Devenez un super-héros avec Cosplaysky.fr



Cosplaysky.fr, boutique en ligne spécialisée dans la conception de costume sur mesure vous propose des goodies de super-héros !

Les casques de Star-Lord et du Soldat de l'Hiver tailles réelles, un pull vous permettant de vous transformer en Deadpool, ainsi qu'un badge pour permettant de devenir un agent du SHIELD. Tentez dès maintenant de remportez l'un d'eux en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Frankenstein (les) - Marvel-World.com

Encylopédie - Frankenstein (les)

Membres connus : Veronica Frankenstein, Victoria Frankenstein ; Alphonse (von) Frankenstein, Basil Frankenstein, Elizabeth Frankenstein, Ernst Frankenstein, Jason Frankenstein, Lenore Frankenstein, Ludwig Frankenstein, Victor Frankenstein, Vincent Frankenstein, William Frankenstein, Arbogast von Frankenstein, Frank von Frankenstein, Georg von Frankenstein, Hans von Frankenstein, Konrad (Dippel) von Frankenstein (tous décédés), d’autres non identifiés (la plupart décédés)
Première apparition :
Alphonse : VO : Monster of Frankenstein # 1 (janvier 1973, par Gary Friedrich & Mike Ploog) – VF : Dracula (Pocket) n°1 (3ème trimestre 1974)
Arbogast : VO : Doctor Strange, Sorcerer supreme # 37 (janvier 1992, par Jean-Marc Lofficier, Roy Thomas, Don Thomas & Geof Osherwood) – VF : Aucune apparition en France
Basil : VO : USA Comics # 13 – VF : Aucune apparition en France
Elizabeth : VO : Monster of Frankenstein # 1 (janvier 1973, par Gary Friedrich & Mike Ploog) – VF : Dracula (Pocket) n°1 (3ème trimestre 1974)
Ernst : VO : Doctor Strange, Sorcerer supreme # 37 (janvier 1992, par Jean-Marc Lofficier, Roy Thomas, Don Thomas & Geof Osherwood) – VF : Aucune apparition en France
Frank : VO : Dracula lives # 2 (août 1973, par Marv Wolfman & Neal Adams) – VF : Aucune apparition en France
Georg : VO : Savage Sword of Conan # 22 (septembre 1977, par Don Glut & Sonny Trinidad) – VF : Aucune apparition en France
Hans : VO : Savage Sword of Conan # 22 (septembre 1977, par Don Glut & Sonny Trinidad) – VF : Aucune apparition en France
Konrad : VO : Doctor Strange, Sorcerer supreme # 37 (janvier 1992, par Jean-Marc Lofficier, Roy Thomas, Don Thomas & Geof Osherwood) – VF : Aucune apparition en France
Lenore : VO : Frankenstein Monster # 11 (septembre 1974, par Gary Friedrich & Bob Brown) – VF :Frankenstein (Pocket) n°5 (2ème trimestre 1976)
Ludwig : VO : Silver Surfer (vol.1) # 7 (août 1969, par Stan Lee & John Buscema) – VF : Strange n°1 (janvier 1970)
Veronica : VO : Frankenstein Monster # 16 (juillet 1975, par Doug Moench & Val Mayerik) – VF : Frankenstein (Pocket) n°7 (4ème trimestre 1976)
Victor : VO : Monster of Frankenstein # 1 (janvier 1973, par Gary Friedrich & Mike Ploog) – VF : Dracula (Pocket) n°1 (3ème trimestre 1974)
Victoria : VO : Frankenstein Monster # 18 (novembre 1975, par Bill Mantlo & Val Mayerik) – VF : Frankenstein (Pocket) n°8 (2ème trimestre 1977)
Vincent : VO : Frankenstein Monster # 9 (mai 1974, par Gary Friedrich & John Buscema) – VF : Frankenstein (Pocket) n°4 (1er trimestre 1976)
William : VO : Monster of Frankenstein # 1 (janvier 1973, par Gary Friedrich & Mike Ploog) – VF : Dracula (Pocket) n°1 (3ème trimestre 1974)


Histoire : Durant les premiers siècles de l’ère chrétienne, la tribu germanique des Francs émigra progressivement de la Panonie vers le Rhin, traversant alors la région aujourd’hui appelée la Bavière. Là, les Francs se livrèrent à de sanglants combats donnés en l’honneur de leur Wotan (un autre nom de l’Asgardien Odin), près d’un promontoire rocheux qui reçut alors le nom de « Roc des Francs » (traduction de « Frankenstein » en allemand) appartenant aux montagnes du Katzenborn ; le nom demeura, même quand les Francs s’installèrent sur les rives du Rhin, avant de redescendre vers le sud sur l’autre rive, fondant alors la France.

C’est en 948 que la famille des Frankenstein, qui s’était installé au pied du Roc de Francs reprenant son nom comme patronyme, entra dans l’histoire avec Arbogast von Frankenstein, le seigneur du château bâtie sur le promontoire rocheux. Revendiquant un droit de passage sur ses terres, Arbogast acquit une sombre réputation en tuant l’un après l’autre les chevaliers pénétrant par mégarde son domaine lors de joutes mortelles organisées au pied du château-fort.

Quelques cinq siècles plus tard, en 1440, Frank von Frankenstein, membre des Chevaliers teutoniques, quitta son domaine familial pour entreprendre la « conversion » des hérétiques de l’Europe orientale à la pointe de son épée. Après avoir connu plusieurs « triomphes », Frank se heurta au voïvode valaque de Transylvanie, le Comte Vlad Tépès, surnommé Dracula, qui résista aux incursions de ses troupes. Frank dut se replier et érigea un second château Frankenstein dans la région transylvanienne. Mais, finalement, le Valaque remporta leurs batailles et Frank, ainsi que ses hommes, firent partis des nombreux ennemis de Vlad Dracula qui finirent empalés sur des pieux, devant le château du voïvode.

Les morts violentes se succédèrent au fil des ans quand, en 1531, un dragon – le Scheusslischer Lindwurm – émergea des montagnes du Katzenborn, terrorisant les villages environnants. En l’absence de son frère aîné Georg von Frankenstein, parti à la guerre, le lâche Hans von Frankenstein ordonna alors le sacrifice d’une vierge, Anne-Marie, au dragon dans l’espoir de l’apaiser. Mais Georg était secrètement amoureux de la paysanne et, alerté à temps des projets de son cadet, revint précipitamment au château familial, déterminé à protéger sa bien-aimée. Malheureusement, il arriva trop tard pour sauver la jeune femme et ne put que se contenter de tuer le dragon ; agonisant, ce dernier réussit à planter son dard empoisonné dans le corps du chevalier, qui mourut du venin quelques instants après le dragon. Quelques années plus tard, un second dragon sortit des Katzenborn, probablement la progéniture de son prédécesseur. Hans, aux abois, envisageait déjà de sacrifier une nouvelle vierge, la blonde Cathryn, quand l’aventurier puritain Solomon Kane, de passage dans la région, intervint. Kane obligea Hans à l’accompagner dans les Katzenborn pour combattre le monstre. Cependant, toujours aussi couard, Hans n’avait rien des guerriers figurant parmi ses ancêtres et il lâcha son arme dès que le dragon fit son apparition. Cathryn, qui avait été séduite par le charisme de l’aventurier, s’inquiéta pour lui et se précipita à l’inverse de Hans sur les lieux du combat ; si Kane réussit à trouver le point faible du monstre et le tua mais, comme le précédent, le dragon disposait d’un dard venimeux. Mais, au lieu de toucher son meurtrier, le dragon piqua Cathryn. Kane, victorieux, alla retrouver Hans, lui reprochant sa lâcheté aussi bien que la mort de Cathryn, lui rappelant également sa responsabilité, des années plus tôt, dans la mort de son propre frère. Bientôt, tourmenté par la culpabilité et la honte, Hans perdit la raison.

Pour échapper à ce qui apparaissait être une malédiction familiale, et une réputation de plus en plus sinistre, les von Frankenstein vendirent leur château à l’état et, abandonnant la région, ils se réinstallèrent ailleurs, menant une vie paisible, respectable et, au final, ennuyeuse. Mais la malédiction ne pouvait être annulée aussi aisément.

En 1673, deux réfugiés des guerres du roi français Louis XIV, Johann Dippel – un pasteur luthérien – et Anna Munchmeyer se réfugièrent de l’autre côté du Rhin où ils eurent un fils, baptisé Konrad Dippel. Devenu adulte, celui-ci devint l’un des alchimistes les plus réputés de son époque, se consacrant à la recherche du secret de l’immortalité. En 1732, Konrad vendit l’ « Arcanum Chymicum », une version mineure de la « Pierre philosophale » qui ne fabriquait qu’une forme bâtarde d’or, au Landgrave de Hesse. Pour le remercier, ce dernier obtint le Château Frankenstein pour l’alchimiste qui abandonna le nom de Dippel pour reprendre celui des von Frankenstein, donnant ainsi naissance à une nouvelle dynastie. Mais, Konrad von Frankenstein ne profita guère de son ascension sociale car il fut retrouvé mort en 1734 dans une pièce fermée de l’intérieur de son château, dans des circonstances inexpliquées. Certains soupçonnèrent un empoisonnement, volontaire ou non, tandis que d’autres, évoquant la malédiction, imaginèrent des explications plus sombres. Inquiets à cette idée, les deux frères et les cinq sœurs de Konrad quittèrent à leur tour la région pour s’installer à Genève, en Suisse. Là, ils entamèrent une nouvelle existence, élevant ensembles le fils et héritier de Konrad, Alphonse von Frankenstein. Celui-ci devint un membre respecté de la bourgeoisie genevoise, abandonnant la particule de son nom pour devenir Alphonse Frankenstein. En 1760, lors d’un voyage à Naples, son épouse donna naissance à leur fils, qui fut baptisé Victor Frankenstein, l’aîné de leurs futurs trois enfants. Regardant son premier né, Alphonse crut alors que la malédiction était finalement conjurée. En réalité, elle ne faisait que commencer.

Victor grandit sans savoir qu’il était le petit-fils du célèbre alchimiste Konrad Dippel. Malgré cela, irrésistiblement, Victor fut attiré durant ses études par le secret de la vie éternelle, exactement comme son grand-père. Vers la fin du dix-huitième siècle, Victor partit poursuivre ses études à Ingolstadt, où il excella en chimie e en médecine. Au cours de ses deux premières années d’étude, Victor travailla jusqu’à l’épuisement, gagnant le respect des plus grands scientifiques européens de l’époque par sa dévotion à ses recherches. Mais, après chaque échec, Victor devenait de plus en plus obnubilé par ses travaux, devenant impatient de découvrir les secrets du corps humain. A la fin de la sa troisième année, Victor fut convaincu d’en savoir plus que ses professeurs et décida de se lancer dans son ultime projet : donner la vie à un être vivant. Récupérant des morceaux de cadavres dans les cimetières, Victor travailla sans relâche pendant six mois, quittant l’université et s’enfermant dans son laboratoire. Il réunit les morceaux les uns aux autres pour créer un géant inanimé de plus de 2 mètres de haut, qu’il réussit finalement à animer selon un processus inconnu.

Immédiatement effrayé par sa création, qui allait être connu désormais sous le simple nom du Monstre de Frankenstein, Victor prit la fuite, courant jusqu’à s’évanouir d’épuisement. Il fut alors retrouvé par son vieil ami, Henry Clerval, qui l’informa que son jeune frère, William Frankenstein, venait d’être assassiné et que l’une des servantes de la famille, Justine « June » Moritz, était accusée du meurtre. Immédiatement, Victor comprit que la jeune femme était innocente que sa créature était le véritable coupable, regagnant Genève avec son ami et y retrouvant son père et sa fiancée, Elizabeth. Victor était pris entre son envie d’innocenter Moritz mais aussi sa crainte d’être accusé de folie pour ses expériences et leur résultat, voire même juste pour évoquer le monstre sans avoir aucune preuve de son existence, et il se résolut au silence, laissant la servante être pendue pour l’assassinat de William. Tourmenté par la culpabilité, Victor entreprit un voyage dans les Alpes, où il se retrouva face à face au monstre, qui avait suivi ses traces. Le monstre confirma les soupçons de son créateur sur l’assassinat de William, expliquant qu’il avait ainsi commencé à se venger de sa misérable existence et qu’il n’arrêterait pas avant d’avoir brisé Victor sauf si ce dernier consentait à lui créer une compagne ; dans ce cas, le monstre promit de disparaître avec elle et de le laisser à jamais en paix. Au bord de la folie après les récents événements et craignant pour sa propre vie, Victor céda. Pendant des semaines celui-ci et le monstre pillèrent les tombes afin d’obtenir de nouveau les matériaux nécessaires. Cependant, quand Victor eut enfin achevé la fabrication le corps de la « Fiancée » du monstre, il reprit ses esprits, réalisant ce qu’il était en train de faire. Fou furieux, il déchiqueta le corps recousu, avant de prendre la fuite avant que le monstre ne réalise ce qu’il avait fait. Cependant, à peine le monstre eut-il retrouvé le corps en pièces que Henry Clerval, à la recherche de son ami, arriva sur les lieux. Par dépit, le monstre se vengea sur Clerval en l’assassinant à son tour. Quand Victor revint au laboratoire pour faire face au monstre, il ne trouve que le cadavre de son ami et perdit conscience. Il fut retrouvé par la police locale et accusé du meurtre de Clerval ; en prison, le monstre vint lui rendre de nouveau visite, l’avertissant qu’il reviendrait le soir même de ses noces.

Après plusieurs mois, Alphonse Frankenstein réussit à faire libérer son fils aîné après l’avoir innocenté du meurtre de Clerval. Victor rentra à Genève où il retrouva Elizabeth. Après quelques semaines, Victor céda aux requêtes de celle-ci et ils se marièrent. Victor s’arrangea pour passer leur lune de miel dans un chalet à quelque distance, accessible seulement par bateau, espérant qu’il échapperait ainsi au monstre. Mais, il demeurait incapable de se détendre et, à peine arrivé, il fouilla de fonds en comble le chalet, avant d’explorer la jetée, armé d’un pistolet. Effectivement, le monstre l’avait suivi, ayant traversé le lac à la nage, et il profita de l’éloignement de Victor pour pénétrer dans le chalet et assassiner à son tour Elizabeth Frankenstein. Puis, il repartit aussitôt, laissant Victor découvrir le cadavre de sa jeune épouse. Après un deuil de plusieurs jours, Victor retourna à Genève, trouvant son père sur son lit de mort, épuisé par tous les meurtres qui frappaient les siens. Victor fut effondré quand Alphonse Frankenstein décéda à son tour et dut être interné dans un asile pendant plusieurs semaines. Quand il retrouva la raison, Victor décida qu’il était de son devoir de trouver et de tuer le monstre, afin de mettre un terme à ses crimes. Il passa des mois à traquer sa créature, remontant vers le nord, jusqu’au cercle arctique. Là, le monstre arrêta sa fuite et créateur et créature se firent enfin face, exactement comme le monstre l’avait prévu. Mais quand le monstre se précipita vers Victor, la glace craqua sous son poids et Victor tomba dans les eaux glacées. Le monstre le crut mort mais Victor fut récupéré, à moitié mort de froid, par Robert Walton, le capitaine d’un navire qui passait à proximité de leur lieu de rencontre, mais mourut d’hypothermie quelques jours après, non sans avoir raconté son histoire au capitaine. Le monstre retrouva la trace de Victor jusqu’au navire de Walton, où il découvrit que son créateur était mort. Dépité, il replongea dans les eaux glacées de l’Arctique, et fut à son tour considéré mort.

La famille des Frankenstein survécut grâce au troisième fils d’Alphonse, Ernst Frankenstein. Celui-ci retrouva le journal de son frère aîné et, après avoir retrouvé Robert Walton, apprit l’entière vérité sur les récents drames de sa famille. En 1815, il croisa la route de Mary Shelley lors du séjour de celle-ci en Suisse et lui raconta l’histoire ; l’écrivain s’empressa d’en faire son roman, qui popularisa l’histoire de Victor et du Monstre de Frankenstein. Le dix-neuvième siècle était presque achevé, sans que les Frankenstein n’aient connu de nouveaux malheurs, quand, en 1888, Robert Walton IV, le petit-fils de l’homme qui avait assisté à la mort de Victor Frankenstein, retrouva par hasard le corps du monstre, pris au piège dans les glaces. Par erreur, Walton le libéra, avant de lui apprendre que la famille des Frankenstein avait poursuivi son existence. Le Monstre décida alors de reprendre sa vengeance. Peu de temps avant, un certain Jason Frankenstein se réinstalla dans le château d’origine de sa famille, avant de l’abandonner pour des raisons inconnues vers le milieu des années 1870. Le château fut racheté dans les années 1890 par un homme connu seulement sous le nom du Colonel. Celui-ci découvrit une araignée géante dans les donjons du château, tandis qu’il utilisait celui-ci comme base pour se créer une armée de serviteurs décérébrés. La mémoire proprement partiellement revenue après son long séjour dans les glaces, le Monstre se rendit dans ce château au lieu de se diriger vers Genève. Lors de la confrontation entre le Monstre et le Colonel, une partie du château originel fut détruit quand les eaux de la rivière voisine envahirent ses niveaux inférieurs. De son côté, le sort de Jason Frankenstein demeure inconnu ; ses origines elles-mêmes demeurent mystérieuses, de même que son appartenance à la branche originelle ou aux Frankensteins issus de Konrad Dippel, voire une troisième branche qui aurait repris le château d’origine après le départ de la famille de Konrad.

Quoi qu’il en soit, le Monstre, ayant survécu à son affrontement avec le Colonel et ayant retrouvé tous ses souvenirs, repartit pour Genève où il rencontra Vincent Frankenstein, l’arrière-petit-fils d’Ernst. Avec son serviteur bossu Ivan, Vincent entreprit de traquer le Monstre après avoir entendu qu’il avait été aperçu dans la région ; le trouvant, il put le convaincre de le suivre au nouveau Château Frankenstein en lui promettant de transférer son cerveau dans un corps à l’apparence plus normale. Sur place, il convainquit Ivan d’accepter d’échanger corps et cerveau avec le Monstre, ce qui lui permettrait de ne plus souffrir de ses difformités physiques. Au fond de lui, Vincent ignorait s’il pouvait réussir de telles opérations mais il pensait qu’il s’agissait d’opportunités suffisamment importantes pour la science pour ne pas hésiter et qu’il en tirerait au moins des enseignements si jamais il échouait. Pendant que Vincent s’occupait du monstre, son épouse, Lenore Frankenstein, était en train d’accoucher dans les étages supérieurs du château, avec la seule aide de sa femme de chambre, Betty. De son côté, ignorant la morphologie exacte du Monstre, Vincent sous-estima la quantité d’anesthésiant nécessaire pour l’endormir et ne put qu’obtenir une créature désorientée, convaincue d’être dupée, que le bossu fut contraint de maîtriser de force. Craignant cependant que son serviteur ne tue le Monstre, Vincent sortit son pistolet et tua apparemment Ivan. Mais il fut lui-même bientôt abattu par Betty elle-même qui venait d’assister à la mort de Lenore durant l’accouchement et reprochait à Vincent d’avoir préféré s’occuper de ses expériences plutôt que de venir en aide à son épouse. Betty recueillit le fils du couple, à présent orphelin, Basil Frankenstein, espérant l’éloigner de la malédiction familiale, tandis que le Monstre, ignorant l’existence du bébé reprit ses errances, avant d’être de nouveau emprisonné dans les glaces.

Devenu adulte, Basil Frankenstein rejoignit le mouvement nazi allemand et regagna l’Allemagne, avant d’installer un laboratoire dans les Alpes suisses où il utilisa les notes de ses ancêtres afin de créer un nouveau monstre, sur le modèle de la créature originelle de Victor. Les toutes premières tentatives de Basil aboutirent à la création d’êtres humanoïdes difformes, qui devaient rester cachés pendant des décennies dans les sous-sol du château familial. Apprenant les travaux de Basil, les Alliés décidèrent d’intervenir, redoutant que les nazis ne renforcent leurs troupes avec des dizaines de créatures semblables et les Envahisseurs se rendirent sur place pour stopper le scientifique. Les héros réussirent à vaincre la nouvelle créature et Basil lui-même trouva la mort aux côtés de sa création.

Basil laissait derrière lui un fils, Ludwig Frankenstein, qui reprit la tradition familiale en étudiant les secrets de la vie, continuant à créer des êtres difformes comme son père, qui allèrent rejoindre la première génération. Il mit au point une machine, baptisée la Machine-X, afin de créer des répliques d’êtres vivants. Profitant de la crédulité du Surfeur d’argent, qui n’était alors prisonnier sur Terre que depuis quelques mois, il convainquit celui-ci que les villageois l’attaquant étaient mal informés sur ses travaux et qu’il ne cherchait au contraire qu’à les aider. Il utilisa alors sa Machine-X pour créer une réplique du Surfeur d’argent, mais qui lui était totalement dévouée. Le véritable Surfeur réussit à vaincre son double, qui se liquéfia quand les attaques du Surfeur se révélèrent trop puissantes pour lui, et le serviteur de Ludwig, Borgo, sacrifia sa propre vie en poussant Ludwig à travers la fenêtre d’une des tours du château, tombant avec ce dernier, afin de sauver la vie des villageois que Frankenstein était prêt à tuer pour se protéger. Ludwig fit ainsi une chute mortelle, tandis que Borgo survécut miraculeusement.

Quelques mois plus tard, le premier Monstre de Frankenstein réapparaissait et se retrouva emmené aux Etats-Unis. La fille cadette de Ludwig, Veronica Frankenstein, apprit le retour du Monstre et engagea le détective privé Eric Prawn pour le ramener à son chalet suisse, espérant faire la paix avec la créature. Cependant, son amant et assistant, Werner Schmidt, était un agent d’une organisation secrète appelée ICON, qui cherchait à mettre la main sur le Monstre pour ses propres raisons. Après une altercation avec ICON aux Etats-Unis, Prawn put convaincre le Monstre de Frankenstein, et son ami Ralph Caccone, de l’accompagner chez Veronica. Celle-ci put convaincre la créature qu’elle souhaitait mettre un terme à la rivalité entre lui et sa famille et, pour montrer sa bonne volonté, opéra le monstre afin de restaurer ses cordes vocales, endommagées lors d’un combat contre Dracula, lui permettant de parler de nouveau. Pendant l’intervention, Schmidt alerta ses employeurs d’ICON qui envoyèrent un robot sur place, le Fou furieux. Prawn et Caccone purent le retarder suffisamment pour permettre à Veronica d’achever l’opération et le Monstre s’éveilla alors, maîtrisa l’androïde et repartit dans les neiges des Alpes. Pendant ce temps, Caccone put s’emparer d’une arme d’ICON et fit exploser leur hélicoptère, tuant Schmidt qui venait de monter à bord. Veronica réconforta Caccone, qui se reprochait d’avoir causé la mort de plusieurs hommes.

Pendant ce temps, l’aînée de Ludwig, Victoria Frankenstein, avait hérité du titre et du château suisse familial. Explorant celui-ci, elle découvrit les créations difformes de son père et de son grand-père et décida de leur rendre leur liberté et de prendre soin d’eux. Bientôt surnommés les Enfants – et parfois les Enfants des Damnés (probablement par allusion à la malédiction familiale), ils firent rapidement référence à Veronica sous le nom de « Mère ». Après avoir quitté le chalet de Veronica, le Monstre, en compagnie du Fou furieux, devenu son allié, continuaient à errer dans les montagnes jusqu’à ce qu’ils soient attaqués par les Enfants ; les prenant par surprise et grâce à leur nombre, ils réussirent à détruire le robot et maîtriser le Monstre, le conduisant alors auprès de Victoria. La Baronne Frankenstein se présenta au Monstre, le réprimandant immédiatement pour les meurtres d’innocents qu’il avait commis et qu’il était temps pour lui de faire amende honorable en restant auprès d’elle pour s’occuper des Enfants. Le Monstre resta effectivement au château, assistant à l’arrivée du Latvérien Bram Velsing, que Victoria soigna ; mais Velsing, qui avait été exilé de Latvérie après avoir trahi le Dr Fatalis, se retourna contre lui et, sous le nom de Dreadknight, prit Victoria en otage pour obliger les Enfants et le Monstre à lui obéir. Cependant, Dreadknight fut finalement vaincu par Iron-Man (Tony Stark) et le Monstre et Victoria accepta de le garder au château, dans l’espoir de lui rendre la raison. Cependant, Dreadknight finit par partir, poursuivant sa carrière criminelle aux Etats-Unis puis en Latvérie ; de même, le Monstre demeura un temps au château avant de partir à son tour, laissant Victoria et les Enfants. Elle apprit alors que Borgo, l’ancien serviteur de son père, avait survécu à sa chute mais était désormais paralysé, recueilli par une famille de la région. Victoria, sentant qu’il était de sa responsabilité de réparer les torts de ses ancêtres, lui proposa de venir s’installer au château pour y être soigné. Mais Borgo manipula la jeune femme pour qu’elle répare et utilise la Machine-X sur lui, affirmant que celle-ci était capable de le guérir. Cependant, l’exposition aux rayons le transforma en une version plus faible du Surfeur, qui fut surnommée le « Frankensurfeur ». Borgo emprisonna Victoria et les Enfants, avant de ravager la région. Ses activités attirèrent toutefois l’attention du Dr Strange, qui se rendit sur place ; le Sorcier suprême libéra Victoria et les Enfants avant de combattre le Frankensurfeur, qui trouva alors véritablement la mort. Quelques temps après, Victoria fut de nouveau attaquée et emprisonnée, cette fois par Ivan, l’ancien serviteur de Vincent Frankenstein, qui, ayant survécu à ses blessures, réussit à se maintenir en vie jusqu’à l’époque moderne (probablement en utilisant les travaux des Frankenstein) ; Ivan s’était allié au Dr Watson Kraft, afin de créer une armée de « Frankenclones ». Ils s’installèrent au Château Frankenstein en Suisse mais Peter Parker, envoyé en reportage à une conférence internationale sur le clonage et la recherche génétique, eut des doutes envers Kraft après avoir croisé Ivan et le Monstre, contraint de leur obéir en échange de la survie de Véronica. Parker revêtit son costume de Spider-Man et se rendit au Château où il libéra Victoria, s’alliant alors au Monstre avec lequel il détruisit le laboratoire de Kraft, mettant un terme à son projet. Probablement pour assurer la protection de Victoria, le Monstre décida de rester de nouveau au château.

Commentaires : Jean-Marc Lofficier a expliqué que l’histoire d’Arbogast von Frankenstein est basé sur un album de Michel Vaillant (Les Chevaliers de Konigsfeld).

ThierryM 6263

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aider à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 31
    Membre : 0