Partagez nous


Encyclopédie - Roxxon (la) - Marvel-World.com

Encylopédie - Roxxon (la)

News » Marvel » Encyclopédie (4574 lectures)

Employés actifs : Aleksander Lukin (président-directeur-général et propriétaire) ; Pierce Benedict (directeur des opérations maritimes), Michael Brady (responsable de la division chimique), Douglas Bravner (responsable du Projet Centurion), « Chef » Compton, August d’Angelo (directeur général), Arthur Dearborn (Centurion, scientifique), Jim Dworman (programmateur à Cybertek), Terence Gerard, Jonas « Jonah » Hale (vice-président, directeur des recherches), Samuel Higgins (directeur régional, Denver), Ms Loring (scientifique, projet Nuforme), Patrick Nestor (porte-parole), Malachi Oz (chercheur), Carrington Pax (directeur régional, Los Angeles), Huck Petrie (négociateur), Brian Sagar (vice-président), Cindy Shelton (scientifique en chef, New-York), Ms Simpkins (secrétaire, Hydropolis), Mike Tappan (directeur adjoint, Los Angeles), Michael Thomas (agent d’infiltration), Alvie Walton, « Chef » Wyngard

Anciens employés : Cary Albertson (cybernéticien), Anton Aubuisson, Babs Bendix (secrétaire), Kenneth H. Bradley (chef de la sécurité de la Brand Corporation, décédé), Clayton Burr (vice-président pour le développement à l’international), Brandon Chambers (agent), Phillip Chambers (scientifique, décédé), Mr Clarkson (directeur régional, Texas, décédé), Delphine Courtney (robot, assistante de Jaxon, détruit), Larry Curtis (agent de sécurité), Jonathan Darque (Magma, chef de projet, Virginie), Albert DeVoor (responsable du Projet Nth), Abner Doolittle (scientifique du Projet Nth), T.W. Erwin (scientifique du Projet Nth), Ian Forbes (directeur régional, Belfast, décédé), John T. Gamelin (président, ancien directeur des opérations internationales, supposé décédé), Dan Germain (Danger-Man, inspecteur de sécurité), Calvin Halderman (président), Roberta « Bobbie » Haggert (scientifique, décédée), Seth Hanks (« enfant génie », employé forcé), Paul Hazlett (le Rapace, scientifique), Curtis Henshaw (directeur régional, Bolivie), Jerome « Jerry » Jaxon (vice-président associé, décédé), Hugh Jones (président, propriétaire), J.T. Jones (fondateur de la Republic Oil), Dan Kaminski (président), Reuben Kincaid, Simon Krieger (vice-président de la Republic Oil, décédé), Linden Laswell (responsable du projet latvérien), Thomas Lightner (Mystérium/l’Homme-Nth, scientifique du Projet Nth), Alexander Lipton (cybernéticien, décédé), Henry Mason (vice-président), James Melvin (président de la Brand Corporation), Duncan O’Neill (agent infiltré), Jason Quartermaster (scientifique, décédé), Jack Rollins (agent du SHIELD infiltré), Gérald Roth, Harlan Ryker (directeur de la Brand et de Cybertek)

Super-agents améliorés : Anaconda (Blanche Sitznski), l’Angulaire (Kevin Brackett), Black Mamba (Tanya Sealy), Bushmaster (Quincy McIver), Centurion (Arthur Dearborn), les Chiens de Guerre (le Barzoï, le Bouledogue, le Danois, le Doberman, le Dogue, le Groenendael, le Labrador, le Lévrier, le Rottweiler), Delphine Courtney, le Criquet (Douglas Taggert, décédé), le Criquet (Neil Shelton, décédé), Cypress, la Dame blanche (Songbird, Melissa Gold), Danger Man (Dan Jermain), Death-Adder (Roland Burroughs, décédé), Deathlok (Michael Collins), Deathlok (robot, détruit), Feu follet (Jackson Arvad), l’Homme-Modulaire (Stephen Weems), Létha (Hellen Feliciano, décédée), la Manticore, Némésis (Kane), Orka, Poundcakes (Merian Pouncey), le Pygargue (Simon Maddicks), le Rapace (Paul Hazlett), le Répulseur (Carlos Carago), le Saboteur (décédée), Sépulcre (Jillian Woods), Sidewinder (Seth Voelker), Stratosflammes (Sandy Vincent, décédée), le premier Tarentula (Anton Rodriguez), Titania (Davida DeVito, décédée), Windshear (Colin Hume)

Employés occasionnels : Thomas Agar, Anton Aubuisson, Coldblood-7, le Fantôme, Firebolt, le Fixer, le Flag-Smasher, Jonas Harrow, Hellrazor, Ivoire, Mad-Dog (« Buzz » Baxter), Mycroft, Oméga Flight (Box, Delphine Courtney, Diamond-Lil, Flashback, Génial-Alec, Wild Child), Overrider, Smokescream, le premier Spymaster, la Voix, Jennifer Walters

Autres noms : Roxxon Energy Corporation, Roxxon Oil Company, la Republic Oil & Natural Gas
Filiales et sociétés associées : la Brand Corporation, le Commandement Nth, Cybertek Inc., Kronas Corporation, Metrobank, WYDY
Principales bases d’opérations : One Roxxon Plaza (New-York), Roxxon Monolith (San Francisco, Californie), Roxxon Enclave (Los Angeles, Californie), Roxxon House (Denver, Colorado), de nombreux bureaux et usines à travers le monde
Première apparition : VO : Captain America (vol.1) # 180 (décembre 1974, par Steve Englehart & Sal Buscema) – VF : Strange n°122 (février 1980, avec Iron Man (vol.1) # 120 ; Captain America # 180 a été publié dans Hulk (Pocket) n°23 de septembre 1982)

Histoire : Durant les années quarante, la Roxxon Oil Company était devenue un important fournisseur d’énergie du nord-est des Etats-Unis, et bénéficiait d’une excellente réputation dans l’industrie pétrochimique ; cependant, cette époque se révéla être son apogée économique et plusieurs revers au cours des décennies suivantes réduisirent la prééminence de la Roxxon jusqu’à ce que son principal actif ne devienne son nom. Au cours des dernières années, la société se diversifia vers la recherche de haute technologie et le développement, participant à la création de l’agence d’espionnage du SHIELD. Les brevets de haute technologie de la Roxxon attirèrent l’attention de financiers d’autres sociétés et, après un long combat, la compagnie Roxxon fut rachetée par la Republic Oil & Natural Gas. Celle-ci était une firme relativement nouvelle sur la scène économique, ayant été lancé dans la bourse par le spéculateur véreux J.T. Jones. Celui-ci fut de la Republic Oil une entreprise très profitable et, à sa mort, le contrôle de la société passa à son fils unique, Hugh Jones.

Hugh Jones concentra par la suite la direction de la Republic Oil entre les mains d’un conseil de direction réduit, formé de lui-même (comme président-directeur-général), John T. Gamelin (vice-président pour les affaires internationales), Jonas Hale (vice-président pour la recherche) et Simon Krieger (vice-président pour les acquisitions). Globalement corrompu, ils tentèrent de prendre le contrôle de plusieurs entreprises en les rachetant, les faisant chanter ou par la force et la Roxxon fit ainsi partie de leurs prises. Ils planifièrent aussi le meurtre du président de Stark Industries, Howard Stark (et son épouse Maria), mais le fils de l’industriel, Tony Stark, fit échec à leur prise de contrôle criminelle supervisée par Krieger de la compagnie fondée par son père. Suite à l’arrestation et l’incarcération de Krieger, Jones le fit exécuter dans sa cellule, pour éviter sa propre implication, et renonça à mettre la main sur Stark Industries. Cherchant à rebâtir son image publique, la Republic Oil décida de changer son nom et adopta celui de l’une de ses filiales, devenant la Roxxon Energy Corporation. Sous ce nouveau nom, ils firent construire un époustouflant building au cœur de New-York pour en faire leur nouveau quartier général, le One Roxxon Plaza, connu à travers le monde. Quand la Brand Corporation (une importante industrie de recherches ciblant le développement de capacités surhumaines) fut gravement dévaluée à cause de son infiltration par l’organisation criminelle du Secret Empire, la Roxxon fit l’acquisition de la société pour un prix plus que raisonnable.

Quelques temps après, Hugh Jones fut kidnappé par la terroriste appelée la Vipère (autrefois connue sous le nom de Mme Hydra), qui plaça la mystique Couronne du Serpent sur sa tête, le plaçant en contact mental direct avec l’Ancien Dieu Set. Sous les ordres de la Vipère, Jones utilisa une plate-forme pétrolifère de la Roxxon pour tenter de ramener à la surface l’ancien continent englouti de la Lémurie mais le projet fut mis en échec par Namor et Captain América (alors sous son identité éphémère du Nomade). La Couronne fut retirée de la tête de Jones mais Set réussit à maintenir son contact mental avec l’industriel ; les ouvriers de la Roxxon retrouvèrent peu de temps après la Couronne et Jones prit l’habitude de la porter, tout en la maintenant invisible pour éviter tout soupçon. Sous l’influence de la Couronne, et donc de Set, Jones atteignit plusieurs objectifs pour les filiales de la Roxxon. Il supervisa personnellement le développement complet des départements de robotique et de génie génétique de la Brand. L’une des premières réussites fut l’amélioration du surhumain Orka, alors que d’autres pistes de recherches comprenaient l’étude du costume de la Chatte (Greer Grant Nelson) et le développement de tenues de combats ou de prothèses pour les membres dotées de capacités améliorées (qui furent utilisées avec Bushmaster, le Criquet, la Manticore, Némésis, le Pygargue ou avec la version purement robotique de Deathlok ou le robot Delphine Courtney). A une époque, la Brand travailla également en collaboration avec le Projet Arme X du Canada. Sous l’influence de la Couronne, Jones développa aussi plusieurs agents surhumains sur le thème des serpents pour le servir. Cherchant à accroître sa propre puissance, la Couronne réussit à mettre Jones en contact avec le porteur d’une autre Couronne du Serpent, sur la Terre-S (ou Terre-712), le monde d’origine du Suprême Escadron. Quand les Vengeurs investirent la Brand Corporation, Jones employa une version modifiée du Projecteur Nth pour les transporter sur le monde de l’Escadron mais les héros revinrent rapidement et Jones fut capturé. Utilisant la capacité de la Couronne de contrôler les esprits, Jones s’assura qu’aucune accusation ne soit retenue contre lui et l’histoire entière fut étouffée ; cependant, les Vengeurs avaient ramené la Couronne du Serpent de la Terre-712 sur leur propre monde et Jones envoya la troisième Escouade des Serpents récupérer celle-ci. Portant désormais deux Couronnes, Jones prit le contrôle de la capitale des Etats-Unis. La Chose, la Sorcière rouge et Stingray purent arrêter Jones et sa séparation d’avec les deux Couronnes combinées le plongea dans un état catatonique. Il fut placé dans un institut psychiatrique et le Conseil de Direction nomma alors John T. Gamelin comme nouveau président de la Roxxon ; cependant, Gamelin lui-même fut bientôt kidnappé et remplacé par un LMD (Life Model Decoy / Simulacre modélisé vivant) sous le contrôle du Deltite, lui-même un LMD renégat du SHIELD qui cherchait également à prendre le contrôle de l’organisation internationale de l’intérieur ; cependant, cette substitution eut très peu d’effets sur les opérations quotidiennes de la Roxxon.

Vers cette époque, une filiale secrète de la Roxxon, le Commandement Nth, dirigé par Albert DeVoor (secondé par les scientifiques Abner Doolittle, T.W. Erwin et Thomas Lightner, entre autres), avait mis au point les Projecteurs Nth, des machines rendant possibles les déplacements interdimensionnels. Des équipes de Commandos Nth furent rapidement envoyées explorer le multivers, les dimensions utiles étant rapidement repérées et exploitées. Cela fournit un important flux de nouvelles technologies auprès des filiales de recherches de la Roxxon. Quand le nouveau centre de recherches sur l’énergie du gouvernement américain, le Projet PEGASUS, commença à faire des découvertes qui menaçaient la prééminence de la Roxxon, Jones avait décidé d’utiliser un Projecteur Nth pour déplacer le Projet dans une autre dimension. Le scientifique Thomas Lightner fut envoyé au Projet, en mission secrète, pour construire un projecteur Nth et les Grapplers et un robot de Deathlok, des créations de la Brand Corporation, ainsi que l’extradimensionnelle Thundra, furent aussi envoyés afin de distraire l’attention des dirigeants du Projet pendant que Lightner opérait. Le plan du Commandement Nth échoua quand Lightner utilisa le projecteur Nth pour son propre intérêt ; à la suite de cela, la Chose et Quasar s’assurèrent peu après que l’un des pipelines transdimensionnels du Commandement Nth soit fermé, même si l’ensemble de l’opération demeura préservé. Sous les ordres de Gamelin, DeVoor et le président de la Brand, James Melvin, initia l’Opération Purge, un effort utilisant l’ensemble des diverses branches de la Roxxon pour envoyer la majorité des surhumaines de la Terre dans des dimensions toxiques. Mais le plan fut déjoué par Captain América et le Deathlok venu de sa propre dimension. Le Commandement Nth fut alors découvert et fut démantelé.

De son côté, le ministère de la justice débuta une longue enquête sur la corruption et les activités criminelles de la Brand Corporation, sous la conduite de l’agent Raymond Royton, qui obligea le Daily Bugle à renoncer à leur propre enquête sur la société, de peur que leurs agissements ne compromettent le dossier que le gouvernement montait. Cependant, peu après, Feu follet, un muté renégat de la Brand, hypnotisa James Melvin pour qu’il confesse les crimes de la Brand et Gamelin ordonna la fermeture de la Brand, même si le personnel et les recherches de la société dissoute fut redistribué vers d’autres entreprises de la Roxxon. Plus tard, le biochimiste Herbert Landon allait ouvrir une nouvelle firme de recherches sur les capacités surhumaines sous le nom de la Brand Corporation (et basée au Pavillon Brand, à New-York) mais Landon et les dirigeants de la Roxxon affirment qu’il n’existe aucun lien entre leurs sociétés respectives.

Le vice-président de la Roxxon, Jonas « Jonah » Hale, supervisa de son côté les opérations énergétiques de la Roxxon alors que la compagnie étendait son influence vers le Moyen-Orient, dans la nation de Bagmom et d’autres petits états de la région ; mais, après le conflit entre les Vengeurs et la Brand, le gouvernement américain commença à interférer avec les opérations légales de la Roxxon et leurs opérations au Moyen-Orient tournèrent court. Hale ordonna la construction de Star Well I, un centre de recherches sur l’énergie solaire, placé en orbite, et fit également mener plusieurs recherches sur le vibranium, un métal nécessaire pour alimenter la station en énergie. Les recherches sur le vibranium de la Roxxon amenèrent Hale en conflit direct avec Iron-Man (Tony Stark) qui stoppa leurs recherches minières et attira un peu plus l’attention des Vengeurs sur la Roxxon. La société utilisa également le mercenaire Hellrazor pour tenter de compromettre le Wakanda et son souverain, la Panthère noire, toujours dans le cadre de leurs ambitions vis à vis du vibranium. Star Well I fut finalement opérationnelle (gérée par Arthur Dearborn, un cadre de la Roxxon transformé par la Brand en le surhumain nommé Centurion), et fonctionna pendant quelques temps jusqu’à ce qu’un accident ne provoque l’émission de micro-ondes radioactives qui causèrent la mort d’environ deux cents personnes à Allantown, dans l’Iowa. Iron-Man vint mener l’enquête et lui et Centurion furent finalement obligés de détruire Star Well I. Le désastre d’Allantown fut dissimulé derrière l’excuse d’une épidémie d’anthrax et l’implication de la Roxxon dans la catastrophe ne demeure connue que de quelques individus.

Sous les ordres du Deltite, Gamelin était devenu un président de moins en moins efficace et le contrôle de la compagnie échoua entre les mains du président du directorat, August d’Angelo. Celui-ci décida personnellement du recrutement de Jerome « Jerry » Jaxon qui offrait à la Roxxon de nombreuses informations confidentielles sur le programme de super-agents du Canada, Alpha Flight. Avec l’aide d’une assistance donnée par la Roxxon et appelée Delphine Courtney (secrètement un robot construit par la Brand), Jaxon recruta plusieurs surhumains canadiens au sein d’Oméga Flight, puis, pour le compte de la Roxxon, recruta James McDonald-Hudson, le chef d’Alpha Flight sous le nom de Guardian, et lui tendit une embuscade avec ses agents au One Roxxon Plaza. Hudson et Jaxon furent apparemment tués au cours du combat, même si la Roxxon allait quelques temps après retrouver le corps de Hudson sur un autre continent. Sous Gamelin et d’Angelo, la Roxxon continua à subir plusieurs revers, y compris la perte d’un centre de recherches souterrain dirigé par Jonathan Darque (alias Magma), en Virginie, ainsi que de lourdes pertes financières avec leur centre de recherches en armement installé en Irlande (deux événements causés par l’intervention du héros Spider-Man).

Iron-Man se retrouva à nouveau à plusieurs reprises en conflit avec la Roxxon après que Carrington Pax, responsable des opérations de la Roxxon à Los Angeles, engagea le Fantôme pour détruire Accutech Enterprises (que la Roxxon convoitait) ; cependant, l’implication de la Roxxon demeura à nouveau secret. Quand Jonah Hale utilisa pour des activités illégales le super-agent de la Roxxon Stratosflammes, elle se retourna contre la société (causant de sérieux dommages à leur quartier général de San Francisco, le Roxxon Monolithe), avant d’être arrêtée par Iron-Man et Centurion. Hale employa peu après le Fixer pour détruire plusieurs filiales de Stark, profitant de sa convalescence après qu’il avait été blessé par balle, mais les alliés de Tony Stark purent mettre un terme à cette campagne.

Calvin Halderman devint le nouveau président de la Roxxon quand le LMD de Gamelin fut détruit avec les autres LMDs au service du Deltite, et la Roxxon mit un terme à plusieurs de ses activités criminelles majeures. Cependant, la société continua à être une cible : l’ancien employé de la Brand, Paul Hazlett, modifia l’uniforme du Pygargue qu’il avait autrefois aidé à mettre au point et prit pour cible la Roxxon sous l’identité du Rapace, alors que Namor attaquait lui aussi la compagnie quand il crut, à tort, que le Griffon lui avait été envoyé par la Roxxon. Un autre surhumain, Firebolt, infiltra et attaqua le Projet : PEGASUS, avant d’être tué, non sans avoir auparavant affirmé être au service de la Roxxon. De même, le super-agent Cypress, qui prétendait aussi être au service de la Roxxon, attaqua et massacra une usine de la Roxxon. Un autre employé renégat de la Roxxon, Larry Curtiss, vola et utilisa un uniforme expérimental du Piégeur ; le Dr Malachi Oz, également de la Roxxon, tenta d’étudier les Changelins avant que leur chef, Woodgod, ne mit un terme à ses activités. Enfin, des agents de la Roxxon tentèrent de reprogrammer l’androïde appelé la Vision avant d’en être empêchés par Miles Lipton, dont le fils Alexander avait été assassiné par des employés de la Roxxon.

Les premiers efforts de la Roxxon à l’égard du vibranium portèrent leurs fruits quand ils mirent au point un vibranium de synthèse qu’ils baptisèrent le nuforme. En dépit d’un défaut qui le rendait dangereusement instable, le vice-président Jonah Hale annonça publiquement son développement. Le criminel appelé le Caïd et le robot meurtrier nommé Ultron tentèrent, chacun de leur côté, de voler le nuforme, mais en furent empêchés par Spider-Man, Iron-Man, la Panthère noire et Centurion. Quand l’instabilité du nuforme menaça de détruire l’Empire State University de New York, les quatre héros s’allièrent pour détruire le métal synthétique, et la Roxxon mit officiellement un terme à sa production.

La Roxxon reprit l’habitude d’utiliser de nombreux agents surhumains, envoyant secrètement Angar le Cri contre le SHIELD et envoyant des mercenaires éco-terroristes contre la nation amérindienne des Pieds-Noirs (ainsi que contre Loup Rouge). Ils continuèrent aussi à développer leurs propres surhumains, équipant le Brésilien Carlos Carago avec le costume expérimental du Répulseur (un uniforme qui fut récupéré par l’environnementaliste Claudio Juarez après la défaite de Carago). Hale forma brièvement une alliance entre la Roxxon et le Sphinx ainsi qu’un certain nombre d’autres entreprises pour conduire des recherches sur les pouvoirs surhumains naturels, mais le projet fut interrompu après l’intervention des New Warriors et de Spider-Man. Un projet dont le but était de mélanger l’ADN humain avec l’ADN animal, et mené par un scientifique du nom de Brandon Chambers, fut découvert et dévoilé au grand jour par Spider-Man et Dents-de-Sabre ; une opération, impliquant l’Homme-Dragon, alors employé alors par le Dr Jonas Harrow, fut interrompue par Spider-Man et Feu follet.

Le président Calvin Helderman commença à s’impliquer plus directement dans les activités douteuses de la Roxxon, ordonnant à un agent de la société, Linden Laswell, de soutenir la tentative du Dreadknight (Bram Velsing) de conquête de la Latvérie en l’absence de son souverain, le Dr Fatalis ; quand Laswell fut stoppé dans ses efforts par Silver Sable et Spider-Man, Halderman ordonna l’arrêt du projet latvérien et Laswell fut ouvertement dénoncé comme un élément indépendant de la Roxxon. Quand des agents de la Roxxon furent capturés en train de s’introduire dans les Nations Unies, Halderman supervisa personnellement l’emploi du Flag-Smasher, alors mentalement dérangé, pour qu’il assassine les prisonniers ; l’implication du terroriste fut dénoncée par des journalistes du Daily Bugle et Halderman fut contraint à la démission de son poste de président de la Roxxon, bientôt remplacé par Dan Kaminski.

Plusieurs anciens employés de la Brand se retrouvèrent, après la dissolution de cette dernière, les employés d’une autre filiale de la Roxxon, la compagnie Cybertek, Inc. Celle-ci fut placée sous la direction de Harlan Ryker, lui-même un ancien employé de la Brand qui avait participé directement à la création du robot Deathlok. Cybertek lança un programme de création de cyborgs basés sur les recherches conduites sur Deathlok. Leur première tentative de création de leur Deathlok fut un échec quand leur cobaye, John Kelly, fut électrocuté par l’ordinateur qui lui avait été implanté mais leur essai suivant, en utilisant comme cobaye un employé réticent, Michael Collins, fut une réussite. Cependant, Collins échappa à leur contrôle, réussit à mettre un terme aux agissements de Cybertek et fut également échec aux efforts de la Roxxon en Amérique du sud de prendre le contrôle de la petite nation de l’Estrella. Ryker lui-même fut finalement arrêté pour divers crimes à l’encontre du gouvernement américain et incrimina alors son responsable direct à la Roxxon, le vice-président des affaires internationales, Clayton Burr, qui fut à son tour arrêté.

La Roxxon a développé de nombreux bureaux et usines en dehors de ses principaux centres de New York, San Francisco et Los Angeles. L’un des laboratoires les plus importants est le Centre de Recherches Energétiques de la Roxxon (également surnommé Roxxon House), juste dans la banlieue de Denver, dans le Colorado. Samuel Higgins était le directeur de ce centre quand le corps de James McDonald-Hudson fut découvert dans l’Océan pacifique et ramené aux Etats-Unis au centre de la Roxxon. Sur ordre, Higgins supervisa les travaux de la Roxxon sur le corps de Hudson au cours des années qui suivirent. Quand ils activèrent accidentellement l cyborg qu’était devenu Hudson, celui-ci commença à prendre le contrôle du centre de la Roxxon et de la technologie présente, obligeant Higgins à faire appel à Alpha Flight et au mutant Forge (avec également l’agent de la Roxxon nommé Windshear) pour solutionner le problème ; finalement, le centre fut entièrement détruit, la carrière de Higgins fortement compromise, et Alpha Flight retrouva son chef originel quand Hudson reprit conscience. Higgins put reconstruire sa carrière et se retrouva nommé au centre de développement de Denver sur un armement à base « d’air solidifié ». Ces recherches permirent la conclusion d’un contrat avec le gouvernement américain pour créer l’Oméga-32, une arme à air solidifié que les autorités fédérales considéraient comme l’ultime « arme à distance » ; mais quand leurs travaux furent révélés au grand jour, Higgins reçut l’ordre du gouvernement de détruire l’Oméga-32 ainsi que tous les dossiers associés. Ce centre développa également la « Roxxon Hot Cell », une arme identifiant ses cibles par leur bio-signature, et qui fut commercialisée auprès des deux camps de la guerre civile génoshéenne.

Un autre laboratoire important de la Roxxon fut bâtie en Bolivie. Sous la direction de Curtis Henshaw, ce laboratoire conçut le Répulseur, modifia et améliora le Scorpion (Donald McGargan) et améliora également Jonah Quatermaster. La force de frappe de l’agent spécial Raymond Royton réussit à faire fermer ce laboratoire par la Roxxon et à la désapprobation publique de Henshaw par la société. Cependant, un laboratoire autonome fut construit au Pays sauvage ; la Roxxon tenta de réaliser l’inondation de la région par son intermédiaire afin de pouvoir forer plus aisément la région. Cette tentative fut cependant contrecarrée par les efforts conjoints de Ka-Zar, Spider-Man et du monstre appelé Chtylok, entre autres. Plusieurs autres laboratoires de la Roxxon existent, notamment à Tokyo, dans la cité sous-marine d’Hydropolis, à Belfast, à Sault-Sainte-Marie et un laboratoire d’exploration géothermique à Isolation, au Nouveau-Mexique.

La Roxxon Energy Corporation fut, à une époque, la principale et plus rentable multinationale de la planète. Bien que principalement une société d’exploitation du pétrole et de l’énergie, en plus de ses opérations secrètes sur les technologies surhumaines, elle a été impliquée dans la fabrication d’innombrables produits, comme des armes exotiques à la crème anti-acnée Roxxee-10, et la Roxxon inclut de multiples filiales dans les domaines les plus variés, comme la Metrobank ou la chaîne télévisée de New York, WYDY. Bien que la Roxxon ait souffert d’un grand nombre de chefs et d’employés criminels, ses efforts dans le domaine des activités illégales ne représentent qu’une part infime de la société dans son ensemble ; elle emploie plusieurs centaines de milliers de personnes à travers le monde. La Roxxon produit des milliards de dollars de profits tous les ans par ses activités d’extraction, de raffinage et de manufacture de produits dérivés du pétrole, directement ou à travers ses multiples filiales ; c’est cet aspect de la société qui est connu du grand public alors que ses affaires criminelles restent pour l’essentiel inconnues de ce même grand public. Afin de protéger ses bâtiments de New York, la Roxxon fit mettre au point l’armure du Criquet ; elle fut alors portée par Douglas Taggert, qui fut rapidement recrutée par les Vengeurs des Grands Lacs. Malheureusement, il fut tué quelques instants à peine après avoir accepté par le mercenaire Zaran. L’armure passa alors à Neil Shelton. Celui-ci réussit à empêcher le Pygargue (lui-même un ancien agent de la Roxxon) de voler le « Projet Z » dans les bureaux de la Roxxon. Cependant, il mourut quelques minutes après son succès en activant la capacité de saut de son armure à son niveau maximal, ce qui le propulsa alors dans l’espace. Apparemment, après ces deux échecs peu glorieux, la Roxxon n’a pas recruté de troisième Criquet.

Récemment, l’homme d’affaires véreux russe, Aleksander Lukin, président de la Kronas Corporation, utilisa le Cube cosmique afin d’obliger les membres du comité directeur de la Roxxon à lui revendre une large part de leurs actions de la société ; ainsi, désormais, la Roxxon est elle-même devenue une filiale de la Kronas Corporation et est dirigée directement par Lukin lui-même, et, par son intermédiaire, par le nazi Crâne rouge dont l’esprit cohabite avec celui de Lukin dans le corps de celui-ci. Après la défaite de Crâne rouge et la mort de Lukin, le sort exact de la Roxxon demeure inconnu ; toutefois, l’un de ses agents, Anton Aubuisson, organisa peu après le massacre d’une tribu d’Anuquit, au cœur de l’Arctique, afin de pouvoir construire un pipeline sur leur territoire ; mais ses efforts furent combattus par War-Machine (Jim Rhodes), qui retourna contre Aubuisson les ours qu’il utilisait, provoquant la mort de l’agent de la Roxxon. Lors de la première mission des Vengeurs secrets de Steve Rogers, il est apparu que la Roxxon avait établi une base sur la planète Mars, dans le cadre d’une opération minière locale ; ayant découvert une ancienne relique, la Couronne d’Epines, la société renonça à l’exploitation, abandonnant sur place leur matériel.

Commentaires : Le nom de la Roxxon est évidemment dérivé de celui de la compagnie réelle Exxon, souvent critiquée par sa recherche du profit au détriment de l’environnement.


Par ThierryM

Fiches Relatives