu’il allait percuter et ouvrir un grand l’une de ces fissures. Désireuse d’apprendre si Warlock était le Magus, la Matriarche envoya le Cardinal Raker et ses hommes tendre une embuscade aux Gardiens sur la Sphère Dyson Stase binaire Douze, où une autre fissure de la réalité s’était ouverte, et prélever violemment un échantillon de sang et de tissus de Warlock au moyen d’une lame creuse de foi, avant de s’échapper. Ces prélèvements confirmèrent l’identité de Warlock, plongeant la Matriarche dans la confusion pour savoir si leur Magus disparu était le Warlock des Gardiens ou l’habitant de leur cocon. Peu après cela, suspectant l’Eglise d’être lié au problèmes des fissures de la réalité, Warlock entra en contact avec elle, se proclamant leur messie dans l’espoir de pousser l’Eglise à lui révéler ses plans ; mais la Matriarche exigea des preuves démontrant que Warlock n’était pas un faux prophète. Promettant de les lui fournir, Warlock retourna auprès des Gardiens, les encourageant à intervenir dans le nouveau conflit qui venait de se déclencher, opposant Shi’ar et Krees, afin d’avertir les deux peuples de la fragilité actuelle de l’espace-temps. Cependant, le souverain dément des Shi’ar, Vulcain (Gabriel Summers) réagit violemment quand Warlock vint le trouver, son attaque éveillant le Magus naissant, qui commença périodiquement à prendre le contrôle du corps de Warlock. Peu après, les dirigeants des Krees, les Inhumains, firent exploser une bombe Terrigène dans l’espace, provoquant l’apparition de la Faille, la plus grande et la plus dangereuse des fissures de la réalité apparues jusque là, qui ne cessaient de s’étendre. Pendant que plusieurs Gardiens se rendaient dans le futur, où ils assistèrent à la destruction de la Faille dans plusieurs lignes temporelles, dans le présent de la Terre-616, Warlock fit appel à la flotte de l’Eglise, utilisant leurs générateurs de foi pour consommer des millions d’âmes afin d’alimenter son sortilège le plus puissant et le plus complexe, comprenant plus de 15 millions d’incantations conçues pour greffer la ligne temporelle endommagée de la Terre-616 sur celle stable de la Terre-7528. Il mit ainsi un terme à l’expansion de la Faille, même si une déchirure d’une largeur de plusieurs parsecs restait grande ouverte, alors même que la fusion de Warlock et du Magus était presque achevée. Le nouvel avatar de la Mort, la Gardienne Martyr, frappa alors Warlock mais il se releva sous l’apparence d’Adam Magus. Pendant ce temps, les Gardiens partis dans l’avenir voyaient les lignes temporelles restaurées dominées les unes après les autres par l’Eglise. Sauvé par le seigneur de la guerre temporel Kang (Nathaniel Richards), qui les arma d’un Cube cosmique capable de modifier la réalité, ces Gardiens furent renvoyés à leur époque, quelques instants avant l’agression de Martyr, afin d’empêcher la résurrection du Magus et la conquête des lignes temporelles par son Eglise. Sentant leur imminente arrivée et se sachant encore trop faible pour tous les vaincre, le Magus lança un sortilège modifiant leurs perceptions de la réalité ; ignorant que le Magus contrôlait déjà la forme de Warlock, les nouveaux arrivants crurent que le Magus avait tué les Gardiens demeurés dans le présent juste avant qu’ils ne puissent utiliser le Cube pour restaurer Warlock et qu’ils avaient été obligés de tuer ce dernier afin d’empêcher le retour du Magus.

Après que les Gardiens « survivants » avaient quitté les lieux, le Magus regagna Sacrosanct avec les autres Gardiens faits prisonniers, qu’il comptait contraindre à se convertir. Apprenant que la Faille conduisait vers le « Cancervers » (la Terre-10011) où la Mort avait été détruite par des monstrueux dieux multi-angulaires, Adam Magus décida de les solliciter pour qu’ils apportent aussi le « don » de l’existence sans mort à la Terre-616. L’une des créatures du Cancervers pénétra ainsi la Terre-616 en infectant le corps de la Gardienne Dragon-Lune. La Matriarche prit alors la tête d’un détachement pour se rendre sur Nulle-Part, le port interdimensionnel où étaient basés les Gardiens, afin de l’enlever ; mais les Gardiens et les forces pacificatrices de Nulle-Part, les Luminites, sauvèrent Dragon-Lune avant que son « enfant » ne vienne au monde. Très peu de temps après, les prisonniers du Magus s’échappèrent, avertissant les autres Gardiens de leur survie. Tandis que les autres affrontaient les Chevaliers noirs de l’Eglise et la Matriarche, Martyr découvrit le cocon de Thanos et, trompée par l’agent du Néant appelé Maelström pour être amenée à croire qu’Adam Magus y récupérait à l’intérieur, elle l’ouvrit de force, libérant Thanos, qui revendiqua alors son rôle comme avatar de la Mort en tuant apparemment Martyr. Bien qu’Adam Magus réussit à s’échapper, Thanos massacra l’essentiel de la population de Sacrosanct avant que les Gardiens ne réussissent à le maîtriser. De son côté, Adam Magus fit un pacte avec le chef des agents des anguleux du Cancervers, le Seigneur Mar-Vell ; en échange du don de la vie sans mort fait par Mar-Vell à la Terre-616, le Magus ouvrirait en grand la Faille, permettant l’invasion venue du Cancervers de submerger la Terre-616 et éliminerait la Mort en tuant son avatar. Adam Magus téléporta les mondes de l’Eglise devant la Faille, où des milliers de milliards de croyants chantèrent simultanément une incantation qui fit exploser leurs planètes, rouvrant la Faille et laissant les forces de Mar-Vell libres de pénétrer la Terre-616. Cependant, Mar-Vell, peu satisfait d’apprendre qu’Adam Magus n’avait pas encore tué Thanos, l’incinéra sans hésiter.

L’apparente destruction du Magus, seulement quelques instants après le sacrifice de l’essentiel des fidèles de l’Eglise, porta un coup sérieux à l’existence de l’Eglise. Des tendances divergentes ne tardèrent pas à apparaître, chacune se prétendant la seule légitime. C’est ainsi que se développa l’Ordre de la Spirale occidentale, dirigée par la Matriarche Aqwen. Celle-ci déclencha une guerre afin de prendre le contrôle des fontaines de foi et des milliards de fidèles qui y étaient associés. En même temps, la Matriarche Aqwen développa une secte sur Terre, dissimulée derrière la façade de l’Institut de Recherche biologique, au Colorado, et dont le but était de ramener le Magus à la vie, afin de restaurer l’unité de l’Eglise. Après que les Annihilateurs avaient capturé Aqwen, ils apprirent l’existence de son projet et se rendirent sur Terre afin d’empêcher le retour du Magus. Cependant, la nouvelle Matriarche fut capable de libérer le Magus de son cocon, même si celui-ci se manifesta sous une apparence enfantine, capable de transférer son essence d’un enfant à un autre, afin de préserver sa propre existence. Il tenta alors d’utiliser une fontaine de foi pour prendre le contrôle des millions de citoyens américains mais les Annihilateurs et les Avengers réussirent à piéger l’essence du Magus à l’intérieur d’une Sentinelle kree, reliée à la fois au cocon du Magus et aux générateurs de foi. Avec la défaite du Magus, les troupes de l’Eglise quittèrent immédiatement la Terre, alors que les Annihilateurs abandonnaient le corps inerte de la Sentinelle dans l’espace dimensionnel de Nulle Part, inaccessible à ses fidèles.

Informations sur la fiche


Rédacteur(s) : ThierryM
Nombre de lecture : 4537

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 26
    Membre : 0