Les Gardiens de la Galaxie version Funko Pop sont chez 1001LOOT !



1001loot.com, la référence des objets des passionnées de la pop culture vous propose une collection de 5 figurines Funko Pop Marvel.

De Taserface à Drax le Destructeur en passant par Gamora et Nébula sans oublier Rocket. Tentez dès maintenant de remportez l'une d'elles en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Microvers (le) - Marvel-World.com

Encylopédie - Microvers (le)

Type d’univers : « microvers »
Environnement : Principalement terrestre
Moyen habituel d’accès : « rétrécissement »
Formes de vie dominantes : les Acroyears, les Antrons, les Chevaliers des Racines, les Ecbatani, les Enfants de l’Etoile-qui-Rêve, les Enfants des Créateurs, les Gilliams, les Goloks, les Hommes-Lézards de Tok, les Iawaiens, les Kaliklakiens (y compris Insectivorides et les sous-espèces Kronos et Phobos), les Lobros, les Mebros, les Qarniens, les Reptos, les Sharkos d’Aquarie, les Starroniens, les Terragoniens, les Traanites ; les peuples de l’ancien « Autre Royaume », de l’ancien Non-été, Bast Bzz’k, d’Homeworld (y compris Centaures, Devils, et Fireflytes), de K’ai, de Mirwood, de la Planète Arc-en-ciel et de Qor ; les résidents d’Aégis, de Flamme et du Monde-Prison ; autrefois, les Athauruns, les Darijiens, les D’Arnelliens, les Hytrans, les Paridisiens, les Sylosiens et Yttriens ; bien d’autres encore
Habitants célèbres : le prince Acroyear, Aquon, le Baron Karza, le Baron Zebek, Biotron, Bug, les Chasseurs Enigma, Cilicia, Cinglet, Devil, Dexam, Diarmid, Shinga Doon, la Flotte noire, Gra’hm, Huntarr, Hypérion (Zhib-Ran), Ichh, Jarella, Jasmine, Kronak, Laios, Lambert, Little D, Luciole, Lyca, Marglar, Marionnette, Microtron, Monstéroso, Nanotron, Ojeeg, Perle, Pharoïd, Psycho-Man, Arcturus Rann, Scion, Solitaire, Fonn Spa, les Survivants d’âmes, Tim Boo Ba, Timhotep, les Voyageurs du Temps, Xennon, Zoot, Zorak, bien d’autres encore
Première apparition : (un micromonde) Tales of Suspense (vol.1) # 13 (janvier 1961, par Steve Ditko), (le microvers proprement dit) Fantastic Four (vol.1) # 77(août 1968, par Stan Lee & Jack Kirby) – VF : (un micromonde) Fantask n°6 (juillet 1969, avec Fantastic Four (vol.1) # 16 ; Tales of Suspense # 13 a été publié dans L’Inattendu n°4 du 4ème trimestre 1975), (le microvers proprement dit) Album Les Fantastiques n°8 (4ème trimestre 1975)


Histoire : Les microvers – souvent appelés, de manière inappropriée, univers subatomiques ou microscopiques – furent longtemps considérés comme existant à l’intérieure des atomes de dimensions apparemment plus grandes, telle que celle de la Terre. En réalité, les microvers sont d’autres dimensions auxquelles on accède par les énergies libérées lors d’un rétrécissement physique ; afin de franchir la barrière dimensionnelle entre la Terre et un microvers, une personne doit réduire l’espace entre les particules atomiques d’un morceau donné de matière. Dans la plupart des cas de rétrécissement littéral, un être ou un objet conserve ses proportions et sa densité relative tout en abandonnant l’essentiel de sa masse en la transférant dans un domaine extradimensionnel comme celui de Kosmos ; cependant, à un certain niveau de réduction, les atomes de l’objet en train de rétrécir sont tellement rapprochés les uns des autres que les énergies produites par la combinaison du processus de rétrécissement et la compression atomique déplacent la matière en réduction à travers un nexus pour arriver dans un microvers. Les microvers peuvent aussi être atteints par des énergies magiques, voire par des portails directs, comme le « Puits de Prometheus », mis au point par le Dr Phillip Prometheus.

La manière dont la matière pénètre ou sort d’un microvers détermine souvent sa taille à son arrivée. Les Terriens qui ont pénétré un microvers en réduisant leur taille apparaissent souvent comme des géants ; les natifs des microvers qui se rendent dans un univers de type non-microvers apparaissent avec une taille égale à environ un douzième de leur taille normale. Les lois physiques d’un microvers sont telles que les êtres peuvent agir à une taille relativement géante (y compris plusieurs dizaines de mètres de haut) sans difficulté. De plus, en rétrécissant ou en grandissant, ces êtres sont parfois déphasés avec la réalité, ce qui leur permet d’arriver avec une taille planétaire voire supérieure, puis de rétrécir jusqu’à une « taille normale » sans interagir avec la matière locale tant qu’ils n’ont pas atteint leur taille finale. Des êtres ont été rétrécis depuis un microvers pour se rendre dans d’autres dimensions.

L’Espace intérieur c(le microvers des Micronautes)

Les origines de la plupart des microvers sont inconnues. Cependant, le Microvers au sens strict – c’est-à-dire l’Espace intérieur – possède une histoire complexe. Les Créateurs – des êtres immenses, énigmatiques, très semblables aux Célestes – observaient la progression d’une multitude d’univers depuis leur création (semblable au Big Bang) jusqu’à leur mort entropique. Pour éviter une telle fin, les Créateurs décidèrent de donner à un univers les constituants de la vie d’une telle manière qu’il évolue d’une forme inférieure vers une forme de plus en plus complexe, évoluant selon les besoins de sa survie, exactement comme le faisaient les êtres vivants. Les Créateurs modifièrent ainsi le tissu même d’un univers déjà existant, changeant sa forme aléatoire pour lui donner celle d’une vie structurée et se renouvelant en permanence – une vie infinie. En particulier, ils créèrent la Voie spiralée, une immense galaxie dont les étoiles étaient positionnées d’une manière semblable à la spirale de l’ADN, l’un des constituants de la vie. A l’intérieur de la Voie spiralée, les Créateurs conçurent ce qui allait devenir Homeworld, sous la forme de plusieurs planétoïdes reliés les uns aux autres par des cylindres, fabriqué ainsi afin de ressembler à une molécule linéaire ; puis ils modifièrent les planétoïdes afin que ceux-ci puissent contrer les forces gravitationnelles normales qui devraient, normalement, pousser à l’effondrement d’une telle structure, et s’assurèrent de la stabilité des soleils miniatures en orbite autour des planétoïdes.

La population de la Voie spiralée trouve son origine dans un futur alternatif de la Terre, la Terre-7414, aux alentours de l’an 17000. Le Prince Wayfinder était le fils du roi d’Ithacon, un monde colonisé par l’humanité et qui était attaqué par les Haamin – des hommes qui étaient allés au-delà des limites de la galaxie et avaient été transformés, physiquement et mentalement, par ce qu’ils y avaient trouvé. Dernier survivant d’Ithacon, Wayfinder s’échappa et partit en quête de la légendaire Epée dans l’étoile, , une immense source de puissance cachée depuis longtemps par une science disparue. Les origines de l’Epée demeurent inconnues mais, selon certaines sources, l’Epée dans l’étoile de la Terre-9997 reçut sa puissance de l’énergie vitale et/ou de la conscience du Dévoreur de planètes, Galactus. Quoi qu’il en soit, Wayfinder localisa l’Epée, qui l’aveugla littéralement, l’obligeant à se reposer uniquement sur sa vision intérieure. L’Epée guida Wayfinder pour qu’il réunisse les Vagabonds, un groupe d’extra-terrestres venus « des univers éparpillés de l’infini », prenant leur tête pour vaincre les Haamin. Puis l’Epée conduisit les Vagabonds à travers l’espace et le temps vers la Terre-616, et ils arrivèrent environ 65 millions d’années dans le passé, construisant une cité dans ce qui allait devenir la vallée de l’Indus (Bahawalpur) de l’Inde, convaincus que la planète était inhabitée. Les Vagabonds furent toutefois attaqués par les Démons tourbillonnants – des prédateurs créateurs de tourbillons qui se nourrissaient des énergies vitales des créatures primitives de la Terre. Largement dépassés par le nombre, Wayfinder utilisa l’Epée pour ouvrir un portail qui transporta les Vagabonds vers la Voie spiralée. L’Epée dota les Vagabonds de pouvoirs puis dispersa ses propres énergies à travers le microvers, devenant la Force Enigma. Wayfinder lui-même fut transformé en le premier Voyageur du Temps, une manifestation que la Force Enigma utilisait pour interagir avec les êtres physiques. Le Voyageur du Temps lia les Démons tourbillonnants, les empêchant de suivre les Vagabonds, puis il créa le Mur de l’espace, une barrière entourant la Voie spiralée, la séparant physiquement du reste du microvers proprement dit, ainsi que des autres dimensions.

La manière dont les Créateurs conduisirent les Vagabonds jusqu’au microvers demeure inconnue. Selon certains récits, l’Epée dans l’étoile créa le microvers proprement dit et/ou la Voie spiralée, ou, du moins, les transforma pour qu’ils adoptent leurs formes actuelles. Les Créateurs trouvaient les Vagabonds extrêmement divers avec une seule chose en commun : le code ADN de la vie. Les Créateurs utilisèrent les Vagabonds pour peupler la Voie spiralée, y engendrer la vie et donner du sens à la structure qu’ils venaient de créer. Ils espéraient que la population du microvers serait les champions de la vie qu’ils souhaitaient pour l’univers. En même temps, de nombreux peuples de la Voie spiralée en vinrent à vénérer la Force Enigma. A un moment, celle-ci commença aussi à manifester l’Uni-Pouvoir, qui explora le multivers, transformant certains êtres choisis par lui en un être surhumain appelé Captain Universe pour résoudre certaines crises.

En dehors de la Voie spiralée, les Créateurs créèrent une immense Confluences des Etoiles, parmi lesquelles l’Etoile-qui-Rêve, une étoile psychoactive absorbant les impressions mentales des êtres se trouvant à proximité. La race appelée les Enfants de l’Etoile-qui-Rêve envoya à la fois ses plus grands génies mais aussi ses déments dans des cocons, qui furent placés en orbite. Les Créateurs conçurent des êtres immenses, « les Enfants des Créateurs », qui engendrèrent des œufs qui ensemencèrent le Microvers proprement dit (ou peut-être seulement la portion à l’extérieur de la Voie spiralée) avec divers Etres premiers qui peuplèrent les différents mondes – dans certains cas, en créant des compléments génétiques avec lesquels s’unir et, dans d’autres, en dispersant physiquement leur essence dans les océans de ces mondes, leur donnant ainsi la capacité de créer la vie. Cependant, l’un de ces Etres premiers refusa de sacrifier son existence et finit par s’échapper de son monde, traversant le Microvers sous l’identité de Solitaire. A une époque reculée, une race connue seulement sous le nom de « la Voie de la Grandeur » – et qui avait conquis 10000 races et avait régné pendant 10000 ans – créèrent Point-de-Brèche, une construction massive directement sur le Mur de l’espace, et qui fut alimentée par des étoiles entières afin de permettre de se déplacer au-delà de ce point.

A l’intérieur de la Voie spiralée de nombreuses planètes commencèrent à se peupler et voir naître des civilisations. Le plus connu de ces mondes à l’intérieur de la Voie spiralée était Homeworld, qui vit apparaître des sociétés différentes sur chacun de ses planétoïdes, ou zones : la Zone morte, contenant les tombes des citoyens de Homeworld ; la Première Zone, où les tours élégants de la famille royale dissimulaient la misère des bas-fonds de plus en plus sombres ; la Zone primale, entretenant l’état initial d’Homeworld, et déchirée par des éruptions volcaniques et des séismes ; la Zone des sables, ou désert syanite, à peine peuplée par les Aegyptiens (parmi lesquels les Barons Karza et Zebek) et les équidés appelés Centaures, au service de Karza mais sinon en guerre avec les autres Aegyptiens ; la Zone industrielle, où des robots construisaient et réparaient les machines et la flotte spatiale des divers planétoïdes ; la Zone de jungle, avec Ant Tica, demeure du Peuple-fourmi, et Tropica ; la Zone des fermes, où des robots produisaient la nourriture pour les habitants d’Homeworld et pour l’exporter vers l’ensemble du Microvers ; Océania, avec la Zone maritime et la cité sous-marine également appelée Océania, demeure du peuple des hommes-poissons ; et la Zone glacée, avec la cité Polaria. Mirthria, une cité de Tropica, était la demeure des sauvages Devils et des petites et aériens Fireflytes. Ces derniers vivaient d’une manière cyclique, un nouveau Fireflyte apparaissant à la mort de chaque Devil et inversement. Les Fireflytes vivaient en communion avec la Force Enigma et produisaient une musique apaisant les Devils, les rendant jovials et les poussant à s’amuser.

Les Acroyears étaient des fermiers qui avaient été chassés de leur monde d’origine et furent accueillis par la conscience, ou l’esprit-monde, de la planète Spartak, où ils devinrent de féroces et puissants guerriers afin de survivre à leur nouvel environnement, rude et rocailleux. Les Acroyears devinrent la force de police de la famille royale d’Homeworld, régnant sur d’autres races en leur nom, parmi lesquelles les Iawaiens à la peau bleue, et les Ecbatani, habitants d’une planète triple, principalement connus pour l’un d’eux, le malfaisant Laios, qui usurpa l’apparence de son grand-père, le régent, et assassina la bien-aimée secrète du prince Acroyear, Illyrie, avant de mourir des mains d’Acroyear. La planète écarlate Kaliklak était la demeure de la race des Insectivorides, et de ses sous-espèces ennemies, les Kronos et les Phobos. Kaliklak était aussi habitée par les pseudo-reptiliens Reptos, et les Lobros, des homards humanoïdes, qui étaient réputés être originaires, respectivement, des planètes Sauria et Zennon, peut-être dans les franges extérieures de la Voie spiralée, voire même au-delà du Mur de l’espace, ayant voyagé jusqu’au Microvers grâce à Point-de-Brèche. De même, les Antrons, à l’apparence de fourmis, et les Membros, semblables à des crabes, entrèrent dans la Voie spiralée vraisemblablement grâce à Point-de-Brèche. La flore mobile et consciente, connue sous le nom des Chevaliers des Racines, vit à l’intérieur des bords extérieurs de la Voie spiralée.

Les habitants de Paradise-III développèrent une virtuelle utopie il y a des millions d’années, mais leur perfectionnisme les conduisit à la folie et la consanguinité. Ils commencèrent à éliminer tous ceux qui présentaient la moindre variation par rapport à une apparence considérée comme normale et, il y a environ un million d’années, la population fut placée en stase, sous la protection de l’un d’entre eux, le Défenseur galactique. Les secousses de la planète finirent par détruire les chambres de stase et la population, ne laissant en vie que le Défenseur, devenu totalement xénophobe. Le monde connu sous le nom de Non-Eté était devenu, avec le temps, une planète aride et froide, dont les peuples – comme les tribus du Castor et du Carcajou – s’affrontaient pour s’emparer de la nourriture et des rares ressources, tout en se battant comme les monstrueux Tueurs des neiges et d’autres créatures vivant sur la planète. Le monde Flamme était habité des descendants des Vagabonds qui avaient conservé des glyphes des clés de la Force Enigma.

Il y a quelques mille ans, Arcturus Rann, fils du Seigneur Dallan et de Dame Sepsis de la Première Zone d’Homeworld, quitta son monde aux côtés du robot appelé Biotron, à bord du H.M.S. (Homeworld Micro-Ship) Endeavor, pour une mission d’un millénaire afin d’explorer le microvers. Alors que le corps de Rann demeurait en sommeil, Biotron portait ses messages télépathiques de paix aux habitants d’innombrables mondes, comme Quarlos IV et Sylos VII Les Quarlons formèrent la secte religieuse guerrière connue sous le nom des Chevaliers des Racines tandis que les Sylosiens conçurent un immense Bioship, imitant la forme de Biotron, afin de visiter la Terre mais leur passage à travers le Mur de l’espace déclencha leur mutation et ils devinrent les Survivants d’âmes, obligés de se nourrir de l’énergie vitale d’autres races. La forme endormie de Rann interagit d’une manière ou d’une autre avec la Force Enigma, d’une façon telle qu’il renaquit de manière répétée, chacune de ces nouveaux êtres devenant un nouveau Voyageur du Temps. Arrivant finalement au Mur de l’espace, Rann et Biotron rencontrèrent la Force Enigma ; submergé par cette expérience, ils repartirent rapidement pour Homeworld.

Cependant, sur Homeworld, peu après le départ de Rann, le chef scientifique Karza prit le pouvoir, assassinant Dallan et Sepsis quand ceux-ci refusèrent de se soumettre à lui ; le Baron Karza finit par soumettre la totalité d’Homeworld, tuant même son dernier roi la veille du retour de Rann sur la planète. Les premiers à résister à la tyrannie de Karza, Dallan et Sepsis furent peu à peu vénérés comme des quasi divinités par les rebelles. De son côté, Karza se maintenait au pouvoir en vendant la « vie éternelle » grâce à ses Banques de Corps, qui restauraient les tissus abîmés ou malades et pouvaient même donner des corps entièrement neufs et jeunes. Les ennemis de Karza étaient envoyés aux Banques des Corps, y servant soit de réserves de tissus biologiques, soit de cobayes pour être mutés afin de servir comme guerriers ou gladiateurs. Quant à ceux ayant trop de volonté pour se soumettre, ils étaient bannis sur le Monde-prison, qui allait finalement être libéré après l’une des défaites de Karza. Ironiquement, ses habitants – dont plusieurs avaient été mutés dans les Banques des Corps – développèrent une société semblable à l’époque de la Prohibition de la Terre.

Revenu sur Homeworld, Rann réunit un groupe d’alliés – le prince Acroyear, Bug de Kaliklak, Marionette (fille du défunt roi), et les robots Biotron et Microtron – qui devinrent connus sous le nom des Micronautes, s’opposant au règne de Karza, et réussissant finalement à libérer la puissance collective des Voyageurs du Temps afin de vaincre leur ennemi. Mais, après avoir récupéré, Karza déchira le lien entre la Force Enigma et l’esprit de Rann et asservit celle-ci. Lors de la défaite ultérieure de Karza, la Force Enigma disparut. Les Micronautes suivirent alors un message énigmatique – laissé dans le lointain passé par l’Epée dans l’étoile – afin de réunir les mystérieuses trois Clés de la Force Enigma. Ils obtinrent la première Clé d’Aquon d’Océania, qui transforma les habitants de la Zone maritime en hommes-poissons juste avant que ne soit engloutie la cité d’Océania ; le groupe obtint la deuxième Clé de la reine Fria de Polaria, qui était incapable de l’utiliser pour empêcher la fonte de sa citée glacée et fut transformée en un ours polaire, avant d’être involontairement tuée par son bien-aimé, Peacock. Enfin, de Devil de Tropica, qui rejoignit les Micronautes en même temps que la Fireflyte appelée Luciole, les héros obtinrent la troisième Clé. Le groupe utilisa alors les trois Clés pour ouvrir la tombe de Wayfinder, retrouvant l’Epée dans l’étoile, qui restaura alors la Force Enigma. Peu après, après une nouvelle résurrection, Karza utilisa son Télescope solaire pour vaporiser les eaux d’Océania, massacrant tous les hommes-poissons. Sur Non-Eté, Ojeeg de la tribu du Carcajou sacrifia sa propre vie afin de détruire le Télescope, dont les énergies mirent un terme à l’éternel hiver de cette planète.

Après une rencontre avec les X-Men de la Terre et l’Entité, un aspect maléfique du Professeur X, Karza sacrifia toute la population d’Homeworld dans les Banques des Corps, rendant totalement fou l’esprit-monde d’Homeworld. Bien que Karza fut tué par Marionnette, la démence de l’esprit-monde ne tarda pas à se manifester sous la forme d’une déchirante douleur qui se répandit à travers la Voie spiralée, détruisant tout ce qu’elle rencontrait. Même la Force Enigma en perdit aussi la raison. Des milliards de personnes échappèrent à la Douleur en se réfugiant sur la planète Aegis. Ayant voyagé au-delà de la Voie Spiralée et échappé à la Douleur, les Micronautes revinrent avec deux alliés, Solitaire et Scion, un Etre premier qui venait de naître. Scion conjura le Beyonder depuis la Terre, et lui fit détruire les planètes habitées de Darijan, Athaurus et Hytras afin de créer un pare-feu contre l’expansion de la Douleur. De plus, Scion manipula les Acroyears afin de séparer les planétoïdes formant Homeworld, dans le but de ralentir la progression de la Douleur. Les Micronautes et Scion agirent alors comme des Etres premiers, transférant leurs énergies vitales dans les planétoïdes, apaisant et soignant l’esprit-monde, et mettant ainsi un terme à la Douleur, permettant du coup à la vie de se développer à nouveau. Seule Solitaire refusa encore une fois de se sacrifier.

Dans des circonstances indéterminées, un Karza revenu à la vie et le Titan fou Thanos complotèrent pour détruire toutes les réalités « subatomiques ». Restaurés, les Micronautes s’associèrent de nouveau avec les X-Men de la Terre contre les deux déments, livrant une bataille qui conduisit à la fusion de toutes les réalités « subatomiques » en un seul et unique Microvers. Homeworld fut également restauré sous sa forme de « chaîne moléculaire » et même en partie repeuplé d’une manière similaire à son état avant la prise de pouvoir par Karza. Les Micronautes, désormais connus sous le nom de Microns, s’allièrent aux héros de la Terre d’Alpha Flight pour vaincre le Baron Zebek, un autre prétendu conquérant originaire d’Aegypt et qui avait massacré et asservi le peuple-fourmi d’Ant Tica. Néanmoins, le statut actuel de la Voie spiralée et du Mur de l’espace demeure imprécis.

Les autres microvers

Les cinq planètes du système de Sub-Atomica comprennent Traan, la planète natale de Psycho-Man, qui envahit la Terre quand son système devint surpeuplé. Il asservit Antrons, Membros et Reptos et conquit, temporairement, la planète Mirwood ; le peuple de celle-ci a aussi croisé la route du Dr Fatalis (Victor von Fatalis), Ant-Man (Hank Pym) et des Quatre Fantastiques. Ils ont régulièrement fait la guerre avec leurs voisins, les Hommes-lézards de la planète Tok. Egalement notables sont les indigènes pisciformes à la peau orangée de la planète Bzz’k et les humanoïdes à peau bleue de la planète Qor.

Parmi les autres micro-mondes, qui peuvent, ou non, avoir été dès le début des éléments du Microvers proprement dit figure le Monde de Jarella, peuplé d’humanoïdes à la peau verte et, parfois, baptisés du nom de leur capitale, K’ai. Ce monde fut régulièrement visité par l’incroyable Hulk. Existe également Qarn, dont les indigènes humanoïdes étaient dirigés par Timhotep ; la « Planète arc-en-ciel », habitée par des créatures simiesques, obnubilés par la recherche du plaisir, capables de manipuler des machines extrêmement évoluées et qui enlevèrent Marlo Jones ; et, enfin, Terragonia, un monde médiéval imprégné de magie libéré du règne tyrannique de son roi-barbare Kronak et de son magicien Dragonus par Hulk. Les puissants guerriers Tim Boo Ba des Devoktites et Monsteroso, des Sturdiens, furent, dans des lieux différents, submergés par d’immenses quantités d’eau, qui furent, d’une manière inexpliquée, transférée de la Terre vers leurs micro-mondes, adoptant les propriétés d’un déluge aux proportions bibliques. Tim Boo Ba survécut et mena plus tard une force d’invasion sur Terre, mais les « Fin Fang Four » triomphèrent de lui. Les puissants Goloks tentèrent aussi de conquérir la Terre avec leur bombe ultime, mais découvrirent que la « planète » qu’ils avaient choisie était en réalité une simple balle de ping-pong. Yttrium était le monde natal de Zhib-Ran, alias l’Hypérion du nouveau Sinistre Escadron, avant que la planète ne soit détruite par les énergies libérées par un combat entre Sentry (Robert Reynolds) et Photon (Genis-Vell). Les Gilliens, de leur côté, réussirent à surveiller la dimension de la Terre-616 depuis la perspective d’une batte de base-ball et fuirent leur monde quand un immense projectile (en réalité une balle de base-ball) sembla approcher de celui-ci. « L’Autre Royaume » – le domaine d’Arisen Tyrk, qui donna naissance à Lunatik – et du Dieu des étoiles (dont la Pierre divine transforma John Jameson en l’Homme-Loup) – n’était pas, à l’origine, un micromonde mais en devint un par la suite.

Le héros hybride de Kree appelé Captain Marvel (Genis-Vell) fut autrefois lié à l’aventurier terrien Rick Jones, l’un existant dans le microvers et changeant de place avec l’autre en frappant ensembles ses néga-bracelets. Piégé dans le microvers alors que Genis-Vell était devenu fou, Rick Jones partit en quête de la sagesse du légendaire Shinga Doon, mais celui-ci fut tué par Entropie, une entité cosmique qui était à l’origine de la démence de Genis. Plus tard, la musique de Jones se répandit à travers le microvers, ce qui lui attira d’innombrables groupies, les Jonesies.

L’Uni-Pouvoir a été convoité par les Chasseurs Enigma du microvers – qui le traquèrent jusque sur Terre – et d’autres groupes de la Terre, comme la Division U, l’AIM (Advanced Idea Mechanics) et le SHIELD. Plus récemment, alors que l’Uni-Pouvoir faisait preuve d’une instabilité croissante, les résidents et scientifiques du microvers, Cinglet et Xennon, découvrirent une ancienne technologie et un spécimen préservé par cryogénie lié à ce phénomène, mais leur vaisseau fut alors frappé par une pluie de météorites avant qu’ils ne puissent exploiter leur découverte.

Informations sur la fiche


Rédacteur(s) : ThierryM
Nombre de lecture : 4583

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 21
    Membre : 0